Isaïe (LIT) 25

CHAPITRE 25

25 1 Seigneur, tu es mon Dieu, je t'exalte, je rends grâce à ton nom, car tu as accompli projets et merveilles, sûrs et stables depuis longtemps.
2
Tu as changé la ville en tas de pierres, la cité fortifiée, en champ de ruines ; la citadelle des étrangers n'est plus une ville, jamais elle ne sera rebâtie :
3
voilà pourquoi un peuple fort reconnaît ta gloire, les cités des nations tyranniques te craignent.
4
Tu es devenu forteresse pour le faible, forteresse pour le malheureux en sa détresse, un abri contre l'orage, une ombre contre la chaleur : le souffle des tyrans n'est que pluie d'orage sur un mur.
5
Comme une chaleur étouffante sur la terre desséchée, tu étouffes le vacarme des étrangers ; comme faiblit la chaleur à l'ombre d'un nuage, ainsi faiblit le chant de victoire des tyrans.
6
Le Seigneur de l'univers préparera pour tous les peuples, sur sa montagne, un festin de viandes grasses et de vins capiteux, un festin de viandes succulentes et de vins décantés.
7
Sur cette montagne, il fera disparaître le voile de deuil qui enveloppe tous les peuples et le linceul qui couvre toutes les nations.
8
Il fera disparaître la mort pour toujours. Le Seigneur Dieu essuiera les larmes sur tous les visages, et par toute la terre il effacera l'humiliation de son peuple. Le Seigneur a parlé.
9
Et ce jour-là, on dira : « Voici notre Dieu, en lui nous espérions, et il nous a sauvés ; c'est lui le Seigneur, en lui nous espérions ; exultons, réjouissons-nous : il nous a sauvés ! »
10
Car la main du Seigneur reposera sur cette montagne. Mais Moab sera piétiné sur place, comme la paille est piétinée dans le fumier.
11
Là, il étendra les mains, comme un nageur les étend pour nager ; malgré ses mouvements habiles, Dieu rabattra son arrogance.
12
Moab, les bastions inaccessibles de tes murailles, il les renverse, il les abat, les jette à terre, dans la poussière.

CHAPITRE 26

26 1 En ce jour-là, ce cantique sera chanté dans le pays de Juda : Nous avons une ville forte ! Le Seigneur a mis pour sauvegarde muraille et avant-mur.
2
Ouvrez les portes ! Elle entrera, la nation juste, qui se garde fidèle.
3
Immuable en ton dessein, tu préserves la paix, la paix de qui s'appuie sur toi.
4
Prenez appui sur le Seigneur, à jamais, sur lui, le Seigneur, le Roc éternel.
5

6
Elle sera foulée aux pieds, sous le pied des pauvres, les pas des faibles. ]
7
Il est droit, le chemin du juste ; toi qui es droit, tu aplanis le sentier du juste.
8
Oui, sur le chemin de tes jugements, Seigneur, nous t'espérons. Dire ton nom, faire mémoire de toi, c'est le désir de l'âme.
9
Mon âme, la nuit, te désire, et mon esprit, au fond de moi, te guette dès l'aurore. Quand s'exercent tes jugements sur la terre, les habitants du monde apprennent la justice.
10

11
Seigneur, ta main est levée : ils ne l'aperçoivent pas ; mais ils percevront, pleins de honte, ta passion pour le peuple. En vérité, le feu les dévorera, celui que tu destines à tes ennemis ! ]
12
Seigneur, tu nous assures la paix : dans toutes nos œuvres, toi-même agis pour nous.
13
Seigneur notre Dieu, d'autres maîtres que toi ont dominé sur nous, mais de toi seul nous faisons mémoire, de ton seul nom.
14
Ceux-là sont morts, ils ne revivront pas ; ce sont des ombres, ils ne se relèveront pas : voilà pourquoi tu interviens, tu les extermines, tu effaces jusqu'à leur mémoire.
15
Tu as fait grandir la nation, Seigneur, tu as fait grandir notre nation, tu en es glorifié, tu as repoussé toutes les limites du pays.
16
Seigneur, dans la détresse on a recours à toi ; quand tu envoies un châtiment, on s'efforce de le conjurer.
17
Nous étions devant toi, Seigneur, comme la femme enceinte sur le point d'enfanter, qui se tord et crie dans les douleurs.
18
Nous avons conçu, nous avons été dans les douleurs, mais nous n'avons enfanté que du vent : nous n'apportons pas le salut à la terre, nul habitant du monde ne vient à la vie.
19
Tes morts revivront, leurs cadavres se lèveront. Ils se réveilleront, crieront de joie, ceux qui demeurent dans la poussière, car ta rosée, Seigneur, est rosée de lumière, et le pays des ombres redonnera la vie.
20
Va, mon peuple, rentre dans tes maisons, ferme sur toi les portes ; cache-toi un court instant, pendant que passe la colère.
21
Car voici le Seigneur qui sort de son lieu saint pour châtier la faute des habitants de la terre ; la terre laissera voir le sang versé et ne recouvrira plus ses victimes.

