1Rois (LIT) 12

CHAPITRE 12

12 1 Roboam se rendit à Sichem ; c'est à Sichem, en effet, que tout Israël était venu pour le faire roi.
2
Jéroboam, fils de Nebath, apprit la nouvelle. À cette époque, il était encore en Égypte. – Il s'était enfui loin du roi Salomon et, depuis, il demeurait en Égypte.
3
On envoya chercher Jéroboam, et il vint, ainsi que toute l'assemblée d'Israël. Ils s'adressèrent à Roboam en disant :
4
« Ton père a rendu pénible notre joug ; toi, maintenant, allège la pénible servitude imposée par ton père, et le joug pesant qu'il nous a infligé ; alors nous te servirons. »
5
Il leur répondit : « Retirez-vous pour trois jours, puis revenez vers moi. » Et le peuple se retira.
6
Le roi Roboam prit conseil des anciens, ceux qui s'étaient tenus en présence de son père Salomon, de son vivant. Il leur dit : « Quelle réponse conseillez-vous de faire à ce peuple ? »
7
Ils lui dirent alors : « Si tu te fais aujourd'hui le serviteur de ce peuple, si tu te mets à leur service, et si, dans ta réponse, tu leur adresses des paroles bienveillantes, ils seront tes serviteurs pour toujours. »
8
Mais il négligea le conseil que lui donnaient les anciens ; il prit conseil des jeunes gens qui avaient grandi avec lui et qui se tenaient en sa présence.
9
Il leur demanda : « Que conseillez-vous ? Quelle réponse allons-nous faire à ce peuple qui m'a parlé en disant : « Allège donc le joug que nous a infligé ton père» ? »
10
Les jeunes gens qui avaient grandi avec lui répondirent : « Voici ce que tu répondras à ce peuple qui t'a parlé en disant : « Ton père a rendu lourd notre joug : mais toi, pour nous, allège-le». Voici ce que tu leur diras : « Mon petit doigt est plus fort que les reins de mon père.
11
S'il est vrai que mon père vous accablait sous un joug pesant, je vais, moi, ajouter encore à votre joug. Mon père vous a corrigés avec des lanières ? Eh bien, moi, je vous corrigerai avec des fouets à pointes de fer !» »
12
Le troisième jour, Jéroboam revint, ainsi que tout le peuple, auprès de Roboam, conformément à la parole du roi : « Revenez vers moi le troisième jour ».
13
Et le roi répondit durement au peuple, en négligeant le conseil donné par les anciens.
14
Il parla au peuple en suivant le conseil des jeunes gens : « Mon père a rendu lourd votre joug, je vais, moi, ajouter encore à votre joug. Mon père vous a corrigés avec des lanières ? Eh bien, moi, je vous corrigerai avec des fouets à pointes de fer ! »
15
Ainsi, le roi n'écouta pas le peuple ; en effet, la tournure que prenaient les choses venait du Seigneur, pour que s'accomplisse la parole que le Seigneur avait dite par l'intermédiaire d'Ahias de Silo à Jéroboam, fils de Nebath.
16
Tout Israël vit que le roi ne les avait pas écoutés. Le peuple rétorqua au roi : « Quelle part avons-nous chez David ? Pas d'héritage chez le fils de Jessé ! À tes tentes, Israël ! Maintenant, David, pourvois donc à ta maison ! » Et Israël s'en alla dans ses tentes.
17
Quant aux fils d'Israël qui demeuraient dans les villes de Juda, Roboam régna sur eux.
18
Le roi Roboam envoya Adoram, le chef de la corvée ; mais tout Israël le lapida, et il mourut. Et le roi Roboam se vit contraint de monter sur un char pour s'enfuir à Jérusalem.
19
Les dix tribus d'Israël rejetèrent la maison de David, et cette situation dure encore aujourd'hui où ceci est écrit.
20
Dès que tout Israël apprit que Jéroboam était revenu, on l'envoya chercher pour qu'il vienne à la réunion du peuple, et on le fit roi sur tout Israël. Il ne restait, pour suivre la Maison de David, que la seule tribu de Juda.
21
Roboam arriva à Jérusalem. Il rassembla toute la maison de Juda et la tribu de Benjamin, cent quatre-vingt mille guerriers d'élite, pour combattre la Maison d'Israël, afin de rendre la royauté à Roboam, fils de Salomon.
22
Alors, la parole de Dieu fut adressée à Shemaya, homme de Dieu :
23
« Parle à Roboam, fils de Salomon, roi de Juda, à toute la Maison de Juda et de Benjamin, et au reste du peuple :
24
« Ainsi parle le Seigneur : Ne montez pas, ne faites pas la guerre à vos frères, les fils d'Israël. Retournez chacun chez soi, car je suis moi-même à l'origine de cette affaire». » Alors ils écoutèrent la parole du Seigneur et ils s'en retournèrent selon la parole du Seigneur.
25
Jéroboam fortifia Sichem dans la montagne d'Éphraïm et s'y établit. Puis il en sortit et fortifia Penouël.
26
Jéroboam se dit : « Maintenant, le royaume risque fort de se rallier de nouveau à la maison de David.
27
Si le peuple continue de monter à Jérusalem pour offrir des sacrifices dans la maison du Seigneur, le cœur de ce peuple reviendra vers son souverain, Roboam, roi de Juda, et l'on me tuera. »
28
Après avoir tenu conseil, Jéroboam fit fabriquer deux veaux en or, et il déclara au peuple : « Voilà trop longtemps que vous montez à Jérusalem ! Israël, voici tes dieux, qui t'ont fait monter du pays d'Égypte. »
29
Il plaça l'un des deux veaux à Béthel, l'autre à Dane,
30
et ce fut un grand péché. Le peuple conduisit en procession celui qui allait à Dane.
31
Jéroboam y établit un temple à la manière des lieux sacrés. Il institua des prêtres pris n'importe où, et qui n'étaient pas des descendants de Lévi.
32
Jéroboam célébra la fête le quinzième jour du huitième mois, fête pareille à celle que l'on célébrait en Juda, et il monta à l'autel. Il fit de même à Béthel en offrant des sacrifices aux veaux qu'il avait fabriqués ; il établit à Béthel les prêtres des lieux sacrés qu'il avait institués.
33
Il monta à l'autel qu'il avait édifié à Béthel, le quinze du huitième mois, date qu'il avait de lui-même fixée. Il organisa une fête pour les fils d'Israël et il monta à l'autel pour brûler de l'encens.

