Juges (LIT) 8

CHAPITRE 8

8 1 Les gens d'Éphraïm dirent à Gédéon : « Qu'est-ce que tu nous as fait là ? Tu ne nous as pas appelés quand tu es parti combattre Madiane. » Et ils se querellèrent violemment avec lui.
2
Gédéon leur répondit : « Je n'ai rien fait, en comparaison de ce que vous avez fait. Ce qu'on ramasse après la vendange dans la vigne d'Éphraïm ne vaut-il pas mieux que la récolte d'Abiézer ?
3
C'est entre vos mains que Dieu a livré les chefs de Madiane, Oreb et Zéèb. Que pouvais-je faire en comparaison de ce que vous avez fait ? » Cette parole calma leurs esprits.
4
Gédéon arriva au Jourdain et le passa avec ses trois cents hommes. Ils étaient épuisés par la poursuite.
5
Gédéon dit aux gens de Souccoth : « Donnez donc des couronnes de pain à la troupe qui marche avec moi, car ils sont épuisés. Je poursuis Zéba et Salmounna, les rois de Madiane. »
6
Mais les chefs de Souccoth répondirent : « Tiens-tu déjà en ton pouvoir Zéba et Salmounna, pour que nous donnions du pain à ton armée ? »
7
« Eh bien, répliqua Gédéon, quand le Seigneur m'aura livré Zéba et Salmounna, je vous écraserai avec les épines et les chardons du désert ! »
8
Il monta de là à Penouël, il parla de la même manière, et les gens de Penouël répondirent comme l'avaient fait les gens de Souccoth.
9
Gédéon répliqua aux gens de Penouël : « Quand je reviendrai sain et sauf, je détruirai cette tour ! »
10
Zéba et Salmounna se trouvaient dans le Qarqor avec leurs armées, qui comptaient environ quinze mille hommes, tout ce qui restait de l'armée des fils de l'Orient : cent vingt mille guerriers étaient tombés.
11
Gédéon monta par la route des nomades, à l'est de Nobah et de Yogboha, et il battit l'armée, alors qu'elle se croyait en sécurité.
12
Zéba et Salmounna s'enfuirent, mais Gédéon les poursuivit, s'empara des deux rois de Madiane et sema la panique dans toute l'armée.
13
Gédéon, fils de Joas, revint du combat par la montée de Hèrès.
14
Il arrêta un jeune homme de Souccoth, et il l'interrogea. Celui-ci écrivit pour lui les noms des chefs et des anciens de Souccoth : soixante-dix-sept hommes.
15
Gédéon se rendit alors auprès des gens de Souccoth et il leur dit : « Voici Zéba et Salmounna, à propos desquels vous m'aviez mis au défi, en me disant : « Tiens-tu déjà en ton pouvoir Zéba et Salmounna, pour que nous donnions du pain à tes hommes épuisés ?» »
16
Il prit les anciens de la ville et, avec des épines et des chardons du désert, il donna une leçon aux hommes de Souccoth.
17
Il renversa aussi la tour de Penouël et tua les habitants de la ville.
18
Puis il dit à Zéba et à Salmounna : « Comment étaient les hommes que vous avez tués au Tabor ? » Ils répondirent : « Ils étaient comme toi. Ils avaient chacun l'air d'un fils de roi. »
19
Il leur dit : « C'étaient mes frères, les fils de ma mère ! Par la vie du Seigneur, si vous les aviez laissé vivre, je ne vous tuerais pas. »
20
Puis il dit à Yéter, son fils aîné : « Lève-toi et tue-les ! » Mais le garçon ne tira pas son épée : il n'osait pas, car il était encore jeune.
21
Zéba et Salmounna dirent alors : « Lève-toi toi-même et frappe-nous, car la bravoure, c'est l'homme. » Alors Gédéon se leva et tua Zéba et Salmounna, et il prit les amulettes en forme de croissants de lune qui étaient au cou de leurs chameaux.
22
Les gens d'Israël dirent à Gédéon : « Sois notre maître, toi, puis ton fils, puis ton petit-fils, car tu nous as sauvés de la main de Madiane. »
23
Gédéon répondit : « Moi, je ne serai pas votre maître, pas plus que mon fils. C'est le Seigneur qui sera votre maître. »
24
Gédéon ajouta : « Je veux vous faire une requête : Que chacun de vous me donne un anneau de son butin. » Les ennemis avaient en effet des anneaux d'or, car c'étaient des Ismaélites.
25
« Nous les donnerons volontiers », répondirent-ils. Ils étendirent un manteau, et chacun y jeta un anneau de son butin.
26
Le poids des anneaux d'or qu'il avait demandés s'éleva à celui de mille sept cents pièces d'or, sans compter les amulettes, les pendants d'oreille, les vêtements de pourpre que portaient les rois de Madiane et les colliers qui étaient au cou de leurs chameaux.
27
Gédéon en fit un objet de culte, un éphod, qu'il installa dans sa ville, à Ofra. Tout Israël vint s'y prostituer, et cet éphod devint un piège pour Gédéon et pour sa maison.
28
Madiane fut soumis par les fils d'Israël et ne releva plus la tête. Ainsi, au temps de Gédéon, le pays fut en repos pendant quarante ans.
29
Yeroubbaal – c'est-à-dire Gédéon –, fils de Joas, alla résider dans sa maison.
30
Il eut soixante-dix fils, issus de lui, car il avait beaucoup de femmes.
31
Sa concubine, qui habitait Sichem, lui enfanta, elle aussi, un fils, qu'il nomma Abimélek.
32
Gédéon, fils de Joas, mourut après une heureuse vieillesse et il fut enseveli dans le tombeau de Joas, son père, à Ofra d'Abiézer.
33
Après la mort de Gédéon, les fils d'Israël recommencèrent à se prostituer aux Baals et ils adoptèrent pour Dieu Baal-Berith.
34
Ils ne se souvinrent plus du Seigneur, leur Dieu, qui les avait délivrés de la main de tous leurs ennemis d'alentour,
35
et ils ne firent preuve d'aucune fidélité envers la maison de Yeroubbaal-Gédéon, après tout le bien qu'il avait fait à Israël.