CHAPITRE 27

27 1 Ce jour-là, le Seigneur châtiera de son épée dure et grande et forte, Léviathan, le serpent fuyard, Léviathan, le serpent tortueux ; il tuera le dragon de la mer.
2
Ce jour-là, chantez la vigne exquise !
3
Moi, le Seigneur, j'en suis le gardien ; je l'arrose en temps voulu. De peur qu'on ne la visite, je la garde nuit et jour.
4
Je ne suis plus en fureur, mais si je trouve des épines et des ronces, je leur ferai la guerre, je les brûlerai toutes,
5
à moins que l'on cherche ma protection, que l'on fasse la paix avec moi, oui, qu'avec moi on fasse la paix.
6
À l'avenir, Jacob s'enracinera, Israël fleurira et poussera ses bourgeons, la face du monde sera couverte de fruits.
7
Israël a-t-il été frappé, comme le Seigneur avait frappé ceux qui le frappaient ? A-t-il été égorgé, comme il avait égorgé ses égorgeurs ?
8
Il l'a condamné au bannissement, à la déportation, il l'a chassé par le souffle violent d'un jour de vent d'est.
9
C'est ainsi que sera expiée la faute de Jacob ; et tel sera le fruit de la rémission de son péché : il traitera toutes les pierres des autels comme les pierres à chaux que l'on pulvérise, poteaux sacrés et colonnes à encens ne se dresseront plus.
10
La ville fortifiée, à l'écart, est un lieu dépeuplé, abandonné comme un désert. Le veau y viendra paître ; là, il se couchera, il saccagera ses arbustes.
11
Ses rameaux qui ont séché seront brisés : des femmes viennent qui les brûlent. Oui, ce peuple est sans discernement, voilà pourquoi Celui qui l'a fait n'en a pas compassion : Celui qui l'a façonné ne lui fera pas grâce.
12
Il arrivera, en ce jour-là, que le Seigneur fera le battage des épis depuis l'Euphrate jusqu'au Torrent d'Égypte ; quant à vous, fils d'Israël, vous serez glanés un par un.
13
Il arrivera, en ce jour-là, que l'on sonnera de la grande trompe ; ils viendront, ceux qui étaient perdus au pays d'Assour, et ceux qui étaient dispersés au pays d'Égypte ; ils se prosterneront devant le Seigneur, sur sa montagne sainte, à Jérusalem.

CHAPITRE 28

28 1 Malheur ! Samarie, insolente couronne des buveurs d'Éphraïm, fleur qui se fane, splendide parure, dominant une vallée plantureuse ! Vous êtes assommés par le vin !
2
Voici au service du Seigneur un homme fort et vigoureux, comme un orage de grêle, une tempête dévastatrice, un orage d'eaux puissantes, torrentielles : de sa main il va tout mettre à terre.
3
Elle sera foulée aux pieds, l'insolente couronne des buveurs d'Éphraïm.
4
La fleur qui se fane, splendide parure, dominant la vallée plantureuse, sera comme une figue précoce avant l'été : sitôt vue, sitôt cueillie, sitôt avalée.
5
Ce jour-là, le Seigneur de l'univers deviendra prestigieuse couronne, diadème de splendeur, pour le reste de son peuple ;
6
il deviendra esprit de jugement pour qui siège au jugement, et vaillance de ceux qui repoussent l'assaut devant la porte.
7
En voici d'autres que le vin égare, que la boisson forte fait divaguer : prêtre et prophète, la boisson les égare, ils sont troublés par le vin, ils divaguent sous l'effet de la boisson, s'égarent dans leurs visions et s'embrouillent dans leurs sentences.
8
Leurs tables sont couvertes d'infectes vomissures : plus un endroit propre.
9
Ils disent : « À qui veut-il faire la leçon ? À qui veut-il faire entendre le message ? À des enfants à peine sevrés, qui ne prennent plus le sein ?
10
Écoutez-le : « Fais-ci, fais-ça ; par-ci, par-là ; un peu ci, un peu là !» »
11
Eh bien, oui : c'est dans une langue ridicule, dans un jargon étrange, qu'il parlera à ce peuple.
12
Il leur avait dit : « C'est le repos ! Laissez l'accablé se reposer ! C'est le répit ! », mais ils n'ont pas voulu écouter.
13
Voici donc ce que leur dira le Seigneur : « Fais-ci, fais-ça ; par-ci, par-là ; un peu ci, un peu là ! », afin qu'en marchant ils trébuchent et tombent à la renverse, soient brisés, pris au piège et capturés.
14
C'est pourquoi, écoutez la parole du Seigneur, vous, les moqueurs, vous qui gouvernez ce peuple qui est à Jérusalem.
15
Vous dites : « Nous avons conclu une alliance avec la mort ; avec le séjour des morts nous avons fait un pacte ; quand passera le flot torrentiel, il ne nous atteindra pas ; car nous faisons du mensonge notre abri, dans la tromperie nous sommes cachés. »
16
Voilà pourquoi, ainsi parle le Seigneur Dieu : Moi, dans Sion, je pose une pierre, une pierre à toute épreuve, choisie pour être une pierre d'angle, une véritable pierre de fondement. Celui qui croit ne s'inquiétera pas.
17
Je prendrai le droit comme cordeau, et la justice comme fil à plomb. Mais la grêle balaiera l'abri de mensonge et les eaux submergeront le refuge caché.
18
Votre alliance avec la mort se rompra, votre pacte avec le séjour des morts ne tiendra pas. Quand passera le flot torrentiel, vous serez broyés.
19
Chaque fois qu'il passera, il vous prendra ; il passera matin après matin, et le jour et la nuit ; ne restera que l'épouvante d'en apprendre la nouvelle.
20
Car : « Trop court est le lit pour se coucher, et trop étroite, la couverture pour s'y blottir. »
21
Oui, comme sur le mont Peracim, le Seigneur se dressera ; comme dans la vallée de Gabaon, il frémira d'indignation, pour accomplir son œuvre, – étrange est son œuvre –, pour se mettre à son travail, – insolite est son travail.
22
Et maintenant, ne vous moquez pas de peur que vos liens ne se resserrent : c'est la destruction, j'ai entendu qu'elle a été décidée par le Seigneur, Dieu de l'univers, contre tout le pays.
23
Tendez l'oreille, écoutez ma voix ; soyez attentifs, écoutez ma parole :
24
pour semer, faut-il que, tout le jour, le laboureur laboure sa terre, la retourne et la herse ?
25
Ne va-t-il pas aplanir le sol, pour répandre la nigelle, jeter le cumin, semer en pleine terre le blé, l'orge, le millet, et l'épeautre en bordure ?
26
Son Dieu lui enseigne cette pratique ; il l'a instruit :
27
on n'écrase pas la nigelle au traîneau, la roue du chariot ne passe pas sur le cumin ; mais on bat la nigelle avec le fléau, et le cumin avec le bâton.
28
Va-t-on broyer le froment ? On ne l'écrase pas sans fin : on le foule sous les roues du chariot, mais il n'est pas broyé.
29
Même cela vient du Seigneur de l'univers : il conçoit des merveilles, il réussit de grandes choses.