CHAPITRE 13

13 1 Voici qu'un homme de Dieu vint de Juda à Béthel, par ordre du Seigneur. Jéroboam se tenait à l'autel et brûlait de l'encens.
2
L'homme interpella l'autel, par ordre du Seigneur, en ces termes : « Autel, autel, ainsi parle le Seigneur ! Voici : un fils va naître pour la Maison de David ; son nom sera Josias ; sur toi, il offrira en sacrifice les prêtres des lieux sacrés, qui, sur toi, brûlent de l'encens. On consumera sur toi des ossements humains. »
3
Ce jour-là, il annonça qu'il y aurait un signe. Il dit : « Voici le signe montrant que le Seigneur a parlé : l'autel va se fendre et la cendre qui est dessus se répandra. »
4
Dès que le roi entendit la parole que l'homme de Dieu avait proférée contre l'autel de Béthel, Jéroboam tendit la main de dessus l'autel, en disant : « Saisissez-le ! » Mais la main qu'il avait tendue contre l'homme sécha, et il ne pouvait plus la ramener à lui.
5
L'autel se fendit, et la cendre se répandit de l'autel, conformément au signe qu'avait donné l'homme de Dieu par ordre du Seigneur.
6
Prenant alors la parole, le roi dit à l'homme de Dieu : « Apaise, je te prie, le visage du Seigneur ton Dieu ; intercède pour moi : que ma main revienne à moi ! » L'homme de Dieu apaisa le visage du Seigneur. La main du roi revint à lui et elle fut comme auparavant.
7
Le roi s'adressa à l'homme de Dieu : « Viens avec moi à la maison pour te restaurer, et je t'offrirai un cadeau. »
8
L'homme de Dieu dit au roi : « Même si tu m'offrais la moitié de ta maison, je n'entrerais pas chez toi, je ne mangerais pas de pain et ne boirais pas d'eau en ce lieu.
9
Car il m'a été ordonné par la parole du Seigneur : Tu ne mangeras pas de pain, tu ne boiras pas d'eau, et tu ne retourneras pas par le chemin que tu as pris pour venir. »
10
Il prit donc un autre chemin, et ne retourna pas par le chemin qu'il avait pris pour venir à Béthel.
11
Or à Béthel demeurait un vieux prophète. Ses fils vinrent lui raconter tout ce qu'avait fait l'homme de Dieu à Béthel ce jour-là ; tout ce qu'il avait dit au roi, ils le racontèrent à leur père.
12
Leur père leur demanda : « Quel chemin a-t-il pris ? » Ses fils lui montrèrent le chemin qu'avait pris l'homme de Dieu venu de Juda.
13
Il dit à ses fils : « Sellez-moi un âne. » Ils lui sellèrent l'âne, et il monta dessus.
14
Il partit sur les traces de l'homme de Dieu et le trouva assis sous le térébinthe. Il lui dit : « Es-tu l'homme de Dieu venu de Juda ? » Il répondit : « C'est moi. »
15
Il lui dit alors : « Viens avec moi, dans ma maison, manger un morceau de pain. »
16
Mais l'autre répondit : « Je ne puis ni retourner avec toi, ni t'accompagner ; je ne mangerai pas de pain et ne boirai pas d'eau avec toi en ce lieu.
17
Car il m'a été dit par ordre du Seigneur : Tu ne mangeras pas de pain, tu ne boiras pas d'eau là-bas, tu ne prendras pas au retour le chemin de l'aller. »
18
Le vieux prophète insista : « Je suis prophète, moi aussi, tout comme toi ! Un ange m'a parlé sur l'ordre du Seigneur. Il m'a dit : Ramène-le avec toi dans ta maison ; qu'il mange du pain et boive de l'eau. » Mais il lui mentait !
19
L'homme de Dieu revint donc avec lui, mangea du pain dans sa maison et but de l'eau.
20
Or, tandis qu'ils étaient à table, une parole du Seigneur fut adressée au prophète qui l'avait fait revenir.
21
Il interpella l'homme de Dieu venu de Juda : « Ainsi parle le Seigneur : Puisque tu as bravé l'ordre du Seigneur, que tu n'as pas gardé le commandement du Seigneur ton Dieu,
22
et puisque tu es revenu, que tu as mangé du pain et bu de l'eau en ce lieu dont il t'avait dit : « N'y mange pas de pain et n'y bois pas d'eau», ton cadavre n'entrera pas dans le tombeau de tes pères. »
23
Après qu'il eut mangé du pain et bu de l'eau, le vieux prophète sella son âne pour l'homme de Dieu qu'il avait fait revenir.
24
Celui-ci partit. Un lion le rencontra en chemin et le tua. Son cadavre gisait sur le chemin ; l'âne se tenait à côté de lui, le lion se tenait aussi à côté du cadavre.
25
Voici que des passants virent le cadavre qui gisait sur le chemin, et le lion qui se tenait à côté du cadavre. Ils allèrent en parler dans la ville où habitait le vieux prophète.
26
Le prophète qui avait détourné l'homme de Dieu de son chemin apprit la nouvelle, et il dit : « C'est l'homme de Dieu qui a bravé l'ordre du Seigneur. Le Seigneur l'a livré au lion qui l'a broyé et l'a tué, conformément à la parole que le Seigneur lui avait dite. »
27
Il dit à ses fils : « Sellez-moi un âne ». Ils le sellèrent.
28
Il partit et trouva le cadavre gisant sur le chemin. L'âne et le lion se tenaient à côté du cadavre. Le lion n'avait pas dévoré le cadavre, ni rompu l'échine de l'âne.
29
Le prophète releva le cadavre de l'homme de Dieu, le disposa sur l'âne et le ramena. Le vieux prophète revint à la ville pour le pleurer et l'ensevelir.
30
Il déposa le cadavre dans son propre tombeau. Et on le pleura ainsi : « Hélas, mon frère ! »
31
Après l'avoir enseveli, il dit à ses fils : « Quand je mourrai, vous m'ensevelirez dans le tombeau où est enseveli l'homme de Dieu. À côté de ses os, vous déposerez mes os.
32
Car elle se réalisera, la parole qu'il a proférée par ordre du Seigneur contre l'autel de Béthel et contre tous les temples des lieux sacrés qui sont dans les villes de Samarie. »
33
Après ces événements, Jéroboam persévéra dans sa mauvaise conduite ; il continua d'instituer n'importe qui comme prêtres des lieux sacrés : il donnait l'investiture à tous ceux qui le désiraient, pour en faire des prêtres des lieux sacrés.
34
Tout cela fit tomber dans le péché la maison de Jéroboam, entraîna sa ruine et provoqua sa disparition de la surface de la terre.

