1Samuel (LIT) 10

CHAPITRE 10

10 1 Alors, Samuel prit la fiole d'huile et la répandit sur la tête de Saül ; puis il l'embrassa et lui dit : « N'est-ce pas le Seigneur qui te donne l'onction comme chef sur son héritage ?
2
Aujourd'hui, quand tu m'auras quitté, tu trouveras deux hommes près du tombeau de Rachel, sur la frontière de Benjamin, à Cilçah, et ils te diront : « Elles sont retrouvées, les ânesses que tu étais allé chercher. Mais maintenant ton père a oublié l'affaire des ânesses, il se fait du souci pour vous et se dit : Que faire pour mon fils ?»
3
De là, poussant plus loin, tu arriveras au chêne de Tabor, où viendront te trouver trois hommes montant vers Dieu à Béthel, l'un portant trois chevreaux, l'autre portant trois couronnes de pain, le troisième une outre de vin.
4
Ils te salueront et te donneront deux pains que tu recevras de leurs mains.
5
Après cela, tu arriveras à Guibéa de Dieu, où il y a des postes de garde philistins. Et là, en entrant dans la ville, tu tomberas sur un groupe de prophètes qui descendent du lieu sacré, précédés de harpes, tambourins, flûtes et cithares ; ils seront en état de transe prophétique.
6
Alors l'Esprit du Seigneur s'emparera de toi, tu seras saisi de transe prophétique avec eux et tu seras changé en un autre homme.
7
Quand se produiront pour toi de tels signes, agis selon ce qui se présentera, car Dieu est avec toi.
8
Tu descendras avant moi à Guilgal. Et moi, je descendrai te rejoindre pour offrir des holocaustes et faire des sacrifices de paix. Pendant sept jours tu attendras, jusqu'à ce que je vienne te rejoindre. Alors je te ferai savoir comment tu dois agir. »
9
Or, dès que Saül eut tourné le dos en quittant Samuel, Dieu changea son cœur, et tous ces signes se produisirent le jour même.
10
À l'entrée de Guibéa, voici qu'un groupe de prophètes vint à sa rencontre. L'Esprit de Dieu s'empara de lui, et il fut saisi de transe prophétique au milieu d'eux.
11
Alors tous ceux qui le connaissaient de longue date virent qu'il prophétisait avec les prophètes. Et les gens se dirent l'un à l'autre : « Qu'est-il donc arrivé au fils de Kish ? Saül aussi est-il parmi les prophètes ? »
12
Un homme de cet endroit intervint pour dire : « Et qui est leur père ? ». Voilà comment est né le proverbe : « Saül aussi est-il parmi les prophètes ? »
13
Lorsqu'il fut sorti de sa transe prophétique, il se rendit au lieu sacré.
14
L'oncle de Saül lui demanda, ainsi qu'à son serviteur : « Où êtes-vous allés ? » Il répondit : « À la recherche des ânesses. Mais nous n'avons rien vu et nous nous sommes rendus chez Samuel. »
15
L'oncle de Saül dit : « Raconte-moi donc ce que Samuel vous a dit. »
16
Saül répondit à son oncle : « Il nous a simplement annoncé que les ânesses étaient retrouvées. » Cependant, à propos de la royauté, il ne lui raconta pas ce qu'avait dit Samuel.
17
Samuel convoqua le peuple auprès du Seigneur, à Mispa.
18
Il dit aux fils d'Israël : « Ainsi parle le Seigneur, le Dieu d'Israël : C'est moi qui ai fait monter Israël d'Égypte, qui vous ai délivrés de la main des Égyptiens et de tous les royaumes qui vous opprimaient.
19
Mais vous, aujourd'hui, vous avez rejeté votre Dieu, lui qui vous a sauvés de tous vos malheurs et de toutes vos angoisses, et vous lui avez dit : « C'est un roi que tu établiras sur nous ! Et maintenant, présentez-vous devant le Seigneur par tribus et par clans. »
20
Samuel fit approcher toutes les tribus d'Israël, et la tribu de Benjamin fut désignée par le sort.
21
Il fit approcher la tribu de Benjamin par familles, et la famille de Matri fut désignée. Puis Saül fils de Kish fut désigné. On le chercha, mais sans le trouver.
22
On interrogea encore le Seigneur : « Y a-t-il encore quelqu'un qui soit venu ici ? » Et le Seigneur dit : « Voici qu'il est caché parmi les bagages ! »
23
On courut le tirer de là, et il se présenta au milieu du peuple ; il dépassait tout le monde de plus d'une tête.
24
Samuel dit à tout le peuple : « Avez-vous vu celui que le Seigneur a choisi ? Il n'a pas son pareil dans tout le peuple. » Et tout le peuple fit une ovation, en criant : « Vive le roi ! »
25
Samuel exposa au peuple le droit de la royauté ; il l'écrivit dans un livre qu'il déposa devant le Seigneur. Puis Samuel renvoya tout le peuple, chacun chez soi.
26
Saül aussi s'en alla chez lui, à Guibéa. Les hommes de valeur, dont Dieu avait touché le cœur, partirent avec lui.
27
Quant aux vauriens, ils dirent : « Comment celui-là nous sauverait-il ? » Ils le méprisèrent et ne lui apportèrent pas d'offrandes. Mais Saül fit comme s'il n'avait rien entendu.

