Genèse (LIT) 35

CHAPITRE 35

35 1 Dieu dit à Jacob : « Debout ! Monte à Béthel et fixe-toi là-bas. Tu y feras un autel au Dieu qui t'est apparu lorsque tu fuyais devant ton frère Ésaü. »
2
Jacob dit à sa famille et à tous ceux qui l'accompagnaient : « Enlevez les dieux étrangers qui sont au milieu de vous, purifiez-vous et changez de vêtements.
3
Debout ! Montons à Béthel. J'y ferai un autel au Dieu qui m'a répondu au jour de ma détresse, qui a été avec moi sur le chemin où je marchais. »
4
Ils remirent à Jacob tous les dieux étrangers qu'ils possédaient et les anneaux qu'ils portaient aux oreilles. Jacob les enfouit sous le térébinthe qui est près de Sichem.
5
Ils levèrent le camp, et une épouvante divine s'abattit sur les villes d'alentour. Ainsi personne ne poursuivit les fils de Jacob.
6
Jacob arriva avec tous les gens qui l'accompagnaient à Louz, au pays de Canaan : c'est Béthel (c'est-à-dire : Maison de Dieu).
7
Là, il bâtit un autel et il appela cet endroit « El-Béthel » (c'est-à-dire : Dieu-de-Béthel). Car c'est là que Dieu s'était révélé à lui quand il fuyait devant son frère.
8
Alors mourut Débora, la nourrice de Rébecca, et on l'enterra en dessous de Béthel, au pied d'un chêne qu'on appela « Alone-Bakouth » (c'est-à-dire : le Chêne-des-pleurs).
9
Dieu apparut encore à Jacob quand celui-ci arriva de Paddane-Aram, et il le bénit.
10
Dieu lui dit : « Ton nom est Jacob, mais on ne t'appellera plus du nom de Jacob, ton nom sera Israël. » Et il l'appela du nom d'Israël.
11
Dieu lui dit encore : « Je suis le Dieu-Puissant. Sois fécond, multiplie-toi ! Une nation – et même une assemblée de nations – sera issue de toi, des rois sortiront de toi.
12
La terre que j'ai donnée à Abraham et à Isaac, je te la donne, et je la donnerai à ta descendance après toi. »
13
Alors, au lieu même où il lui avait parlé, Dieu s'éleva loin de Jacob.
14
Jacob érigea une stèle en ce lieu où Dieu avait parlé avec lui : une stèle de pierre. Sur elle, il versa une libation et répandit de l'huile.
15
Et Jacob appela « Béthel » ce lieu où Dieu avait parlé avec lui.
16
Ils levèrent le camp et quittèrent Béthel. Il restait à parcourir une certaine distance pour arriver à Éphrata, quand Rachel accoucha. Et ses couches furent pénibles.
17
Au cours de cet accouchement difficile, la sage-femme lui dit : « N'aie pas peur ! Tu as encore un fils ! »
18
Dans son dernier souffle, au moment de mourir, Rachel l'appela Ben-Oni (c'est-à-dire : Fils-du-deuil) ; mais son père l'appela Benjamin (c'est-à-dire : Fils-de-la-droite).
19
Rachel mourut et on l'enterra sur la route d'Éphrata, c'est-à-dire Bethléem.
20
Jacob érigea une stèle sur sa tombe. Aujourd'hui encore, c'est la stèle de la tombe de Rachel.
21
Israël leva le camp et planta sa tente au-delà de Migdal-Éder.
22
Or, tandis qu'Israël demeurait dans cette région, Roubène alla coucher avec Bilha, concubine de son père, et Israël l'apprit.
23
Les fils de Jacob furent au nombre de douze. Les fils de Léa : Roubène, le premier-né de Jacob, Siméon, Lévi, Juda, Issakar et Zabulon.
24
Les fils de Rachel : Joseph et Benjamin.
25
Les fils de Bilha, la servante de Rachel : Dane et Nephtali.
26
Les fils de Zilpa, la servante de Léa : Gad et Asher. Tels sont les fils de Jacob qui lui naquirent en Paddane-Aram.
27
Jacob arriva chez son père Isaac à Mambré, à Qiryath-ha-Arba, c'est-à-dire Hébron, là où Abraham et Isaac avaient séjourné comme des immigrés.
28
Isaac vécut cent quatre-vingts ans,
29
puis il expira. Il mourut et fut réuni aux siens, âgé et rassasié de jours. Ésaü et Jacob, ses fils, l'ensevelirent.