CHAPITRE 29

29 1 Malheur ! Ariel, Ariel, cité où campa David ! Ajoutez une année à l'année, que s'accomplisse le cycle des fêtes,
2
et j'opprimerai Ariel : il ne sera que plaintes et complaintes, il ne sera pour moi qu'un ariel, un brasier d'autel.
3
Contre toi, tout autour, je dresserai le camp, j'érigerai contre toi des remblais, j'élèverai contre toi des fortifications.
4
Tu seras si abaissée que ta parole semblera venir de terre, de la poussière elle montera assourdie, comme celle d'un revenant ta voix viendra de la terre, et de la poussière ta parole ne sera que chuchotement.
5
Mais la foule de tes ennemis n'est que poudre fine, la foule des tyrans n'est que paille au vent. Tout à coup, en un instant,
6
le Seigneur de l'univers interviendra dans le tonnerre, avec tremblement et fracas, dans l'ouragan et la tempête, dans la flamme d'un feu dévorant.
7
Comme disparaît un songe, une vision de nuit, telle est la foule de toutes les nations mobilisées contre Ariel, tous ceux qui l'assiègent dans sa forteresse, et qui l'oppriment.
8
Comme un affamé rêve qu'il mange et s'éveille le ventre creux, comme un assoiffé rêve qu'il boit et s'éveille épuisé, le gosier sec, ainsi en sera-t-il de la foule de toutes les nations mobilisées contre le mont Sion.
9
Soyez stupéfiés, stupéfaits, aveuglés, et aveugles ; enivrés sans vin, titubants sans avoir bu.
10
Car le Seigneur a répandu sur vous un esprit de torpeur ; il a fermé les yeux, que sont vos prophètes ; il a voilé les têtes, que sont vos voyants.
11
Toute vision est devenue pour vous comme les mots d'un livre scellé. On le donne à qui sait lire, en lui disant : « Lis donc ceci » ; mais il répond : « Je ne peux pas : le livre est scellé ! »
12
On le donne alors à qui ne sait pas lire, en lui disant : « Lis donc ceci » ; mais il répond : « Je ne sais pas lire. »
13
Le Seigneur dit : Parce que ce peuple s'approche de moi en me glorifiant de la bouche et des lèvres, alors que son cœur est loin de moi, parce que la crainte qu'ils ont de moi n'est que précepte enseigné par les hommes,
14
eh bien ! j'émerveillerai encore ce peuple par des merveilles de merveilles, et la sagesse de leurs sages se perdra et l'intelligence des intelligents disparaîtra.
15
Malheur ! Dans un profond secret, loin du Seigneur ils cachent leur projet, et leur ouvrage est fait dans l'obscurité ; ils se disent : « Qui nous voit ? Qui nous reconnaît ? »
16
C'est le monde à l'envers ! L'argile se prend-elle pour le potier ? L'ouvrage va-t-il dire de son fabricant : « Il ne m'a pas fabriqué », et le pot va-t-il dire du potier : « Il n'y connaît rien » ?
17
Ne le savez-vous pas ? Encore un peu, très peu de temps, et le Liban se changera en verger, et le verger sera pareil à une forêt.
18
Les sourds, en ce jour-là, entendront les paroles du livre. Quant aux aveugles, sortant de l'obscurité et des ténèbres, leurs yeux verront.
19
Les humbles se réjouiront de plus en plus dans le Seigneur, les malheureux exulteront en Dieu, le Saint d'Israël.
20
Car ce sera la fin des tyrans, l'extermination des moqueurs, et seront supprimés tous ceux qui s'empressent à mal faire,
21
ceux qui font condamner quelqu'un par leur témoignage, qui faussent les débats du tribunal et sans raison font débouter l'innocent.
22
C'est pourquoi le Seigneur, lui qui a libéré Abraham, parle ainsi à la maison de Jacob : « Désormais Jacob n'aura plus de honte, son visage ne pâlira plus ;
23
car, quand il verra chez lui ses enfants, l'œuvre de mes mains, il sanctifiera mon nom, il sanctifiera le Dieu Saint de Jacob, il tremblera devant le Dieu d'Israël.
24
Les esprits égarés découvriront l'intelligence, et les récalcitrants accepteront qu'on les instruise. »

