1Samuel (LIT) 17

CHAPITRE 17

17 1 Les Philistins rassemblèrent leurs armées pour la guerre ; ils se rassemblèrent à Soko de Juda et ils établirent leur camp entre Soko et Azéqa, à Éfès-Dammim.
2
Saül et les hommes d'Israël se rassemblèrent et établirent leur camp dans le Val du Térébinthe, puis se rangèrent en ordre de bataille face aux Philistins.
3
Les Philistins se tenaient sur la montagne d'un côté, Israël se tenait sur la montagne de l'autre côté ; entre eux il y avait la vallée.
4
Alors sortit des rangs philistins un champion qui s'appelait Goliath. Originaire de Gath, il mesurait six coudées et un empan.
5
Il avait un casque de bronze sur la tête, il était revêtu d'une cuirasse à écailles ; la cuirasse pesait cinq mille sicles de bronze.
6
Il avait des jambières de bronze et un javelot de bronze entre les épaules.
7
Le bois de sa lance était comme le rouleau d'un métier à tisser, et sa pointe pesait six cents sicles de fer. Et devant lui marchait le porte-bouclier.
8
Il s'arrêta et cria vers les lignes d'Israël. Il leur dit : « À quoi bon sortir pour vous ranger en ordre de bataille ? Ne suis-je pas, moi, le Philistin, et vous, les esclaves de Saül ? Choisissez-vous un homme, et qu'il descende vers moi !
9
S'il est le plus fort en luttant avec moi et qu'il m'abatte, nous deviendrons vos esclaves. Mais si je suis le plus fort et que je l'abatte, vous deviendrez nos esclaves, vous nous serez asservis. »
10
Le Philistin ajouta : « Moi, aujourd'hui, je lance un défi aux lignes d'Israël : donnez-moi un homme, et nous lutterons l'un contre l'autre ! »
11
Saül et tout Israël entendirent les paroles du Philistin ; ils en furent consternés, ils éprouvèrent une grande crainte.
12
David était fils de cet Éphratéen de Bethléem en Juda, nommé Jessé et qui avait huit fils. Or, au temps de Saül, cet homme était un vieillard avancé en âge.
13
Les trois fils aînés de Jessé s'en étaient allés : ils avaient suivi Saül à la guerre. Les trois fils de Jessé partis à la guerre se nommaient : le premier-né Éliab, le deuxième Abinadab, et le troisième Shamma.
14
David était le plus jeune. Les trois aînés avaient donc suivi Saül ;
15
quant à David, il allait chez Saül et en revenait pour faire paître le troupeau de son père à Bethléem.
16
Le Philistin s'avançait matin et soir ; il se présenta ainsi pendant quarante jours.
17
Jessé dit à son fils David : « Prends donc pour tes frères cette mesure d'épis grillés, avec les dix pains que voici, et cours les porter au camp à tes frères.
18
Ces dix fromages, tu les porteras à l'officier de millier ; tu verras si tes frères sont en bonne santé, et tu m'en rapporteras le signe que tout va bien.
19
Saül, tes frères et tous les hommes d'Israël sont en train de combattre les Philistins dans le Val du Térébinthe. »
20
David se leva de bon matin, laissa le troupeau à un gardien, et partit avec les provisions, comme Jessé le lui avait ordonné. Il arriva au milieu du camp lorsque l'armée, sortant pour se mettre en ligne, poussait le cri de guerre.
21
Israël et les Philistins se rangèrent ligne contre ligne.
22
David se déchargea de ses bagages, les laissa aux mains du gardien des bagages et courut vers la ligne de front. Une fois arrivé, il demanda à ses frères s'ils étaient en bonne santé.
23
Comme il parlait avec eux, voici que monta des lignes philistines le champion appelé Goliath, le Philistin de Gath, qui reprit les mêmes paroles, et David l'entendit.
24
En voyant l'homme, tous ceux d'Israël s'enfuirent devant lui, terrifiés.
25
Ils disaient : « Avez-vous vu cet homme qui monte contre nous ? C'est pour défier Israël qu'il monte ! Celui qui l'abattra, le roi le fera riche, très riche ; il lui donnera sa fille, et il affranchira sa famille de toute charge en Israël. »
26
David demanda à ceux qui se tenaient près de lui : « Que fera-t-on pour récompenser l'homme qui abattra ce Philistin et relèvera le défi lancé à Israël ? Qui est-il, en effet, ce Philistin incirconcis, pour avoir défié les armées du Dieu vivant ? »
27
Les gens répondirent avec les mêmes paroles : « Ainsi fera-t-on pour récompenser l'homme qui l'abattra… »
28
Éliab, son frère aîné, l'entendit qui parlait avec les gens. Il se mit en colère contre David et dit : « Pourquoi donc es-tu descendu ? À qui as-tu laissé ton maigre troupeau dans le désert ? Je connais, moi, ton arrogance et la malice de ton cœur : c'est pour voir la bataille que tu es descendu ! »
29
David répondit : « Qu'est-ce que j'ai fait encore ? On n'a plus le droit de parler ! »
30
David se détourna de lui et s'adressa à un autre. Il répéta sa demande, et les gens lui firent la même réponse qu'auparavant.