CHAPITRE 11

11 1 Nahash l'Ammonite monta prendre position contre Yabesh-de-Galaad. Alors tous les gens de Yabesh dirent à Nahash : « Conclus avec nous une alliance, et nous te servirons. »
2
Mais Nahash l'Ammonite leur fit cette réponse : « Voici comment je la conclurai : en vous crevant à tous l'œil droit ! J'infligerai cette infamie à tout Israël. »
3
Les anciens de Yabesh lui dirent : « Laisse-nous un répit de sept jours, que nous puissions envoyer des messagers dans tout le territoire d'Israël, et si personne ne vient à notre secours, nous nous rendrons à toi. »
4
Les messagers arrivèrent à Guibéa de Saül et rapportèrent ces paroles aux oreilles du peuple. Alors tout le peuple éclata en sanglots.
5
Or voici que Saül revenait des champs derrière ses bœufs et il demanda : « Qu'a donc le peuple ? Qu'a-t-il à pleurer ainsi ? » On lui répéta les paroles des gens de Yabesh.
6
L'Esprit de Dieu s'empara de Saül quand il entendit ces paroles, et il s'enflamma d'une grande colère.
7
Il prit une paire de bœufs, les dépeça et en envoya les morceaux dans tout le territoire d'Israël par l'entremise de messagers qui dirent : « Celui qui ne partira pas au combat derrière Saül et Samuel, voilà ce qui arrivera à ses bœufs ! » La terreur du Seigneur s'abattit sur le peuple, et ils marchèrent tous comme un seul homme.
8
Saül les passa en revue à Bézèq : les fils d'Israël étaient trois cent mille, et les hommes de Juda, trente mille.
9
On dit aux messagers qui étaient venus : « Transmettez ceci aux gens de Yabesh-de-Galaad : Demain, quand le soleil sera au plus chaud, vous aurez du secours. » Les messagers vinrent informer les gens de Yabesh, qui s'en réjouirent.
10
Ceux-ci dirent aux Ammonites : « Demain, nous nous rendrons à vous, et vous nous traiterez comme bon vous semble. »
11
Or, le lendemain, Saül disposa le peuple en trois colonnes. Ils pénétrèrent dans le camp aux dernières heures de la nuit et frappèrent les Ammonites jusqu'à l'heure la plus chaude du jour. Alors les survivants se dispersèrent, et il n'en resta pas deux ensemble.
12
Le peuple dit à Samuel : « Qui donc disait : « Saül régnerait-il sur nous ?» Livrez-nous ces gens-là, que nous les mettions à mort ! »
13
Mais Saül déclara : « On ne mettra personne à mort en un tel jour, car, aujourd'hui même, le Seigneur a réalisé le salut en Israël. »
14
Samuel dit au peuple : « Venez, allons à Guilgal ! Nous y renouvellerons la royauté. »
15
Tout le peuple alla donc à Guilgal. Là, à Guilgal, on fit roi Saül en présence du Seigneur ; on offrit des sacrifices de paix en présence du Seigneur. Et là, Saül et tous les gens d'Israël se livrèrent à de grandes réjouissances.

