Isaïe (LIT) 37

CHAPITRE 37

37 1 Quand le roi Ézékias entendit cela, il déchira ses vêtements, se couvrit d'une toile à sac et se rendit à la Maison du Seigneur.
2
Et il envoya le maître du palais Éliakim, le secrétaire Shebna et les plus anciens des prêtres, couverts de toile à sac, vers Isaïe le prophète, fils d'Amots.
3
Ils lui dirent : « Ainsi parle Ézékias : Jour d'angoisse, de châtiment et de honte, que ce jour-ci ! Car des fils arrivent à terme, et la force manque pour enfanter.
4
Peut-être le Seigneur ton Dieu entendra-t-il les paroles du grand échanson, lui que le roi d'Assour, son seigneur, a envoyé pour insulter le Dieu vivant. Peut-être le punira-t-il pour les paroles que le Seigneur ton Dieu aura entendues. Fais monter une prière en faveur du reste qui subsiste. »
5
Les serviteurs du roi Ézékias se rendirent auprès d'Isaïe,
6
qui leur dit : « Vous parlerez ainsi à votre maître : Ainsi parle le Seigneur : Ne crains pas les paroles que tu as entendues, les insultes proférées contre moi par les valets du roi d'Assour.
7
Voici que, sur une nouvelle qu'il apprendra, je vais lui inspirer de retourner dans son pays et, dans son pays, je le ferai tomber par l'épée. »
8
Le grand échanson s'en retourna. Ayant appris que le roi d'Assour avait quitté la ville de Lakish, il le trouva qui attaquait la ville de Libna.
9
Le roi d'Assour avait appris cette nouvelle, au sujet de Tirhaqa, roi d'Éthiopie : « Il s'est mis en campagne pour passer à l'attaque contre toi. » Quand le roi d'Assour l'apprit, il envoya des messagers dire à Ézékias :
10
« Vous parlerez à Ézékias, roi de Juda, en ces termes : Ne te laisse pas tromper par ton Dieu, en qui tu mets ta confiance, et ne dis pas : « Jérusalem ne sera pas livrée aux mains du roi d'Assour !»
11
Tu sais bien ce que les rois d'Assour ont fait à tous les pays : ils les ont voués à l'anathème. Et toi seul, tu serais délivré ?
12
Les dieux des nations les ont-ils délivrées, elles que mes pères ont fait détruire : Gozane, Harrane, Récef, et les gens d'Éden qui sont à Telassar ?
13
Où sont le roi de Hamath, le roi d'Arpad, le roi de Lahir, de Sefarwaïm, de Héna et de Iwwa ? »
14
Ézékias prit la lettre de la main des messagers ; il la lut. Puis il monta à la Maison du Seigneur, déplia la lettre devant le Seigneur,
15
et le pria en disant :
16
« Seigneur de l'univers, Dieu d'Israël, toi qui sièges sur les Kéroubim, tu es le seul Dieu de tous les royaumes de la terre, c'est toi qui as fait le ciel et la terre.
17
Prête l'oreille, Seigneur, et entends, ouvre les yeux, Seigneur, et vois ! Écoute le message envoyé par Sennakérib pour insulter le Dieu vivant.
18
Il est vrai, Seigneur, que les rois d'Assour ont ravagé tous les pays et leur territoire,
19
et brûlé leurs dieux : en réalité, ce n'étaient pas des dieux, mais un ouvrage de mains d'hommes, fait avec du bois et de la pierre ; c'est pourquoi ils ont pu les faire disparaître.
20
Maintenant, Seigneur notre Dieu, sauve-nous de la main de Sennakérib, et tous les royaumes de la terre sauront que tu es Seigneur, toi le seul ! »
21
Alors le prophète Isaïe, fils d'Amots, envoya dire à Ézékias : « Ainsi parle le Seigneur, Dieu d'Israël : Tu m'as adressé une prière au sujet de Sennakérib, roi d'Assour.
22
Voici la parole que le Seigneur a prononcée contre lui : Elle te méprise, elle te nargue, la vierge, la fille de Sion. Elle hoche la tête pour se moquer de toi, la fille de Jérusalem.
23
Qui as-tu insulté, outragé, contre qui as-tu élevé la voix ? Sur qui, avec hauteur, as-tu porté les yeux ? Sur le Saint d'Israël !
24
Par tes serviteurs tu as insulté mon Seigneur. Tu as dit : « Avec mes nombreux chars, moi, j'ai gravi le sommet des montagnes, les cimes du Liban ; j'ai abattu ses cèdres les plus fiers, ses cyprès les plus beaux ; j'ai atteint sa plus lointaine hauteur, son parc forestier.
25
Moi, j'ai creusé, et j'ai bu des eaux étrangères, j'ai asséché sous mes pas tous les canaux de l'Égypte.»
26
N'entends-tu pas ? Depuis longtemps j'avais fait ce projet, depuis les temps anciens je l'ai formé ; maintenant je le réalise. Toi, tu étais destiné à réduire en tas de ruines les villes fortifiées.
27
Leurs habitants ont la main trop courte, ils sont effrayés, confondus ; ils ressemblent à l'herbe des champs, à la verdure des prés, à l'herbe des toits, et aux cultures avant qu'elles aient levé.
28
Mais je sais quand tu t'assieds, quand tu sors et quand tu rentres, quand tu t'emportes contre moi.
29
Parce que tu t'es emporté contre moi, que tes insolences sont montées à mes oreilles, je passerai un crochet à ton nez, un mors à ta bouche ; je te ferai retourner par le chemin par lequel tu es venu.
30
Voici pour toi un signe, Ézékias : Cette année on mangera le grain tombé, l'an prochain, ce qui aura poussé tout seul ; mais la troisième année, semez et moissonnez, plantez des vignes et mangez-en le fruit.
31
Le reste, survivant de la maison de Juda, fera de nouveau des racines par en bas, et par en haut donnera des fruits.
32
Oui, un reste sortira de Jérusalem, et des survivants, de la montagne de Sion. Il fera cela, l'amour jaloux du Seigneur de l'univers !
33
Et voici ce que dit le Seigneur au sujet du roi d'Assour : Il n'entrera pas dans cette ville, il ne lui lancera pas une seule flèche, il ne lui opposera pas un seul bouclier, il n'élèvera pas un seul remblai :
34
il retournera par le chemin par lequel il est venu. Non, il n'entrera pas dans cette ville, – oracle du Seigneur.
35
Je protégerai cette ville, je la sauverai à cause de moi-même et de David mon serviteur. »
36
L'ange du Seigneur sortit et frappa cent quatre-vingt-cinq mille hommes dans le camp assyrien. Le matin, quand on se leva, ce n'était que des cadavres.
37
Sennakérib, roi d'Assour, plia bagage et s'en alla. Il revint à Ninive et y demeura.
38
Or, comme il se prosternait dans la maison de Nisrok, son dieu, ses fils Adrammélek et Sarécèr le frappèrent de l'épée et s'enfuirent au pays d'Ararat. Son fils Asarhaddone régna à sa place.