CHAPITRE 9

9 1 Abimélek, fils de Yeroubbaal, alla trouver à Sichem les frères de sa mère et leur parla, ainsi qu'à tout le clan de la maison paternelle de sa mère. Il leur dit :
2
« Faites entendre ceci à tous les notables de Sichem : Que vaut-il mieux pour vous ? Avoir pour maîtres les soixante-dix fils de Yeroubbaal, ou avoir pour maître un seul homme ? Souvenez-vous que moi, je suis de vos os et de votre chair. »
3
Les frères de sa mère firent entendre ces paroles à tous les notables de Sichem. Leur cœur pencha pour Abimélek, car ils se disaient : « C'est notre frère ! »
4
Ils lui donnèrent soixante-dix pièces d'argent du temple de Baal-Berith, avec lesquelles il recruta des vauriens et des aventuriers qui marchèrent à sa suite.
5
Puis il entra dans la maison de son père, à Ofra, et il tua ses soixante-dix frères, les fils de Yeroubbaal, sur une même pierre. Seul survécut Yotam, le plus jeune, qui s'était caché.
6
Tous les notables de Sichem et ceux de la maison du Terre-Plein se réunirent et vinrent proclamer roi Abimélek, près du chêne de la Pierre-Dressée qui est à Sichem.
7
On l'annonça à Yotam. Celui-ci vint se poster sur le sommet du mont Garizim et il cria de toutes ses forces : « Écoutez-moi, notables de Sichem, et Dieu vous écoutera !
8
Un jour, les arbres se mirent en campagne pour se donner un roi et le consacrer par l'onction. Ils dirent à l'olivier : « Sois notre roi !»
9
L'olivier leur répondit : « Faudra-t-il que je renonce à mon huile, qui sert à honorer Dieu et les hommes, pour aller me balancer au-dessus des autres arbres ?»
10
Alors les arbres dirent au figuier : « Viens, toi, sois notre roi !»
11
Le figuier leur répondit : « Faudra-t-il que je renonce à la douceur et à la saveur de mes fruits, pour aller me balancer au-dessus des autres arbres ?»
12
Les arbres dirent alors à la vigne : « Viens, toi, sois notre roi !»
13
La vigne leur répondit : « Faudra-t-il que je renonce à mon vin, qui réjouit Dieu et les hommes, pour aller me balancer au-dessus des autres arbres ?»
14
Alors tous les arbres dirent au buisson d'épines : « Viens, toi, sois notre roi !»
15
Et le buisson d'épines répondit aux arbres : « Si c'est de bonne foi que vous me consacrez par l'onction pour être votre roi, venez vous abriter sous mon ombre ; sinon, qu'un feu sorte du buisson d'épines et dévore jusqu'aux cèdres du Liban !» »
16
« Maintenant, avez-vous agi dans la fidélité et l'intégrité en faisant roi Abimélek ? Avez-vous bien agi à l'égard de Yeroubbaal et de sa famille ? Avez-vous agi selon le mérite de ses actes ?
17
Mon père a combattu pour vous, il a risqué pour vous sa vie, il vous a arrachés aux mains de Madiane.
18
Mais vous vous êtes levés aujourd'hui contre sa maison, vous avez tué ses soixante-dix fils sur une même pierre, vous avez proclamé roi, sur les notables de Sichem, Abimélek, le fils de sa servante, parce qu'il est votre frère.
19
Si, en ce jour, vous avez agi dans la fidélité et l'intégrité envers Yeroubbaal et sa maison, qu'Abimélek fasse votre joie, et vous la sienne !
20
Mais s'il n'en est pas ainsi, qu'un feu sorte d'Abimélek, et qu'il dévore les notables de Sichem, ainsi que la maison du Terre-Plein ! Et que des notables de Sichem et de la maison du Terre-Plein, un feu sorte pour dévorer Abimélek ! »
21
Yotam prit la fuite et disparut. Il alla s'établir à Beér, par crainte d'Abimélek, son frère.
22
Abimélek gouverna Israël pendant trois ans,
23
puis Dieu envoya un esprit de discorde entre Abimélek et les notables de Sichem, qui le trahirent.
24
Il fallait que soit vengée la violence faite aux soixante-dix fils de Yeroubbaal, et que leur sang retombe sur Abimélek, leur frère, qui les avait tués, et sur les notables de Sichem qui l'avaient soutenu.
25
Pour lui faire du tort, les notables de Sichem mirent en embuscade, au sommet des montagnes, des hommes qui dépouillaient tous ceux qui passaient près d'eux sur le chemin. On en informa Abimélek.
26
Gaal, fils d'Ébed, accompagné de ses frères, passa par Sichem et obtint la confiance de ses notables.
27
Ils sortirent dans la campagne pour vendanger leurs vignes, ils foulèrent le raisin et organisèrent des réjouissances. Au temple de leurs dieux, ils mangèrent et burent. Puis ils maudirent Abimélek.
28