CHAPITRE 12

12 1 Samuel déclara à tout Israël : « Voyez comme j'ai écouté jusqu'au bout votre appel : j'ai fait régner sur vous un roi.
2
Et maintenant, voici que le roi marche devant vous. Quant à moi, je suis devenu vieux, j'ai blanchi, et mes fils que voici sont avec vous. Moi qui ai marché devant vous depuis ma jeunesse jusqu'à ce jour,
3
me voici ! Témoignez contre moi en face du Seigneur et de son messie : De qui ai-je pris le bœuf ? De qui ai-je pris l'âne ? Qui ai-je exploité ? Qui ai-je maltraité ? De la main de qui ai-je reçu un pot-de-vin pour fermer les yeux sur son cas ? – Je restituerai. »
4
Ils répondirent : « Tu ne nous as pas exploités, tu ne nous as pas maltraités et tu n'as rien pris de la main de personne. »
5
Il leur dit : « Le Seigneur est témoin contre vous, et son messie est témoin aujourd'hui, que vous n'avez rien trouvé en ma main. » Ils dirent : « Il est témoin… »
6
Et Samuel dit au peuple : « Il est témoin, le Seigneur, lui qui a suscité Moïse et Aaron, et qui a fait monter vos pères du pays d'Égypte !
7
Et maintenant, tenez-vous prêts : que j'entre en jugement avec vous, devant le Seigneur, pour toutes les justes actions que le Seigneur a accomplies envers vous et vos pères.
8
Alors que Jacob était venu en Égypte, vos pères ont crié vers le Seigneur, et le Seigneur envoya Moïse et Aaron qui les ont fait sortir d'Égypte et les ont installés en ce lieu où nous sommes.
9
Mais ils ont oublié le Seigneur leur Dieu, et lui les a vendus au pouvoir de Sissera, chef de l'armée du roi de Haçor, au pouvoir des Philistins et au pouvoir du roi de Moab, qui leur ont fait la guerre.
10
Alors, ils ont crié vers le Seigneur : « Nous avons péché en abandonnant le Seigneur pour servir les Baals et les Astartés. Maintenant, délivre-nous de la main de nos ennemis, et nous te servirons !»
11
Le Seigneur envoya Yeroubbaal, Baraq, Jephté et Samuel ; il vous a délivrés de la main de vos ennemis d'alentour, et vous avez pu habiter le pays en sécurité.
12
Mais quand vous avez vu Nahash, roi des fils d'Ammone, venir vous attaquer, vous m'avez dit : « Non, c'est un roi qui doit régner sur nous» – alors que votre roi, c'est le Seigneur votre Dieu.
13
Et maintenant, voici le roi que vous avez choisi, celui que vous avez demandé, et voici que le Seigneur vous l'a donné.
14
Puissiez-vous craindre le Seigneur, le servir, écouter sa voix, sans vous révolter contre les ordres du Seigneur et, vous-mêmes avec le roi qui règne sur vous, puissiez-vous suivre le Seigneur votre Dieu !
15
Mais si vous n'écoutez pas la voix du Seigneur, si vous vous révoltez contre les ordres du Seigneur, la main du Seigneur sera contre vous, comme elle fut contre vos pères.
16
Maintenant donc, tenez-vous prêts et voyez cette grande chose que le Seigneur va accomplir sous vos yeux.
17
N'est-ce pas aujourd'hui la moisson des blés ? Je vais invoquer le Seigneur, et il fera tonner et pleuvoir. Comprenez donc et voyez à quel point vous avez mal agi aux yeux du Seigneur en demandant pour vous-mêmes un roi. »
18
Samuel invoqua le Seigneur, et le Seigneur fit tonner et pleuvoir ce jour-là. Tout le peuple éprouva une grande crainte à l'égard du Seigneur et de Samuel.
19
Tout le peuple dit à Samuel : « Prie le Seigneur ton Dieu en faveur de tes serviteurs, afin que nous ne mourions pas. Oui, nous avons ajouté à tous nos péchés ce mal de demander pour nous un roi. »
20
Samuel répondit au peuple : « Ne craignez pas ! Certes, vous avez fait tout ce mal. Mais cessez de vous écarter du Seigneur ; servez-le de tout votre cœur.
21
Ne vous écartez pas du Seigneur : ce serait suivre les idoles de néant qui ne servent à rien et ne délivrent pas, car elles ne sont que néant.
22
Le Seigneur, lui, ne rejettera pas son peuple, à cause de son grand nom ; en effet, il a voulu faire de vous son peuple.
23
Et moi-même, quelle horreur pour moi si je péchais contre le Seigneur, si je cessais de prier en votre faveur ! Je vous enseignerai le chemin du bien et de la droiture.
24
Seulement, vous, craignez le Seigneur et servez-le en vérité, de tout votre cœur : voyez ce qu'il a fait de grand parmi vous.
25
Mais si vous persistez à faire le mal, vous et votre roi, vous périrez. »