31
Mais les paroles de David attirèrent l'attention et furent rapportées à Saül qui le fit venir.
32
David dit à Saül : « Que personne ne perde courage à cause de ce Philistin. Moi, ton serviteur, j'irai me battre avec lui. »
33
Saül répondit à David : « Tu ne peux pas marcher contre ce Philistin pour lutter avec lui, car tu n'es qu'un enfant, et lui, c'est un homme de guerre depuis sa jeunesse. »
34
David dit à Saül : « Quand ton serviteur était berger du troupeau de son père, si un lion ou bien un ours venait emporter une brebis du troupeau,
35
je partais à sa poursuite, je le frappais et la délivrais de sa gueule. S'il m'attaquait, je le saisissais par la crinière et je le frappais à mort.
36
Ton serviteur a frappé et le lion et l'ours. Eh bien ! ce Philistin incirconcis sera comme l'un d'eux puisqu'il a défié les armées du Dieu vivant ! »
37
David insista : « Le Seigneur, qui m'a délivré des griffes du lion et de l'ours, me délivrera des mains de ce Philistin. » Alors Saül lui dit : « Va, et que le Seigneur soit avec toi ! »
38
Saül revêtit David de ses propres vêtements. Il lui mit sur la tête un casque de bronze et le revêtit d'une cuirasse.
39
David se mit à la ceinture l'épée de Saül par-dessus ses vêtements. Il fut incapable de marcher car il n'était pas entraîné. Et David dit à Saül : « Je ne peux pas marcher avec tout cela car je ne suis pas entraîné. » Et il s'en débarrassa.
40
David prit en main son bâton, il se choisit dans le torrent cinq cailloux bien lisses et les mit dans son sac de berger, dans une poche ; puis, la fronde à la main, il s'avança vers le Philistin.
41
Le Philistin se mit en marche et, précédé de son porte-bouclier, approcha de David.
42
Lorsqu'il le vit, il le regarda avec mépris car c'était un jeune garçon ; il était roux et de belle apparence.
43
Le Philistin lui dit : « Suis-je donc un chien, pour que tu viennes contre moi avec un bâton ? » Puis il le maudit en invoquant ses dieux.
44
Il dit à David : « Viens vers moi, que je te donne en pâture aux oiseaux du ciel et aux bêtes sauvages ! »
45
David lui répondit : « Tu viens contre moi avec épée, lance et javelot, mais moi, je viens contre toi avec le nom du Seigneur des armées, le Dieu des troupes d'Israël que tu as défié.
46
Aujourd'hui le Seigneur va te livrer entre mes mains, je vais t'abattre, te trancher la tête, donner aujourd'hui même les cadavres de l'armée philistine aux oiseaux du ciel et aux bêtes de la terre. Toute la terre saura qu'il y a un Dieu pour Israël,
47
et tous ces gens rassemblés sauront que le Seigneur ne donne la victoire ni par l'épée ni par la lance, mais que le Seigneur est maître du combat, et qu'il vous livre entre nos mains. »
48
Goliath s'était dressé, s'était mis en marche et s'approchait à la rencontre de David. Celui-ci s'élança et courut vers les lignes des ennemis à la rencontre du Philistin.
49
Il plongea la main dans son sac, et en retira un caillou qu'il lança avec sa fronde. Il atteignit le Philistin au front, le caillou s'y enfonça, et Goliath tomba face contre terre.
50
Ainsi David triompha du Philistin avec une fronde et un caillou : quand il frappa le Philistin et le mit à mort, il n'avait pas d'épée à la main.
51
Mais David courut ; arrivé près du Philistin, il lui prit son épée, qu'il tira du fourreau, et le tua en lui coupant la tête. Quand les Philistins virent que leur héros était mort, ils prirent la fuite.
52
Les hommes d'Israël et de Juda se levèrent en poussant le cri de guerre ; ils poursuivirent les Philistins jusqu'à l'entrée de la vallée et jusqu'aux portes d'Éqrone. Des Philistins, blessés à mort, tombèrent sur la route de Shaaraïm, jusqu'à Gath et jusqu'à Éqrone.
53
Puis, les fils d'Israël revinrent de leur poursuite acharnée contre les Philistins et se mirent à piller leur camp.
54
David saisit la tête du Philistin et l'apporta à Jérusalem. Quant à ses armes, il les déposa dans sa propre tente.
55
Lorsque Saül avait vu David sortir à la rencontre du Philistin, il avait demandé au chef de l'armée, Abner : « De qui ce garçon est-il le fils, Abner ? » Et Abner lui avait répondu : « Par ta vie, ô roi, je ne le sais pas. »
56
Le roi lui avait dit : « Informe-toi : de qui ce jeune homme est-il le fils ? »
57
Quand David fut de retour, après avoir abattu le Philistin, Abner le retint et le fit venir devant Saül ; David avait à la main la tête du Philistin.
58
Saül lui demanda : « Mon garçon, de qui es-tu le fils ? » Et David lui répondit : « Je suis le fils de ton serviteur Jessé, de Bethléem. »