CHAPITRE 36

36 1 Voici la descendance d'Ésaü, autrement dit Édom.
2
Ésaü choisit ses femmes parmi les filles de Canaan : Ada, fille d'Élone le Hittite, Oholibama, fille d'Ana, fils de Sibéone le Hivvite,
3
et Basmath, fille d'Ismaël et sœur de Nebayoth.
4
Ada enfanta à Ésaü Élifaz, et Basmath enfanta Réouël,
5
Oholibama enfanta Yéoush, Yahelam et Coré. Tels sont les fils d'Ésaü, qui lui naquirent au pays de Canaan.
6
Ésaü prit avec lui ses femmes, ses fils, ses filles, tous les gens de sa maison, son troupeau, tout son bétail et tous les biens qu'il avait acquis au pays de Canaan ; puis il partit vers un autre pays, loin de son frère Jacob.
7
En effet, ils avaient trop de biens pour habiter ensemble : le pays où ils étaient venus en immigrés ne pouvait leur suffire, leurs troupeaux étant trop nombreux.
8
Ésaü – autrement dit Édom – alla donc habiter dans la montagne de Séïr.
9
Voici la descendance d'Ésaü, père d'Édom, dans la montagne de Séïr.
10
Voici les noms des fils d'Ésaü : Élifaz, fils de Ada, femme d'Ésaü, et Réouël, fils de Basmath, femme d'Ésaü.
11
Les fils d'Élifaz furent Témane, Omar, Cefo, Gahetam et Qenaz.
12
Timna fut la concubine d'Élifaz, fils d'Ésaü, et lui donna un fils, Amalec. Ce sont les fils de Ada, femme d'Ésaü.
13
Voici les fils de Réouël : Nahath, Zérah, Shamma et Mizza. Ce sont les fils de Basmath, femme d'Ésaü.
14
Voici quels furent les fils d'Oholibama, fille d'Ana, fille de Sibéone et femme d'Ésaü ; elle lui enfanta Yéoush, Yahelam et Coré.
15
Voici les chefs des fils d'Ésaü. Les fils d'Élifaz, premier-né d'Ésaü, sont les chefs Témane, Omar, Séfo, Qenaz,
16
Coré, Gahetam et Amalec. Ce sont les chefs d'Élifaz dans le pays d'Édom, ce sont les fils de Ada.
17
Voici les fils de Réouël, fils d'Ésaü : les chefs Nahath, Zérah, Shamma et Mizza. Ce sont les chefs de Réouël dans le pays d'Édom ; ce sont les fils de Basmath, femme d'Ésaü.
18
Voici les fils d'Oholibama, femme d'Ésaü : les chefs Yéoush, Yahelam et Coré. Ce sont les chefs d'Oholibama, fille d'Ana, femme d'Ésaü.
19
Tels sont les fils d'Ésaü, autrement dit Édom, et tels sont leurs chefs.
20
Voici les fils de Séïr le Horite, habitant le pays : Lotane, Shobal, Sibéone, Ana,
21
Dishone, Écer et Dishane. Ce sont les chefs horites, fils de Séïr, dans le pays d'Édom.
22
Les fils de Lotane furent Hori et Hémam, la sœur de Lotane était Timna.
23
Voici les fils de Shobal : Alvane, Manahath, Ébal, Shefo et Onam.
24
Voici les fils de Sibéone : Ayya et Ana. Ce fut Ana qui trouva les sources d'eau chaude dans le désert, en faisant paître les ânes pour son père Sibéone.
25
Voici les enfants d'Ana : Dishone et Oholibama, fille d'Ana.
26
Voici les fils de Dishane : Hèmdane, Eshbane, Yitrane et Kerane.
27
Voici les fils de Écer : Bilhane, Zaavane, Aqane.
28
Voici les fils de Dishane : Ouç et Arane.
29
Voici les chefs horites : Lotane, Shobal, Sibéone, Ana,
30
Dishone, Écer et Dishane. Ce sont les chefs horites selon leurs clans, dans le pays de Séïr.
31
Voici les rois qui ont régné au pays d'Édom avant que ne règne un roi sur les fils d'Israël :
32
Bèla, fils de Béor, régna sur Édom, et le nom de sa ville était Dinhaba.
33
Bèla mourut, et Yobab, fils de Zérah de Bosra, régna à sa place.
34
Yabab mourut, et Housham, du pays des Témanites, régna à sa place.
35
Housham mourut, et Hadad, fils de Bedad, régna à sa place. Il l'emporta sur Madiane aux Champs-de-Moab ; le nom de sa ville était Avith.
36
Hadad mourut, et Samla de Masréqa régna à sa place.
37
Samla mourut, et Saül, de Rehoboth-sur-le-Fleuve, régna à sa place.
38
Saül mourut, et Baal-Hanane, fils d'Akbor, régna à sa place.
39
Baal-Hanane, fils d'Akbor, mourut, et Hadar régna à sa place ; le nom de sa ville était Paou. Le nom de sa femme était Mehétabéel, fille de Matred, fille de Mé-Zahab.
40
Voici la liste des chefs d'Ésaü selon leurs clans et leurs localités. Leurs noms étaient : Timna, Alva, Yeteth,
41
Oholibama, Éla, Pinone,
42
Qenaz, Témane, Mibsar,
43
Magdiël et Iram. Ce sont les chefs d'Édom selon l'endroit où ils habitaient au pays dont ils avaient la propriété. C'est Ésaü, le père d'Édom.