CHAPITRE 14

14 1 En ce temps-là, Abiya, fils de Jéroboam, tomba malade.
2
Jéroboam dit à sa femme : « Lève-toi, je te prie : déguise-toi, pour que l'on ne sache pas que tu es la femme de Jéroboam. Va à Silo : là se trouve le prophète Ahias, qui a dit de moi que je serais roi sur ce peuple.
3
Emporte dix pains, des gâteaux secs, un pot de miel, et va le trouver chez lui. Il te révélera ce qui adviendra de l'enfant. »
4
La femme de Jéroboam fit ainsi. Elle se leva, partit pour Silo et se présenta à la maison d'Ahias. Or Ahias ne pouvait plus voir ; il avait le regard fixe à cause de son grand âge.
5
Mais le Seigneur avait dit au prophète Ahias : « Voici : la femme de Jéroboam est en route pour te consulter au sujet de son fils qui est malade. Tu lui parleras de telle et telle manière. Et lorsqu'elle se présentera, elle se fera passer pour une étrangère. »
6
Dès que le prophète Ahias entendit le bruit de ses pas dans l'entrée, il dit : « Entre, femme de Jéroboam. Pourquoi te fais-tu passer pour une étrangère ? J'ai pour toi un dur message.
7
Va dire à Jéroboam : « Ainsi parle le Seigneur, Dieu d'Israël : Je t'ai élevé du milieu du peuple, et je t'ai placé comme chef sur mon peuple Israël ;
8
j'ai arraché la royauté à la maison de David et je te l'ai donnée. Mais tu n'as pas été comme mon serviteur David, qui gardait mes commandements et me suivait de tout son cœur, pour ne faire que ce qui est juste à mes yeux.
9
Tu as agi plus mal encore que tous ceux qui t'ont précédé : tu es allé te fabriquer d'autres dieux, des idoles de métal fondu, pour provoquer mon indignation, et moi, tu m'as rejeté derrière ton dos.
10
C'est pourquoi, voici que je fais venir le malheur sur la maison de Jéroboam. J'exterminerai tous les mâles de la famille de Jéroboam, esclaves ou hommes libres en Israël. Je balaierai les derniers restes de la maison de Jéroboam, comme on balaie à fond les ordures.
11
Celui de la famille de Jéroboam qui mourra dans la ville, les chiens le mangeront ; celui qui mourra dans les champs, l'oiseau du ciel le mangera. Car le Seigneur a parlé.»
12
Quant à toi, debout ! Retourne dans ta maison. Au moment où tu entreras dans la ville, l'enfant mourra.
13
Tout Israël le pleurera, puis on l'ensevelira. Lui seul, en effet, de la famille de Jéroboam, sera mis dans un tombeau, car en lui seul a été trouvé quelque chose de bon pour le Seigneur, le Dieu d'Israël.
14
Le Seigneur suscitera pour lui-même un roi sur Israël qui supprimera la maison de Jéroboam. – C'est pour aujourd'hui ! Et même pour maintenant ! –
15
Le Seigneur frappera Israël, qui deviendra comme le roseau qui s'agite dans l'eau. Il extirpera Israël du sol fertile qu'il avait donné à leurs pères. Il les dispersera jusqu'au-delà de l'Euphrate, puisqu'en fabriquant leurs poteaux sacrés, ils ont provoqué l'indignation du Seigneur.
16
Il livrera Israël à cause des péchés que Jéroboam a commis, et des péchés qu'il a fait commettre à Israël. »
17
La femme de Jéroboam se leva ; elle partit et revint à Tirsa. Et comme elle arrivait au seuil de la maison, l'enfant mourut.
18
On l'ensevelit, et tout Israël le pleura, conformément à la parole que le Seigneur avait dite par l'intermédiaire de son serviteur Ahias le prophète.
19
Le reste des actions de Jéroboam, ses combats et son règne, tout cela est écrit dans le livre des Annales des rois d'Israël.
20
Le temps que régna Jéroboam fut de vingt-deux ans ; puis il reposa avec ses pères. Son fils Nadab régna à sa place.
21
Roboam, fils de Salomon, régna en Juda. Roboam avait quarante et un ans lorsqu'il devint roi, et il régna dix-sept ans à Jérusalem, la ville que le Seigneur avait choisie parmi toutes les tribus d'Israël pour y mettre son nom. Sa mère s'appelait Naama, l'Ammonite.
22
Mais les gens de Juda firent ce qui est mal aux yeux du Seigneur, ils provoquèrent son ardeur jalouse plus que n'avaient fait leurs pères, par les péchés qu'ils avaient commis.
23
Eux aussi, ils se construisirent des temples dans les lieux sacrés, des stèles, des poteaux sacrés, sur toute colline élevée et sous tout arbre vert.
24
On pratiqua même la prostitution sacrée dans le pays. Ils imitèrent toutes les abominations des nations que le Seigneur avait dépossédées devant les fils d'Israël.
25
La cinquième année du règne de Roboam, Shishaq, roi d'Égypte, monta contre Jérusalem.
26
Il s'empara des trésors de la maison du Seigneur et des trésors de la maison du roi ; il s'empara de tout ; il s'empara aussi de tous les boucliers d'or qu'avait faits Salomon.
27
Le roi Roboam fit, pour les remplacer, des boucliers de bronze, et les confia aux chefs des gardes, à la porte de la maison du roi.
28
À chaque fois que le roi se rendait à la maison du Seigneur, les gardes prenaient ces boucliers ; puis ils les rapportaient dans la salle des gardes.
29
Le reste des actions de Roboam, tout ce qu'il a fait, cela n'est-il pas écrit dans le livre des Annales des rois de Juda ?
30
Il y eut continuellement la guerre entre Roboam et Jéroboam.
31
Roboam reposa avec ses pères. Il fut enseveli avec eux, dans la Cité de David. Sa mère s'appelait Naama, l'Ammonite. Son fils Abiam régna à sa place.