CHAPITRE 18

18 1 Or dès que David eut fini de parler à Saül, Jonathan s'attacha de toute son âme à David et il l'aima comme lui-même.
2
Ce jour-là, Saül retint David et ne lui permit pas de retourner chez son père.
3
Et Jonathan conclut une alliance avec David, car il l'aimait comme lui-même.
4
Jonathan se dépouilla du manteau qu'il portait et le donna à David, ainsi que ses vêtements, et même son épée, son arc et son ceinturon.
5
Dans ses expéditions, David réussissait partout où l'envoyait Saül, et Saül le mit à la tête des hommes de guerre. Il était bien vu de tout le peuple et même des serviteurs de Saül.
6
Au retour de l'armée, lorsque David revint après avoir tué le Philistin, les femmes sortirent de toutes les villes d'Israël à la rencontre du roi Saül pour chanter et danser au son des tambourins, des cris de joie et des cymbales.
7
Les femmes dansaient en se renvoyant ce refrain : « Saül a tué ses milliers, et David, ses dizaines de milliers. »
8
Saül le prit très mal et fut très irrité. Il disait : « À David on attribue les dizaines de milliers, et à moi les milliers ; il ne lui manque plus que la royauté ! »
9
Depuis ce jour-là, Saül regardait David avec méfiance.
10
Le lendemain, un mauvais esprit envoyé par Dieu s'empara de Saül qui fut saisi de transe prophétique au milieu de la maison. David jouait de son instrument comme chaque jour, et Saül avait sa lance à la main.
11
Saül la lança en se disant : « Je vais clouer David au mur ! » Mais par deux fois David échappa à Saül.
12
Saül eut peur de David. En effet, le Seigneur était avec David et s'était écarté de Saül.
13
Quant à Saül, il écarta David de sa présence en le nommant officier de millier. David partait en campagne et revenait à la tête du peuple.
14
Il réussissait dans toutes ses expéditions : le Seigneur était avec lui.
15
En voyant à quel point il réussissait, Saül le redouta.
16
Mais tous, en Israël et Juda, aimaient David, car c'était lui qui partait en campagne et revenait à leur tête.
17
Saül dit à David : « Voici ma fille aînée Mérab. C'est elle que je te donnerai pour femme. Seulement, sois pour moi un bon guerrier, menant les combats du Seigneur. » Saül s'était dit : « Ne portons pas la main sur lui, mais que des Philistins le fassent ! »
18
David dit à Saül : « Qui suis-je, quel est mon lignage, quel est le clan de mon père en Israël, pour que je devienne le gendre du roi ? »
19
Mais au moment de donner à David Mérab, fille de Saül, on la donna pour femme à Adriël de Mehola.
20
Or Mikal, fille de Saül, aimait David. Saül en fut informé, et cela lui parut une bonne chose.
21
Il se disait : « Je la lui donnerai, elle sera pour lui un piège, et la main des Philistins sera contre lui. » Saül déclara donc à David une deuxième fois : « Aujourd'hui, tu deviendras mon gendre. »
22
Saül donna cet ordre à ses serviteurs : « Parlez à David en secret. Dites-lui : Voici que tu plais au roi, et tous ses serviteurs t'aiment. Deviens donc le gendre du roi ! »
23
Les serviteurs de Saül redirent ces paroles à l'oreille de David qui déclara : « Est-ce peu de chose, à vos yeux, de devenir le gendre du roi ? Or, moi, je suis quelqu'un de pauvre et de peu d'importance. »
24
Les serviteurs de Saül lui rapportèrent ces paroles en disant : « Voilà comment David a parlé. »
25
Alors Saül reprit : « Vous direz ceci à David : Pour sa fille, le roi ne veut pas d'autre paiement que cent prépuces de Philistins, afin de tirer vengeance de ses ennemis. » Saül comptait ainsi faire tomber David aux mains des Philistins.
26
Les serviteurs rapportèrent ces paroles à David, et la chose lui parut bonne pour devenir le gendre du roi. Le délai n'était pas encore accompli
27
que David se mettait en route, lui et ses hommes, et qu'il abattait deux cents Philistins. David rapporta leurs prépuces, il les remit tous au roi, afin de pouvoir devenir le gendre du roi. Alors Saül lui donna pour femme sa fille Mikal.
28
Voyant et comprenant que le Seigneur était avec David et que Mikal, sa propre fille, l'aimait,
29
Saül eut encore plus peur de David et il éprouva contre lui une hostilité de tous les jours.
30
Les princes des Philistins repartirent en campagne. Mais, à chacune de leurs campagnes, David remportait plus de succès que tous les serviteurs de Saül. Son nom devint très célèbre.