CHAPITRE 13

13 1 On ignore l'âge de Saül lorsqu'il devint roi, et il régna deux ans sur Israël.
2
Saül choisit trois mille hommes en Israël : il y en eut deux mille avec Saül à Mikmas et dans la montagne de Béthel, et mille avec Jonathan, son fils, à Guibéa de Benjamin. Quant au reste du peuple, il le renvoya, chacun à ses tentes.
3
Jonathan détruisit le poste de garde des Philistins, qui était à Guéba, et les Philistins l'apprirent. Alors Saül fit sonner du cor dans tout le pays pour dire : « Que les Hébreux l'apprennent ! »
4
Tout Israël l'apprit et disait : « Saül a détruit le poste de garde des Philistins ; et même, Israël est devenu odieux aux Philistins ! » Alors le peuple se regroupa derrière Saül, à Guilgal.
5
Les Philistins se rassemblèrent en vue de combattre Israël : trente mille chars, six mille cavaliers et une troupe aussi nombreuse que les grains de sable au bord de la mer. Ils montèrent établir leur camp à Mikmas, à l'est de Beth-Awen.
6
Les hommes d'Israël virent le danger, tant le peuple était menacé de près. Ils se cachèrent dans les grottes, les trous, les rochers, les souterrains et les citernes.
7
Des Hébreux passèrent aussi le Jourdain pour gagner le pays de Gad et de Galaad. Saül était encore à Guilgal, et tout le peuple qui était derrière lui tremblait de peur.
8
Il attendit sept jours le rendez-vous de Samuel, mais Samuel ne vint pas à Guilgal. Le peuple, quittant Saül, commençait à se disperser.
9
Alors Saül dit : « Amenez-moi les animaux pour l'holocauste et les sacrifices de paix ! » Et il offrit l'holocauste.
10
Or, comme il achevait d'offrir l'holocauste, voici que Samuel arriva. Saül sortit à sa rencontre pour le saluer.
11
Samuel lui dit : « Qu'as-tu fait ? » Saül répondit : « Quand j'ai vu que le peuple se dispersait en me quittant, que toi-même tu ne venais pas au rendez-vous et que les Philistins étaient rassemblés à Mikmas,
12
je me suis dit : Maintenant, les Philistins vont descendre pour m'attaquer à Guilgal, sans que j'aie apaisé le Seigneur ! Alors, me faisant violence, j'ai offert l'holocauste. »
13
Samuel dit à Saül : « Tu as agi comme un insensé ! Tu n'as pas observé le commandement du Seigneur ton Dieu, ce qu'il t'avait ordonné. Autrement, le Seigneur aurait établi ta royauté sur Israël pour toujours.
14
Mais maintenant ta royauté ne tiendra pas. Le Seigneur a cherché un homme selon son cœur et l'a institué chef de son peuple, puisque tu n'as pas observé ce que t'avait ordonné le Seigneur. »
15
Puis Samuel se leva pour monter de Guilgal à Guibéa de Benjamin, et le reste du peuple monta derrière Saül à la rencontre de la troupe en armes. Quand ils furent arrivés de Guilgal à Guibéa de Benjamin, Saül passa en revue les gens qui se trouvaient avec lui : environ six cents hommes.
16
Saül, son fils Jonathan et les gens qui se trouvaient avec eux étaient restés à Guéba de Benjamin, tandis que les Philistins avaient dressé leur camp à Mikmas.
17
Les troupes de choc sortirent du camp des Philistins en trois groupes. Le premier prit la direction d'Ofra, au pays de Shoual,
18
le deuxième, la direction de Beth-Horone, le troisième, la direction de la frontière qui surplombe le Val des Hyènes, du côté du désert.
19
On ne trouvait pas de forgeron dans tout le pays d'Israël, car les Philistins s'étaient dit : « Il ne faut pas que les Hébreux fabriquent des épées ou des lances. »
20
Tout le monde en Israël descendait donc chez les Philistins pour affûter chacun son soc, sa houe, sa hache ou son pic.
21
Le prix imposé était : deux tiers de sicle pour les socs, les houes, les haches et la remise en état des aiguillons.
22
Il arriva donc qu'au jour du combat, personne, dans la troupe qui était avec Saül et Jonathan, n'avait en main ni épée ni lance. On en trouva cependant pour Saül et pour son fils Jonathan.
23
Un poste de Philistins vint s'établir au passage de Mikmas.