CHAPITRE 15

15 1 La dix-huitième année du règne de Jéroboam, fils de Nebath, Abiam devint roi sur Juda.
2
Il régna trois ans à Jérusalem. Sa mère s'appelait Maaka, elle était la fille d'Absalom.
3
Il imita tous les péchés que son père avait commis avant lui, et son cœur ne fut pas tout entier avec le Seigneur son Dieu, comme l'avait été le cœur de David, son aïeul.
4
Pourtant, à cause de David, le Seigneur son Dieu lui donna une lampe à Jérusalem, en maintenant son fils après lui et en gardant Jérusalem debout.
5
Car David avait fait ce qui est droit aux yeux du Seigneur, et, aucun jour de sa vie, il ne s'était détourné de tout ce qu'il lui commandait, hormis dans l'affaire d'Ourias le Hittite.
6
Il y eut toujours la guerre entre Roboam et Jéroboam.
7
Le reste des actions d'Abiam, tout ce qu'il a fait, cela n'est-il pas écrit dans le livre des Annales des rois de Juda ? Il y eut la guerre entre Abiam et Jéroboam.
8
Abiam reposa avec ses pères, et on l'ensevelit dans la Cité de David. Son fils Asa régna à sa place.
9
La vingtième année du règne de Jéroboam, roi d'Israël, Asa devint roi sur Juda.
10
Il régna quarante et un ans à Jérusalem. Sa grand-mère s'appelait Maaka, fille d'Absalom.
11
Asa fit ce qui est droit aux yeux du Seigneur, comme David, son ancêtre.
12
Il expulsa du pays les prostitués sacrés et supprima toutes les idoles immondes que ses pères avaient fabriquées.
13
Et de plus, il destitua Maaka, sa grand-mère, du titre de reine mère, parce qu'elle avait fabriqué une Infamie pour la déesse Ashéra. Asa abattit cette Infamie et la brûla dans le ravin du Cédron.
14
Mais les lieux sacrés ne disparurent pas, bien que le cœur d'Asa fût tout entier au Seigneur tous les jours de sa vie.
15
Il fit apporter dans la maison du Seigneur les objets sacrés de son père et ceux qu'il avait lui-même consacrés : l'argent, l'or et les ustensiles.
16
Il y eut la guerre entre Asa et Baasa, roi d'Israël, durant toute leur vie.
17
Baasa, roi d'Israël, monta contre le royaume de Juda. Il fortifia la ville de Rama pour empêcher quiconque de communiquer avec Asa, roi de Juda.
18
Asa prit tout l'argent et l'or qui restaient dans les trésors de la maison du Seigneur, et aussi les trésors de la maison du roi ; il remit le tout aux mains de ses serviteurs. Le roi Asa envoya ceux-ci chez Ben-Hadad, roi d'Aram, qui était le fils de Tabrimmone, fils de Hézyone, et qui résidait à Damas. Il lui fit dire :
19
« Il y a une alliance entre moi et toi, comme entre mon père et ton père ! Voici que je t'envoie en cadeau de l'argent et de l'or. Va, romps ton alliance avec Baasa, roi d'Israël : qu'il s'éloigne de moi ! »
20
Ben-Hadad écouta le roi Asa. Il envoya les chefs de ses armées contre les villes d'Israël. Il frappa les villes de Yone, Dane, Abel-Beth-Maaka, toute la région de Kinnèreth, et même tout le pays de Nephtali.
21
Lorsque Baasa apprit cela, il cessa aussitôt de fortifier Rama et demeura à Tirsa.
22
Alors le roi Asa convoqua tout Juda, sans excepter personne. Ils enlevèrent de Rama les pierres et le bois dont Baasa s'était servi pour la construire, et le roi Asa les réemploya pour fortifier Guéba de Benjamin et Mispa.
23
Le reste de toutes les actions d'Asa, toute sa bravoure, tout ce qu'il a fait, et les villes qu'il a construites, cela n'est-il pas écrit dans le livre des Annales des rois de Juda ? Hormis ceci : au temps de sa vieillesse, il eut les pieds malades.
24
Asa reposa avec ses pères, et il fut enseveli avec eux dans la Cité de David, son ancêtre. Son fils Josaphat régna à sa place.
25
Nadab, fils de Jéroboam, devint roi sur Israël, la deuxième année du règne d'Asa, roi de Juda. Il régna deux ans sur Israël.
26
Il fit ce qui est mal aux yeux du Seigneur, et il marcha dans le chemin de son père en imitant le péché que celui-ci avait fait commettre à Israël.
27
Baasa, fils d'Ahias, de la maison d'Issakar, conspira contre lui. Baasa le frappa à Guibbetone des Philistins, alors que Nadab et tout Israël assiégeaient Guibbetone.
28
C'est en la troisième année d'Asa, roi de Juda, que Baasa le mit à mort, et il régna à sa place.
29
Dès qu'il fut roi, il frappa toute la maison de Jéroboam, ne laissant âme qui vive ; il les extermina, conformément à la parole que le Seigneur avait dite par l'intermédiaire de son serviteur Ahias de Silo,
30
à cause des péchés que Jéroboam avait commis, et des péchés qu'il avait fait commettre à Israël, provoquant l'indignation du Seigneur, Dieu d'Israël.
31
Le reste des actions de Nadab, tout ce qu'il a fait, cela n'est-il pas écrit dans le livre des Annales des rois d'Israël ?
32
Il y eut la guerre entre Asa et Baasa, roi d'Israël, durant toute leur vie.
33
En la troisième année du règne d'Asa, roi de Juda, Baasa, fils d'Ahias, devint roi sur Israël à Tirsa pour vingt-quatre années.
34
Il fit ce qui est mal aux yeux du Seigneur, et il marcha dans le chemin de Jéroboam en imitant le péché que celui-ci avait fait commettre à Israël.