CHAPITRE 19

19 1 Saül dit à son fils Jonathan et à tous ses serviteurs son intention de faire mourir David. Mais Jonathan, le fils de Saül, aimait beaucoup David
2
et il alla le prévenir : « Mon père Saül cherche à te faire mourir. Demain matin, sois sur tes gardes, mets-toi à l'abri, dissimule-toi.
3
Moi, je sortirai et je me tiendrai à côté de mon père dans le champ où tu seras. Je parlerai de toi à mon père, je verrai ce qu'il en est et je te le ferai savoir. »
4
Jonathan fit à son père Saül l'éloge de David ; il dit : « Que le roi ne commette pas de faute contre son serviteur David, car lui n'a commis aucune faute envers toi. Au contraire, ses exploits sont une très bonne chose pour toi.
5
Il a risqué sa vie, il a frappé à mort Goliath le Philistin, et le Seigneur a donné une grande victoire à tout Israël : tu l'as vu et tu en as été heureux. Pourquoi donc commettre une faute contre la vie d'un innocent, en faisant mourir David sans motif ? »
6
Saül écouta Jonathan et fit ce serment : « Par le Seigneur vivant, il ne sera pas mis à mort ! »
7
Alors Jonathan appela David et lui répéta tout ce que le roi avait dit. Puis il le conduisit à Saül, et David reprit sa place comme avant.
8
La guerre avait repris. David partit combattre les Philistins. Il leur porta un coup très dur, et ils s'enfuirent devant lui.
9
Un mauvais esprit envoyé par le Seigneur vint sur Saül, alors qu'il était assis dans sa maison. Il tenait sa lance à la main, et David jouait de son instrument.
10
Saül chercha à clouer David au mur avec sa lance, mais David esquiva le coup de Saül, qui ficha sa lance dans le mur. David prit la fuite et fut sauvé cette nuit-là.
11
Saül envoya des émissaires à la maison de David, pour le surveiller et le mettre à mort au matin. Mais Mikal, la femme de David, l'avertit : « Si tu ne te sauves pas cette nuit, demain tu seras mis à mort ! »
12
Et Mikal fit descendre David par la fenêtre. Il partit, prit la fuite et fut sauvé.
13
Mikal saisit l'idole domestique, la plaça sur le lit ; elle mit à l'endroit de la tête une touffe de poils de chèvre et recouvrit le reste d'un vêtement.
14
Saül envoya des émissaires pour se saisir de David, mais elle dit : « Il est malade. »
15
Alors Saül renvoya les émissaires voir David, en leur disant : « Apportez-le-moi, dans son lit, pour qu'il soit mis à mort. »
16
Mais quand les émissaires furent entrés, il n'y avait, sur le lit, que l'idole, avec une touffe de poils de chèvre à l'endroit de la tête !
17
Saül dit à Mikal : « Pourquoi m'as-tu ainsi trompé ? Tu as laissé partir mon ennemi, et il est sauvé ! » Mikal répondit à Saül : « C'est lui qui m'a dit : « Laisse-moi partir. Pourquoi faudrait-il que je sois la cause de ta mort ?» »
18
David prit donc la fuite et fut sauvé. Il arriva chez Samuel à Rama et lui rapporta tout ce que Saül lui avait fait subir. Puis ils allèrent, lui et Samuel, habiter à Nayoth.
19
On rapporta à Saül : « Voici que David est à Nayoth-de-Rama ! »
20
Saül envoya des émissaires pour se saisir de David. Ils virent le groupe des prophètes, en état de transe prophétique, avec Samuel debout, à leur tête. Un esprit de Dieu vint sur les émissaires de Saül, et ils entrèrent en transe, eux aussi.
21
On le rapporta à Saül qui envoya d'autres émissaires ; ils entrèrent en transe, eux aussi. Une troisième fois, Saül envoya des émissaires qui entrèrent en transe à leur tour.
22
Alors il se rendit lui-même à Rama et parvint à la grande citerne qui est à Sèkou. Il demanda : « Où se trouvent Samuel et David ? » On lui répondit : « À Nayoth-de-Rama ! »
23
Comme il se rendait là-bas, à Nayoth-de-Rama, sur lui aussi vint un esprit de Dieu. Saisi de transe prophétique, il continua à marcher jusqu'à ce qu'il parvienne à Nayoth-de-Rama.
24
Lui aussi, il retira ses vêtements, lui aussi fut en transe devant Samuel ; puis il s'écroula, nu, restant ainsi toute la journée et toute la nuit. Voilà pourquoi l'on dit : « Saül est-il aussi parmi les prophètes ? »