CHAPITRE 14

14 1 Un jour, Jonathan, fils de Saül, dit à son écuyer : « Viens ! Passons vers le poste des Philistins qui est là, sur l'autre versant ! » Mais il n'avertit pas son père.
2
Saül se tenait à la limite de Guibéa sous le grenadier de Migrone et, avec lui, il y avait environ six cents hommes.
3
Ahiyya, fils d'Ahitoub frère d'Ikabod, fils de Pinhas, fils d'Éli, était prêtre du Seigneur à Silo : il portait l'éphod. Le peuple ne savait pas que Jonathan était parti.
4
Parmi les passages que Jonathan avait recherchés pour passer vers le poste des Philistins, il en est un avec une dent de rocher sur un versant et une dent de rocher sur l'autre. L'une est appelée Boceç, et l'autre, Senné.
5
L'une se dresse au nord, en face de Mikmas, l'autre au sud, en face de Guéba.
6
Jonathan dit à son écuyer : « Viens ! Passons vers le poste de ces incirconcis. Peut-être le Seigneur agira-t-il en notre faveur, car rien n'empêche le Seigneur de donner le salut, que l'on soit peu ou beaucoup. »
7
Son écuyer lui répondit : « Fais tout ce que tu as dans le cœur. Vas-y ! Et moi, je suis avec toi, selon ton cœur. »
8
Jonathan reprit : « Voici que nous passons vers ces hommes : ils vont nous repérer.
9
S'ils nous disent : « Halte ! Attendez que nous vous ayons rejoints», alors nous resterons sur place, nous ne monterons pas vers eux.
10
Mais s'ils nous disent : « Montez vers nous !», alors nous monterons, car le Seigneur les aura livrés entre nos mains. Ce sera pour nous le signe. »
11
Tous deux se firent repérer par le poste des Philistins, lesquels se dirent : « Voici des Hébreux qui sortent des trous où ils s'étaient cachés ! »
12
Les hommes du poste interpellèrent Jonathan et son écuyer, en leur disant : « Montez vers nous ! Nous avons quelque chose à vous apprendre. » Jonathan dit à son écuyer : « Monte derrière moi : le Seigneur les a livrés au pouvoir d'Israël ! »
13
Jonathan, suivi de son écuyer, monta en s'aidant des mains et des pieds. Alors les Philistins tombèrent devant Jonathan et, derrière lui, son écuyer les mettait à mort.
14
Ce premier coup porté par Jonathan et son écuyer frappa une vingtaine d'hommes, sur l'étendue d'un demi-arpent.
15
Ce fut la terreur dans le camp, dans la campagne et parmi tout le peuple. Le poste et les troupes de choc furent terrifiés eux aussi. La terre se mit à trembler, et ce fut une terreur de Dieu.
16
À Guibéa de Benjamin, les guetteurs de Saül observaient, et voici que le tumulte se propageait çà et là.
17
Alors Saül dit à la troupe qui était avec lui : « Faites donc l'appel et voyez qui est parti de chez nous. » On fit l'appel : Jonathan et son écuyer manquaient.
18
Saül dit à Ahiyya : « Fais approcher l'arche de Dieu. » En effet l'arche de Dieu était, ce jour-là, avec les fils d'Israël.
19
Mais pendant que Saül parlait au prêtre, le tumulte dans le camp des Philistins ne cessait d'augmenter. Alors Saül dit au prêtre : « Retire ta main, cesse de consulter Dieu. »
20
Puis, sur un cri de ralliement, Saül et toute la troupe qui était avec lui marchèrent au combat. Or, les Philistins avaient tiré l'épée l'un contre l'autre, et c'était la panique la plus totale.
21
Quant aux Hébreux qui appartenaient de longue date aux Philistins, qui étaient montés avec eux au camp et se tenaient tout autour, même ceux-là passèrent du côté d'Israël qui était avec Saül et Jonathan.
22
Tous les hommes d'Israël qui s'étaient cachés dans la montagne d'Éphraïm apprirent la déroute des Philistins ; ils se mirent, eux aussi, à leur poursuite pour les combattre.
23
Ce jour-là, le Seigneur donna le salut à Israël. Le combat s'étendit au-delà de Beth-Awen.
24
Ce jour-là, les hommes d'Israël avaient été accablés parce que Saül avait proféré à l'adresse du peuple cette imprécation : « Maudit soit l'homme qui prendra de la nourriture avant le soir, avant que je me sois vengé de mes ennemis ! » Et personne dans le peuple n'avait goûté de nourriture.
25
Tout le monde entra dans la forêt. Or il y avait du miel à la surface du sol.
26
Quand le peuple entra dans la forêt, voici qu'il y coulait du miel ! Cependant, nul n'y toucha pour en manger, car le peuple avait peur du serment.
27