CHAPITRE 16

16 1 La parole du Seigneur fut adressée à Jéhu, fils de Hanani, contre Baasa, en ces termes :
2
« Alors que je t'avais tiré de la poussière et placé comme chef sur mon peuple Israël, tu as marché dans le chemin de Jéroboam et fait commettre le péché à mon peuple Israël, pour provoquer mon indignation par leurs péchés.
3
Voici que je balaierai les derniers restes de Baasa et de sa maison. Je rendrai ta maison pareille à la maison de Jéroboam, fils de Nebath.
4
Celui de la famille de Baasa qui mourra dans la ville, les chiens le mangeront ; celui qui mourra dans les champs, l'oiseau du ciel le mangera. »
5
Le reste des actions de Baasa, ce qu'il a fait, sa bravoure, cela n'est-il pas écrit dans le livre des Annales des rois d'Israël ?
6
Baasa reposa avec ses pères, et il fut enseveli à Tirsa. Son fils Éla régna à sa place.
7
De plus, par l'intermédiaire du prophète Jéhu, fils de Hanani, la parole du Seigneur fut adressée à Baasa et à sa maison. C'était à cause de tout le mal qu'ils avaient fait aux yeux du Seigneur – car ils avaient provoqué son indignation par l'œuvre de leurs mains, au point de ressembler à la maison de Jéroboam –, et aussi parce qu'ils avaient abattu cette maison.
8
En la vingt-sixième année du règne d'Asa, roi de Juda, Éla, fils de Baasa, devint roi sur Israël à Tirsa, pour deux ans.
9
Son serviteur Zimri, commandant de la moitié des chars, conspira contre lui. Alors qu'Éla était à Tirsa, buvant jusqu'à l'ivresse, dans la maison d'Arsa, le maître du palais,
10
Zimri entra, le frappa, et il mourut. C'était la vingt-septième année du règne d'Asa, roi de Juda. Et Zimri régna à la place d'Éla.
11
Devenu roi, à peine assis sur le trône, il frappa toute la maison de Baasa. Il ne lui laissa subsister ni mâles, ni proches parents, ni compagnon.
12
Zimri extermina la maison de Baasa, conformément à la parole que le Seigneur avait dite contre Baasa par l'intermédiaire de Jéhu le prophète ;
13
il fit cela à cause de tous les péchés de Baasa et de son fils Éla, ceux qu'ils avaient commis, et ceux qu'ils avaient fait commettre à Israël, au point de provoquer l'indignation du Seigneur, Dieu d'Israël, par leurs vaines idoles.
14
Le reste des actions d'Éla, tout ce qu'il a fait, cela n'est-il pas écrit dans le livre des Annales des rois d'Israël ?
15
En la vingtième année du règne d'Asa, roi de Juda, Zimri régna sept jours à Tirsa. Le peuple campait alors autour de Guibbetone des Philistins.
16
Le peuple qui campait entendit la nouvelle : « Zimri a conspiré ; il a frappé le roi. » Alors, le jour même, dans le camp, tout Israël établit Omri, chef de l'armée, comme roi sur Israël.
17
Omri, ayant tout Israël avec lui, monta de Guibbetone, et ils assiégèrent Tirsa.
18
Quand Zimri s'aperçut que la ville était prise, il entra dans le donjon de la maison du roi, à laquelle il mit le feu et où il mourut.
19
Ce fut à cause des péchés qu'il avait commis : il avait fait ce qui est mal aux yeux du Seigneur, il avait marché dans le chemin de Jéroboam et imité le péché que celui-ci avait commis en faisant pécher tout Israël.
20
Le reste des actions de Zimri et le complot qu'il avait tramé, cela n'est-il pas écrit dans le livre des Annales des rois d'Israël ?
21
Alors le peuple d'Israël se divisa en deux parties : une partie du peuple suivit Tibni, fils de Guinath, pour le faire roi, et l'autre partie suivit Omri.
22
Le peuple qui suivait Omri l'emporta sur celui qui suivait Tibni, fils de Guinath. Tibni mourut, et Omri devint roi.
23
En la trente et unième année du règne d'Asa, roi de Juda, Omri devint roi sur Israël, pour douze années, et il régna six ans à Tirsa.
24
Puis il acheta le mont de Samarie à Sémer, au prix de deux lingots d'argent. Il fortifia la montagne et donna à la ville qu'il avait bâtie le nom de Samarie, du nom de Sémer, le maître de la montagne.
25
Omri fit ce qui est mal aux yeux du Seigneur ; il agit plus mal encore que tous ceux qui l'avaient précédé.
26
Il marcha dans tous les chemins de Jéroboam, fils de Nebath, en imitant le péché que celui-ci avait fait commettre à Israël, au point de provoquer l'indignation du Seigneur, Dieu d'Israël, par leurs vaines idoles.
27
Le reste des actions d'Omri, ce qu'il a fait, ses actes de bravoure, cela n'est-il pas écrit dans le livre des Annales des rois d'Israël ?
28
Omri reposa avec ses pères, et il fut enseveli à Samarie. Son fils Acab régna à sa place.
29
Acab, fils d'Omri, devint donc roi sur Israël, la trente-huitième année du règne d'Asa, roi de Juda. Acab, fils d'Omri, régna sur Israël, à Samarie, pendant vingt-deux années.
30
Acab, fils d'Omri, fit ce qui est mal aux yeux du Seigneur, plus encore que tous ceux qui l'avaient précédé.
31
Son moindre tort fut d'imiter les péchés de Jéroboam, fils de Nebath, car il prit pour femme Jézabel, fille d'Ethbaal, roi des Sidoniens, et il alla servir Baal et se prosterner devant lui.
32
Il lui dressa un autel, dans le temple de Baal qu'il avait construit à Samarie.
33
Acab fabriqua aussi le Poteau sacré d'Ashéra. Par ses actions Acab ne cessa de provoquer l'indignation du Seigneur, Dieu d'Israël, plus encore que tous les rois d'Israël qui l'avaient précédé.
34
C'est de son temps que Hiël de Béthel rebâtit Jéricho : au prix d'Abiram, son premier-né, il en posa les fondations ; au prix de Segoub, son cadet, il en fixa les portes, conformément à la malédiction que le Seigneur avait dite par l'intermédiaire de Josué, fils de Noun.