CHAPITRE 38

38 1 En ces jours-là, le roi Ézékias souffrait d'une maladie mortelle. Le prophète Isaïe, fils d'Amots, vint lui dire : « Ainsi parle le Seigneur : Prends des dispositions pour ta maison, car tu vas mourir, tu ne guériras pas. »
2
Ézékias se tourna vers le mur et fit cette prière au Seigneur :
3
« Ah ! Seigneur, souviens-toi ! J'ai marché en ta présence, dans la loyauté et d'un cœur sans partage, et j'ai fait ce qui est bien à tes yeux. » Puis le roi Ézékias fondit en larmes.
4
La parole du Seigneur fut adressée à Isaïe :
5
« Va dire à Ézékias : Ainsi parle le Seigneur, Dieu de David ton ancêtre : J'ai entendu ta prière, j'ai vu tes larmes. Je vais ajouter quinze années à ta vie.
6
Je te délivrerai, toi et cette ville, de la main du roi d'Assour, je protégerai cette ville.
7
Voici le signe que le Seigneur te donne pour montrer qu'il accomplira sa promesse :
8
Je vais faire reculer de dix degrés l'ombre qui est déjà descendue sur le cadran solaire d'Acaz. » Et le soleil remonta sur le cadran les dix degrés qu'il avait déjà descendus.
9
Cantique d'Ézékias, roi de Juda, lorsqu'il tomba malade et survécut à sa maladie.
10
Je disais : Au milieu de mes jours, je m'en vais ; j'ai ma place entre les morts pour la fin de mes années.
11
Je disais : Je ne verrai pas le Seigneur sur la terre des vivants, plus un visage d'homme parmi les habitants du monde !
12
Ma demeure m'est enlevée, arrachée, comme une tente de berger. Tel un tisserand, j'ai dévidé ma vie : le fil est tranché. Du jour à la nuit, tu m'achèves ;
13
j'ai crié jusqu'au matin. Comme un lion, il a broyé tous mes os. Du jour à la nuit, tu m'achèves.
14
Comme l'hirondelle, je crie ; je gémis comme la colombe. À regarder là-haut, mes yeux faiblissent : Seigneur, je défaille ! Sois mon soutien !
15

16
« Le Seigneur est auprès d'eux : ils vivront ! Tout ce qui vit en eux vit de son esprit ! » ] Oui, tu me guériras, tu me feras vivre :
17
voici que mon amertume se change en paix. Et toi, tu t'es attaché à mon âme, tu me tires du néant de l'abîme. Tu as jeté, loin derrière toi, tous mes péchés.
18
La mort ne peut te rendre grâce, ni le séjour des morts, te louer. Ils n'espèrent plus ta fidélité, ceux qui descendent dans la fosse.
19
Le vivant, le vivant, lui, te rend grâce, comme moi, aujourd'hui. Et le père à ses enfants montrera ta fidélité.
20
Seigneur, viens me sauver ! Et nous jouerons sur nos cithares, tous les jours de notre vie, auprès de la Maison du Seigneur.
21
Puis Isaïe dit : « Qu'on apporte un gâteau de figues ; qu'on l'applique sur l'ulcère, et le roi vivra. »
22
Ézékias dit : « À quel signe reconnaîtrai-je que je pourrai monter à la Maison du Seigneur ? »

