2Samuel (LIT) 1



Second Livre de Samuel

CHAPITRE 1

1 1 C'ETAIT APRES LA MORT DE SAÜL. David, après avoir battu les Amalécites, revint à Ciqlag et y demeura deux jours.
2
Or, le troisième jour, un homme arriva du camp de Saül, les vêtements déchirés et la tête couverte de poussière. En arrivant auprès de David, il se jeta à terre et se prosterna.
3
David lui demanda : « D'où viens-tu donc ? » Il lui répondit : « Je me suis échappé du camp d'Israël. »
4
David lui dit : « Que s'est-il passé ? Raconte-le-moi ! » L'homme répondit : « Le peuple s'est enfui du champ de bataille ; beaucoup d'entre eux sont tombés et sont morts. Et même Saül et son fils Jonathan sont morts ! »
5
David dit au jeune homme qui lui apportait la nouvelle : « Comment sais-tu que Saül et son fils Jonathan sont morts ? »
6
Le jeune homme lui dit : « Je me trouvais, par hasard, sur le mont Gelboé. Et j'ai vu Saül appuyé sur sa lance, et les chars et les cavaliers qui le serraient de près.
7
Il s'est retourné, il m'a vu et m'a appelé. J'ai dit : « Me voici.»
8
Il m'a dit : « Qui es-tu ?» et je lui ai dit : « Je suis un Amalécite.»
9
Il m'a dit : « Tiens-toi près de moi, je t'en prie, et donne-moi la mort, car je suis saisi de vertige alors que je suis encore plein de vie.»
10
Je me suis tenu près de lui et je lui ai donné la mort car je savais qu'il n'aurait pas survécu à sa chute. Ensuite, j'ai pris le diadème qui était sur sa tête et la chaînette qu'il avait au bras. Je les ai apportés ici à mon seigneur. »
11
Alors David arracha et déchira ses vêtements, et tous les hommes qui étaient avec lui firent de même.
12
Ils se lamentèrent, pleurèrent et jeûnèrent jusqu'au soir, à cause de Saül et de son fils Jonathan, à cause du peuple du Seigneur et de la maison d'Israël, parce qu'ils étaient tombés par l'épée.
13
David demanda au jeune homme qui lui apportait la nouvelle : « D'où es-tu ? » Il répondit : « Je suis le fils d'un immigré amalécite. »
14
David lui dit : « Comment ! Tu n'as pas craint d'étendre la main pour supprimer le messie du Seigneur ? »
15
David appela l'un des serviteurs et dit : « Approche, frappe-le ! » Celui-ci le frappa à mort,
16
tandis que David lui disait : « Que ton sang retombe sur ta tête ! Car ta bouche a parlé contre toi quand tu as dit : Moi, j'ai donné la mort au messie du Seigneur. »
17
Alors David chanta cette lamentation sur Saül et sur son fils Jonathan,
18
et il demanda qu'on l'enseigne aux fils de Juda : c'est le chant de « L'Arc ». Voici comment il est écrit dans le livre du Juste :
19
« Ta fierté, Israël, transpercée sur tes hauteurs ! Comment sont-ils tombés, les héros ?
20
Ne l'annoncez pas dans la ville de Gath, ne portez pas la nouvelle dans les rues d'Ascalon, de peur que les filles des Philistins ne se réjouissent, et les filles des incirconcis ne bondissent de joie.
21
Montagnes de Gelboé, qu'il n'y ait pour vous ni rosée ni pluie ni champs fertiles : c'est là que fut souillé le bouclier des héros, le bouclier de Saül qui n'était pas frotté d'huile.
22
Devant le sang des transpercés et la blessure des héros, l'arc de Jonathan ne reculait pas, l'épée de Saül ne revenait pas sans effet.
23
Saül et Jonathan, aimables, pleins de charme, ni dans la vie ni dans la mort ne furent séparés, plus rapides que les aigles, plus vaillants que les lions.
24
Filles d'Israël, pleurez sur Saül : il vous revêtait de pourpre somptueuse et rehaussait de joyaux d'or vos vêtements.
25
Comment sont-ils tombés, les héros, au milieu du combat ? Jonathan, transpercé sur les hauteurs !
26
J'ai le cœur serré à cause de toi, mon frère Jonathan. Tu étais plein d'affection pour moi, et ton amitié pour moi était merveille plus grande que l'amour des femmes !
27
Comment sont-ils tombés, les héros ? Comment ont-elles disparu, les armes du combat ? »