Mais Jonathan n'avait pas entendu son père imposer au peuple le serment. Il tendit le bâton qu'il avait à la main et en trempa le bout dans ce miel végétal ; il ramena la main à sa bouche, et son regard s'éclaircit.
28
Mais quelqu'un dans le peuple prit la parole et dit : « Ton père a imposé au peuple ce serment solennel : « Maudit soit l'homme qui prendra de la nourriture aujourd'hui !», alors que le peuple est épuisé. »
29
Jonathan répondit : « Mon père a porté malheur au pays. Voyez comme mon regard s'est éclairci parce que j'ai goûté un peu de ce miel !
30
À plus forte raison, si le peuple s'était nourri aujourd'hui sur le butin trouvé chez l'ennemi, le coup porté aux Philistins n'aurait-il pas été plus rude encore ? »
31
Ce jour-là, ils battirent les Philistins depuis Mikmas jusqu'à Ayyalone, et le peuple fut complètement épuisé.
32
Il se jeta sur le butin. On prit du petit et du gros bétail, avec de jeunes bêtes ; on les égorgea à même le sol, et le peuple mangea au-dessus du sang.
33
On rapporta la chose à Saül : « Voici que le peuple est en train de pécher contre le Seigneur en mangeant au-dessus du sang ! » Saül dit : « Vous avez trahi. Roulez vers moi une grosse pierre tant qu'il fait jour ! »
34
Puis il déclara : « Dispersez-vous parmi le peuple et dites : Que chacun amène vers moi son bœuf ou son mouton. Vous les égorgerez et les mangerez ici. Mais vous ne pécherez pas contre le Seigneur en mangeant auprès du sang. » Alors, à la nuit tombée, tous les gens amenèrent le bœuf que chacun possédait et que l'on égorgea à cet endroit.
35
Saül bâtit un autel au Seigneur. C'était la première fois qu'il bâtissait un autel au Seigneur.
36
Saül dit : « Descendons à la poursuite des Philistins pendant la nuit, pillons chez eux jusqu'au lever du jour et n'en laissons subsister aucun. » Ils répondirent : « Fais tout ce qui te semble bon. » Le prêtre dit : « Ici, approchons-nous de Dieu. »
37
Alors Saül consulta Dieu : « Dois-je descendre à la poursuite des Philistins ? Les livreras-tu aux mains d'Israël ? » Mais, ce jour-là, Dieu ne lui donna pas de réponse.
38
Alors Saül dit : « Avancez ici, vous tous, les chefs du peuple ; comprenez et voyez en quoi consiste le péché commis aujourd'hui.
39
Oui, par le Seigneur vivant, le sauveur d'Israël, même si Jonathan, mon fils, est en cause, il mourra ! » Mais dans tout le peuple, personne ne lui répondit.
40
Puis il dit à tout Israël : « Vous serez d'un côté. Moi et mon fils Jonathan, nous serons de l'autre côté. » Le peuple répondit : « Fais ce qui te semble bon. »
41
Alors Saül s'adressa au Seigneur : « Dieu d'Israël, fais connaître la vérité ! » Jonathan et Saül furent désignés par le sort, et le peuple fut mis hors de cause.
42
Saül dit : « Jetez les sorts entre moi et mon fils Jonathan. » Et Jonathan fut désigné.
43
Saül dit à Jonathan : « Révèle-moi ce que tu as fait. » Jonathan le lui révéla en disant : « Oui, j'ai goûté un peu de miel au bout du bâton que j'avais à la main. Me voici : que je meure ! »
44
Saül déclara : « Que Dieu amène le malheur sur moi, et pire encore, si tu ne meurs pas, Jonathan ! »
45
Mais le peuple dit à Saül : « Est-ce que Jonathan devrait mourir, lui qui a remporté cette grande victoire en Israël ? Quelle horreur ! Par le Seigneur vivant, il ne tombera pas à terre un seul cheveu de sa tête, car c'est avec Dieu qu'il a agi en ce jour. » Le peuple racheta Jonathan, et celui-ci ne mourut pas.
46
Quant à Saül, il renonça à poursuivre les Philistins, et les Philistins s'en allèrent chez eux.
47
Quand Saül se fut emparé de la royauté sur Israël, il mena la guerre contre tous ses ennemis alentour : Moab, les fils d'Ammone, Édom, les rois de Soba et les Philistins. De quelque côté qu'il se tournât, il leur faisait du mal.
48
Il déploya sa force et battit Amalec. Il délivra Israël de la main de ceux qui le pillaient.
49
Les fils de Saül étaient Jonathan, Yishwi et Malki-Shoua. Ses deux filles s'appelaient, l'aînée, Mérab et, la cadette, Mikal.
50
La femme de Saül s'appelait Ahinoam, fille d'Ahimaaç. Le chef de son armée s'appelait Abner, fils de Ner qui était l'oncle de Saül.
51
Kish, le père de Saül, et Ner, le père d'Abner, étaient fils d'Abiel.
52
Il y eut une guerre acharnée contre les Philistins durant tous les jours de Saül. Aussi, quand Saül remarquait un homme de valeur ou quelqu'un de courageux, il se l'attachait.