CHAPITRE 39

39 1 En ce temps-là, Mérodak-Baladane, fils de Baladane, roi de Babylone, envoya des lettres et un présent à Ézékias ; il avait appris qu'Ézékias avait été malade et avait retrouvé des forces.
2
Ézékias s'en réjouit et montra aux envoyés ses entrepôts, l'argent et l'or, les aromates et l'huile parfumée, ainsi que tout son arsenal et tout ce qui se trouvait dans ses trésors. Il n'y eut rien qu'Ézékias ne leur ait montré dans sa maison et dans tout son royaume.
3
Le prophète Isaïe vint alors trouver le roi Ézékias et lui demanda : « Qu'ont-ils dit, ces gens-là, et d'où venaient-ils ? » Ézékias répondit : « Ils venaient d'un pays lointain, de Babylone. »
4
Il demanda : « Et qu'ont-ils vu dans ta maison ? » Ézékias dit : « Tout ce qui se trouve dans ma maison, ils l'ont vu. Il n'y a rien, dans mes trésors, que je ne leur aie montré. »
5
Alors Isaïe dit à Ézékias : « Écoute la parole du Seigneur de l'univers :
6
Voici venir des jours, où tout ce qui est dans ta maison, ce que tes pères ont amassé jusqu'à aujourd'hui, sera emporté à Babylone ; il n'en restera rien – dit le Seigneur.
7
On prendra plusieurs de tes fils, issus de toi, engendrés par toi ; ils seront eunuques dans le palais du roi de Babylone. »
8
Ézékias dit à Isaïe : « C'est une bonne chose que tu me dis de la part du Seigneur. » Il se disait : « Il y aura la paix et la stabilité pendant ma vie ! »

CHAPITRE 40

40 1 Consolez, consolez mon peuple, – dit votre Dieu –
2
parlez au cœur de Jérusalem. Proclamez que son service est accompli, que son crime est expié, qu'elle a reçu de la main du Seigneur le double pour toutes ses fautes.
3
Une voix proclame : « Dans le désert, préparez le chemin du Seigneur ; tracez droit, dans les terres arides, une route pour notre Dieu.
4
Que tout ravin soit comblé, toute montagne et toute colline abaissées ! que les escarpements se changent en plaine, et les sommets, en large vallée !
5
Alors se révélera la gloire du Seigneur, et tout être de chair verra que la bouche du Seigneur a parlé. »
6
Une voix dit : « Proclame ! » Et je dis : « Que vais-je proclamer ? » Toute chair est comme l'herbe, toute sa grâce, comme la fleur des champs :
7
l'herbe se dessèche et la fleur se fane quand passe sur elle le souffle du Seigneur. Oui, le peuple est comme l'herbe :
8
l'herbe se dessèche et la fleur se fane, mais la parole de notre Dieu demeure pour toujours.
9
Monte sur une haute montagne, toi qui portes la bonne nouvelle à Sion. Élève la voix avec force, toi qui portes la bonne nouvelle à Jérusalem. Élève la voix, ne crains pas. Dis aux villes de Juda : « Voici votre Dieu ! »
10
Voici le Seigneur Dieu ! Il vient avec puissance ; son bras lui soumet tout. Voici le fruit de son travail avec lui, et devant lui, son ouvrage.
11
Comme un berger, il fait paître son troupeau : son bras rassemble les agneaux, il les porte sur son cœur, il mène les brebis qui allaitent.
12
Qui a jaugé les eaux des mers dans le creux de sa main, et, de ses doigts, mesuré les cieux, évalué en boisseaux la poussière de la terre, pesé les montagnes au crochet et les collines sur la balance ?
13
Qui mesuré l'esprit du Seigneur ? Qui l'a conseillé pour l'instruire ?
14
De qui a-t-il pris conseil pour discerner, pour apprendre les chemins du jugement, pour acquérir le savoir et s'instruire des voies de l'intelligence ?
15
Voici les nations : elles sont pour lui comme une goutte au bord d'un seau, un grain de sable sur le plateau de la balance ! Voici les îles, comme une poussière qu'il soulève !
16
Le Liban ne pourrait suffire au feu, ni ses animaux, suffire à l'holocauste.
17
Toutes les nations, devant lui, sont comme rien, moins que vide et néant pour lui.
18
À qui pourriez-vous comparer Dieu, quelle forme lui donneriez-vous ?
19
L'idole, c'est un artisan qui l'a fondue ; un orfèvre plaque sur elle de l'or et fabrique pour elle des chaînettes d'argent.
20
Le pauvre, pour ses dévotions, choisit du bois imputrescible ; il cherche un artisan habile pour fixer une idole qui ne vacille pas.
21
Ne savez-vous pas, n'avez-vous pas entendu, ne vous a-t-on pas annoncé dès le commencement, n'avez-vous pas compris comment la terre a été fondée ?
22
Il habite au-dessus de la voûte qui couvre la terre dont les habitants semblent des sauterelles. Comme une toile, il a tendu les cieux, il les a dépliés comme une tente d'habitation.
23
Il a réduit à rien les grands, et à néant, les juges de la terre.
24
Pas même plantés, pas même semés, leur tige n'ayant pas même pris racine en terre, il souffle sur eux, les voilà qui se dessèchent, et le tourbillon les enlève comme de la paille.
25
À qui pourriez-vous me comparer, qui pourrait être mon égal ? – dit le Dieu Saint.
26
Levez les yeux et regardez : qui a créé tout cela ? Celui qui déploie toute l'armée des étoiles, et les appelle chacune par son nom. Si grande est sa force, et telle est sa puissance que pas une seule ne manque.
27
Jacob, pourquoi dis-tu, Israël, pourquoi affirmes-tu : « Mon chemin est caché au Seigneur, mon droit échappe à mon Dieu » ?
28
Tu ne le sais donc pas, tu ne l'as pas entendu ? Le Seigneur est le Dieu éternel, il crée jusqu'aux extrémités de la terre, il ne se fatigue pas, ne se lasse pas. Son intelligence est insondable.
29
Il rend des forces à l'homme fatigué, il augmente la vigueur de celui qui est faible.
30
Les garçons se fatiguent, se lassent, et les jeunes gens ne cessent de trébucher,
31
mais ceux qui mettent leur espérance dans le Seigneur trouvent des forces nouvelles ; ils déploient comme des ailes d'aigles, ils courent sans se lasser, ils marchent sans se fatiguer.