Gaal, fils d'Ébed, dit alors : « Qui est Abimélek ? Qu'est-ce que Sichem pour que nous servions Abimélek ? N'est-il pas le fils de Yeroubbaal, et Zeboul, son lieutenant ? Servez les hommes de Hamor, père de Sichem. Pourquoi, nous autres, servirions-nous celui-là ?
29
Si seulement j'avais en main ce peuple, j'écarterais Abimélek ! Je lui dirais : « Renforce ton armée, et viens combattre !» »
30
Zeboul, gouverneur de la ville, apprit ce que disait Gaal, fils d'Ébed. Il se mit en colère.
31
Il envoya secrètement des messagers à Abimélek pour lui dire : « Gaal, fils d'Ébed, est arrivé à Sichem avec ses frères, et ils excitent la ville contre toi.
32
Maintenant donc, lève-toi de nuit, avec ta troupe, et mets-toi en embuscade dans la campagne.
33
Puis, le matin, au lever du soleil, tu partiras et tu lanceras un assaut contre la ville. Quand Gaal et la troupe qui le suit sortiront à ta rencontre, tu verras ce que tu pourras leur faire. »
34
Abimélek partit de nuit avec sa troupe ; ils s'embusquèrent près de Sichem, en se divisant en quatre groupes.
35
Comme Gaal, fils d'Ébed, sortait et se trouvait à l'entrée de la porte de la ville, Abimélek et la troupe qui l'accompagnait surgirent de l'embuscade.
36
À leur vue, Gaal dit à Zeboul : « Voici une troupe qui descend du sommet des montagnes ! » Zeboul lui dit : « C'est l'ombre des montagnes que tu prends pour des hommes ! »
37
Gaal insista et dit : « Voici une troupe qui descend du côté du lieu-dit « Nombril de la terre », et un autre groupe qui vient par le chemin du Chêne des Devins. »
38
Zeboul lui dit : « Qu'as-tu fait de ta langue, toi qui disais : « Qui est Abimélek pour que nous le servions ?» N'est-ce pas la troupe que tu méprisais ? Sors donc maintenant, et attaque-le ! »
39
Gaal sortit à la tête des notables de Sichem, et il combattit contre Abimélek.
40
Abimélek poursuivit Gaal, qui s'était enfui. Il y eut de nombreuses victimes à l'entrée de la porte.
41
Abimélek résida alors à Arouma, et Zeboul expulsa Gaal et ses frères, pour les empêcher de résider à Sichem.
42
Le lendemain, les gens sortirent dans la campagne ; Abimélek en fut informé.
43
Il prit sa troupe, la partagea en trois groupes et se mit en embuscade dans la campagne. Quand il vit les gens sortir de la ville, il surgit contre eux et les tailla en pièces.
44
Tandis qu'Abimélek et le groupe qui était avec lui se déployaient et prenaient position à l'entrée de la porte de la ville, les deux autres groupes se déployaient contre tous ceux qui étaient dans la campagne, et les taillaient en pièces.
45
Tout ce jour-là, Abimélek donna l'assaut à la ville, il s'en empara et tua tous ses habitants. Puis il la détruisit et y sema du sel.
46
Quand les notables de la Tour-de-Sichem l'apprirent, ils se rendirent dans la crypte du temple d'El-Berith.
47
On avertit Abimélek de leur rassemblement.
48
Il monta avec sa troupe sur le mont Salmone. Il prit une hache à double tranchant, coupa une branche d'arbre, la prit et la mit sur son épaule. Il dit à la troupe qui était avec lui : « Ce que vous m'avez vu faire, hâtez-vous de le faire comme moi. »
49
Tous les hommes de la troupe coupèrent, eux aussi, chacun une branche ; ils suivirent Abimélek, jetèrent les branches dans la crypte et la brûlèrent sur ceux qui s'y trouvaient. Ainsi périrent tous les habitants de la Tour-de-Sichem – environ mille hommes et femmes.
50
Abimélek se rendit alors à Tébès ; il assiégea la ville et s'en empara.
51
Il y avait au milieu de la ville une tour fortifiée. Tous les hommes, les femmes et tous les notables de la ville s'y étaient réfugiés. Après avoir fermé la porte derrière eux, ils étaient montés sur la terrasse de la tour.
52
Abimélek arriva jusqu'à la tour, l'attaqua et s'approcha de l'entrée de la tour pour y mettre le feu.
53
Mais une femme lança une meule sur sa tête et lui fracassa le crâne.
54
Abimélek appela aussitôt son écuyer et lui dit : « Tire ton épée, donne-moi la mort, de peur que l'on ne dise de moi : « C'est une femme qui l'a tué.» » Alors son écuyer le transperça de son épée, et il mourut.
55
Quand les hommes d'Israël virent qu'Abimélek était mort, ils s'en allèrent chacun chez soi.
56
Ainsi, Dieu fit retomber sur Abimélek le mal qu'il avait fait à son père en tuant ses soixante-dix frères.
57
Et tout le mal commis par les hommes de Sichem, Dieu le fit retomber sur leur tête. C'est ainsi que s'accomplit la malédiction de Yotam, fils de Yeroubbaal.