CHAPITRE 17

17 1 Le prophète Élie, de Tishbé en Galaad, dit au roi Acab : « Par le Seigneur qui est vivant, par le Dieu d'Israël dont je suis le serviteur, pendant plusieurs années il n'y aura pas de rosée ni de pluie, à moins que j'en donne l'ordre. »
2
La parole du Seigneur lui fut adressée :
3
« Va-t'en d'ici, dirige-toi vers l'est, et cache-toi près du torrent de Kérith, qui se jette dans le Jourdain.
4
Tu boiras au torrent, et j'ordonne aux corbeaux de t'apporter ta nourriture. »
5
Le prophète fit ce que le Seigneur lui avait dit, et alla s'établir près du torrent de Kérith, qui se jette dans le Jourdain.
6
Les corbeaux lui apportaient du pain et de la viande, matin et soir, et le prophète buvait au torrent.
7
Au bout d'un certain temps, il ne tombait plus une goutte de pluie dans tout le pays, et le torrent où buvait le prophète finit par être à sec.
8
Alors la parole du Seigneur lui fut adressée :
9
« Lève-toi, va à Sarepta, dans le pays de Sidon ; tu y habiteras ; il y a là une veuve que j'ai chargée de te nourrir. »
10
Le prophète Élie partit pour Sarepta, et il parvint à l'entrée de la ville. Une veuve ramassait du bois ; il l'appela et lui dit : « Veux-tu me puiser, avec ta cruche, un peu d'eau pour que je boive ? »
11
Elle alla en puiser. Il lui dit encore : « Apporte-moi aussi un morceau de pain. »
12
Elle répondit : « Je le jure par la vie du Seigneur ton Dieu : je n'ai pas de pain. J'ai seulement, dans une jarre, une poignée de farine, et un peu d'huile dans un vase. Je ramasse deux morceaux de bois, je rentre préparer pour moi et pour mon fils ce qui nous reste. Nous le mangerons, et puis nous mourrons. »
13
Élie lui dit alors : « N'aie pas peur, va, fais ce que tu as dit. Mais d'abord cuis-moi une petite galette et apporte-la moi ; ensuite tu en feras pour toi et ton fils.
14
Car ainsi parle le Seigneur, Dieu d'Israël : Jarre de farine point ne s'épuisera, vase d'huile point ne se videra, jusqu'au jour où le Seigneur donnera la pluie pour arroser la terre. »
15
La femme alla faire ce qu'Élie lui avait demandé, et pendant longtemps, le prophète, elle-même et son fils eurent à manger.
16
Et la jarre de farine ne s'épuisa pas, et le vase d'huile ne se vida pas, ainsi que le Seigneur l'avait annoncé par l'intermédiaire d'Élie.
17
Après cela, le fils de la femme chez qui habitait Élie tomba malade ; le mal fut si violent que l'enfant expira.
18
Alors la femme dit à Élie : « Que me veux-tu, homme de Dieu ? Tu es venu chez moi pour rappeler mes fautes et faire mourir mon fils ! »
19
Élie répondit : « Donne-moi ton fils ! » Il le prit des bras de sa mère, le porta dans sa chambre en haut de la maison et l'étendit sur son lit.
20
Puis il invoqua le Seigneur : « Seigneur, mon Dieu, cette veuve chez qui je loge, lui veux-tu du mal jusqu'à faire mourir son fils ? »
21
Par trois fois, il s'étendit sur l'enfant en invoquant le Seigneur : « Seigneur, mon Dieu, je t'en supplie, rends la vie à cet enfant ! »
22
Le Seigneur entendit la prière d'Élie ; le souffle de l'enfant revint en lui : il était vivant !
23
Élie prit alors l'enfant, de sa chambre il le descendit dans la maison, le remit à sa mère et dit : « Regarde, ton fils est vivant ! »
24
La femme lui répondit : « Maintenant je sais que tu es un homme de Dieu, et que, dans ta bouche, la parole du Seigneur est véridique. »