CHAPITRE 41

41 1 Vous les îles, faites silence devant moi, que les peuples trouvent des forces nouvelles, qu'ils s'avancent, et qu'ils parlent ; approchons ensemble pour le jugement.
2
Qui a fait surgir de l'Orient celui que la victoire rencontre à chaque pas ? Qui lui donne des nations et lui soumet des rois ? Son épée les réduit en poussière, et son arc, en paille qui vole.
3
Il les poursuit, il passe en toute sécurité ; ses pas ne font qu'effleurer le chemin.
4
Qui a fait cela, qui l'a réalisé ? Celui qui dès le commencement appelle les générations. Moi, le Seigneur, Je suis le premier et, avec les derniers, encore, Je suis.
5
Les îles ont vu, elles prennent peur, les extrémités de la terre frémissent : « Ils approchent, ils arrivent ! »
6
Chacun aide son compagnon, il dit à son frère : « Courage ! »
7
Le ciseleur encourage l'orfèvre, le chaudronnier encourage le forgeron; il dit de la soudure : « Elle est bonne », il la renforce de clous pour qu'elle ne bouge pas.
8
Toi, Israël, mon serviteur, Jacob que j'ai choisi, descendance d'Abraham mon ami :
9
aux extrémités de la terre je t'ai saisi, du bout du monde je t'ai appelé ; je t'ai dit : Tu es mon serviteur, je t'ai choisi, je ne t'ai pas rejeté.
10
Ne crains pas : je suis avec toi ; ne sois pas troublé : je suis ton Dieu. Je t'affermis ; oui, je t'aide, je te soutiens de ma main victorieuse.
11
Les voici honteux et confus tous ceux qui s'enflamment contre toi ; ils ne seront plus rien, ils périront, ceux qui te querellent.
12
Tu les chercheras, tu ne les trouveras pas, ceux qui te combattent ; ils seront comme rien, comme néant, ceux qui te font la guerre.
13
C'est moi, le Seigneur ton Dieu, qui saisis ta main droite, et qui te dis : « Ne crains pas, moi, je viens à ton aide. »
14
Ne crains pas, Jacob, pauvre vermisseau, Israël, pauvre mortel. Je viens à ton aide – oracle du Seigneur ; ton rédempteur, c'est le Saint d'Israël.
15
J'ai fait de toi un traîneau à battre le grain, tout neuf, à double rang de pointes : tu vas briser les montagnes, les broyer ; tu réduiras les collines en menue paille ;
16
tu les vanneras, un souffle les emportera, un tourbillon les dispersera. Mais toi, tu mettras ta joie dans le Seigneur ; dans le Saint d'Israël, tu trouveras ta louange.
17
Les pauvres et les malheureux cherchent de l'eau, et il n'y en a pas ; leur langue est desséchée par la soif. Moi, le Seigneur, je les exaucerai, moi, le Dieu d'Israël, je ne les abandonnerai pas.
18
Sur les hauteurs dénudées je ferai jaillir des fleuves, et des sources au creux des vallées. Je changerai le désert en lac, et la terre aride en fontaines.
19
Je planterai dans le désert le cèdre et l'acacia, le myrte et l'olivier ; je mettrai ensemble dans les terres incultes le cyprès, l'orme et le mélèze,
20
afin que tous regardent et reconnaissent, afin qu'ils considèrent et comprennent que la main du Seigneur a fait cela, que le Saint d'Israël en est le créateur.
21
Vous, les dieux, présentez votre défense, – dit le Seigneur, avancez vos arguments, – dit le Roi de Jacob.
22
Qu'ils approchent et nous annoncent ce qui doit arriver ! Les événements passés, que furent-ils ? Faites-en l'annonce : nous y prêterons attention et nous en connaîtrons la suite. Ou bien, parlez-nous de l'avenir !
23
Annoncez-nous ce qui viendra, et nous saurons que vous êtes des dieux ! Allons ! Bien ou mal, mais agissez ! Cela nous troublerait, nous aurions peur !
24
Or, vous n'êtes rien, et votre œuvre, moins que néant ; abominable, celui qui vous choisit !
25
Du nord j'ai fait surgir un homme, et il est venu ; depuis l'orient, il se réclame de mon nom ; il piétine les gouverneurs comme de la boue, comme l'argile foulée par le potier.
26
Qui l'avait annoncé dès le commencement pour que nous le sachions, dès les temps anciens, pour que nous disions : « C'est juste » ? Mais nul ne l'a annoncé, ne l'a fait entendre ; nul n'a entendu vos paroles.
27
Moi, le premier, je l'ai annoncé à Sion ; à Jérusalem, j'ai donné un messager.
28
J'ai regardé : il n'y a personne, pas un seul conseiller parmi eux qui réponde quand je les interroge !
29
Voici ce qu'ils sont tous : une malfaisance ; leurs œuvres : néant ; vent et vide, leurs idoles.