CHAPITRE 37

37 1 Jacob habita la terre où son père était venu en immigré : la terre de Canaan.
2
Voici l'histoire de la descendance de Jacob. Joseph, âgé de dix-sept ans, faisait paître le petit bétail avec ses frères. Le jeune homme accompagnait les fils de Bilha et les fils de Zilpa, femmes de son père. Il fit part à leur père de la mauvaise réputation de ses frères.
3
Israël, c'est-à-dire Jacob, aimait Joseph plus que tous ses autres enfants, parce qu'il était le fils de sa vieillesse, et il lui fit faire une tunique de grand prix.
4
En voyant qu'il leur préférait Joseph, ses autres fils se mirent à détester celui-ci, et ils ne pouvaient plus lui parler sans hostilité.
5
Joseph eut un songe et le raconta à ses frères qui l'en détestèrent d'autant plus.
6
« Écoutez donc, leur dit-il, le songe que j'ai eu.
7
Nous étions en train de lier des gerbes au milieu des champs, et voici que ma gerbe se dressa et resta debout. Alors vos gerbes l'ont entourée et se sont prosternées devant ma gerbe. »
8
Ses frères lui répliquèrent : « Voudrais-tu donc régner sur nous ? nous dominer ? » Ils le détestèrent encore plus, à cause de ses songes et de ses paroles.
9
Il eut encore un autre songe et le raconta à ses frères. Il leur dit : « Écoutez, j'ai encore eu un songe : voici que le soleil, la lune et onze étoiles se prosternaient devant moi. »
10
Il le raconta également à son père qui le réprimanda et lui dit : « Qu'est-ce que c'est que ce songe que tu as eu ? Nous faudra-t-il venir, moi, ta mère et tes frères, nous prosterner jusqu'à terre devant toi ? »
11
Ses frères furent jaloux de lui, mais son père retint la chose.
12
Les frères de Joseph étaient allés à Sichem faire paître le troupeau de leur père.
13
Israël dit à Joseph : « Tes frères ne gardent-ils pas le troupeau à Sichem ? Va donc les trouver de ma part ! » Il répondit : « Me voici. »
14
Jacob reprit : « Va voir comment se portent tes frères et comment va le troupeau, et rapporte-moi des nouvelles. » C'est de la vallée d'Hébron qu'il l'envoya, et Joseph parvint à Sichem.
15
Un homme le rencontra alors qu'il était perdu en pleine campagne, et lui demanda : « Que cherches-tu ? »
16
Il répondit : « Je cherche mes frères. Indique-moi donc où ils font paître le troupeau. »
17
L'homme dit : « Ils sont partis d'ici, et je les ai entendu dire : « Allons à Dotane !» » Joseph continua donc à chercher ses frères et les trouva à Dotane.
18
Ceux-ci l'aperçurent de loin et, avant qu'il arrive près d'eux, ils complotèrent de le faire mourir.
19
Ils se dirent l'un à l'autre : « Voici l'expert en songes qui arrive !
20
C'est le moment, allons-y, tuons-le, et jetons-le dans une de ces citernes. Nous dirons qu'une bête féroce l'a dévoré, et on verra ce que voulaient dire ses songes ! »
21
Mais Roubène les entendit, et voulut le sauver de leurs mains. Il leur dit : « Ne touchons pas à sa vie. »
22
Et il ajouta : « Ne répandez pas son sang : jetez-le dans cette citerne du désert, mais ne portez pas la main sur lui. » Il voulait le sauver de leurs mains et le ramener à son père.
23
Dès que Joseph eut rejoint ses frères, ils le dépouillèrent de sa tunique, la tunique de grand prix qu'il portait,
24
ils se saisirent de lui et le jetèrent dans la citerne, qui était vide et sans eau.
25
Ils s'assirent ensuite pour manger. En levant les yeux, ils virent une caravane d'Ismaélites qui venait de Galaad. Leurs chameaux étaient chargés d'aromates, de baume et de myrrhe qu'ils allaient livrer en Égypte.
26
Alors Juda dit à ses frères : « Quel profit aurions-nous à tuer notre frère et à dissimuler sa mort ?
27
Vendons-le plutôt aux Ismaélites et ne portons pas la main sur lui, car il est notre frère, notre propre chair. » Ses frères l'écoutèrent.
28
Des marchands madianites qui passaient par là retirèrent Joseph de la citerne, ils le vendirent pour vingt pièces d'argent aux Ismaélites, et ceux-ci l'emmenèrent en Égypte.
29
Quand Roubène revint à la citerne, Joseph n'y était plus. Il déchira ses vêtements,
30
revint vers ses frères et dit : « L'enfant n'est plus là ! Et moi, où vais-je donc aller, moi ? »
31
Ils prirent alors la tunique de Joseph, égorgèrent un bouc et trempèrent la tunique dans le sang.
32
Puis ils firent porter à leur père la tunique de grand prix, avec ce message : « Nous avons trouvé ceci. Regarde bien : est-ce ou n'est-ce pas la tunique de ton fils ? »
33
Il la reconnut et s'écria : « La tunique de mon fils ! Une bête féroce a dévoré Joseph ! Il a été mis en pièces ! »
34
Jacob déchira ses vêtements, mit un sac sur ses reins et porta le deuil de son fils pendant de longs jours.
35
Ses fils et ses filles se mirent tous à le consoler, mais il refusait les consolations, en disant : « C'est en deuil que je descendrai vers mon fils, au séjour des morts. » Et son père le pleura.
36
Quant aux Madianites, ils le vendirent en Égypte à Putiphar, dignitaire de Pharaon et grand intendant.