CHAPITRE 2

2 1 Voici ce qui arriva ensuite. David consulta le Seigneur : « Dois-je monter dans l'une des villes de Juda ? » Le Seigneur lui dit : « Monte. » David demanda : « Où dois-je monter ? » Et le Seigneur dit : « À Hébron. »
2
David y monta, ainsi que ses deux femmes, Ahinoam de Yizréel, et Abigaïl, femme de Nabal de Carmel.
3
Quant aux hommes qui étaient avec lui, David les fit aussi monter, chacun avec sa famille ; et ils habitèrent dans les villes qui dépendaient d'Hébron.
4
Alors les hommes de Juda vinrent à Hébron où ils donnèrent l'onction à David, comme roi sur la maison de Juda. On fit savoir à David : « Les hommes de Yabesh-de-Galaad ont enseveli Saül. »
5
David envoya des messagers aux hommes de Yabesh-de-Galaad pour leur dire : « Soyez bénis du Seigneur, vous qui avez agi avec fidélité envers Saül, votre maître, et l'avez enseveli.
6
Que le Seigneur agisse maintenant envers vous avec fidélité et loyauté. Moi aussi, j'agirai envers vous avec la même bonté, puisque vous avez fait cela.
7
Et maintenant, reprenez courage, soyez vaillants, car votre maître Saül est mort, mais c'est à moi que la maison de Juda a donné l'onction pour que je règne sur elle. »
8
Abner, fils de Ner, chef de l'armée de Saül, avait pris Ishbosheth, fils de Saül, et l'avait fait passer à Mahanaïm.
9
Il le fit roi sur le pays de Galaad, les Ashourites et Yizréel, ainsi que sur Éphraïm, Benjamin et Israël tout entier.
10
Ishbosheth, fils de Saül, avait quarante ans lorsqu'il devint roi sur Israël, et il régna deux ans. Mais la maison de Juda s'était ralliée à David.
11
Le temps que David passa à Hébron, comme roi de la maison de Juda, fut de sept ans et six mois.
12
Abner, fils de Ner, et les serviteurs d'Ishbosheth, fils de Saül, sortirent de Mahanaïm en direction de Gabaon.
13
Joab, fils de Cerouya, et les serviteurs de David sortirent d'Hébron. Ils se rencontrèrent au réservoir de Gabaon. Ils s'assirent de part et d'autre du réservoir.
14
Abner dit à Joab : « Que les jeunes gens se lèvent donc et qu'ils s'affrontent en une joute devant nous. » Joab dit : « Qu'ils se lèvent ! »
15
Ils se levèrent ; on en compta douze pour Benjamin et Ishbosheth, fils de Saül, et douze parmi les serviteurs de David.
16
Chacun empoigna son vis-à-vis par la tête et lui planta son épée dans le flanc, si bien qu'ils tombèrent ensemble. On appela ce lieu « le Champ des Flancs ». Il se trouve à Gabaon.
17
Le combat fut très dur ce jour-là. Abner et les hommes d'Israël furent battus devant les serviteurs de David.
18
Il y avait là les trois fils de Cerouya : Joab, Abishaï et Asahel. Or, Asahel avait le pied aussi léger qu'une gazelle dans la campagne.
19
Asahel se lança à la poursuite d'Abner et le talonnait sans dévier ni à droite ni à gauche.
20
Alors Abner se retourna et dit : « Est-ce toi, Asahel ? » Il répondit : « C'est moi. »
21
Alors Abner lui dit : « Dévie à ta droite ou à ta gauche, saisis l'un des jeunes gens et empare-toi de ses dépouilles. » Mais Asahel ne voulut pas s'écarter ni cesser de le poursuivre.
22
Abner redit encore à Asahel : « Écarte-toi, cesse de me poursuivre ! Pourquoi faudrait-il que je t'abatte ? Comment pourrais-je alors regarder en face ton frère Joab ? »
23
Mais Asahel refusa de s'écarter. Alors Abner le frappa au ventre, avec le talon de sa lance, et la lance ressortit par- derrière. Il tomba là et mourut sur place. Et tous ceux qui arrivaient à l'endroit où Asahel était tombé mort, s'arrêtaient.
24
Joab et Abishaï se lancèrent à la poursuite d'Abner. Le soleil se couchait quand ils arrivèrent à Guibeat-Amma, qui se trouve à l'est de Guiah, en direction du désert de Gabaon.
25
Les fils de Benjamin se rassemblèrent derrière Abner et, ne formant qu'un seul bloc, se postèrent au sommet d'une colline.
26
Abner interpella Joab en disant : « Est-ce que l'épée ne s'arrêtera jamais de dévorer ? Ne sais-tu pas qu'à la fin il n'y aura qu'amertume ? Qu'attends-tu pour dire aux gens d'abandonner la poursuite de leurs frères ? »
27
Joab répondit : « Par le Dieu vivant, si tu n'avais pas parlé, c'est seulement au matin que ces gens auraient cessé de poursuivre chacun son frère ! »
28
Joab sonna du cor et toute sa troupe fit halte. Ils cessèrent de poursuivre Israël et de combattre.
29
Abner et ses hommes marchèrent dans la Araba, toute la nuit. Ils passèrent le Jourdain, marchèrent toute la matinée et arrivèrent à Mahanaïm.
30
Joab, ayant abandonné la poursuite d'Abner, rassembla toute sa troupe. Parmi les serviteurs de David, il manquait à l'appel dix-neuf hommes et Asahel.
31
Mais parmi les gens de Benjamin et ceux d'Abner, les serviteurs de David avaient frappé à mort trois cent soixante hommes.
32
On emporta Asahel et on l'ensevelit dans le tombeau de son père à Bethléem. Joab et ses hommes marchèrent toute la nuit, et le jour se leva sur eux à Hébron.