CHAPITRE 20

20 1 David s'enfuit de Nayoth-de-Rama et vint dire devant Jonathan : « Qu'ai-je fait ? Quel est mon péché ? Quelle est ma faute à l'égard de ton père, pour qu'il en veuille à ma vie ? »
2
Jonathan lui répondit : « Quelle horreur ! Non, tu ne mourras pas. Il se trouve que mon père ne fait aucune chose, importante ou non, sans m'en informer. Alors, pourquoi m'aurait-il caché celle-là ? C'est impossible. »
3
Mais David reprit, en faisant un serment : « Ton père sait très bien que j'ai trouvé grâce à tes yeux. Il s'est dit : « Que Jonathan ne sache rien, de peur qu'il ne soit affligé.» Mais, par le Seigneur vivant et par ta propre vie, il n'y a qu'un seul pas entre la mort et moi ! »
4
Jonathan dit à David : « À quoi penses-tu ? Je le ferai pour toi. »
5
David répondit à Jonathan : « Demain, ce sera la nouvelle lune, et moi, je devrais prendre place auprès du roi pour le repas. Mais tu me laisseras partir et, après-demain, je me cacherai dans la campagne jusqu'au soir.
6
Si ton père remarque mon absence, tu diras : « David a insisté auprès de moi pour faire un saut à Bethléem, sa ville, car on y célèbre le sacrifice annuel pour tout le clan.»
7
S'il dit : « C'est bien», je suis en paix, moi, ton serviteur. Mais s'il s'enflamme de colère, sache qu'il est résolu au pire.
8
Agis avec fidélité envers ton serviteur, puisque tu m'as fait entrer dans une alliance du Seigneur avec toi. Mais si je suis coupable, fais-moi mourir toi-même. Pourquoi m'obliger à venir devant ton père ? »
9
Jonathan répondit : « Quelle horreur pour toi ! Mais si vraiment j'apprenais que mon père est résolu au pire, comment ne pas t'en informer ? »
10
David dit à Jonathan : « Qui m'informera si ton père te répond avec dureté ? »
11
Jonathan lui répondit : « Viens ! Sortons dans la campagne. » Et tous deux sortirent dans la campagne.
12
Alors, Jonathan dit à David : « Par le Seigneur, le Dieu d'Israël ! Demain et après-demain, à cette heure-ci, je sonderai les intentions de mon père. Si tout va bien pour David, et si je n'envoie pas de message pour te le révéler,
13
que le Seigneur amène le malheur Jonathan, et pire encore ! Mais s'il fait trouver bon à mon père de te mettre à mal, je te le révélerai et je te laisserai aller en paix. Que le Seigneur soit avec toi comme il fut avec mon père !
14
Tant que je vivrai, puisses-tu agir envers moi avec fidélité, comme le Seigneur, pour que je ne meure pas !
15
Puisses-tu ne jamais retirer ta fidélité de ma maison, même quand le Seigneur retranchera de la surface du sol chacun des ennemis de David. »
16
Ainsi Jonathan conclut-il une alliance avec la maison de David, en disant : « Le Seigneur demandera des comptes à David – ou plutôt à ses ennemis. »
17
Puis Jonathan fit encore prêter serment à David, par l'amitié qu'il lui portait, car il l'aimait comme lui-même.
18
Jonathan lui dit : « Demain, c'est la nouvelle lune ; on remarquera ton absence à cause de ta place inoccupée.
19
Après-demain, tu descendras vite. Tu arriveras à l'endroit où tu étais caché l'autre jour et tu te placeras à côté de la butte.
20
Quant à moi, je tirerai trois flèches de ce côté, comme pour viser une cible.
21
J'enverrai le garçon en disant : « Va, retrouve les flèches !» Puis, si je lui dis : « Les flèches sont en arrière de toi ; ramasse-les», alors tu pourras revenir, tu seras en paix ; par le Seigneur vivant, tout ira bien.
22
Mais si je dis au jeune homme : « Les flèches sont au-devant de toi», alors tu t'en iras, car c'est le Seigneur qui te fait partir.
23
La parole que nous venons d'échanger, toi et moi, le Seigneur en est le garant pour toujours, entre toi et moi. »
24
David se cachait donc dans la campagne. Quand arriva la nouvelle lune, le roi prit place à table pour le repas.
25
Le roi s'assit à sa place, comme les autres fois, sur le siège placé contre le mur. Jonathan se mit en face, Abner s'assit à côté de Saül, mais la place de David resta inoccupée.
26
Saül n'en parla pas, ce jour-là, car il se disait : « Quelque chose est arrivé qui l'aura rendu impur. Sans doute, n'est-il pas pur. »
27
Or, le lendemain de la nouvelle lune, le deuxième jour, la place de David restait inoccupée. Saül dit à son fils Jonathan : « Pourquoi le fils de Jessé n'est-il pas venu à table, ni hier, ni aujourd'hui ? »
28
Jonathan répondit à Saül : « David m'a demandé avec insistance de le laisser aller jusqu'à Bethléem.
29
Il m'a dit : « Laisse-moi partir, je t'en prie, car nous avons, dans la ville, un sacrifice pour le clan. Mon frère lui-même m'a ordonné de m'y rendre. Maintenant, si j'ai trouvé grâce à tes yeux, laisse-moi m'échapper pour que j'aille voir mes frères !» Voilà pourquoi il n'est pas venu à la table du roi. »
30
Saül s'enflamma de colère contre Jonathan. Il lui dit : « Fils rebelle et dévoyé ! Je sais bien, moi, que tu as pris parti pour le fils de Jessé, à ta honte et à la honte de la nudité de ta mère.
31
Oui, aussi longtemps que le fils de Jessé sera vivant sur la terre, ni toi, ni ta royauté ne tiendront. Et maintenant, envoie quelqu'un pour le prendre : qu'on me l'amène, car il mérite la mort ! »
32
Jonathan répondit à Saül son père. Il lui dit : « Pourquoi le mettre à mort ? Qu'a-t-il fait ? »
33
Saül jeta sa lance contre lui pour le frapper. Alors Jonathan comprit que son père avait résolu de mettre à mort David.
34
Jonathan se leva de table, enflammé de colère. Il ne mangea rien, ce deuxième jour de la nouvelle lune, car il était affligé au sujet de David et parce que son père l'avait insulté, lui, Jonathan.
35
Au matin, Jonathan sortit dans la campagne pour la rencontre avec David. Un jeune garçon l'accompagnait.
36
Il dit au garçon : « Cours, retrouve-moi les flèches que je vais tirer ! » Le garçon courut. Or Jonathan avait tiré une flèche de manière à le dépasser.
37
Le garçon parvint à l'endroit où se trouvait la flèche qu'avait tirée Jonathan, et celui-ci cria en direction du garçon : « Est-ce que la flèche n'est pas au-devant de toi ? »
38
Puis Jonathan cria au garçon : « Vite, dépêche-toi, ne t'arrête pas ! » Le garçon de Jonathan ramassa la flèche et revint auprès de son maître.
39
Le garçon ne savait rien, mais David et Jonathan, eux, savaient de quoi il s'agissait.
40
Jonathan confia ses armes à son garçon et lui dit : « Va les reporter à la ville. »
41
Le garçon étant parti, David, à côté de la butte, se leva. Il tomba face contre terre et se prosterna trois fois. Ils s'embrassèrent et pleurèrent l'un avec l'autre, jusqu'à ce que David eût dominé ses larmes.
42
Alors Jonathan dit à David : « Va en paix, puisque nous avons tous deux prêté serment au nom du Seigneur en disant : Que le Seigneur soit entre toi et moi, entre ta descendance et la mienne, pour toujours ! »