CHAPITRE 38

38 1 En ce temps-là, Juda quitta ses frères et se rendit chez un homme d'Adoullam appelé Hira.
2
Là, Juda aperçut la fille d'un Cananéen appelé Shoua. Il la prit et s'unit à elle.
3
Elle devint enceinte et enfanta un fils qu'on appela Er.
4
Elle devint encore enceinte et enfanta un fils qu'elle appela Onane.
5
Elle devint enceinte une troisième fois et enfanta un fils qu'elle appela Shéla. Juda était à Késib lors de cette naissance.
6
Juda prit une femme pour Er, son premier-né. Elle s'appelait Tamar.
7
Mais Er, le premier-né de Juda, déplut au Seigneur, et le Seigneur le fit mourir.
8
Alors Juda dit à Onane : « Unis-toi à la femme de ton frère, pour remplir envers elle ton devoir de beau-frère : suscite une descendance à ton frère. »
9
Mais Onane savait que la descendance ne serait pas à lui. Aussi, quand il s'unissait à la femme de son frère, il laissait la semence se perdre à terre, pour ne pas donner de descendance à son frère.
10
Ce qu'il faisait déplut au Seigneur qui le fit mourir, lui aussi.
11
Juda dit alors à Tamar, sa bru : « Habite comme une veuve dans la maison de ton père, jusqu'à ce que mon fils Shéla ait grandi. » Il se disait, en effet : « Il ne faudrait pas que celui-ci meure aussi, comme ses frères. » Tamar s'en alla donc habiter dans la maison de son père.
12
Bien des jours passèrent, et la fille de Shoua, la femme de Juda, mourut. Quand Juda fut consolé, il monta à Timna chez les tondeurs de son troupeau avec son ami Hira, qui était d'Adoullam.
13
On informa Tamar : « Voici que ton beau-père monte à Timna pour la tonte de son troupeau. »
14
Alors elle ôta ses vêtements de veuve, se couvrit d'un voile, se rendit méconnaissable et s'assit à l'entrée d'Énaïm, sur le chemin de Timna. En effet, elle voyait bien que Shéla avait grandi et qu'elle ne lui était toujours pas donnée pour femme.
15
Juda l'aperçut et la prit pour une prostituée, puisqu'elle avait couvert son visage.
16
Il se dirigea vers elle, au bord du chemin, et dit : « Permets donc que j'aille avec toi ». En effet, il n'avait pas reconnu sa bru. Elle répondit : « Que me donneras-tu pour aller avec moi ? »
17
Il dit : « Je t'enverrai un chevreau de mon troupeau. » Elle reprit : « Oui, si tu me donnes un gage jusqu'à ce que tu l'envoies. »
18
Et lui : « Quel gage vais-je te donner ? » Elle répondit : « Ton sceau à cacheter, ton cordon et le bâton que tu tiens en main. » Il les lui donna et s'unit à elle. Et elle devint enceinte de lui.
19
Elle se leva, s'en retourna, ôta son voile et reprit ses vêtements de veuve.
20
Juda envoya le chevreau par l'intermédiaire de son ami d'Adoullam, pour reprendre le gage des mains de la femme. Celui-ci ne la trouva pas.
21
Il interrogea les gens de l'endroit : « Où est la prostituée qui se trouvait à Énaïm, au bord de la route ? » Ils répondirent : « Il n'y a jamais eu là de prostituée. »
22
Il retourna donc chez Juda et dit : « Je ne l'ai pas trouvée, et les gens de l'endroit m'ont même déclaré qu'il n'y avait jamais eu là de prostituée. »
23
Juda répondit : « Qu'elle garde tout pour elle ! Ne nous couvrons pas de ridicule, moi qui lui ai envoyé un chevreau, et toi qui ne l'as pas trouvée ! »
24
Or, trois mois plus tard, on informa Juda : « Ta bru Tamar s'est prostituée et voilà même qu'elle est enceinte ! » Juda déclara : « Qu'on la jette dehors et qu'on la brûle ! »
25
Tandis qu'on la jetait dehors, elle envoya dire à son beau-père : « C'est de l'homme à qui appartiennent ces objets que je suis enceinte. » Et elle ajouta : « Regarde donc bien à qui appartiennent le sceau à cacheter, le cordon et le bâton que voici ! »
26
Juda les reconnut et dit : « Elle est plus juste que moi car, de fait, je ne l'ai pas donnée à mon fils Shéla. » Et désormais il ne s'unit plus à elle.
27
Or, quand elle accoucha, on s'aperçut qu'elle portait des jumeaux.
28
Pendant l'accouchement, l'un d'eux présenta une main que la sage-femme saisit : elle y attacha un fil écarlate, en disant : « Celui-ci est sorti le premier ! »
29
Mais il retira sa main et c'est son frère qui sortit. La sage-femme dit : « Quelle brèche tu as ouverte ! » Et on l'appela Pérès (c'est-à-dire : Brèche).
30
Son frère sortit ensuite, lui qui avait à la main le fil écarlate. On l'appela Zérah.