CHAPITRE 30

30 1 Malheur aux fils rebelles, – oracle du Seigneur –, qui font un projet, mais sans moi, qui concluent un traité, mais sans mon esprit, accumulant ainsi péché sur péché.
2
Ils descendent en Égypte, sans m'avoir consulté, pour trouver refuge auprès de Pharaon, pour s'abriter à l'ombre de l'Égypte.
3
Mais le refuge de Pharaon sera votre honte, et l'abri que vous cherchez à l'ombre de l'Égypte sera votre confusion.
4
Même si vos princes sont déjà à Tanis, si vos ambassadeurs sont parvenus à Hanès,
5
ils seront tous couverts de honte par un peuple qui leur sera inutile, qui ne leur sera d'aucun secours, d'aucune utilité, sinon pour la honte et même l'infamie.
6
Proclamation des bêtes du Néguev. Au pays de la détresse et de l'angoisse, de la lionne et du lion rugissant, de la vipère et du dragon volant, ils transportent sur le dos des ânes leurs richesses, et leurs trésors sur la bosse des chameaux vers un peuple qui leur sera inutile,
7
l'Égypte, dont le secours n'est que vide et vent. C'est pourquoi je l'ai nommée « Rahab-la-paresse ».
8
Maintenant, viens, écris ceci pour eux sur une tablette, inscris-le sur un document, et que ce soit dans l'avenir un témoignage à tout jamais :
9
« C'est un peuple rebelle, ce sont des fils menteurs, des fils qui n'acceptent pas d'écouter la loi du Seigneur,
10
eux qui disent aux voyants : « Ne voyez pas !» et aux prophètes : « Ne prophétisez pas pour nous des choses vraies, dites-nous des choses agréables, prophétisez des chimères.
11
Quittez donc le chemin, écartez-vous de la route, laissez-nous tranquilles avec le Dieu Saint d'Israël !» »
12
Mais voici ce qu'il déclare, le Saint d'Israël : Vous avez rejeté ce que j'ai dit, vous avez mis votre confiance dans la violence et la ruse et vous en avez fait votre appui ;
13
ce péché-là sera pour vous comme une lézarde qui se creuse : un renflement apparaît sur une haute muraille, elle s'effondre brusquement, d'un seul coup.
14
Elle s'effondre comme une poterie que l'on brise sans ménagement : impossible de trouver dans ses débris un tesson pour prendre du feu dans le foyer ou puiser de l'eau à la citerne.
15
Le Seigneur, le Dieu saint d'Israël, avait parlé ainsi : Par la conversion et le calme, vous serez sauvés ; dans la tranquillité, dans la confiance sera votre force ; mais vous n'avez pas accepté !
16
Vous avez dit : « Pas du tout ! Nous fuirons à cheval ! » – Eh bien, oui, vous fuirez ! Vous avez dit encore : « Nos chars sont rapides ! » – Eh bien, rapides seront vos poursuivants !
17
Vous serez un millier sous la menace d'un seul, et sous la menace de cinq vous prendrez la fuite : il ne restera de vous qu'un mât au sommet de la montagne, un étendard sur la hauteur.
18
Cependant le Seigneur attend de vous faire grâce, il se dressera pour vous montrer sa tendresse, car le Seigneur est le Dieu juste : heureux tous ceux qui l'attendent !
19
Peuple de Sion, toi qui habites Jérusalem, tu ne pleureras jamais plus. À l'appel de ton cri, le Seigneur te fera grâce. Dès qu'il t'aura entendu, il te répondra.
20
Le Seigneur te donnera du pain dans la détresse, et de l'eau dans l'épreuve. Celui qui t'instruit ne se dérobera plus et tes yeux le verront.
21
Tes oreilles entendront derrière toi une parole : « Voici le chemin, prends-le ! », et cela, que tu ailles à droite ou à gauche.
22
Tu déclareras impur le placage d'argent de tes statues et le revêtement d'or de tes idoles de métal : tu les jetteras comme des immondices et tu diras : « Dehors ! »
23
Le Seigneur te donnera la pluie pour la semence que tu auras jetée en terre, et le pain que produira la terre sera riche et nourrissant. Ton bétail ira paître, ce jour-là, sur de vastes pâturages.
24
Les bœufs et les ânes qui travaillent dans les champs mangeront un fourrage salé, étalé avec la pelle et la fourche.
25
Sur toute haute montagne, sur toute colline élevée couleront des ruisseaux, au jour du grand massacre, quand tomberont les tours de défense.
26
La lune brillera comme le soleil, le soleil brillera sept fois plus, – autant que sept jours de lumière – le jour où le Seigneur pansera les plaies de son peuple et guérira ses meurtrissures.
27
Voici venir de loin le nom du Seigneur ; brûlante est sa colère, lourde, écrasante ; ses lèvres sont gonflées d'indignation, sa langue est un feu dévorant,
28
son souffle, un torrent qui déborde et monte jusqu'à la gorge ; il va secouer les nations d'une secousse fatale, mettre aux mâchoires des peuples un mors qui les fasse divaguer.
29
Alors vous pourrez chanter comme dans la nuit où l'on célèbre la fête avec la joie au cœur, comme on va, au son des flûtes, à la montagne du Seigneur, vers le rocher d'Israël.
30
Et le Seigneur fera entendre sa voix majestueuse ; il fera sentir le poids de son bras dans la fureur de sa colère, par la flamme d'un feu dévorant, la tornade, l'orage et la grêle.
31
À la voix du Seigneur qui frappera de son sceptre, Assour tremblera.
32
Chaque coup de bâton sera un châtiment que le Seigneur lui assénera au son des tambourins et des cithares ; par le geste de sa main il les combattra.
33
D'avance, la fournaise est préparée, y compris pour le roi ; elle est prête, profonde et large ; en son foyer, un grand feu, beaucoup de bois ; comme un torrent de soufre, le souffle du Seigneur l'embrasera.