CHAPITRE 21

21 1 David se leva et s'en alla, tandis que Jonathan rentrait dans la ville.
2
David arriva à Nob chez le prêtre Ahimélek. Celui-ci vint en tremblant à la rencontre de David et lui dit : « Pourquoi es-tu seul, sans personne avec toi ? »
3
David répondit au prêtre Ahimélek : « Le roi m'a donné un ordre et m'a dit : « Que personne ne sache rien de l'affaire pour laquelle je t'envoie et que je t'ai ordonnée.» Mes compagnons, je leur ai fixé un point de rencontre à tel endroit.
4
Maintenant, qu'as-tu sous la main ? Donne-moi cinq pains ou bien ce que tu pourras trouver. »
5
Le prêtre répondit à David : « Je n'ai pas de pain ordinaire sous la main, mais il y a le pain consacré. Les hommes pourront en manger s'ils se sont gardés de rapports avec les femmes. »
6
David répondit au prêtre : « Assurément, les femmes nous ont été interdites, comme précédemment quand je partais en campagne ; sur ce point, les hommes étaient en état de sainteté. Cette expédition est profane, certes, mais aujourd'hui elle sera sanctifiée de ce fait. »
7
Le prêtre lui donna alors du pain consacré. En effet, il n'y avait là pas d'autre pain que le pain disposé devant le Seigneur, celui que l'on retire, pour le remplacer, le jour même, par du pain chaud.
8
Cependant, le même jour, un des serviteurs de Saül se trouvait là, retenu devant le Seigneur. Il s'appelait Doëg l'Édomite, et c'était le plus important des bergers de Saül.
9
David dit à Ahimélek : « N'as-tu pas ici, sous la main, une lance ou une épée ? Je n'ai pris avec moi ni épée ni bagages, tant la mission du roi était urgente. »
10
Le prêtre répondit : « Il y a l'épée de Goliath, le Philistin que tu as abattu dans le Val du Térébinthe : la voici, enveloppée dans le manteau, derrière l'éphod. Si tu veux la prendre, prends-la ; il n'y en a pas d'autre ici. » David lui dit : « Elle n'a pas sa pareille, donne-la-moi. »
11
David se leva et s'enfuit, ce jour-là, loin de Saül. Il arriva chez Akish, roi de Gath.
12
Les serviteurs d'Akish dirent à leur maître : « Cet homme n'est-il pas David, le roi du pays ? N'est-ce pas celui pour qui l'on dansait en se renvoyant ce refrain : « Saül a tué ses milliers, et David, ses dizaines de milliers» ? »
13
David fut impressionné par ces paroles, si bien qu'il eut très peur d'Akish, roi de Gath.
14
Alors, à leurs yeux, il fit semblant de perdre la raison ; il se mit à divaguer au milieu d'eux, à tracer des signes sur les battants de la porte, à baver dans sa barbe.
15
Akish dit à ses serviteurs : « Vous voyez bien que cet homme est fou. Pourquoi me l'amenez-vous ?
16
Est-ce que je manque de fous pour que vous ameniez celui-ci faire le fou devant moi ? Et cet individu entrerait dans ma maison ? »