CHAPITRE 15

15 1 Samuel dit à Saül : « C'est moi que le Seigneur a envoyé pour te donner l'onction comme roi sur son peuple, sur Israël. Et maintenant, écoute la voix, écoute les paroles du Seigneur.
2
Ainsi parle le Seigneur des armées : Je vais demander compte à Amalec de ce qu'il a fait à Israël en lui barrant la route, lorsqu'il montait d'Égypte.
3
Maintenant donc, va ! Tu frapperas Amalec ; et vous devrez vouer à l'anathème tout ce qui lui appartient. Tu ne l'épargneras pas. Tu mettras tout à mort : l'homme comme la femme, l'enfant comme le nourrisson, le bœuf comme le mouton, le chameau comme l'âne. »
4
Saül convoqua le peuple et le passa en revue à Telaïm. Il y avait deux cent mille fantassins et, en plus, dix mille hommes de Juda.
5
Parvenu à la ville d'Amalec, Saül se mit en embuscade dans le lit du torrent.
6
Il dit aux Qénites : « Allez, écartez-vous, sortez du milieu des Amalécites, de peur que je ne vous traite comme eux, alors que vous, vous avez agi avec fidélité envers tous les fils d'Israël quand ils montaient d'Égypte. » Et les Qénites s'écartèrent du milieu d'Amalec.
7
Saül frappa Amalec depuis Havila jusqu'à l'entrée de Shour qui est en face de l'Égypte.
8
Il captura vivant Agag, le roi d'Amalec, et voua à l'anathème tout le peuple qu'il passa au fil de l'épée.
9
Mais Saül et le peuple épargnèrent Agag, ainsi que le meilleur du petit et du gros bétail, les bêtes grasses, les agneaux et tout ce qu'il y avait de bon : ils ne voulurent pas les vouer à l'anathème. Par contre, tout ce qui était sans valeur et de mauvaise qualité, c'est cela qu'ils vouèrent à l'anathème.
10
La parole du Seigneur fut adressée à Samuel :
11
« Je me repens d'avoir fait régner Saül comme roi car il s'est détourné de moi et n'a pas accompli mes paroles. » Alors Samuel fut bouleversé et cria vers le Seigneur toute la nuit.
12
Samuel se leva de bon matin pour rencontrer Saül. On vint lui annoncer : « Saül est allé au village de Carmel, il s'est dressé une stèle, il a fait demi-tour et, poussant plus loin, il est descendu à Guilgal. »
13
Samuel arriva auprès de Saül, et Saül lui dit : « Sois béni du Seigneur ! J'ai accompli la parole du Seigneur. »
14
Mais Samuel dit : « Quels sont ces bêlements qui frappent mes oreilles, et ces beuglements que j'entends ? »
15
Saül répondit : « On a ramené ces animaux de chez les Amalécites : c'est que le peuple a épargné le meilleur du petit et du gros bétail en vue de le sacrifier au Seigneur ton Dieu, et ce qui restait, nous l'avons voué à l'anathème. »
16
Samuel dit à Saül : « Assez ! Je vais t'apprendre ce que le Seigneur m'a dit pendant la nuit. » Saül lui dit : « Parle. »
17
Alors Samuel déclara : « Toi qui reconnaissais ta petitesse, n'es-tu pas devenu le chef des tribus d'Israël, puisque le Seigneur t'a donné l'onction comme roi sur Israël ?
18
Il t'a envoyé en campagne et t'a donné cet ordre : « Va, et voue à l'anathème ces impies d'Amalécites, fais-leur la guerre jusqu'à l'extermination.»
19
Pourquoi n'as-tu pas obéi à la voix du Seigneur ? Pourquoi t'es-tu jeté sur le butin. Pourquoi as-tu fait ce qui est mal aux yeux du Seigneur ? »
20
Saül répondit à Samuel : « Mais j'ai obéi à la voix du Seigneur ! Je suis allé là où il m'envoyait, j'ai ramené Agag, roi d'Amalec, et j'ai voué Amalec à l'anathème.
21
Dans le butin, le peuple a choisi le meilleur de ce qui était voué à l'anathème, petit et gros bétail, pour l'offrir en sacrifice au Seigneur ton Dieu, à Guilgal. »
22
Samuel répliqua : « Le Seigneur aime-t-il les holocaustes et les sacrifices autant que l'obéissance à sa parole ? Oui, l'obéissance vaut mieux que le sacrifice, la docilité vaut mieux que la graisse des béliers.
23
La révolte est un péché comme la divination ; la rébellion est une faute comme la consultation des idoles. Parce que tu as rejeté la parole du Seigneur, lui aussi t'a rejeté : tu ne seras plus roi ! »
24
Saül dit à Samuel : « J'ai péché en transgressant l'ordre du Seigneur et tes paroles : c'est que j'ai eu peur du peuple et je lui ai obéi.
25
Maintenant, je t'en prie, enlève mon péché, reviens avec moi, que je me prosterne devant le Seigneur. »
26
Mais Samuel répondit à Saül : « Je ne reviendrai pas avec toi. Puisque tu as rejeté la parole du Seigneur, le Seigneur t'a rejeté pour que tu ne sois plus roi sur Israël. »
27
Comme Samuel se détournait pour partir, Saül saisit le pan de son manteau, qui fut arraché.
28
Alors Samuel lui dit : « Aujourd'hui, le Seigneur t'a arraché la royauté sur Israël et il l'a donnée à ton prochain qui vaut mieux que toi. »
29
Pourtant, celui qui est la Splendeur d'Israël ne se dément pas ni ne se repent : n'étant pas un homme, il n'a pas à se repentir.
30
Saül dit : « J'ai péché, mais daigne pourtant m'honorer devant les anciens de mon peuple et devant Israël. Reviens avec moi, pour que je me prosterne devant le Seigneur ton Dieu. »
31
Samuel revint à la suite de Saül qui se prosterna devant le Seigneur.
32
Samuel dit : « Amenez-moi Agag, roi d'Amalec. » Agag vint à lui, tout heureux ; il se disait : « Vraiment, l'amertume de la mort s'est écartée. »
33
Mais Samuel lui dit : « De même que, par ton épée, des femmes ont été privées de leurs enfants, de même, parmi les femmes, ta mère sera privée de son enfant ! » Et Samuel exécuta Agag devant le Seigneur, à Guilgal.
34
Samuel s'en alla à Rama, et Saül remonta chez lui à Guibéa de Saül.
35
Samuel ne revit plus Saül jusqu'au jour de sa mort. En effet, Samuel avait pris le deuil à cause de Saül, et le Seigneur s'était repenti d'avoir fait régner Saül sur Israël.