CHAPITRE 31

31 1 Malheur ! Ceux qui descendent en Égypte pour y trouver secours : ils comptent sur des chevaux, ils s'appuient sur le nombre des chars, sur la grande puissance d'une cavalerie, mais ils ne regardent pas vers le Saint d'Israël : le Seigneur, ils ne le consultent pas.
2
Pourtant c'est lui, le sage : quand il fait venir le malheur, il ne reprend pas sa parole ; il se dresse contre le parti des malfaisants contre le secours venant des ouvriers du mal.
3
Les Égyptiens sont des hommes, pas des dieux : leurs chevaux sont de chair, pas d'esprit ! Quand le Seigneur étend la main, celui qui secourt trébuche, qui est secouru s'écroule : tous deux disparaîtront.
4
Car le Seigneur m'a dit ceci : Quand rugit vers sa proie le lion, le jeune lion, et que la foule des bergers est appelée contre lui, il n'a pas peur de leurs cris, ne répond pas à leur tapage. Ainsi le Seigneur de l'univers descendra pour combattre sur la montagne de Sion, sur sa colline.
5
Comme les oiseaux qui étendent leurs ailes, ainsi le Seigneur de l'univers protégera Jérusalem : il protégera et libérera, il épargnera et délivrera.
6
Revenez donc, fils d'Israël, vers celui que vous avez gravement trahi.
7
Ce jour-là, chacun de vous rejettera ses idoles d'argent, ses idoles d'or, celles que vous vous êtes fabriquées de vos mains – c'est un péché !
8
Assour tombera sous une épée qui n'est pas celle d'un homme, une épée surhumaine qui le dévorera : il fuira devant cette épée ; ses jeunes gens seront soumis à la corvée.
9
Celui qui est son rocher, s'en ira, pris de terreur, et ses princes, effrayés, abandonneront l'étendard, – oracle du Seigneur dont le feu brûle à Sion, et la fournaise, à Jérusalem.