CHAPITRE 22

22 1 David partit de là et se sauva dans la grotte d'Adoullam. L'ayant appris, ses frères, avec toute la maison de son père, descendirent le rejoindre à cet endroit.
2
Alors se rassemblèrent autour de lui tous les gens en détresse, tous les endettés et tous les mécontents, et il devint leur chef. Il y eut ainsi avec lui environ quatre cents hommes.
3
David partit de là pour Mispé de Moab. Il dit au roi de Moab : « Permets que mon père et ma mère se retirent chez vous, en attendant que je sache ce que Dieu fera de moi. »
4
Il les conduisit devant le roi de Moab, et ils restèrent chez le roi tout le temps que David se tint dans son refuge fortifié.
5
Le prophète Gad dit à David : « Ne reste pas dans ce refuge. Va-t'en, rentre au pays de Juda ! » David s'en alla et parvint à la forêt de Hèreth.
6
Saül apprit qu'on avait reconnu David et ceux qui l'accompagnaient. Saül se tenait sur la hauteur à Guibéa, sous le tamaris, la lance à la main, et tous ses serviteurs debout auprès de lui.
7
Saül leur dit : « Écoutez bien, fils de Benjamin ! Le fils de Jessé vous donnerait-il, à vous tous, des champs et des vignes ? Vous nommerait-il, vous tous, officiers de millier ou officiers de centaine,
8
pour que vous ayez tous conspiré contre moi, pour que personne ne m'ait averti quand mon fils faisait alliance avec le fils de Jessé ? Non, aucun de vous ne s'est tourmenté à mon sujet, et personne ne m'a averti quand mon fils dressait mon serviteur contre moi pour me tendre une embuscade, comme aujourd'hui. »
9
Doëg l'Édomite prit la parole, lui qui se tenait là avec les serviteurs de Saül. Il dit : « J'ai vu le fils de Jessé : il est venu à Nob, chez Ahimélek, fils d'Ahitoub.
10
Ahimélek a consulté pour lui le Seigneur, il lui a fourni des vivres et lui a donné l'épée de Goliath le Philistin. »
11
Alors le roi fit convoquer le prêtre Ahimélek, fils d'Ahitoub, et toute la maison de son père, c'est-à-dire les prêtres qui étaient à Nob. Ils vinrent tous auprès du roi.
12
Saül dit : « Écoute bien, fils d'Ahitoub ! » Et celui-ci déclara : « Me voici, mon seigneur. »
13
Saül lui dit : « Pourquoi avez-vous conspiré contre moi, toi et le fils de Jessé, quand tu lui as fourni du pain et une épée, quand tu as consulté Dieu en sa faveur, pour qu'il se dresse contre moi et me tende une embuscade, comme aujourd'hui ? »
14
Ahimélek répondit au roi : « Y a-t-il parmi tous tes serviteurs quelqu'un de sûr comme David, le gendre du roi, lui qui est affecté à ta garde personnelle et qui est honoré dans ta maison ?
15
Est-ce aujourd'hui que j'ai commencé à consulter Dieu pour lui ? Quelle horreur ! Que le roi ne charge en rien son serviteur ni la maison de mon père, car ton serviteur ignorait absolument tout de cette affaire. »
16
Mais le roi lui dit : « Tu vas mourir, Ahimélek, tu vas mourir, toi et toute la maison de ton père. »
17
Le roi dit aux gardes qui étaient debout près de lui : « Tournez-vous et mettez à mort les prêtres du Seigneur, puisqu'ils prêtent main forte, eux aussi, à David : ils le savaient en fuite et ne m'ont pas averti ! » Mais les serviteurs du roi refusèrent de lever la main pour frapper les prêtres du Seigneur.
18
Le roi dit alors à Doëg : « Tourne-toi et frappe les prêtres ! » Doëg l'Édomite se retourna, et c'est lui qui frappa les prêtres. Il fit mourir, ce jour-là, quatre-vingt-cinq hommes qui portaient l'éphod de lin.
19
Et la ville des prêtres, Nob, on la passa au fil de l'épée : hommes et femmes, enfants et nourrissons, bœufs, ânes et moutons, au fil de l'épée !
20
Un seul des fils d'Ahimélek, fils d'Ahitoub, put se sauver. Il s'appelait Abiatar. Il prit la fuite pour rejoindre David.
21
Abiatar rapporta à David que Saül avait massacré les prêtres du Seigneur,
22
et David lui dit : « Je savais, ce jour-là, que Doëg l'Édomite étant présent, il irait sûrement informer Saül. C'est à cause de moi que les événements ont tourné contre toute personne de la maison de ton père.
23
Reste avec moi, ne crains rien : il en voudra à ma vie, celui qui en voudra à la tienne ! Tu es en sûreté auprès de moi. »