CHAPITRE 3

3 1 La guerre fut longue entre la maison de Saül et la maison de David. Mais David allait se fortifiant, tandis que la maison de Saül allait s'affaiblissant.
2
Dans la ville d'Hébron, des fils naquirent à David. Son premier-né fut Amnone, d'Ahinoam de Yizréel ;
3
le deuxième, Kiléab, d'Abigaïl, femme de Nabal de Carmel ; le troisième, Absalom, fils de Maaka, fille de Talmaï, roi de Gueshour ;
4
le quatrième, Adonias, fils de Hagguith ; le cinquième, Shefatya, fils d'Abital ;
5
le sixième, Yitréam, d'Égla, femme de David. Ceux-là naquirent à David, dans la ville d'Hébron.
6
Au cours de cette guerre entre la maison de Saül et la maison de David, Abner renforçait sa position dans la maison de Saül.
7
Or, Saül avait eu une concubine nommée Rispa, fille de Ayya. Ishbosheth dit à Abner : « Pourquoi es-tu allé vers la concubine de mon père ? »
8
À ces paroles d'Ishbosheth, Abner fut pris d'une violente colère et dit : « Suis-je une tête de chien au service de Juda ? Aujourd'hui, j'agis en toute fidélité envers la maison de ton père Saül, envers ses frères et ses amis, je t'empêche de tomber aux mains de David, et toi, tu viens me reprocher aujourd'hui une faute avec cette femme !
9
Que Dieu amène le malheur sur moi, Abner, et pire encore, si je ne fais pas pour David ce que le Seigneur lui a promis par serment :
10
enlever la royauté à la maison de Saül, ériger le trône de David sur Israël et sur Juda, depuis Dane jusqu'à Bershéba ! »
11
Ishbosheth ne put répliquer un mot à Abner, tant il avait peur de lui.
12
Abner envoya, en son propre nom, des messagers dire à David : « À qui appartient le pays ? » Et il ajouta : « Conclus donc une alliance avec moi, et je te prêterai main-forte pour que tout Israël se tourne vers toi. »
13
David répondit : « Bien ! Je vais conclure une alliance avec toi. Seulement, je te demande une chose : tu ne seras admis en ma présence que si tu amènes d'abord Mikal, fille de Saül. À cette condition, tu pourras venir en ma présence. »
14
Alors David envoya des messagers à Ishbosheth, fils de Saül, pour lui dire : « Donne-moi donc ma femme Mikal : je l'ai acquise pour épouse contre cent prépuces de Philistins. »
15
Ishbosheth envoya prendre Mikal chez son mari, Paltiel fils de Laïsh.
16
Celui-ci partit avec elle et la suivit en pleurant jusqu'à Bahourim. Abner lui dit alors : « Va-t'en, retourne ! » Et il s'en retourna.
17
Abner engagea des pourparlers avec les anciens d'Israël. Il leur dit : « Depuis longtemps déjà, vous désirez que David soit votre roi.
18
C'est le moment d'agir ! En effet, le Seigneur a déclaré au sujet de David : « Par la main de mon serviteur David, je sauverai mon peuple Israël de la main des Philistins et de la main de tous ses ennemis». »
19
Abner parla aussi avec les Benjaminites ; puis il alla lui-même à Hébron parler avec David de tout ce qui paraissait bon à Israël et à toute la maison de Benjamin.
20
Abner arriva donc chez David à Hébron ; vingt hommes l'accompagnaient. David fit un festin pour Abner et ses compagnons.
21