CHAPITRE 42

42 1 Voici mon serviteur que je soutiens, mon élu qui a toute ma faveur. J'ai fait reposer sur lui mon esprit ; aux nations, il proclamera le droit.
2
Il ne criera pas, il ne haussera pas le ton, il ne fera pas entendre sa voix au-dehors.
3
Il ne brisera pas le roseau qui fléchit, il n'éteindra pas la mèche qui faiblit, il proclamera le droit en vérité.
4
Il ne faiblira pas, il ne fléchira pas, jusqu'à ce qu'il établisse le droit sur la terre, et que les îles lointaines aspirent à recevoir ses lois.
5
Ainsi parle Dieu, le Seigneur, qui crée les cieux et les déploie, qui affermit la terre et ce qu'elle produit ; il donne le souffle au peuple qui l'habite, et l'esprit à ceux qui la parcourent :
6
Moi, le Seigneur, je t'ai appelé selon la justice ; je te saisis par la main, je te façonne, je fais de toi l'alliance du peuple, la lumière des nations :
7
tu ouvriras les yeux des aveugles, tu feras sortir les captifs de leur prison, et, de leur cachot, ceux qui habitent les ténèbres.
8
Je suis le Seigneur, tel est mon nom ; et je ne céderai pas ma gloire à un autre, ni ma louange aux idoles.
9
Les événements passés, voici qu'ils sont arrivés. Les nouveaux, c'est moi qui les annonce ; avant qu'ils ne germent, je vous les fais connaître.
10
Chantez au Seigneur un chant nouveau, louez-le des extrémités de la terre, gens de la mer et tout ce qu'elle contient, les îles avec leurs habitants.
11
Qu'ils poussent des cris, les déserts et leurs villes, les campements où réside Qédar ! Qu'ils jubilent, les habitants de Séla, qu'ils acclament du sommet des montagnes !
12
Qu'ils rendent gloire au Seigneur, qu'ils publient dans les îles sa louange !
13
Le Seigneur, tel un héros, s'élance ; tel un guerrier, il excite sa jalousie. Il jette un cri, il pousse un hurlement ; sur ses ennemis, il s'avance en héros.
14
« Longtemps, j'ai gardé le silence ; je me suis tu, je me suis contenu. Je gémis comme celle qui enfante, je suffoque, je cherche mon souffle.
15
Je vais dévaster montagnes et collines, dessécher toute verdure, changer les fleuves en terres fermes, assécher les étangs.
16
Alors, je conduirai les aveugles sur un chemin qui leur est inconnu ; je les mènerai par des sentiers qu'ils ignorent. Je changerai, pour eux, les ténèbres en lumière ; les lieux accidentés, je les aplanirai. Telles sont les paroles que j'accomplis, je n'y renonce pas. »
17
Ils reculeront, ils seront couverts de honte, ceux qui se fient aux idoles, ceux qui disent à du métal fondu : « C'est vous qui êtes nos dieux ! »
18
Vous, les sourds, entendez ! Vous, les aveugles, regardez et voyez !
19
Qui est aveugle, sinon mon serviteur, qui est sourd, sinon le messager que j'envoie ? Qui est aveugle comme mon familier, sourd comme le serviteur du Seigneur ?
20
Tu as vu beaucoup de choses, sans rien retenir, ouvert les oreilles, sans rien entendre !
21
Le Seigneur prenait plaisir, pour sa justice, à magnifier, à faire grandir sa loi ;
22
or ce peuple est pillé, dépouillé, on les a tous mis dans des fosses, cachés dans des prisons. On les a pillés, et nul ne délivre, dépouillés, et nul n'ordonne de restituer.
23
Qui de vous va prêter l'oreille à cela, se rendre attentif, être à l'écoute pour l'avenir ?
24
Qui a livré Jacob à ceux qui l'ont dépouillé, livré Israël aux pillards ? N'est-ce pas le Seigneur ? Contre lui nous avons péché, en refusant de suivre ses chemins et d'obéir à sa loi.
25
Il a déversé sur Israël l'ardeur de sa colère, la violence de la guerre. La guerre l'a embrasé de toute part, et lui n'a pas compris. Elle l'a consumé, et lui n'a rien voulu savoir.