CHAPITRE 39

39 1 Joseph fut emmené en Égypte. Putiphar, dignitaire de Pharaon et grand intendant, un Égyptien, l'acheta aux Ismaélites qui l'avaient emmené là-bas.
2
Le Seigneur était avec Joseph, et tout lui réussissait ; il vivait dans la maison de son maître, l'Égyptien.
3
Ce dernier vit que le Seigneur était avec Joseph et faisait réussir tout ce qu'il entreprenait.
4
Joseph trouva grâce aux yeux de son maître qui l'attacha à son service : il lui donna autorité sur sa maison et remit entre ses mains tout ce qu'il possédait.
5
Dès que l'Égyptien eut confié cette charge à Joseph, le Seigneur bénit sa maison, à cause de Joseph, et la bénédiction du Seigneur s'étendit sur tout ce que possédait l'Égyptien, sa maison et ses champs.
6
Il abandonna entre les mains de Joseph tout ce qu'il possédait et ne s'occupa plus de rien, sinon de la nourriture qu'il prenait. Joseph avait belle allure et il était agréable à regarder.
7
À quelque temps de là, la femme de son maître leva les yeux sur Joseph et dit : « Couche avec moi ! »
8
Mais il refusa et répondit à la femme de son maître : « Voici que mon maître ne s'occupe plus de rien dans la maison. Tout ce qu'il possède, il l'a remis entre mes mains.
9
Dans cette maison, il ne m'est pas supérieur et il ne me refuse rien, sinon toi, car tu es sa femme. Comment donc pourrai-je commettre ce grand mal et pécher contre Dieu ? »
10
Chaque jour, elle insistait auprès de Joseph. Mais lui n'acceptait pas de partager sa couche et d'être à elle.
11
Vint le jour où Joseph entra dans la maison pour faire son travail, alors qu'aucun domestique n'était là.
12
La femme l'attrapa par son vêtement, en disant : « Couche avec moi ! » Mais il abandonna le vêtement entre ses mains et s'enfuit au-dehors.
13
Lorsqu'elle réalisa que, dans sa fuite, il avait abandonné son vêtement entre ses mains,
14
elle appela ses domestiques et leur dit : « Voyez ça ! On nous a amené un Hébreu pour se jouer de nous ! Il est venu vers moi pour coucher avec moi, et j'ai appelé à grands cris.
15
Alors, quand il m'a entendu élever la voix pour appeler, il a abandonné son vêtement à côté de moi et s'est enfui au-dehors. »
16
Elle garda près d'elle le vêtement de Joseph, jusqu'à ce que le maître rentre chez lui.
17
Elle lui tint alors le même langage : « Le serviteur hébreu que tu nous as amené est venu vers moi pour se jouer de moi.
18
Mais j'ai appelé à grands cris, et il a abandonné son vêtement à côté de moi et s'est enfui au-dehors. »
19
Quand le maître entendit sa femme lui dire : « Voilà comment ton serviteur a agi envers moi ! », il s'enflamma de colère.
20
Le maître de Joseph se saisit de lui et le jeta dans la prison où étaient enfermés les prisonniers du roi. Joseph était en prison,
21
mais le Seigneur était avec lui ; il lui accorda sa faveur et lui fit trouver grâce aux yeux du chef de la prison.
22
Le chef de la prison remit entre les mains de Joseph tous les prisonniers : tout ce qui se faisait, c'est Joseph qui le faisait faire.
23
Le chef de la prison ne s'occupait en rien de ce qui était confié à Joseph car le Seigneur était avec lui, et ce qu'il entreprenait, le Seigneur le faisait réussir.

CHAPITRE 40

40 1 À quelque temps de là, l'échanson du roi d'Égypte ainsi que le panetier commirent une faute envers leur maître, le roi d'Égypte.
2
Pharaon s'irrita contre ses deux dignitaires, le grand échanson et le grand panetier,
3
et il les fit mettre au poste de garde, dans la maison du grand intendant, au lieu même où Joseph était prisonnier.
4
Le grand intendant les confia aux soins de Joseph qui fut attaché à leur service. Ils demeurèrent un certain temps au poste de garde.
5
Une même nuit, l'échanson et le panetier du roi d'Égypte firent tous deux un songe, alors qu'ils étaient prisonniers dans la prison. Et chacun des songes avait sa propre signification.
6
Au matin, quand Joseph entra chez eux, il vit qu'ils avaient la mine défaite.
7
Il demanda donc aux dignitaires de Pharaon qui étaient avec lui au poste de garde, dans la maison de son maître : « Pourquoi vos visages sont-ils si sombres aujourd'hui ? »
8
Ils lui répondirent : « Nous avons eu un songe, et il n'y a personne pour l'interpréter. » Joseph leur dit : « N'est-ce pas à Dieu qu'il appartient d'interpréter ? Racontez-moi donc ! »
9
Le grand échanson raconta à Joseph le songe qu'il avait fait : « J'ai rêvé qu'une vigne était devant moi.
10
Elle portait trois sarments. Elle bourgeonnait, fleurissait, puis ses grappes donnaient des raisins mûrs.
11
J'avais entre les mains la coupe de Pharaon. Je saisissais les grappes, je les pressais au-dessus de la coupe de Pharaon et je lui remettais la coupe entre les mains. »
12
Joseph lui dit : « Voici l'interprétation : les trois sarments représentent trois jours.
13
Encore trois jours et Pharaon t'élèvera la tête, il te rétablira dans ta charge, et tu placeras la coupe entre ses mains, comme tu avais coutume de le faire précédemment quand tu étais son échanson.
14
Mais quand tout ira bien pour toi, pour autant que tu te souviennes d'avoir été avec moi, montre ta faveur à mon égard : rappelle-moi au souvenir de Pharaon et fais-moi sortir de cette maison !
15
En effet, j'ai été enlevé au pays des Hébreux, et là non plus je n'avais rien fait pour qu'on me jette dans la citerne. »
16
Voyant que Joseph avait fait une interprétation favorable, le grand panetier lui dit : « Moi, j'ai rêvé que je portais sur la tête trois corbeilles de gâteaux.
17
Et dans la corbeille d'au-dessus, il y avait tous les aliments que le panetier fabrique pour la nourriture de Pharaon, et les oiseaux picoraient dans la corbeille au-dessus de ma tête. »
18
Joseph répondit : « Voici l'interprétation : les trois corbeilles représentent trois jours.
19
Encore trois jours et Pharaon t'élèvera la tête, il te pendra à un arbre, et les oiseaux picoreront ta chair. »
20
Le troisième jour, jour anniversaire de Pharaon, celui-ci fit un festin pour tous ses serviteurs. Il éleva la tête du grand échanson et celle du grand panetier en présence de ses serviteurs :
21
il rétablit dans sa charge le grand échanson, et celui-ci plaça la coupe entre les mains de Pharaon ;
22
mais le grand panetier, il le pendit, comme l'avait annoncé Joseph.
23
Toutefois le grand échanson ne se souvint pas de Joseph ; il l'oublia.