CHAPITRE 10

10 1 Après Abimélek, ce fut Tola, fils de Poua, fils de Dodo, qui se leva pour sauver Israël. Il était d'Issakar, et il habitait Shamir, dans la montagne d'Éphraïm.
2
Il fut juge en Israël pendant vingt-trois ans, puis il mourut et fut enseveli à Shamir.
3
Après lui, ce fut Yaïr de Galaad qui jugea Israël pendant vingt-deux ans.
4
Il avait trente fils qui montaient trente ânons et possédaient trente villes, qu'on appelle encore aujourd'hui les Douars de Yaïr, au pays de Galaad.
5
Puis Yaïr mourut et il fut enseveli à Qamone.
6
Les fils d'Israël recommencèrent à faire ce qui est mal aux yeux du Seigneur. Ils rendirent un culte aux Baals et aux Astartés, aux dieux d'Aram, de Sidon, de Moab, aux dieux des fils d'Ammone et aux dieux des Philistins. Ils abandonnèrent le Seigneur et ne le servirent plus.
7
La colère du Seigneur s'enflamma contre Israël, et il les vendit aux Philistins et aux fils d'Ammone.
8
Ceux-ci écrasèrent et tourmentèrent les fils d'Israël cette année-là et, pendant dix-huit ans, tous ceux qui étaient au-delà du Jourdain, dans le pays des Amorites de Galaad.
9
Les fils d'Ammone passèrent le Jourdain pour combattre aussi Juda, Benjamin et la maison d'Éphraïm, et la détresse d'Israël fut très grande.
10
Alors les fils d'Israël crièrent vers le Seigneur en disant : « Nous avons péché contre toi, car nous avons abandonné notre Dieu pour servir les Baals. »
11
Le Seigneur dit aux fils d'Israël : « Lorsque les Égyptiens, les Amorites, les fils d'Ammone, les Philistins,
12
les Sidoniens, les Amalécites et les Madianites vous ont opprimés, et que vous avez crié vers moi, ne vous ai-je pas sauvés de leurs mains ?
13
Mais vous, vous m'avez abandonné et vous avez servi d'autres dieux. C'est pourquoi je ne vous sauverai pas à nouveau.
14
Allez, criez vers les dieux que vous avez choisis ! Qu'ils vous sauvent, eux, au temps de votre détresse ! »
15
Les fils d'Israël dirent au Seigneur : « Nous avons péché ! Toi, fais de nous tout ce qui est bon à tes yeux ; mais, aujourd'hui, délivre-nous ! »
16
Ils enlevèrent les dieux étrangers et servirent le Seigneur, qui ne put supporter la souffrance d'Israël.
17
Les fils d'Ammone se rassemblèrent et campèrent à Galaad. Les fils d'Israël se réunirent et campèrent à Mispa.
18
Le peuple, les chefs de Galaad, se dirent l'un à l'autre : « Quel est l'homme qui entreprendra le combat contre les fils d'Ammone ? Il sera le chef de tous les habitants de Galaad. »