CHAPITRE 32

32 1 Voici un roi qui règne avec justice, des princes qui gouvernent selon le droit :
2
chacun sera comme un abri contre le vent, un refuge contre l'orage, comme un ruisseau sur une terre desséchée, l'ombre d'un grand rocher dans un pays torride.
3
Les yeux qui regardent ne seront plus aveuglés, les oreilles qui écoutent seront attentives ;
4
le cœur frivole réfléchira pour comprendre et la langue des bègues parlera vite et clairement.
5
Le fou ne sera plus déclaré noble, l'escroc ne sera pas dit honorable.
6
Qui est fou ne dit que des folies et son cœur fait le mal : il commet l'impiété, il blasphème le Seigneur ; il laisse l'affamé le ventre creux et l'assoiffé sans rien à boire.
7
Quant à l'escroc, elles sont odieuses, ses escroqueries : il conçoit des mauvais coups pour perdre les humbles par des mensonges, quand le malheureux plaide son bon droit.
8
Qui est noble conçoit de nobles projets : il se lève, lui, pour de nobles causes.
9
Femmes insouciantes, debout ! Écoutez ma voix ! Filles présomptueuses, prêtez l'oreille à ma parole :
10
Dans un an révolu, vous tremblerez, présomptueuses, car la vendange sera perdue, on ne rentrera pas de récolte.
11
Alarmez-vous, insouciantes ! tremblez, présomptueuses ! Dévêtez-vous, dénudez-vous avec un pagne autour des reins.
12
Frappez-vous la poitrine : faites le deuil sur la campagne riante sur les vignes fertiles,
13
sur la terre de mon peuple, où poussent la broussaille et l'épine, et sur les maisons joyeuses de la cité en liesse !
14
Oui, le palais sera abandonné, la ville bruyante sera désertée. L'Ophel et la Tour de guet deviendront à jamais des repaires, joie des ânes sauvages et pâture des troupeaux,
15
jusqu'à ce que soit répandu sur nous l'esprit qui vient d'en haut. Alors le désert deviendra un verger, et le verger sera pareil à une forêt.
16
Le droit habitera le désert, la justice résidera dans le verger.
17
L'œuvre de la justice sera la paix, et la pratique de la justice, le calme et la sécurité pour toujours.
18
Mon peuple habitera un séjour de paix, des demeures protégées, des lieux sûrs de repos.
19
– Mais la forêt s'écroulera sous la grêle et la ville sera entièrement démolie.
20
Heureux vous qui sèmerez près de tous les cours d'eau, et laisserez aller le bœuf et l'âne.

CHAPITRE 33

33 1 Malheur ! Toi, dévastateur qui n'as pas été dévasté, ravageur qui n'as pas subi de ravage, quand tu auras fini de dévaster, tu seras dévasté ! quand tu auras cessé de ravager, on te ravagera !
2
Seigneur, fais-nous grâce : c'est toi que nous attendons ! Chaque matin, sois notre bras, notre salut aux jours de détresse.
3
À la voix qui tonne, les peuples s'enfuient ; quand tu te lèves, les nations se dispersent.
4
Votre butin s'entasse comme s'entassent des insectes ; c'est la ruée, une ruée de sauterelles.
5
Le Seigneur domine, il habite les hauteurs ; il emplit Sion de droit et de justice :
6
il sera la sécurité de tes jours. Sagesse et connaissance : des biens pour le salut ; la crainte du Seigneur : un trésor qu'il te donne.
7
Voici que les voyants se lamentent sur les places ; les messagers de paix pleurent amèrement.
8
Les routes sont désolées ; sur les chemins, le passant a disparu. L'alliance est rompue : on méprise les témoins ; un homme ne compte plus.
9
La terre, en deuil, languit ; le Liban, honteux, s'assombrit. Le Sarone ressemble au désert ; le Bashane et le Carmel se fanent.
10
« Maintenant, je surgis – dit le Seigneur ; maintenant, je me dresse ; maintenant, je m'élève !
11
Vous concevez du foin : vous enfantez de la paille ! Votre souffle est le feu qui vous dévorera.
12
Les peuples seront brûlés à la chaux, épines coupées que l'on enflamme.
13
Écoutez ce que j'ai fait, vous qui êtes loin ; et vous qui êtes proches, reconnaissez ma vaillance !
14
Dans Sion, les pécheurs sont terrifiés ; un tremblement saisit les pervers : « Qui de nous résistera ? c'est un feu dévorant ! Qui de nous résistera ? c'est une fournaise sans fin !»
15
Celui qui va selon la justice et parle avec droiture, qui méprise un gain frauduleux, détourne sa main d'un profit malhonnête, qui ferme son oreille aux propos sanguinaires et baisse les yeux pour ne pas voir le mal,
16
celui-là habitera les hauteurs, hors d'atteinte, à l'abri des rochers. Le pain lui sera donné ; les eaux lui seront assurées. »
17
Tes yeux verront le roi dans sa beauté ; ils découvriront les lointains du pays.
18
Tu repenseras aux terreurs passées : « Celui qui comptait, où est-il ? Celui qui contrôlait, où est-il ? Où est celui qui comptait les tours ? »
19
Tu ne verras plus le peuple brutal, ce peuple au langage impénétrable, à la langue ridicule et incompréhensible.
20
Contemple Sion, la cité de nos fêtes, tes yeux verront Jérusalem : c'est une résidence sûre, la tente qu'on ne déplacera plus, dont les piquets ne seront jamais arrachés, dont aucune corde ne sera rompue.
21
Et même, c'est là que le Seigneur nous montre sa grandeur : c'est un lieu de fleuves, de larges canaux, qu'aucune galère ne traverse, qu'aucun grand navire ne sillonne.
22
Oui, le Seigneur est notre juge, le Seigneur nous donne des lois, le Seigneur est notre roi : c'est lui qui nous sauve.
23
Tes cordes sont relâchées : elles n'assurent pas la stabilité du mât et ne tiennent pas l'étendard déployé. Alors les aveugles se partageront quantité de butin ; les boiteux prendront part au pillage.
24
Aucun de ceux qui demeurent là ne dira plus : « Je suis malade.» Le peuple qui habite Jérusalem sera déchargé de sa faute.