Abner dit à David : « Je vais me mettre en route et rassembler tout Israël auprès de mon seigneur le roi. Ils concluront une alliance avec toi, et tu régneras partout où tu le désires. » Puis David congédia Abner qui s'en alla en paix.
22
Mais voici que Joab et les serviteurs de David revenaient d'une razzia, ramenant un énorme butin. Abner n'était plus à Hébron auprès de David, puisque celui-ci avait congédié Abner qui était parti en paix.
23
Quand Joab et toute son armée furent arrivés, on vint annoncer à Joab : « Abner, fils de Ner, est venu chez le roi. Celui-ci l'a congédié et il est parti en paix. »
24
Alors Joab entra chez le roi et lui dit : « Qu'as-tu fait ? Voilà donc qu'Abner est venu chez toi ! Pourquoi l'as-tu congédié et a-t-il pu repartir ?
25
Tu connais Abner, fils de Ner : c'est pour te séduire qu'il est venu, pour observer tes allées et venues et savoir tout ce que tu fais. »
26
Joab sortit de chez David et envoya à la poursuite d'Abner des messagers qui le ramenèrent depuis la citerne de Sira ; mais David n'en savait rien.
27
Quand Abner fut ramené à Hébron, Joab l'attira à l'intérieur de la Porte comme pour lui parler tranquillement. Là, il le frappa au ventre et le fit mourir, pour venger le sang d'Asahel, son frère.
28
Lorsque, par la suite, David apprit cela, il déclara : « Je suis à jamais innocent devant le Seigneur, moi et mon royaume, du sang d'Abner, fils de Ner.
29
Qu'il retombe sur la tête de Joab et sur toute la maison de son père ! Que la maison de Joab ne manque jamais d'hommes atteints de maladies purulentes ou de lèpre, ou réduits aux occupations domestiques, ou victimes de l'épée ou privés de pain ! »
30
Si Joab et son frère Abishaï avaient assassiné Abner, c'est qu'il avait fait mourir leur frère Asahel, à la bataille de Gabaon.
31
David dit à Joab et à tout le peuple qui était avec lui : « Déchirez vos vêtements, revêtez-vous de toile à sac, prenez le deuil pour Abner ! » Et le roi David marchait derrière la litière.
32
On ensevelit Abner à Hébron. Le roi éclata en sanglots sur la tombe d'Abner, et tout le peuple se mit à pleurer.
33
Puis le roi entonna cette lamentation sur Abner : « Abner devait-il mourir comme meurt un insensé ?
34
Tes mains n'ont pas été liées, ni tes pieds, mis aux fers. Comme on tombe sous les coups de criminels, tu es tombé ! » Et tout le peuple se remit à pleurer sur lui.
35
Comme tout le peuple approchait pour faire prendre à David quelque nourriture, alors qu'il faisait encore jour, David fit ce serment : « Que Dieu amène le malheur sur moi, et pire encore, si je goûte au pain ou à quoi que ce soit, avant le coucher du soleil ! »
36
Tout le peuple s'en rendit compte et le trouva bon, de même qu'il trouvait bon tout ce que faisait le roi.
37
Ainsi, tout le peuple et tout Israël comprirent, ce jour-là, que le roi n'était pour rien dans la mort d'Abner, fils de Ner.
38
Le roi dit à ses serviteurs : « Ne comprenez-vous pas qu'en ce jour, un prince – un grand – est tombé en Israël ?
39
Et moi, aujourd'hui je suis faible, bien que roi par l'onction, alors que ces hommes-là, les fils de Cerouya, sont plus durs que moi. Mais que le Seigneur rende au méchant selon sa méchanceté ! »