CHAPITRE 11

11 1 Jephté de Galaad était un vaillant guerrier. Il était le fils d'une prostituée. C'était Galaad qui l'avait engendré.
2
Puis la femme de Galaad lui enfanta des fils qui, lorsqu'ils eurent grandi, chassèrent Jephté, en lui disant : « Tu n'auras pas de part d'héritage dans la maison de notre père, car tu es le fils d'une autre femme, toi ! »
3
Jephté s'enfuit loin de ses frères et s'établit, dans le pays de Tob. Des vauriens s'associèrent à lui et ils faisaient avec lui des expéditions.
4
Quelque temps après, les fils d'Ammone vinrent combattre Israël.
5
Comme les fils d'Ammone combattaient Israël, les anciens de Galaad allèrent chercher Jephté au pays de Tob.
6
Ils lui dirent : « Viens, sois notre commandant, et nous combattrons les fils d'Ammone. »
7
Jephté répondit aux anciens de Galaad : « N'est-ce pas votre haine qui m'a chassé de la maison de mon père ? Pourquoi venez-vous vers moi, maintenant que vous êtes dans la détresse ? »
8
Les anciens de Galaad dirent à Jephté : « C'est bien pour cela que maintenant nous sommes revenus à toi, pour que tu viennes avec nous combattre les fils d'Ammone, et pour que tu sois notre chef et celui de tous les habitants de Galaad. »
9
Jephté répondit aux anciens de Galaad : « Si vous me faites revenir pour combattre les fils d'Ammone et que le Seigneur les livre à ma merci, moi, je serai votre chef. »
10
Les anciens de Galaad lui dirent alors : « Le Seigneur sera témoin entre nous, si nous n'agissons pas selon ta parole. »
11
Jephté partit avec les anciens de Galaad ; le peuple en fit son chef et son commandant. Jephté redit toutes ses paroles devant le Seigneur, à Mispa.
12
Jephté envoya des messagers au roi des Ammonites pour lui dire : « Que me veux-tu, pour être venu faire la guerre à mon pays ? »
13
Le roi des Ammonites répondit aux messagers de Jephté : « C'est parce qu'Israël, quand il est monté d'Égypte, s'est emparé de mon pays depuis l'Arnon jusqu'au Yabboq et au Jourdain. Maintenant rends ce territoire pacifiquement. »
14
Jephté envoya de nouveau des messagers au roi des Ammonites
15
et lui dit : « Ainsi parle Jephté : Israël n'a pas pris le pays de Moab, ni celui des fils Ammone.
16
En effet, quand il est monté d'Égypte, Israël a marché dans le désert, jusqu'à la mer des Roseaux, et il est arrivé à Cadès.
17
Israël envoya des messagers au roi d'Édom, pour lui dire : « Permets-moi, je t'en prie, de traverser ton pays.» Le roi d'Édom ne voulut rien entendre. Israël envoya aussi des messagers au roi de Moab, qui refusa. Israël demeura donc à Cadès.
18
Puis il marcha dans le désert, contourna le pays d'Édom et le pays de Moab, et arriva à l'est de Moab. Ils campèrent au-delà de l'Arnon et n'entrèrent pas dans le territoire de Moab, dont l'Arnon marque la frontière.
19
Israël envoya des messagers à Séhone, roi des Amorites, roi de Heshbone pour lui dire : « Permets, nous t'en prions, que nous traversions ton pays, pour nous rendre là où nous voulons aller.»
20
Mais Séhone n'accepta pas qu'Israël traverse son territoire. Il rassembla tout son peuple, qui campa à Yahça, et il livra bataille à Israël.
21
Le Seigneur, Dieu d'Israël, livra Séhone et tout son peuple entre les mains d'Israël, qui les battit. Israël prit possession de tout le pays des Amorites, qui habitaient alors ce pays.
22
Ils occupèrent entièrement le territoire des Amorites, depuis l'Arnon jusqu'au Yabboq, depuis le désert jusqu'au Jourdain.
23
Et maintenant que le Seigneur, Dieu d'Israël, a dépossédé les Amorites en faveur de son peuple Israël, toi, tu voudrais le déposséder !
24
Ne possèdes-tu pas ce que Camosh, ton dieu, t'a permis de posséder ? Et ne posséderions-nous pas tout ce que le Seigneur nous a donné ?
25
Vaudrais-tu donc mieux que Balaq, fils de Cippor, roi de Moab ? A-t-il osé chercher querelle à Israël ? A-t-il osé combattre contre lui ?
26
Lorsqu'il y a trois cents ans, Israël s'est établi à Heshbone et dans ses dépendances, à Aroër et dans ses dépendances, dans toutes les villes qui sont sur les bords de l'Arnon, pourquoi ne pas les avoir reprises à ce moment-là ?
27
Ce n'est pas moi qui ai fait une faute contre toi, mais c'est toi qui agis mal envers moi en me combattant ! Que le Seigneur, le Juge, juge aujourd'hui entre les fils d'Israël et les fils d'Ammone. »
28
Mais le roi des Ammonites n'écouta pas les paroles que Jephté lui avait fait adresser.
29
L'Esprit du Seigneur s'empara de Jephté, et il traversa les pays de Galaad et Manassé, et Mispa de Galaad. De là il passa la frontière des fils d'Ammone.
30
Jephté fit alors ce vœu au Seigneur : « Si tu livres les fils d'Ammone entre mes mains,
31
la première personne qui sortira de ma maison pour venir à ma rencontre quand je reviendrai victorieux appartiendra au Seigneur, et je l'offrirai en sacrifice d'holocauste. »
32
Jephté passa chez les fils d'Ammone pour les attaquer, et le Seigneur les livra entre ses mains.
33
Il les battit depuis Aroër jusqu'à proximité de Minnith et jusqu'à Abel-Keramim, soit le territoire de vingt villes. Ce fut une très grande défaite, et les fils d'Ammone durent se soumettre aux fils d'Israël.
34
Lorsque Jephté revint à Mispa, comme il arrivait à sa maison, voici que sa fille sortit à sa rencontre en dansant au son des tambourins. C'était son unique enfant ; en dehors d'elle, il n'avait ni fils ni fille.
35
Dès qu'il l'aperçut, il déchira ses vêtements et s'écria : « Hélas, ma fille, tu m'accables ! C'est toi qui fais mon malheur ! J'ai parlé trop vite devant le Seigneur, et je ne peux pas reprendre ma parole. »
36
Elle lui répondit : « Mon père, tu as parlé trop vite devant le Seigneur, traite-moi donc selon ta parole, puisque maintenant le Seigneur t'a vengé de tes ennemis, les fils d'Ammone. »
37
Et elle ajouta : « Je ne te demande qu'une chose : laisse-moi un répit de deux mois. J'irai dans les montagnes pour pleurer ma virginité avec mes amies. »
38
Il lui dit : « Va ! » Et il la laissa partir pour deux mois. Elle s'en alla donc, avec ses amies, dans la montagne, et pleura sa virginité.
39
Les deux mois écoulés, elle revint vers son père, et il accomplit à son égard le vœu qu'il avait prononcé. Elle ne s'était pas unie à un homme. Et c'est une coutume en Israël que,
40
d'année en année, les filles d'Israël aillent honorer la fille de Jephté de Galaad quatre jours par an.