CHAPITRE 18

18 1 De nombreux jours s'écoulèrent, et la parole du Seigneur fut adressée à Élie, la troisième année, en ces termes : « Va te présenter devant Acab ; je vais envoyer la pluie sur la surface du sol. »
2
Élie partit pour se présenter devant Acab. La famine s'aggravait alors à Samarie.
3
Acab appela Abdias, le maître du palais. Or, Abdias craignait beaucoup le Seigneur.
4
Ainsi, lorsque Jézabel avait supprimé les prophètes du Seigneur, Abdias avait pris cent prophètes, les avait cachés, cinquante à la fois dans une grotte, et les avait approvisionnés en pain et en eau.
5
Acab dit à Abdias : « Va dans le pays, vers toutes les sources d'eau et vers tous les torrents ; peut-être trouverons-nous de l'herbe pour maintenir en vie chevaux et mulets ; et nous n'aurons pas à supprimer une partie des bêtes. »
6
Ils se partagèrent le pays pour le parcourir. Acab alla seul par un chemin, et Abdias alla seul par un autre chemin.
7
Tandis qu'Abdias était en chemin, voici qu'Élie vint à sa rencontre. Abdias le reconnut et tomba face contre terre. Il dit : « Est-ce bien toi, mon seigneur Élie ? »
8
Il lui répondit : « C'est moi ! Va dire à ton maître : « Voici Élie» ! »
9
Abdias reprit : « En quoi ai-je péché, pour que tu me livres, moi ton serviteur, aux mains d'Acab, et pour qu'il me fasse mourir ?
10
Par la vie du Seigneur ton Dieu ! Il n'y a pas une nation, pas un royaume, où mon seigneur Acab ne t'ait envoyé chercher ! Quand on lui disait : « Il n'est pas ici», il faisait jurer à ce royaume et à cette nation qu'on ne t'avait pas trouvé.
11
Et maintenant, tu me dis : Va dire à ton maître : « Voici Élie» !
12
Mais dès que je t'aurai quitté, l'Esprit du Seigneur t'emportera je ne sais où ; moi, j'irai informer Acab, qui ne te trouvera pas, et il me tuera. Pourtant, ton serviteur craint le Seigneur depuis sa jeunesse !
13
N'a-t-on pas rapporté à mon seigneur Élie ce que j'ai fait lorsque Jézabel tuait les prophètes du Seigneur : comment j'ai caché cent des prophètes du Seigneur, cinquante par cinquante, dans des grottes, et comment je les ai approvisionnés en pain et en eau ?
14
Et maintenant tu dis : « Va dire à ton maître : Voici Élie !» Mais il me tuera ! »
15
Élie déclara : « Par la vie du Seigneur de l'univers devant qui je me tiens ! Aujourd'hui même, je me présenterai devant lui ! »
16
Abdias partit donc à la rencontre d'Acab ; il l'informa, et Acab vint à la rencontre d'Élie.
17
Quand Acab vit Élie, il lui dit : « Est-ce bien toi, porte-malheur d'Israël ? »
18
Élie répondit : « Ce n'est pas moi qui porte malheur à Israël ; c'est toi et la maison de ton père, parce que vous avez abandonné les commandements du Seigneur et que tu as suivi les Baals.
19
Et maintenant, convoque et réunis tout Israël près de moi sur le mont Carmel, avec les quatre cent cinquante prophètes de Baal et les quatre cents prophètes d'Ashéra qui mangent à la table de Jézabel. »
20
Acab convoqua tout Israël et réunit les prophètes sur le mont Carmel.
21
Élie se présenta devant la foule et dit : « Combien de temps allez-vous danser pour l'un et pour l'autre ? Si c'est le Seigneur qui est Dieu, suivez le Seigneur ; si c'est Baal, suivez Baal. » Et la foule ne répondit mot.
22
Élie continua : « Moi, je suis le seul qui reste des prophètes du Seigneur, tandis que les prophètes de Baal sont quatre cent cinquante.
23
Amenez-nous deux jeunes taureaux ; qu'ils en choisissent un, qu'ils le dépècent et le placent sur le bûcher, mais qu'ils n'y mettent pas le feu. Moi, je préparerai l'autre taureau, je le placerai sur le bûcher, mais je n'y mettrai pas le feu.
24