CHAPITRE 4

4 1 Ishbosheth, le fils de Saül, apprit qu'Abner était mort à Hébron. Les bras lui en tombèrent, et tout Israël fut bouleversé.
2
Il y avait deux hommes – des chefs de bandes – au service du fils de Saül. L'un s'appelait Baana, l'autre Récab. Ils étaient fils de Rimmone, de Beéroth, de la tribu de Benjamin – en effet, même Beéroth est considérée comme benjaminite.
3
Les gens de Beéroth s'étaient enfuis à Guittaïm où ils sont restés jusqu'à ce jour comme des immigrés.
4
D'autre part, Jonathan, fils de Saül, avait un fils perclus des deux pieds. Ce dernier était âgé de cinq ans lorsque parvint de Yizréel la nouvelle concernant Saül et Jonathan. Sa nourrice l'avait emportée et s'était enfuie, mais, dans la précipitation de cette fuite, l'enfant était tombé. Il resta boiteux. Il s'appelait Mefibosheth.
5
Donc Récab et Baana, les fils de Rimmone, de Beéroth, s'étant mis en marche, arrivèrent à l'heure la plus chaude du jour à la maison d'Ishbosheth. Celui-ci était couché pour la sieste de midi.
6
Ils pénétrèrent à l'intérieur de la maison comme pour prendre du blé. Ils le frappèrent au ventre et s'échappèrent. Récab et son frère Baana
7
étaient donc entrés dans la maison alors qu'Ishbosheth était couché sur son lit, dans sa chambre. Ils l'avaient frappé à mort, décapité, et ils avaient pris sa tête. Ils marchèrent toute la nuit par le chemin de la Araba
8
et apportèrent la tête d'Ishbosheth chez David à Hébron. Ils dirent au roi : « Voici la tête d'Ishbosheth, fils de Saül, ton ennemi, qui en voulait à ta vie. Le Seigneur a accordé aujourd'hui même à mon seigneur le roi une revanche complète sur Saül et sur sa descendance. »
9
Mais David répondit à Récab et à son frère Baana, les fils de Rimmone, de Beéroth, en leur disant : « Par le Seigneur vivant qui m'a racheté de toute détresse,
10
celui qui m'annonçait « Saül est mort !», celui-là se prenait pour un porteur de bonne nouvelle. Et cependant, je l'ai fait saisir et tuer à Ciqlag, en guise de récompense pour sa bonne nouvelle !
11
À plus forte raison, si des hommes mauvais ont tué un homme juste dans sa maison et sur son lit ! Ne faut-il pas maintenant que je réclame son sang qui est sur vos mains et que je vous balaie de la terre ? »
12
Alors David donna un ordre aux serviteurs. Ils les tuèrent et leur coupèrent les mains et les pieds, que l'on suspendit au-dessus du réservoir, à Hébron. Quant à la tête d'Ishbosheth, on la prit pour l'ensevelir dans la tombe d'Abner, à Hébron.

CHAPITRE 5

5 1 Alors toutes les tribus d'Israël vinrent trouver David à Hébron et lui dirent : « Vois ! Nous sommes de tes os et de ta chair.
2
Dans le passé déjà, quand Saül était notre roi, c'est toi qui menais Israël en campagne et le ramenais, et le Seigneur t'a dit : « Tu seras le berger d'Israël mon peuple, tu seras le chef d'Israël.» »
3
Ainsi, tous les anciens d'Israël vinrent trouver le roi à Hébron. Le roi David fit alliance avec eux, à Hébron, devant le Seigneur. Ils donnèrent l'onction à David pour le faire roi sur Israël.
4
Il avait trente ans quand il devint roi, et il régna quarante ans :
5
à Hébron il régna sur Juda pendant sept ans et demi ; et à Jérusalem il régna trente-trois ans, à la fois sur Israël et sur Juda.
6
Le roi avec ses hommes marcha sur Jérusalem contre les habitants de la région, les Jébuséens. On lui dit : « Tu n'entreras pas ici : des aveugles et des boiteux suffiraient à te repousser. » Autrement dit : David n'entrera pas ici.
7
Mais David s'empara de la forteresse de Sion – c'est la Cité de David.
8
Il dit ce jour-là : « Quiconque veut frapper les Jébuséens, qu'il passe par le souterrain pour atteindre ces boiteux et ces aveugles que David déteste de toute son âme ! » C'est pourquoi l'on dit : « Ni aveugle, ni boiteux n'entrera dans la Maison ».
9
David s'établit dans la forteresse et l'appela « Cité de David ». Ensuite, tout autour, depuis le Terre-Plein vers l'intérieur de la ville, il fit des constructions.
10
David devint de plus en plus puissant. Le Seigneur, Dieu des armées, était avec lui.
11
Hiram, le roi de Tyr, envoya des messagers à David, des charpentiers avec du bois de cèdre, des tailleurs de pierre pour les murs ; et ils bâtirent pour lui une maison.
12
Alors David comprit que le Seigneur l'avait établi comme roi sur Israël et qu'il avait exalté sa royauté, à cause d'Israël son peuple.
13
David prit encore des concubines et des femmes à Jérusalem après son arrivée d'Hébron ; il eut encore des fils et des filles.
14
Voici les noms des enfants qu'il eut à Jérusalem : Shammoua, Shobab, Nathan, Salomon,
15
Yibhar, Élishoua, Nèfeg, Yafia,
16
Élishama, Élyada et Élifèleth.
17
Les Philistins apprirent qu'on avait donné l'onction à David comme roi sur Israël, et ils montèrent tous à sa recherche. Mais David l'apprit et se réfugia dans la forteresse.
18
Les Philistins arrivèrent et se déployèrent dans le Val des Refaïtes.
19
Alors David consulta le Seigneur ; il demanda : « Dois-je monter au-devant des Philistins ? Les livreras-tu entre mes mains ? » Le Seigneur lui répondit : « Monte ! Oui, je vais livrer les Philistins entre tes mains. »
20
Alors David partit pour Baal-Peracim, où il battit les Philistins. Et David déclara : « C'est une brèche que le Seigneur a ouverte devant moi chez l'ennemi comme une brèche ouverte par les eaux. » C'est pourquoi on a donné à ce lieu le nom de Baal-Peracim (c'est-à-dire : Maître des brèches).
21
Les Philistins avaient abandonné sur place leurs idoles, et David et ses hommes les emportèrent.
22
De nouveau, les Philistins montèrent à l'attaque et se déployèrent dans le Val des Refaïtes.
23
David consulta le Seigneur qui lui répondit : « Ne monte pas. Contourne-les par leurs arrières : tu les aborderas devant les micocouliers.
24
Quand tu entendras un bruit de pas à la cime des micocouliers, dépêche-toi : c'est que le Seigneur sera sorti devant toi pour frapper dans le camp des Philistins ! »
25
David agit comme le Seigneur le lui avait ordonné, et il frappa les Philistins depuis Guéba jusqu'à l'entrée de Guèzer.