CHAPITRE 43

43 1 Mais maintenant, ainsi parle le Seigneur, lui qui t'a créé, Jacob, et t'a façonné, Israël : Ne crains pas, car je t'ai racheté, je t'ai appelé par ton nom, tu es à moi.
2
Quand tu traverseras les eaux, je serai avec toi, les fleuves ne te submergeront pas. Quand tu marcheras au milieu du feu, tu ne te brûleras pas, la flamme ne te consumera pas.
3
Car je suis le Seigneur ton Dieu, le Saint d'Israël, ton Sauveur. Pour payer ta rançon, j'ai donné l'Égypte, en échange de toi, l'Éthiopie et Seba.
4
Parce que tu as du prix à mes yeux, que tu as de la valeur et que je t'aime, je donne des humains en échange de toi, des peuples en échange de ta vie.
5
Ne crains pas, car je suis avec toi. Je ferai revenir ta descendance de l'orient ; de l'occident je te rassemblerai.
6
Je dirai au nord : « Donne ! » et au midi : « Ne retiens pas ! Fais revenir mes fils du pays lointain, mes filles des extrémités de la terre,
7
tous ceux qui se réclament de mon nom, ceux que j'ai créés, façonnés pour ma gloire, ceux que j'ai faits ! »
8
Faites sortir le peuple aveugle qui a des yeux, les sourds qui ont des oreilles.
9
Toutes les nations sont rassemblées, les peuples sont réunis. Qui, parmi eux, peut annoncer cela et nous rappeler les événements du passé ? Qu'ils produisent leurs témoins pour se justifier ; qu'on les entende et qu'on puisse dire : « C'est vrai ! »
10
Vous êtes mes témoins – oracle du Seigneur –, vous êtes mon serviteur, celui que j'ai choisi pour que vous sachiez, que vous croyiez en moi et compreniez que moi, Je suis. Avant moi aucun dieu n'a été façonné, et après moi il n'y en aura pas.
11
C'est moi, oui, c'est moi qui suis le Seigneur ; en dehors de moi, pas de sauveur.
12
C'est moi qui annonce, qui sauve et qui proclame, et non un dieu étranger parmi vous. Vous êtes mes témoins – oracle du Seigneur –, et moi, je suis Dieu.
13
Oui, depuis toujours, moi, Je suis : personne ne délivre de ma main ; ce que je fais, qui s'y opposera ?
14
Ainsi parle le Seigneur, votre rédempteur, le Saint d'Israël : En votre faveur, j'envoie une expédition à Babylone, je fais tomber tous les verrous, et les vaisseaux des Chaldéens retentissent de leurs cris.
15
Je suis le Seigneur, votre Dieu saint, le Créateur d'Israël, votre roi !
16
Ainsi parle le Seigneur, lui qui fit un chemin dans la mer, un sentier dans les eaux puissantes,
17
lui qui mit en campagne des chars et des chevaux, des troupes et de puissants guerriers ; les voilà tous couchés pour ne plus se relever, ils se sont éteints, consumés comme une mèche. Le Seigneur dit :
18
Ne faites plus mémoire des événements passés, ne songez plus aux choses d'autrefois.
19
Voici que je fais une chose nouvelle : elle germe déjà, ne la voyez-vous pas ? Oui, je vais faire passer un chemin dans le désert, des fleuves dans les lieux arides.
20
Les bêtes sauvages me rendront gloire – les chacals et les autruches – parce que j'aurai fait couler de l'eau dans le désert, des fleuves dans les lieux arides, pour désaltérer mon peuple, celui que j'ai choisi.
21
Ce peuple que je me suis façonné redira ma louange.
22
Ce n'est pas moi que tu as invoqué, Jacob, car tu t'es fatigué de moi, Israël !
23
Tu ne m'as pas apporté de petit bétail pour l'holocauste, tu ne m'as pas glorifié par des sacrifices. Je ne t'ai pas asservi en réclamant des offrandes, je ne t'ai pas fatigué en réclamant de l'encens.
24
Tu n'as rien dépensé pour m'offrir des aromates, tu ne m'as pas rassasié de la graisse de tes sacrifices. Au contraire, tu m'as asservi par tes péchés, tu m'as fatigué par tes fautes.
25
C'est moi, oui, c'est moi qui efface tes crimes, à cause de moi-même ; de tes péchés je ne vais pas me souvenir.
26
Fais-moi un procès, nous comparaîtrons ensemble, plaide toi-même pour te justifier.
27
Ton ancêtre Jacob a péché, tes porte-parole se sont révoltés contre moi.
28
Alors, j'ai dû retirer leur dignité aux princes consacrés, j'ai livré Jacob à l'anathème, Israël aux sarcasmes.