CHAPITRE 41

41 1 Deux ans plus tard, Pharaon eut un songe. Il se tenait debout près du Nil,
2
et voici que montaient du Nil sept vaches, belles et bien grasses, qui broutaient dans les roseaux.
3
Puis, derrière elles, montaient du Nil sept autres vaches, laides et très maigres. Elles se tenaient à côté des premières, sur la rive du Nil.
4
Et les vaches laides et très maigres mangeaient les sept vaches belles et bien grasses. Alors Pharaon s'éveilla.
5
Il se rendormit et fit encore un songe : sept épis montaient sur une seule tige ; ils étaient gros et beaux.
6
Puis, après eux, germaient sept épis maigres et desséchés par le vent d'est.
7
Et les épis maigres avalaient les sept épis gros et pleins. Alors Pharaon s'éveilla : c'était un songe !
8
Mais le matin, son esprit était troublé ; il fit convoquer tous les magiciens et tous les sages d'Égypte. Pharaon leur raconta les songes, mais personne ne pouvait les interpréter.
9
Alors le grand échanson parla à Pharaon en ces termes : « Aujourd'hui, je me rappelle mes fautes.
10
Pharaon s'était irrité contre ses serviteurs et il m'avait mis au poste de garde, dans la maison du grand intendant, et avec moi, le grand panetier.
11
Une même nuit, nous avons fait un songe, moi et lui. Et chacun des songes avait sa propre signification.
12
Il y avait là, avec nous, un jeune Hébreu, serviteur du grand intendant. Nous lui avons raconté nos songes et il a donné à chacun l'interprétation du songe qu'il avait fait.
13
Et ses interprétations s'avérèrent exactes : moi, on m'a rétabli dans ma charge, et l'autre, on l'a pendu. »
14
Pharaon fit appeler Joseph. En toute hâte, on le tira de son cachot. Il se rasa, changea de vêtements et se rendit chez Pharaon.
15
Pharaon dit à Joseph : « J'ai fait un songe et personne ne peut l'interpréter. Mais j'ai entendu dire de toi, qu'il te suffit d'entendre raconter un songe pour en donner l'interprétation. »
16
Joseph répondit à Pharaon : « Ce n'est pas moi, c'est Dieu qui donnera à Pharaon la réponse qui lui rendra la paix. »
17
Alors, Pharaon dit à Joseph : « Dans le songe, j'étais debout au bord du Nil,
18
et voici que montaient du Nil sept vaches, bien grasses et de belle allure, qui broutaient dans les roseaux.
19
Puis, derrière elles, montaient sept autres vaches, chétives, très laides et décharnées. Je n'en avais jamais vu d'une telle laideur dans tout le pays d'Égypte.
20
Les vaches décharnées et laides mangeaient les premières vaches, les grasses,
21
qui entraient dans leur panse. Mais on ne s'apercevait pas que les grasses étaient entrées dans leur panse : elles restaient aussi laides qu'avant. Alors je me suis réveillé.
22
Mais j'ai encore vu, en songe, sept épis qui montaient sur une seule tige ; ils étaient pleins et beaux.
23
Puis, après eux, germaient sept épis durcis, maigres et desséchés par le vent d'est.
24
Et les épis maigres avalaient les sept beaux épis. J'en ai parlé aux magiciens, mais personne n'a pu me fournir d'explication. »
25
Joseph répondit à Pharaon : « Pharaon n'a eu qu'un seul et même songe. Ce que Dieu va faire, il l'a indiqué à Pharaon.
26
Les sept belles vaches représentent sept années, et les sept beaux épis, sept années : c'est un seul et même songe !
27
Les sept vaches décharnées et laides qui montaient derrière les autres représentent sept années ; de même, les sept épis vides et desséchés par le vent d'est. Ce seront sept années de famine.
28
C'est bien ce que j'ai dit à Pharaon : ce que Dieu va faire, il l'a montré à Pharaon.
29
Voici qu'arrivent sept années de grande abondance dans tout le pays d'Égypte.
30
Mais après elles viendront sept années de famine : alors on oubliera toute abondance dans le pays d'Égypte, la famine épuisera le pays.