CHAPITRE 12

12 1 Les hommes d'Éphraïm se regroupèrent et passèrent vers le nord. Ils dirent à Jephté : « Pourquoi es-tu passé pour combattre les fils d'Ammone sans nous avoir appelés à marcher avec toi ? Nous brûlerons ta maison sur toi. »
2
Jephté leur répliqua : « J'étais en grand conflit, moi et mon peuple, avec les fils d'Ammone. Lorsque j'ai fait appel à vous, vous ne m'avez pas sauvé de leurs mains.
3
Quand j'ai vu que vous ne me sauveriez pas, j'ai risqué ma vie, je suis passé chez les fils d'Ammone. Le Seigneur les a livrés entre mes mains. Pourquoi êtes-vous montés contre moi aujourd'hui pour me combattre ? »
4
Jephté regroupa alors tous les hommes de Galaad et attaqua Éphraïm. Les hommes de Galaad battirent ceux d'Éphraïm, qui disaient : « Vous êtes des rescapés d'Éphraïm, gens de Galaad, au milieu d'Éphraïm, au milieu de Manassé. »
5
Galaad s'empara des gués du Jourdain, près d'Éphraïm. Et lorsqu'un des rescapés d'Éphraïm disait : « Je voudrais traverser », les hommes de Galaad lui demandaient : « Es-tu d'Éphraïm ? » S'il répondait : « Non »,
6
ils lui disaient : « Eh bien, dis : Shibboleth ! » Lui prononçait : « Sibboleth », car il n'arrivait pas à dire le mot correctement. Alors, on le saisissait et on l'égorgeait près des gués du Jourdain. À cette époque, tombèrent quarante-deux mille hommes d'Éphraïm.
7
Jephté jugea Israël pendant six ans. Puis Jephté le Galaadite mourut et fut enseveli dans sa ville, en Galaad.
8
Après lui, ce fut Ibsane de Bethléem qui jugea Israël.
9
Il avait trente fils et trente filles. Il maria ses filles au-dehors et fit venir du dehors des femmes pour ses fils. Il jugea Israël pendant sept ans.
10
Puis Ibsane mourut et fut enseveli à Bethléem.
11
Après lui, ce fut Élone de Zabulon qui jugea Israël, pendant dix ans.
12
Puis Élone mourut et fut enseveli à Ayyalone, en terre de Zabulon.
13
Après lui, ce fut Abdone, fils de Hillel de Piréatone, qui jugea Israël.
14
Il avait quarante fils et trente petits-fils qui montaient soixante-dix ânons. Il jugea Israël pendant huit ans.
15
Puis Abdone, fils de Hillel, mourut et fut enseveli à Piréatone, au pays d'Éphraïm, dans la montagne des Amalécites.