CHAPITRE 34

34 1 Approchez, nations, pour entendre ! Peuples, soyez attentifs ! Que la terre entende, avec sa richesse, et le monde, avec tout ce qu'il produit.
2
Car le Seigneur s'irrite contre toutes les nations, il est en fureur contre toute leur armée : il les a vouées à l'anathème et les a livrées au carnage.
3
Leurs morts sont abandonnés sur le sol, de leurs cadavres monte une puanteur, les montagnes ruissellent de leur sang.
4
Toute l'armée des cieux se liquéfie, les cieux s'enroulent comme un livre ; toute leur armée se flétrit comme se flétrissent les feuilles de la vigne ou les fruits avortés du figuier.
5
Car mon épée apparaît dans les cieux, et voici qu'elle descend sur Édom, sur le peuple que j'ai condamné à l'anathème.
6
L'épée du Seigneur est pleine de sang, elle est gluante de graisse, du sang des agneaux et des boucs, de la graisse des rognons de béliers ; c'est un sacrifice pour le Seigneur à Bosra, un grand carnage au pays d'Édom.
7
Avec eux tombent des buffles, des taureaux et des bœufs, leur terre s'enivre de sang et leur poussière est gluante de graisse.
8
C'est pour le Seigneur un jour de vengeance, l'année des représailles pour la cause de Sion.
9
Les torrents d'Édom se changent en goudron, sa poussière, en soufre ; et sa terre devient du goudron brûlant,
10
qui ne s'éteindra ni de jour ni de nuit : sa fumée montera sans fin ; pour toutes les générations, Édom sera un désert où plus personne jamais ne passera.
11
La hulotte et le hérisson vont l'occuper, la chouette et le corbeau y demeurer. Le Seigneur tendra sur Édom cordeau et fil à plomb pour en faire un chaos.
12
Ses notables n'y seront plus pour proclamer la royauté, tous ses princes auront disparu.
13
Dans ses citadelles pousseront des épines, dans ses forteresses, orties et chardons. Ce sera le séjour des chacals, la pâture des autruches.
14
Les chats sauvages y côtoieront les hyènes, les boucs s'appelleront l'un l'autre. C'est là que le démon de la nuit se tapira pour y prendre son repos ;
15
là que le serpent nichera et pondra, qu'il fera éclore et protégera de son ombre ; là aussi se rassembleront les vautours, l'un avec l'autre.
16
Cherchez dans le livre du Seigneur et lisez : Aucun d'entre eux ne manque, pas un n'aura à chercher l'autre. Car c'est la bouche du Seigneur qui ordonne et son souffle qui les rassemble.
17
Lui-même a tiré au sort pour eux, sa main leur a partagé le territoire au cordeau. Pour toujours ils le posséderont, ils y demeureront de génération en génération.

CHAPITRE 35

35 1 Le désert et la terre de la soif, qu'ils se réjouissent ! Le pays aride, qu'il exulte et fleurisse comme la rose,
2
qu'il se couvre de fleurs des champs, qu'il exulte et crie de joie ! La gloire du Liban lui est donnée, la splendeur du Carmel et du Sarone. On verra la gloire du Seigneur, la splendeur de notre Dieu.
3
Fortifiez les mains défaillantes, affermissez les genoux qui fléchissent,
4
dites aux gens qui s'affolent : « Soyez forts, ne craignez pas. Voici votre Dieu : c'est la vengeance qui vient, la revanche de Dieu. Il vient lui-même et va vous sauver. »
5
Alors se dessilleront les yeux des aveugles, et s'ouvriront les oreilles des sourds.
6
Alors le boiteux bondira comme un cerf, et la bouche du muet criera de joie ; car l'eau jaillira dans le désert, des torrents dans le pays aride.
7
La terre brûlante se changera en lac, la région de la soif, en eaux jaillissantes. Dans le séjour où gîtent les chacals, l'herbe deviendra des roseaux et des joncs.
8
Là, il y aura une chaussée, une voie qu'on appellera « la Voie sacrée ». L'homme impur n'y passera pas – il suit sa propre voie – et les insensés ne viendront pas s'y égarer.
9
Là, il n'y aura pas de lion, aucune bête féroce ne surgira, il ne s'en trouvera pas ; mais les rachetés y marcheront.
10
Ceux qu'a libérés le Seigneur reviennent, ils entrent dans Sion avec des cris de fête, couronnés de l'éternelle joie. Allégresse et joie les rejoindront, douleur et plainte s'enfuient.