CHAPITRE 23

23 1 On rapporta à David cette nouvelle : « Voici que les Philistins sont en guerre contre Qeïla ; ils pillent les aires à grain ! »
2
David consulta le Seigneur : « Dois-je partir ? Est-ce que je battrai ces Philistins ? » Le Seigneur dit à David : « Pars, tu battras les Philistins et tu sauveras Qeïla. »
3
Mais les hommes de David lui dirent : « Déjà, nous avons peur ici, en Juda : ce sera bien pire, si nous allons à Qeïla contre les lignes des Philistins ! »
4
À nouveau, David consulta le Seigneur, et le Seigneur lui répondit : « Lève-toi ! Descends à Qeïla car je livre les Philistins entre tes mains. »
5
David partit alors pour Qeïla avec ses hommes et attaqua les Philistins. Il emmena leurs troupeaux. Il leur porta un coup très dur. David sauva ainsi les habitants de Qeïla.
6
Or quand Abiatar, fils d'Ahimélek, s'était enfui auprès de David à Qeïla, il avait emporté l'éphod avec lui.
7
Saül fut averti de l'entrée de David à Qeïla et il dit : « Dieu l'a remis en mon pouvoir, car il s'est enfermé lui-même, en entrant dans une ville munie de portes et de verrous. »
8
Saül appela donc à la guerre tout le peuple pour descendre à Qeïla assiéger David et ses hommes.
9
Quand David sut que Saül préparait contre lui un mauvais coup, il dit au prêtre Abiatar : « Apporte l'éphod. »
10
David dit alors : « Seigneur, Dieu d'Israël, ton serviteur vient d'apprendre que Saül projetait de venir à Qeïla pour détruire la ville à cause de moi.
11
Les notables de Qeïla vont-ils me livrer entre ses mains ? Saül descendra-t-il, comme ton serviteur vient de l'apprendre ? Seigneur, Dieu d'Israël, daigne en informer ton serviteur ! » Et le Seigneur dit : « Saül descendra. »
12
David dit : « Les notables de Qeïla vont-ils nous livrer, moi et mes hommes, entre les mains de Saül ? » Le Seigneur dit : « Ils vous livreront. »
13
Alors David se leva, lui et ses hommes – ils étaient environ six cents. Ils sortirent de Qeïla et s'en allèrent à l'aventure. Mais on informa Saül que David s'était échappé de Qeïla, si bien qu'il renonça à son expédition.
14
David alla demeurer au désert dans des refuges ; il demeura dans la montagne, au désert de Zif. Pendant tout ce temps, Saül ne cessa de rechercher David, mais Dieu ne le livra pas entre ses mains.
15
David s'aperçut que Saül s'était mis en campagne pour lui ôter la vie. David était dans le désert de Zif, à Horesha.
16
Jonathan, fils de Saül, se mit en route et alla trouver David à Horesha. Il l'encouragea au nom de Dieu,
17
et lui dit : « Sois sans crainte : la main de mon père Saül ne te trouvera pas. C'est toi qui régneras sur Israël, et moi, je serai ton second ; d'ailleurs, Saül, mon père, le sait bien. »
18
Ils conclurent tous deux une alliance devant le Seigneur. David demeura à Horesha, et Jonathan s'en alla chez lui.
19
Des gens de Zif montèrent auprès de Saül à Guibéa pour lui dire : « Est-ce que David ne se cache pas chez nous, dans les refuges de Horesha, sur la colline de Hakila, au sud de la steppe ?
20
Et maintenant, si tel est ton désir, ô roi, descends ; c'est à nous de le livrer aux mains du roi. »
21
Saül leur dit : « Soyez bénis du Seigneur, vous qui avez eu pitié de moi !
22
Allez donc, vérifiez bien, tâchez de savoir en quel endroit il est passé et si quelqu'un l'a vu là-bas. On me dit, en effet, qu'il est plein de ruse.
23
Tâchez de reconnaître toutes les cachettes où il peut se cacher. Vous reviendrez me voir quand vous aurez vérifié, et j'irai avec vous. Alors, s'il est dans le pays, je le chercherai parmi tous les clans de Juda. »
24
Précédant Saül, ils se mirent en route pour Zif. David et ses hommes étaient dans le désert de Maône, dans la plaine au sud de la steppe.
25
Saül et ses hommes allèrent à sa recherche. David en fut informé ; il descendit à la Roche et demeura dans le désert de Maône. Mais Saül, apprenant cela, poursuivit David au désert de Maône.
26
Saül marchait d'un côté de la montagne ; David et ses hommes, de l'autre côté. David précipita sa marche pour s'éloigner de Saül, mais Saül et ses hommes l'encerclaient déjà, lui et les siens, pour les capturer.
27
C'est alors qu'un messager vint dire à Saül : « Viens vite, car les Philistins ont fait irruption dans le pays. »
28
Abandonnant la poursuite de David, Saül fit demi-tour pour affronter les Philistins. C'est pourquoi on a appelé ce lieu la « Roche-de-la-Séparation ».

CHAPITRE 24


1Samuel (LIT) 17