Vous invoquerez le nom de votre dieu, et moi, j'invoquerai le nom du Seigneur : le dieu qui répondra par le feu, c'est lui qui est Dieu. » La foule répondit : « C'est d'accord. »
25
Élie dit alors aux prophètes de Baal : « Choisissez votre taureau et commencez, car vous êtes les plus nombreux. Invoquez le nom de votre dieu, mais ne mettez pas le feu. »
26
Ils prirent le taureau et le préparèrent, et ils invoquèrent le nom de Baal depuis le matin jusqu'au milieu du jour, en disant : « Ô Baal, réponds-nous ! » Mais il n'y eut ni voix ni réponse ; et ils dansaient devant l'autel qu'ils avaient dressé.
27
Au milieu du jour, Élie se moqua d'eux en disant : « Criez plus fort, puisque c'est un dieu : il a des soucis ou des affaires, ou bien il est en voyage ; il dort peut-être, mais il va se réveiller ! »
28
Ils crièrent donc plus fort et, selon leur coutume, ils se tailladèrent jusqu'au sang avec des épées et des lances.
29
Dans l'après-midi, ils se livrèrent à des transes prophétiques jusqu'à l'heure du sacrifice du soir, mais il n'y eut ni voix, ni réponse, ni le moindre signe.
30
Alors Élie dit à la foule : « Approchez. » Et toute la foule s'approcha de lui. Il releva l'autel du Seigneur, qui avait été démoli.
31
Il prit douze pierres, selon le nombre des tribus des fils de Jacob à qui le Seigneur avait dit : « Ton nom sera Israël. »
32
Avec ces pierres il érigea un autel au Seigneur. Il creusa autour de l'autel une rigole d'une capacité d'environ trente litres.
33
Il disposa le bois, dépeça le taureau et le plaça sur le bûcher.
34
Puis il dit : « Emplissez d'eau quatre cruches, et versez-les sur la victime et sur le bois. » Et l'on fit ainsi. Il dit : « Une deuxième fois ! » et l'on recommença. Il dit : « Une troisième fois ! » et l'on recommença encore.
35
L'eau ruissela autour de l'autel, et la rigole elle-même fut remplie d'eau.
36
À l'heure du sacrifice du soir, Élie le prophète s'avança et dit : « Seigneur, Dieu d'Abraham, d'Isaac et d'Israël, on saura aujourd'hui que tu es Dieu en Israël, que je suis ton serviteur, et que j'ai accompli toutes ces choses sur ton ordre.
37
Réponds-moi, Seigneur, réponds-moi, pour que tout ce peuple sache que c'est toi, Seigneur, qui es Dieu, et qui as retourné leur cœur ! »
38
Alors le feu du Seigneur tomba, il dévora la victime et le bois, les pierres et la poussière, et l'eau qui était dans la rigole.
39
Tout le peuple en fut témoin ; les gens tombèrent face contre terre et dirent : « C'est le Seigneur qui est Dieu ! C'est le Seigneur qui est Dieu ! »
40
Élie leur dit alors : « Saisissez les prophètes de Baal : que pas un seul ne s'échappe ! » Ils les saisirent. Élie les fit descendre au ravin du Qishone, et là il les égorgea.
41
Le prophète Élie dit au roi Acab : « Monte, tu peux maintenant manger et boire, car j'entends le grondement de la pluie. »
42
Acab monta pour aller manger et boire. Élie, de son côté, monta sur le sommet du Carmel, il se courba vers la terre et mit son visage entre ses genoux.
43
Il dit à son serviteur : « Monte, et regarde du côté de la mer. » Le serviteur monta, regarda et dit : « Il n'y a rien. » Sept fois de suite, Élie lui dit : « Retourne. »
44
La septième fois, le serviteur annonça : « Voilà un nuage qui monte de la mer, gros comme le poing. » Alors Élie dit au serviteur : « Va dire au roi Acab : « Attelle ton char et descends de la montagne, avant d'être arrêté par la pluie.» »
45
Peu à peu, le ciel s'obscurcit de nuages, poussés par le vent, et il tomba une grosse pluie. Acab monta sur son char et partit pour la ville de Yizréel.
46
La main du Seigneur s'empara du prophète ; Élie retroussa son vêtement et courut en avant d'Acab jusqu'à l'entrée de la ville de Yizréel.

CHAPITRE 19


1Rois (LIT) 12