CHAPITRE 16

16 1 Le Seigneur dit à Samuel : « Combien de temps encore seras-tu en deuil à cause de Saül ? Je l'ai rejeté pour qu'il ne règne plus sur Israël. Prends une corne que tu rempliras d'huile, et pars ! Je t'envoie auprès de Jessé de Bethléem, car j'ai vu parmi ses fils mon roi. »
2
Samuel répondit : « Comment faire ? Saül va le savoir, et il me tuera. » Le Seigneur reprit : « Emmène avec toi une génisse, et tu diras que tu viens offrir un sacrifice au Seigneur.
3
Tu convoqueras Jessé au sacrifice ; je t'indiquerai moi-même ce que tu dois faire et tu me consacreras par l'onction celui que je te désignerai. »
4
Samuel fit ce qu'avait dit le Seigneur. Quand il parvint à Bethléem, les anciens de la ville allèrent à sa rencontre en tremblant, et demandèrent : « Est-ce pour la paix que tu viens ? »
5
Samuel répondit : « Oui, pour la paix. Je suis venu offrir un sacrifice au Seigneur. Purifiez-vous, et vous viendrez avec moi au sacrifice. » Il purifia Jessé et ses fils, et les convoqua au sacrifice.
6
Lorsqu'ils arrivèrent et que Samuel aperçut Éliab, il se dit : « Sûrement, c'est lui le messie, lui qui recevra l'onction du Seigneur ! »
7
Mais le Seigneur dit à Samuel : « Ne considère pas son apparence ni sa haute taille, car je l'ai écarté. Dieu ne regarde pas comme les hommes : les hommes regardent l'apparence, mais le Seigneur regarde le cœur. »
8
Jessé appela Abinadab et le présenta à Samuel, qui dit : « Ce n'est pas lui non plus que le Seigneur a choisi. »
9
Jessé présenta Shamma, mais Samuel dit : « Ce n'est pas lui non plus que le Seigneur a choisi. »
10
Jessé présenta ainsi à Samuel ses sept fils, et Samuel lui dit : « Le Seigneur n'a choisi aucun de ceux-là. »
11
Alors Samuel dit à Jessé : « N'as-tu pas d'autres garçons ? » Jessé répondit : « Il reste encore le plus jeune, il est en train de garder le troupeau. » Alors Samuel dit à Jessé : « Envoie-le chercher : nous ne nous mettrons pas à table tant qu'il ne sera pas arrivé. »
12
Jessé le fit donc venir : le garçon était roux, il avait de beaux yeux, il était beau. Le Seigneur dit alors : « Lève-toi, donne-lui l'onction : c'est lui ! »
13
Samuel prit la corne pleine d'huile, et lui donna l'onction au milieu de ses frères. L'Esprit du Seigneur s'empara de David à partir de ce jour-là. Quant à Samuel, il se mit en route et s'en revint à Rama.
14
L'Esprit du Seigneur se détourna de Saül, et un esprit mauvais, envoyé par le Seigneur, se mit à le tourmenter.
15
Les serviteurs de Saül lui dirent : « Voici qu'un mauvais esprit de Dieu te tourmente.
16
Un seul mot de notre maître, et les serviteurs qui sont devant toi chercheront un bon joueur de cithare ; ainsi, quand un mauvais esprit de Dieu viendra sur toi, cet homme jouera de son instrument, et cela te fera du bien. »
17
Saül répondit à ses serviteurs : « Voyez donc s'il n'y a pas pour moi un homme qui soit un bon musicien, et amenez-le-moi. »
18
L'un des garçons prit la parole et dit : « J'ai vu, justement, un fils de Jessé, de Bethléem, qui sait jouer. C'est un homme de valeur, un vaillant guerrier ; il parle avec intelligence ; c'est un bel homme et le Seigneur est avec lui ! »
19
Alors Saül envoya à Jessé des messagers pour lui dire : « Envoie-moi ton fils David, qui est avec le troupeau. »
20
Jessé prit un âne qu'il chargea de pains, ainsi qu'une outre de vin et un chevreau, et il envoya son fils David les porter à Saül.
21
David arriva auprès de Saül et se tint à sa disposition. Saül aima beaucoup David qui devint son écuyer.
22
Saül envoya dire à Jessé : « Que David se tienne donc à ma disposition, car il a trouvé grâce à mes yeux. »
23
Ainsi, lorsque l'Esprit de Dieu venait sur Saül, David prenait la cithare et en jouait. Alors Saül se calmait et se trouvait bien : l'esprit mauvais s'écartait de lui.

CHAPITRE 17


1Samuel (LIT) 10