CHAPITRE 13

13 1 Les fils d'Israël recommencèrent à faire ce qui est mal aux yeux du Seigneur, et le Seigneur les livra entre les mains des Philistins pendant quarante ans.
2
Il y avait un homme de Soréa, du clan de Dane, nommé Manoah. Sa femme était stérile et n'avait pas eu d'enfant.
3
L'ange du Seigneur apparut à cette femme et lui dit : « Tu es stérile et tu n'as pas eu d'enfant.
4
Mais tu vas concevoir et enfanter un fils. Désormais, fais bien attention : ne bois ni vin ni boisson forte, et ne mange aucun aliment impur,
5
car tu vas concevoir et enfanter un fils. Le rasoir ne passera pas sur sa tête, car il sera voué à Dieu dès le sein de sa mère. C'est lui qui entreprendra de sauver Israël de la main des Philistins. »
6
La femme s'en alla dire à son mari : « Un homme de Dieu est venu me trouver ; il avait l'apparence d'un ange de Dieu tant il était imposant. Je ne lui ai pas demandé d'où il venait, et il ne m'a pas fait connaître son nom.
7
Mais il m'a dit : « Tu vas devenir enceinte et enfanter un fils. Désormais ne bois ni vin ni boisson forte, et ne mange aucun aliment impur, car l'enfant sera voué à Dieu dès le sein de sa mère et jusqu'au jour de sa mort !» »
8
Alors, Manoah implora le Seigneur et dit : « Je t'en prie, Seigneur, que l'homme de Dieu que tu as envoyé revienne vers nous, et qu'il nous enseigne ce que nous devrons faire pour l'enfant qui va naître. »
9
Dieu écouta la voix de Manoah, et l'ange de Dieu revint trouver la femme, qui était assise dans le champ, en l'absence de son mari.
10
Aussitôt, elle courut annoncer à son mari : « Voici que m'est apparu l'homme qui est venu me trouver l'autre jour. »
11
Manoah se leva et suivit sa femme ; il vint vers l'homme et lui dit : « Est-ce toi, l'homme qui a parlé à cette femme ? » Il répondit : « C'est moi. »
12
Manoah dit : « Maintenant que ta parole va se réaliser, quelle sera la règle de conduite à l'égard de l'enfant, et que devra-t-il faire ? »
13
L'ange du Seigneur dit à Manoah : « Que ta femme s'abstienne de tout ce que je lui ai interdit :
14
elle ne doit rien manger qui provienne du fruit de la vigne ; qu'elle ne boive ni vin ni boisson forte ; qu'elle ne mange aucun aliment impur ; tout ce que je lui ai ordonné, qu'elle l'observe. »
15
Manoah dit à l'ange du Seigneur : « Permets, je t'en prie, que nous te retenions et que nous te préparions un chevreau. »
16
L'ange du Seigneur répondit à Manoah : « Même si tu me retenais, je ne mangerais pas de ton pain. Offre plutôt un holocauste au Seigneur. » Manoah ne savait pas que l'homme était l'ange du Seigneur.
17
Il lui dit : « Quel est ton nom, pour que nous puissions t'honorer lorsque tes paroles se réaliseront ? »
18
L'ange du Seigneur lui répondit : « Pourquoi demandes-tu mon nom, alors qu'il est merveilleux ? »
19
Manoah prit le chevreau et l'offrande de céréales et, sur le rocher, il en fit l'holocauste au Seigneur, à celui qui fait des merveilles. Manoah et sa femme regardaient.
20
Or, quand la flamme monta de l'autel vers le ciel, l'ange du Seigneur monta dans la flamme de l'autel. Voyant cela, Manoah et sa femme tombèrent face contre terre.
21
Désormais l'ange du Seigneur ne leur apparut plus. Manoah comprit que c'était l'ange du Seigneur.
22
Il dit à sa femme : « Nous allons sûrement mourir, car nous avons vu Dieu. »
23
Mais sa femme lui dit : « Si le Seigneur voulait nous faire mourir, il n'aurait accepté de notre main ni holocauste ni offrande ; il ne nous aurait pas donné pareilles choses à voir, et à entendre maintenant. »
24
La femme enfanta un fils, et elle lui donna le nom de Samson. L'enfant grandit, le Seigneur le bénit,
25
et l'Esprit du Seigneur commença à s'emparer de lui à Mahané-Dane, entre Soréa et Eshtaol.