CHAPITRE 6

6 1 David rassembla encore toute l'élite d'Israël : trente mille hommes.
2
Puis il se mit en route ; avec tout le peuple qui l'accompagnait, il partit de Baalé-de-Juda pour en faire monter l'arche de Dieu sur laquelle est invoqué un nom : le nom du Seigneur des armées qui siège sur les Kéroubim.
3
On chargea l'arche de Dieu sur un chariot neuf et on l'emmena depuis la maison d'Abinadab située sur la colline. Ouzza et Ahyo, les fils d'Abinadab, conduisaient le chariot
4
avec l'arche de Dieu. Or Ahyo marchait devant l'Arche.
5
David et toute la maison d'Israël dansaient devant le Seigneur, au son des instruments en bois de cyprès, cithares et harpes, des tambourins, des sistres et des cymbales.
6
Comme on arrivait à l'aire de Nakone, Ouzza étendit la main vers l'arche de Dieu, et la retint car les bœufs la faisaient verser.
7
Alors la colère du Seigneur s'enflamma contre Ouzza ; Dieu le frappa sur place pour ce comportement. Ouzza mourut là, près de l'arche de Dieu.
8
David fut irrité de ce que le Seigneur avait ouvert une brèche parmi les siens en frappant Ouzza, et on appela ce lieu Pèrès-Ouzza (c'est-à-dire : Brèche-d'Ouzza), nom qu'il a gardé jusqu'à ce jour.
9
David eut peur du Seigneur, ce jour-là, et dit : « Comment l'arche du Seigneur pourrait-elle entrer chez moi ? »
10
David renonça donc à transférer chez lui, dans la Cité de David, l'arche du Seigneur, mais il la dévia vers la maison d'Obed-Édom, le Guittite.
11
L'arche du Seigneur resta pendant trois mois dans la maison d'Obed-Édom, le Guittite, et le Seigneur bénit Obed-Édom ainsi que toute sa maison.
12
On rapporta au roi David : « Le Seigneur a béni la maison d'Obed-Édom et tout ce qui lui appartient, à cause de l'arche de Dieu. » David partit alors et fit monter l'arche de Dieu de la maison d'Obed-Édom jusqu'à la Cité de David, au milieu des cris de joie.
13
Quand les porteurs de l'Arche eurent avancé de six pas, il offrit en sacrifice un taureau et un veau gras.
14
David, vêtu d'un pagne de lin, dansait devant le Seigneur, en tournoyant de toutes ses forces.
15
David et tout le peuple d'Israël firent monter l'arche du Seigneur parmi les ovations, au son du cor.
16
Or, comme l'arche du Seigneur entrait dans la Cité de David, Mikal, fille de Saül, se pencha par la fenêtre : elle vit le roi David qui sautait et tournoyait devant le Seigneur. Dans son cœur, elle le méprisa.
17
Ils amenèrent donc l'arche du Seigneur et l'installèrent à sa place, au milieu de la tente que David avait dressée pour elle. Puis il offrit devant le Seigneur des holocaustes et des sacrifices de paix.
18
Quand David eut achevé d'offrir les holocaustes et les sacrifices de paix, il bénit le peuple au nom du Seigneur des armées.
19
Il fit une distribution à tout le peuple, à la foule entière des Israélites, hommes et femmes : pour chacun une galette de pain, un morceau de rôti et un gâteau de raisins. Ensuite tout le monde s'en retourna chacun chez soi.
20
Alors que David revenait pour bénir sa maisonnée, Mikal, fille de Saül, sortit à sa rencontre et dit : « Comme il s'est honoré aujourd'hui, le roi d'Israël ! Lui qui s'est découvert aux yeux des servantes de ses esclaves comme se découvrirait un homme de rien ! »
21
David dit à Mikal : « Devant le Seigneur, lui qui m'a choisi de préférence à ton père et à toute sa maison pour m'instituer chef sur Israël, sur le peuple du Seigneur, oui, je danserai devant le Seigneur.
22
Je me déshonorerai encore plus que cela, et je serai abaissé à mes propres yeux, mais auprès des servantes dont tu parles, auprès d'elles je serai honoré. »
23
Et, jusqu'au jour de sa mort, Mikal, fille de Saül, n'eut pas d'enfant.