CHAPITRE 44

44 1 Et maintenant, écoute-moi, Jacob mon serviteur, Israël que j'ai choisi.
2
Ainsi parle le Seigneur qui t'a fait, qui t'a façonné dès le sein maternel et reste ton appui : Sois sans crainte, Jacob mon serviteur, Israël que j'ai choisi.
3
Je répandrai l'eau sur ce qui est assoiffé, des ruisseaux sur la terre desséchée. Je répandrai mon esprit sur ta postérité, ma bénédiction sur tes descendants.
4
Ils grandiront comme en un pré verdoyant, comme les peupliers au bord des eaux courantes.
5
« Moi, je suis au Seigneur », dira celui-ci, et celui-là se réclamera du nom de Jacob. Un autre encore écrira sur sa main : « Je suis au Seigneur ! » et il prendra le nom d'Israël.
6
Ainsi parle le Seigneur, le roi d'Israël, son rédempteur, le Seigneur de l'univers : Je suis le premier et je suis le dernier, hors moi, pas de Dieu.
7
Qui est comme moi ? Qu'il prenne la parole, qu'il annonce et m'expose ce qu'il en est ! Qui, d'avance, a fait entendre les choses à venir ? Que l'on nous prédise ce qui doit arriver !
8
Ne tremblez pas, ne craignez pas ! Depuis longtemps, ne te l'ai-je pas fait entendre, ne te l'ai-je pas annoncé ? Vous êtes mes témoins ! Y a-t-il un Dieu en dehors de moi ? Il n'est pas d'autre Rocher ; je n'en connais pas.
9
Ceux qui façonnent des idoles ne sont tous que néant : leurs œuvres préférées ne servent à rien ; ce sont des témoins aveugles et sans intelligence ; aussi seront-ils couverts de honte.
10
Quelqu'un va-t-il façonner un dieu ou fondre une idole qui ne sert à rien ?
11
Voici tous ses adeptes couverts de honte : les artisans ne sont que des humains ! Qu'ils se rassemblent tous, qu'ils comparaissent : ensemble ils trembleront, ils seront couverts de honte.
12
Le forgeron fabrique un ciseau sur les braises et le façonne à coups de marteau. Il le fabrique à la force du bras. Puis il a faim, le voilà sans force ; il ne boit pas d'eau, il est épuisé.
13
Le menuisier prend des mesures, il esquisse une idole à la craie, il la travaille à la gouge, il l'esquisse au compas, il la travaille en prenant pour modèle un homme, la beauté d'un être humain, afin qu'elle habite une maison.
14
Il a débité des cèdres, il a pris du rouvre et du chêne, qu'il a laissé croître parmi les arbres de la forêt ; il a planté un pin que la pluie fait grandir.
15
Pour l'homme, c'est du bois à brûler : il le prend pour se chauffer, il le brûle aussi pour cuire son pain ; il en fabrique aussi un dieu, et il se prosterne ; il en fait une idole et s'incline devant elle.
16
Il en brûle la moitié au feu : avec cette moitié il fait rôtir la viande, la mange et se rassasie. Il se chauffe aussi et dit : « Ah ! Je me chauffe et je vois la flamme ! »
17
Avec le reste il fait un dieu, son idole, il s'incline et se prosterne devant elle, il l'implore, il dit : « Délivre-moi, car tu es mon dieu ! »
18
Ils ne savent pas et ne discernent pas. Leurs yeux sont empêchés de voir, et leurs cœurs, de réfléchir.
19
Nul ne rentre en soi-même, nul n'a de savoir ni de discernement pour se dire : « J'en ai brûlé la moitié au feu, j'ai aussi fait cuire du pain sur les braises, j'ai rôti de la viande, je l'ai mangée. Et, du bois qui reste, je ferais une abomination ? Je m'inclinerais devant un morceau de bois ! »
20
Celui qui se repaît de cendre, son cœur abusé l'égare. Il ne se délivrera pas lui-même, et ne dira pas : « N'est-ce pas un leurre que j'ai en main ? »
21
Souviens-toi de ceci, Jacob : toi, Israël, tu es mon serviteur. Je t'ai façonné, tu es pour moi un serviteur, Israël, je ne t'oublierai pas !
22
J'efface tes révoltes comme des nuages, tes péchés comme des nuées. Reviens à moi, car je t'ai racheté.
23
Cieux, criez de joie pour l'action du Seigneur. Acclamez, profondeurs de la terre ! Montagnes, éclatez en cris de joie, vous, forêts, et tous vos arbres ! Car le Seigneur a racheté Jacob, en Israël il manifeste sa splendeur.
24
Ainsi parle le Seigneur, ton rédempteur, celui qui t'a façonné dès le sein maternel : C'est moi, le Seigneur, qui fais toute chose. Seul, j'ai déployé les cieux, j'ai affermi la terre : qui était avec moi ?
25
J'annule les signes des augures, je fais divaguer les devins, je fais reculer les sages et délirer leur savoir.
26
J'accomplis la parole de mon serviteur, je réalise le projet de mes messagers quand je dis de Jérusalem : « Elle sera habitée ! » et des villes de Juda : « Elles seront rebâties ! J'en relèverai les ruines ! »,
27
et quand je dis à l'abîme : « Dessèche-toi ! Je vais tarir tes fleuves » ;
28
de même, quand je dis à Cyrus : « Mon berger », il accomplira tout mon désir ; il dira de Jérusalem : « Elle sera rebâtie ! » et au Temple : « Tu seras rétabli ! »