31
On ne saura plus ce que pouvait être l'abondance dans le pays, tant la famine qui suivra pèsera lourdement.
32
Si le songe de Pharaon s'est répété une seconde fois, c'est que la décision de Dieu est bien arrêtée et qu'il va se hâter de l'exécuter.
33
Maintenant donc, que Pharaon voie s'il y a un homme intelligent et sage pour l'établir sur le pays d'Égypte.
34
Que Pharaon agisse en instituant des fonctionnaires sur le pays d'Égypte, afin de prélever le cinquième des récoltes pendant les sept années d'abondance.
35
Ils recueilleront toute la nourriture de ces bonnes années qui viennent et, sous l'autorité de Pharaon, ils entasseront dans les villes du froment comme nourriture : ils le garderont en réserve.
36
Ainsi, il y aura une réserve de nourriture pour le pays en vue des sept années de famine qui suivront dans le pays d'Égypte, et la famine ne détruira pas le pays. »
37
Cette proposition plut à Pharaon et à tous ses serviteurs.
38
Pharaon leur dit : « Trouverons-nous un homme comme celui-ci, qui a l'esprit de Dieu en lui ? »
39
Alors, Pharaon dit à Joseph : « Dès lors que Dieu t'a fait connaître tout cela, personne ne peut être aussi intelligent et aussi sage que toi.
40
C'est toi qui auras autorité sur ma maison ; tout mon peuple se soumettra à tes ordres ; par le trône seulement, je serai plus grand que toi. »
41
Pharaon dit à Joseph : « Vois ! Je t'établis sur tout le pays d'Égypte. »
42
Il ôta l'anneau de son doigt et le passa au doigt de Joseph ; il le revêtit d'habits de lin fin et lui mit autour du cou le collier d'or.
43
Il le fit monter sur son deuxième char et on criait devant lui : « À genoux ! » Et ainsi il l'établit sur tout le pays d'Égypte.
44
Pharaon dit encore à Joseph : « Je suis Pharaon. Mais sans ta permission, personne ne lèvera le petit doigt dans tout le pays d'Égypte. »
45
Pharaon appela Joseph Safnath-Panéah et lui donna pour femme Asnath, fille de Poti-Phéra, prêtre de One. Alors Joseph partit inspecter le pays d'Égypte.
46
Joseph avait trente ans quand il se tint en présence de Pharaon, le roi d'Égypte. Il prit congé de lui et parcourut tout le pays d'Égypte.
47
Pendant les sept années d'abondance, la terre produisit à plein.
48
Pendant les sept années d'abondance au pays d'Égypte, Joseph recueillit toute la nourriture et l'entreposa dans les villes. Il entreposait au centre de la ville la nourriture produite dans la campagne environnante.
49
Joseph accumula tellement de froment, qu'on cessa d'en faire le compte ; on ne pouvait pas plus le mesurer que le sable de la mer.
50
Avant l'année où survint la famine, il naquit à Joseph deux fils que lui enfanta Asnath, fille de Poti-Phéra, prêtre de One.
51
Joseph appela l'aîné Manassé car, disait-il, « Dieu m'a fait oublier toute ma peine et toute celle de la maison de mon père. »
52
Le second, il l'appela Éphraïm car, disait-il, « Dieu m'a fait fructifier dans le pays de ma misère. »
53
Les sept années d'abondance dans le pays d'Égypte prirent fin.
54
Alors commencèrent les sept années de famine, ainsi que Joseph l'avait annoncé. La famine sévissait partout, mais dans tout le pays d'Égypte il y avait du pain.
55
Puis, tout le pays d'Égypte souffrit, lui aussi, de la faim, et le peuple, à grands cris, réclama du pain à Pharaon. Mais Pharaon dit à tous les Égyptiens : « Allez trouver Joseph, et faites ce qu'il vous dira. »
56
La famine s'étendait à tout le pays. Alors Joseph ouvrit toutes les réserves et vendit du blé aux Égyptiens, tandis que la famine s'aggravait encore dans le pays.
57
De partout on vint en Égypte pour acheter du blé à Joseph, car la famine s'aggravait partout.