CHAPITRE 7

7 1 Le roi habitait enfin dans sa maison. Le Seigneur lui avait accordé la tranquillité en le délivrant de tous les ennemis qui l'entouraient.
2
Le roi dit alors au prophète Nathan : « Regarde ! J'habite dans une maison de cèdre, et l'arche de Dieu habite sous un abri de toile ! »
3
Nathan répondit au roi : « Tout ce que tu as l'intention de faire, fais-le, car le Seigneur est avec toi. »
4
Mais, cette nuit-là, la parole du Seigneur fut adressée à Nathan :
5
« Va dire à mon serviteur David : Ainsi parle le Seigneur : Est-ce toi qui me bâtiras une maison pour que j'y habite ?
6
Depuis le jour où j'ai fait monter d'Égypte les fils d'Israël et jusqu'à ce jour, je n'ai jamais habité dans une maison ; j'ai été comme un voyageur, sous la tente qui était ma demeure.
7
Pendant tout le temps où j'étais comme un voyageur parmi tous les fils d'Israël, ai-je demandé à un seul des juges que j'avais institués pasteurs de mon peuple Israël : « Pourquoi ne m'avez-vous pas bâti une maison de cèdre ?»
8
Tu diras donc à mon serviteur David : Ainsi parle le Seigneur de l'univers : C'est moi qui t'ai pris au pâturage, derrière le troupeau, pour que tu sois le chef de mon peuple Israël.
9
J'ai été avec toi partout où tu es allé, j'ai abattu devant toi tous tes ennemis. Je t'ai fait un nom aussi grand que celui des plus grands de la terre.
10
Je fixerai en ce lieu mon peuple Israël, je l'y planterai, il s'y établira et ne tremblera plus, et les méchants ne viendront plus l'humilier, comme ils l'ont fait autrefois,
11
depuis le jour où j'ai institué des juges pour conduire mon peuple Israël. Oui, je t'ai accordé la tranquillité en te délivrant de tous tes ennemis. Le Seigneur t'annonce qu'il te fera lui-même une maison.
12
Quand tes jours seront accomplis et que tu reposeras auprès de tes pères, je te susciterai dans ta descendance un successeur, qui naîtra de toi, et je rendrai stable sa royauté.
13
C'est lui qui bâtira une maison pour mon nom, et je rendrai stable pour toujours son trône royal.
14
Moi, je serai pour lui un père ; et lui sera pour moi un fils. S'il fait le mal, je le corrigerai avec le bâton, à la manière humaine, je le frapperai comme font les hommes.
15
Mais ma fidélité ne lui sera pas retirée, comme je l'ai retirée à Saül que j'ai écarté de devant toi.
16
Ta maison et ta royauté subsisteront toujours devant moi, ton trône sera stable pour toujours. »
17
Toutes ces paroles, toute cette vision, Nathan les rapporta fidèlement à David.
18
Le roi David vint s'asseoir en présence du Seigneur. Il dit : « Qui suis-je donc, Seigneur, et qu'est-ce que ma maison, pour que tu m'aies conduit jusqu'ici ?
19
Mais cela ne te paraît pas encore suffisant, Seigneur, et tu adresses une parole à la maison de ton serviteur pour un avenir lointain. Est-ce là, Seigneur Dieu, la destinée de l'homme ?
20
Qu'est-ce que David pourrait encore ajouter par ses paroles ? Toi, Seigneur Dieu, tu connais ton serviteur.
21
À cause de ta parole et selon ton cœur, tu as accompli toute cette grande action pour instruire ton serviteur.
22
Ainsi, tu es grand, Seigneur Dieu. Oui, tu es sans égal et il n'y a pas de Dieu en dehors de toi, d'après tout ce que nous avons entendu de nos oreilles.
23
Est-il sur la terre une seule nation comme ton peuple, comme Israël ? Ce peuple, Dieu est allé le libérer pour qu'il devienne son peuple, et pour lui faire un nom. Il a accompli pour vous cette grande action. Tu as fait pour ton pays des choses redoutables, et tu l'as fait à cause de ton peuple que tu as libéré d'Égypte, de cette nation et de ses dieux.
24
Pour toi, tu as établi à jamais ton peuple Israël, et toi, Seigneur, tu es devenu son Dieu.
25
Maintenant donc, Seigneur Dieu, la parole que tu as dite au sujet de ton serviteur et de sa maison, tiens-la pour toujours, et agis selon ce que tu as dit.
26
Que ton nom soit exalté pour toujours ! Que l'on dise : « Le Seigneur de l'univers est le Dieu d'Israël», et la maison de ton serviteur David sera stable en ta présence.
27
Oui, c'est toi, Seigneur de l'univers, Dieu d'Israël, qui as fait cette révélation à ton serviteur : « Je te bâtirai une maison.» C'est pourquoi ton serviteur ose t'adresser cette prière :
28
Seigneur, c'est toi qui es Dieu, tes paroles sont vérité, et tu as fait cette magnifique promesse à ton serviteur.
29
Daigne bénir la maison de ton serviteur, afin qu'elle soit pour toujours en ta présence. Car toi, Seigneur Dieu, tu as parlé, et par ta bénédiction la maison de ton serviteur sera bénie pour toujours. »