CHAPITRE 45

45 1 Ainsi parle le Seigneur à son messie, à Cyrus, qu'il a pris par la main pour lui soumettre les nations et désarmer les rois, pour lui ouvrir les portes à deux battants, car aucune porte ne restera fermée :
2
Moi, je marcherai devant toi ; les terrains bosselés, je les aplanirai ; les portes de bronze, je les briserai ; les verrous de fer, je les ferai sauter.
3
Je te livrerai les trésors des ténèbres, les richesses dissimulées, pour que tu saches que Je suis le Seigneur, celui qui t'appelle par ton nom, moi, le Dieu d'Israël.
4
À cause de mon serviteur Jacob, d'Israël mon élu, je t'ai appelé par ton nom, je t'ai donné un titre, alors que tu ne me connaissais pas.
5
Je suis le Seigneur, il n'en est pas d'autre : hors moi, pas de Dieu. Je t'ai rendu puissant, alors que tu ne me connaissais pas,
6
pour que l'on sache, de l'orient à l'occident, qu'il n'y a rien en dehors de moi. Je suis le Seigneur, il n'en est pas d'autre :
7
je façonne la lumière et je crée les ténèbres, je fais la paix et je crée le malheur. C'est moi, le Seigneur, qui fais tout cela.
8
Cieux, distillez d'en haut votre rosée, que, des nuages, pleuve la justice, que la terre s'ouvre, produise le salut, et qu'alors germe aussi la justice. Moi, le Seigneur, je crée tout cela.
9
Malheureux qui conteste celui qui l'a façonné, tesson parmi des tessons de terre ! L'argile dira-t-elle à celui qui la façonne : « Que fais-tu ? Ton ouvrage n'a pas de mains ! »
10
Malheureux qui dit à un père : « Qu'as-tu engendré ? » et à une femme : « Qu'as-tu mis au monde ? »
11
Ainsi parle le Seigneur, le Saint d'Israël, celui qui l'a façonné : « Allez-vous m'interroger sur l'avenir de mes fils et me donner des ordres pour l'œuvre de mes mains ?
12
C'est moi qui ai fait la terre et, sur elle, créé l'homme. Moi, de mes mains j'ai déployé les cieux, et donné des ordres à toute leur armée.
13
C'est moi qui ai fait surgir Cyrus selon la justice et j'aplanis tous ses chemins. C'est lui qui construira ma ville et laissera partir mes déportés sans paiement ni rançon », – dit le Seigneur de l'univers.
14
Ainsi parle le Seigneur : Le labeur de l'Égypte, le commerce de l'Éthiopie, et les gens de Seba, hommes de haute taille, passeront en ta possession, Jérusalem. Ils marcheront derrière toi, ils passeront enchaînés. Vers toi, ils se prosterneront ; c'est vers toi qu'ils adresseront leurs prières : « Il n'y a de Dieu qu'en toi ; il n'en est pas d'autre, aucun autre dieu ! »
15
Vraiment tu es un Dieu qui se cache, Dieu d'Israël, Sauveur !
16
Ils sont tous humiliés, déshonorés, ils s'en vont, couverts de honte, ceux qui fabriquent leurs idoles.
17
Israël est sauvé par le Seigneur, sauvé pour les siècles. Vous ne serez ni honteux ni humiliés pour la suite des siècles.
18
Ainsi parle le Seigneur, le Créateur des cieux, lui, le Dieu qui fit la terre et la façonna, lui qui l'affermit, qui l'a créée, non pas comme un lieu vide, mais qui l'a façonnée pour être habitée : « Je suis le Seigneur : il n'en est pas d'autre !
19
Quand j'ai parlé, je ne me cachais pas quelque part dans l'obscurité de la terre ; je n'ai pas dit aux descendants de Jacob : Cherchez-moi dans le vide ! Je suis le Seigneur qui profère la justice, qui proclame ce qui est droit !
20
Rassemblez-vous, venez, approchez tous, survivants des nations ! Ils sont dans l'ignorance, ceux qui portent leurs idoles de bois, et qui adressent des prières à leur dieu qui ne sauve pas.
21
Exposez votre cas, présentez vos preuves, tenez conseil entre vous : qui donc l'a d'avance révélé et jadis annoncé ? N'est-ce pas moi, le Seigneur ? Hors moi, pas de Dieu ; de Dieu juste et sauveur, pas d'autre que moi !
22
Tournez-vous vers moi : vous serez sauvés, tous les lointains de la terre ! Oui, je suis Dieu : il n'en est pas d'autre !
23
Je le jure par moi-même ! De ma bouche sort la justice, la parole irrévocable. Devant moi, tout genou fléchira, toute langue en fera le serment :
24
Par le Seigneur seulement – dira-t-elle de moi – la justice et la force ! » Jusqu'à lui viendront, couverts de honte, tous ceux qui s'enflammaient contre lui.
25
Elle obtiendra, par le Seigneur, justice et louange, toute la descendance d'Israël.

CHAPITRE 46


Isaïe (LIT) 37