CHAPITRE 36

36 1 La quatorzième année du roi Ézékias, Sennakérib, roi d'Assour, monta contre toutes les villes fortifiées de Juda et s'en empara.
2
Depuis la ville de Lakish, le roi d'Assour envoya au roi Ézékias, à Jérusalem, le grand échanson, avec une armée considérable. Il prit position près du canal du réservoir supérieur, sur la route du Champ-du-Foulon.
3
Le maître du palais, Éliakim, fils d'Helcias, le secrétaire Shebna, et l'archiviste Joah, fils d'Assaf, sortirent à sa rencontre.
4
Le grand échanson leur dit : « Je vous en prie, dites à Ézékias : Ainsi parle le grand roi, le roi d'Assour : Quelle est cette confiance en laquelle tu te reposes ?
5
Tu te dis : « Parole des lèvres vaut conseil et vaillance pour la guerre !» En qui donc as-tu mis ta confiance pour te révolter contre moi ?
6
Voici que tu as mis ta confiance dans le soutien de ce roseau brisé, l'Égypte, qui pénètre et perce la main de quiconque s'appuie sur lui : tel est Pharaon, roi d'Égypte, pour tous ceux qui mettent leur confiance en lui !
7
Tu me diras peut-être : « C'est dans le Seigneur notre Dieu que nous mettons notre confiance…» Mais n'est-ce pas ce Dieu dont Ézékias a fait supprimer les lieux sacrés et les autels, en disant aux gens de Juda et de Jérusalem : « C'est devant cet autel, à Jérusalem, que vous vous prosternerez» ?
8
Eh bien ! lance donc un défi à mon seigneur le roi d'Assour, et je te donnerai deux mille chevaux si tu peux te procurer des cavaliers pour les monter !
9
Comment ferais-tu reculer un seul gouverneur, le moindre des serviteurs de mon seigneur ? Et tu mets ta confiance dans l'Égypte pour avoir chars et cavaliers !
10
Et puis, est-ce indépendamment du Seigneur que je suis monté contre ce pays pour le détruire ? C'est le Seigneur qui m'a dit : « Monte vers ce pays et détruis-le !» »
11
Éliakim, Shebna et Joah dirent au grand échanson : « Je t'en prie, parle en araméen à tes serviteurs, car nous le comprenons ; mais ne nous parle pas en judéen, près des oreilles du peuple qui est sur le rempart. »
12
Le grand échanson répondit : « Est-ce à ton maître et à toi que mon seigneur m'a envoyé dire ces paroles ? N'est-ce pas aux hommes qui se tiennent sur le rempart, réduits, comme vous, à manger leurs excréments et à boire leur urine ? »
13
Le grand échanson se tint debout et cria d'une voix forte en judéen ; il prononça ces mots : « Écoutez les paroles du grand roi, le roi d'Assour.
14
Ainsi parle le roi : Qu'Ézékias ne vous trompe pas car il ne pourra vous délivrer.
15
Et qu'Ézékias ne vous persuade pas de mettre votre confiance dans le Seigneur, en disant : « Sûrement le Seigneur nous délivrera ; cette ville ne sera pas livrée aux mains du roi d'Assour.»
16
N'écoutez pas Ézékias, car ainsi parle le roi d'Assour : « Faites la paix avec moi, et rendez-vous à moi. Que chacun de vous mange les fruits de sa vigne et de son figuier, et qu'il boive l'eau de sa citerne,
17
jusqu'à ce que je vienne vous prendre pour vous emmener dans un pays comme le vôtre, un pays de froment et de vin nouveau, un pays de pain et de vignobles.»
18
Il ne faudrait pas qu'Ézékias vous abuse en disant : « Le Seigneur nous délivrera.» Les dieux des nations ont-ils délivré chacun son pays de la main du roi d'Assour ?
19
Où sont les dieux de Hamath et d'Arpad ? Où sont les dieux de Sefarwaïm ? Ont-ils délivré Samarie de ma main ?
20
Parmi tous les dieux de ces pays, lesquels ont délivré leur pays de ma main, pour que le Seigneur délivre de ma main Jérusalem ? »
21
Le peuple garda le silence et ne lui répondit pas un mot, car tel était l'ordre du roi : « Vous ne lui répondrez pas. »
22
Éliakim, fils d'Helcias, maître du palais, le secrétaire Shebna et l'archiviste Joah, fils d'Assaf, remontèrent vers Ézékias, les vêtements déchirés, et lui rapportèrent les paroles du grand échanson.

CHAPITRE 37


Isaïe (LIT) 25