CHAPITRE 8

8 1 Voici ce qui arriva ensuite. David battit les Philistins, les soumit et les priva de leur hégémonie.
2
Il battit les gens de Moab et, les ayant couchés à terre, il les mesura au cordeau : deux cordeaux à destiner à la mort et un plein cordeau à laisser en vie. Alors Moab fut asservi à David et paya tribut.
3
David battit Hadadèzer, fils de Rehob, roi de Soba, lorsqu'il s'apprêtait à rétablir son pouvoir sur l'Euphrate.
4
David lui prit mille sept cents cavaliers et vingt mille fantassins. Il fit couper les jarrets de tous les attelages et n'en laissa qu'une centaine.
5
Les Araméens de Damas vinrent au secours de Hadadèzer, roi de Soba, mais David battit vingt-deux mille hommes parmi les Araméens.
6
Puis David établit des postes de garde chez les Araméens de Damas. Aram fut asservi à David et paya tribut. En tout lieu où allait David, le Seigneur lui donnait la victoire.
7
David prit les carquois en or appartenant aux serviteurs de Hadadèzer et les emporta à Jérusalem.
8
À Bétah et à Bérotaï, villes de Hadadèzer, le roi David prit du bronze en grande quantité.
9
Lorsque Toyi, roi de Hamath, apprit que David avait battu toute l'armée de Hadadèzer,
10
il envoya son fils Joram auprès du roi David pour le saluer et le féliciter d'avoir fait la guerre à Hadadèzer et de l'avoir battu – Hadadèzer, en effet, était constamment en guerre avec Toyi. Joram apporta des objets en argent, en or et en bronze.
11
Le roi David les consacra au Seigneur, comme il avait consacré l'argent et l'or venant de toutes les nations qu'il avait assujetties :
12
Aram, Moab, les fils d'Ammone, les Philistins, Amalec – sans compter ce qui provenait du butin de Hadadèzer, fils de Rehob, roi de Soba.
13
David se fit un nom en revenant d'avoir abattu Édom et ses dix-huit mille hommes, dans la Vallée du Sel.
14
Il établit des postes de garde en Édom ; il en établit dans tout le pays. Tous les gens d'Édom furent asservis à David. En tout lieu où allait David, le Seigneur lui donnait la victoire.
15
David régna sur tout Israël, faisant droit et justice à tout son peuple.
16
Joab, fils de Cerouya, commandait l'armée ; Josaphat, fils d'Ahiloud, était archiviste ;
17
Sadoc, fils d'Ahitoub, et Ahimélek, fils d'Abiatar, étaient prêtres ; Seraya était secrétaire ;
18
Benaya, fils de Joad, commandait les Kerétiens et les Pelétiens. Les fils de David étaient prêtres.

CHAPITRE 9


2Samuel (LIT) 1