CHAPITRE 42

42 1 Apprenant qu'il y avait du blé en Égypte, Jacob dit à ses fils : « Pourquoi restez-vous là à vous regarder ? »
2
Il ajouta : « J'ai entendu dire qu'il y avait du blé en Égypte. Descendez là-bas et achetez-y du blé pour nous : ainsi nous ne mourrons pas, nous vivrons. »
3
Dix des frères de Joseph descendirent acheter du froment en Égypte.
4
Mais Benjamin, frère de Joseph, Jacob ne l'envoya pas avec ses frères, car il se disait : « J'ai peur qu'il lui arrive malheur ! »
5
Les fils d'Israël, c'est-à-dire de Jacob, parmi beaucoup d'autres gens, vinrent donc pour acheter du blé, car la famine sévissait au pays de Canaan.
6
C'était Joseph qui organisait la vente du blé pour tout le peuple du pays, car il avait pleins pouvoirs dans le pays. En arrivant, les frères de Joseph se prosternèrent devant lui, face contre terre.
7
Dès qu'il les vit, il les reconnut, mais il se comporta comme un étranger à leur égard et il leur parla avec dureté. Il leur dit : « D'où venez-vous ? » Ils répondirent : « Du pays de Canaan, pour acheter du blé en nourriture. »
8
Joseph avait reconnu ses frères, mais eux ne l'avaient pas reconnu.
9
Joseph se rappela les songes qu'il avait eus à leur sujet et leur dit : « Vous êtes des espions ! C'est pour découvrir les points faibles du pays que vous êtes venus ! »
10
Ils répondirent : « Non, mon seigneur, tes serviteurs sont venus pour acheter du blé en nourriture.
11
Nous sommes tous fils du même homme. Nous sommes de bonne foi : tes serviteurs ne sont pas des espions. »
12
Joseph leur répéta : « Non ! C'est pour découvrir les points faibles du pays que vous êtes venus. »
13
Alors ils ajoutèrent : « Tes serviteurs étaient douze frères. Nous sommes fils d'un même homme, au pays de Canaan. Aujourd'hui le plus jeune est resté avec notre père, et l'un de nous n'est plus. »
14
Joseph leur déclara : « Je maintiens ce que je vous ai dit, vous êtes des espions !
15
Voici l'épreuve que vous devrez subir : Par la vie de Pharaon, vous ne sortirez de ce pays que si votre plus jeune frère vient ici !
16
Envoyez l'un de vous chercher votre frère. Mais vous, vous resterez prisonniers. On va vérifier vos paroles : est-ce la vérité ? Si c'est non, par la vie de Pharaon, vous êtes vraiment des espions ! »
17
Il les retint au poste de garde pendant trois jours.
18
Le troisième jour, il leur dit : « Faites ce que je vais vous dire, et vous resterez en vie, car je crains Dieu.
19
Si vous êtes de bonne foi, que l'un d'entre vous reste prisonnier au poste de garde. Vous autres, partez en emportant ce qu'il faut de blé pour éviter la famine à votre clan.
20
Puis vous m'amènerez votre plus jeune frère : ainsi vos paroles seront vérifiées, et vous ne serez pas mis à mort. » Ils acceptèrent,
21
et ils se disaient l'un à l'autre : « Hélas ! nous sommes coupables envers Joseph notre frère : nous avons vu dans quelle détresse il se trouvait quand il nous suppliait, et nous ne l'avons pas écouté. C'est pourquoi nous sommes maintenant dans une telle détresse. »
22
Roubène, alors, prit la parole : « Je vous l'avais bien dit : « Ne commettez pas ce crime contre notre jeune frère !» Mais vous ne m'avez pas écouté, et maintenant il faut répondre de son sang. »
23
Comme il y avait un interprète, ils ne se rendaient pas compte que Joseph les comprenait.
24
Alors Joseph se retira pour pleurer. Ensuite il revint près d'eux et leur parla. Parmi eux, il choisit Siméon et le fit enchaîner sous leurs yeux.
25
Alors Joseph ordonna de remplir de froment leurs bagages, de replacer l'argent de chacun dans son sac et de leur donner des provisions pour la route. C'est ainsi qu'il agit envers eux.
26
Ils chargèrent le blé sur leurs ânes et partirent.
27
À l'étape, l'un d'eux ouvrit son sac pour donner du fourrage à son âne et il découvrit son argent : il était sur le dessus de la besace !
28
Il dit à ses frères : « On m'a rendu mon argent, il est là dans ma besace. » Le cœur leur manqua, ils tressaillirent, se regardant l'un l'autre, et dirent : « Qu'est-ce que Dieu nous a fait ? »
29
De retour au pays de Canaan chez Jacob, leur père, ils lui rapportèrent tout ce qui leur était arrivé.
30
Ils dirent : « L'homme qui est le maître du pays nous a parlé avec dureté, il nous a pris pour des espions du pays.
31
Nous lui avons dit : « Nous sommes de bonne foi, nous ne sommes pas des espions.
32
Nous étions douze frères, fils d'un même père : l'un de nous n'est plus, et aujourd'hui le plus jeune est resté avec notre père, au pays de Canaan.»
33
Alors, l'homme qui est le maître du pays nous a dit : « Voici comment je saurai si vous êtes de bonne foi. Laissez avec moi l'un de vos frères, prenez de quoi éviter la famine à votre clan et partez !
34
Puis amenez-moi votre plus jeune frère pour que je sache que vous n'êtes pas des espions mais que vous êtes de bonne foi. Je vous rendrai votre autre frère, et vous pourrez aller et venir dans le pays.» »
35
Ils se mirent à vider leurs sacs, et voici que chacun trouvait, dans son sac, la bourse avec son argent ! Quand eux-mêmes et leur père virent les bourses avec leur argent, ils eurent peur.
36
Jacob, leur père, dit alors : « Vous me privez de mes enfants ! Joseph n'est plus ! Siméon n'est plus ! Et vous voulez me prendre Benjamin ! Tout est contre moi. »
37
Roubène dit à son père : « Tu pourras faire mourir mes deux fils, si je ne te ramène pas Benjamin. Remets-le entre mes mains et je te le rendrai. »
38
Mais Jacob reprit : « Mon fils ne descendra pas avec vous. Son frère est mort, il ne me reste que lui. S'il lui arrivait malheur sur la route que vous allez prendre, c'est dans la douleur que vous feriez descendre mes cheveux blancs au séjour des morts. »

CHAPITRE 43


Genèse (LIT) 35