CHAPITRE 14

14 1 Samson descendit à Timna et y remarqua une femme parmi les filles des Philistins.
2
Il remonta l'annoncer à son père et à sa mère, et il leur dit : « À Timna, j'ai remarqué une femme parmi les filles des Philistins. Prenez-la-moi donc pour femme. »
3
Son père lui dit, ainsi que sa mère : « N'y a-t-il pas assez de femmes parmi les filles de tes frères et dans tout mon peuple, pour que tu ailles prendre femme chez les Philistins, ces incirconcis ? » Mais Samson répondit à son père : « Prends-la-moi. Elle me plaît. »
4
Son père et sa mère ne savaient pas que le Seigneur inspirait ce choix et qu'il cherchait une occasion de conflit avec les Philistins qui, en ce temps-là, dominaient Israël.
5
Samson descendit donc à Timna avec son père et sa mère. Alors qu'ils arrivaient aux vignes de Timna, voici qu'un jeune lion se précipita sur lui en rugissant.
6
L'Esprit du Seigneur s'empara de lui, et, sans rien en main, Samson déchira le lion, comme on déchire un chevreau. Il ne raconta pas à son père et à sa mère ce qu'il avait fait.
7
Puis il continua sa route. Il parla à la femme, elle lui plut.
8
Il revint quelques jours après pour la prendre, mais il fit un détour pour revoir le cadavre du lion. Il y avait dans sa carcasse un essaim d'abeilles et du miel.
9
Il en recueillit dans ses mains et, chemin faisant, il en mangea. Arrivé chez son père et sa mère, il leur en donna, et ils en mangèrent. Mais il ne leur raconta pas qu'il avait recueilli le miel dans la carcasse du lion.
10
Son père descendit alors chez cette femme, et Samson y donna un festin, comme le font habituellement les jeunes gens.
11
Dès qu'on le vit, on lui donna trente compagnons pour rester avec lui.
12
Samson leur dit : « Je vais vous proposer une énigme. Si vous me l'expliquez au cours des sept jours du festin, et que vous en trouviez le sens, je vous donnerai trente tuniques et trente habits de rechange.
13
Si vous ne pouvez me l'expliquer, c'est vous qui me donnerez trente tuniques et trente habits de rechange. » Ils lui dirent alors : « Propose ton énigme, nous écoutons. »
14
Samson leur dit : « De celui qui mange est sorti ce qui se mange, et du fort est sorti le doux. » Au bout de trois jours, les jeunes gens n'avaient pas encore pu expliquer l'énigme.
15
Ils dirent à la femme de Samson : « Séduis ton mari, pour qu'il nous explique l'énigme. Sinon, nous te brûlerons, toi et la maison de ton père. Est-ce pour nous déposséder que vous nous avez invités, oui ou non ? »
16
La femme de Samson se mit à pleurer tout contre lui. Elle lui disait : « Tu ne fais que me haïr, tu ne m'aimes pas ! Cette énigme que tu as proposée aux fils de mon peuple, tu ne me l'as pas expliquée ! » Il lui répondit : « Je ne l'ai même pas expliquée à mon père et à ma mère ! Et à toi, je l'expliquerais ! »
17
Elle pleura tout contre lui pendant les sept jours que dura le festin, et, le septième jour, à force d'être harcelé, il finit par lui expliquer l'énigme. Et elle l'expliqua à son tour aux fils de son peuple.
18
Au septième jour, avant le coucher du soleil, les gens de la ville dirent à Samson : « Qu'y a-t-il de plus doux que le miel, de plus fort que le lion ? » Samson leur dit : « Si vous n'aviez pas labouré avec ma génisse, vous n'auriez pas trouvé mon énigme. »
19
L'Esprit du Seigneur s'empara de lui. Il descendit à Ascalon, tua trente de ses habitants, prit leurs vêtements et donna les habits de rechange à ceux qui avaient expliqué l'énigme. Puis, plein de colère, il remonta vers la maison de son père.
20
Quant à la femme de Samson, elle fut donnée à l'un de ses compagnons, dont il avait fait son ami.

CHAPITRE 15


Juges (LIT) 8