2Rois (LIT) 15

CHAPITRE 15

15 1 La vingt-septième année du règne de Jéroboam, roi d'Israël, Azarias, fils d'Amasias, roi de Juda, devint roi.
2
Il avait seize ans lorsqu'il devint roi, et il régna cinquante-deux ans à Jérusalem. Sa mère s'appelait Jékolie ; elle était de Jérusalem.
3
Il fit ce qui est droit aux yeux du Seigneur, tout comme avait fait Amasias, son père.
4
Cependant les lieux sacrés ne disparurent pas ; le peuple offrait encore des sacrifices et brûlait de l'encens dans les lieux sacrés.
5
Le Seigneur frappa le roi qui fut lépreux jusqu'au jour de sa mort ; il habitait dans une maison à l'écart. Et Yotam, fils du roi, maître du palais, gouvernait les gens du pays.
6
Le reste des actions d'Azarias et tout ce qu'il a fait, cela n'est-il pas écrit dans le livre des Annales des rois de Juda ?
7
Azarias reposa avec ses pères, on l'ensevelit avec eux dans la Cité de David. Son fils Yotam régna à sa place.
8
La trente-huitième année du règne d'Azarias, roi de Juda, Zacharie, fils de Jéroboam, devint roi sur Israël, à Samarie, pour six mois.
9
Il fit ce qui est mal aux yeux du Seigneur, comme avaient fait ses pères ; il ne s'écarta pas des péchés que Jéroboam, fils de Nebath, avait fait commettre à Israël.
10
Shalloum, fils de Yabesh, complota contre lui, le frappa en présence du peuple, le mit à mort, et il régna à sa place.
11
Le reste des actions de Zacharie, cela est écrit dans le livre des Annales des rois d'Israël.
12
C'est la parole que le Seigneur avait dite à Jéhu : « Tes fils, jusqu'à la quatrième génération, s'assiéront sur le trône d'Israël. » Et il en fut ainsi.
13
Shalloum, fils de Yabesh, devint roi la trente-neuvième année du règne d'Ozias, roi de Juda, et ne régna qu'un mois à Samarie.
14
Menahem, fils de Gadi, monta de Tirsa et vint à Samarie. À Samarie il frappa Shalloum, fils de Yabesh, le mit à mort et régna à sa place.
15
Le reste des actions de Shalloum et le complot qu'il fomenta, cela est écrit dans le livre des Annales des rois d'Israël.
16
Alors Menahem frappa la ville de Tifsah et tous ses habitants, ainsi que son territoire à partir de Tirsa. Parce qu'elle ne lui avait pas ouvert ses portes, il la frappa et il éventra toutes les femmes enceintes.
17
La trente-neuvième année du règne d'Azarias, roi de Juda, Menahem, fils de Gadi, devint roi sur Israël, à Samarie, pour dix ans.
18
Il fit ce qui est mal aux yeux du Seigneur ; tout le temps qu'il régna, il ne s'écarta pas des péchés que Jéroboam, fils de Nebath, avait fait commettre à Israël.
19
Poul, roi d'Assour, envahit le pays, et Menahem lui donna mille talents d'argent, pour qu'il lui prête main-forte et affermisse la royauté entre ses mains.
20
Menahem extorqua cet argent à Israël, en levant un impôt sur tous ceux qui avaient de grandes richesses, pour le donner au roi d'Assour : cinquante pièces d'argent par personne. Au lieu de rester dans le pays, le roi d'Assour s'en retourna.
21
Le reste des actions de Menahem et tout ce qu'il a fait, cela n'est-il pas écrit dans le livre des Annales des rois d'Israël ?
22
Menahem reposa avec ses pères. Son fils Peqahya régna à sa place.
23
La cinquantième année du règne d'Azarias, roi de Juda, Peqahya, fils de Menahem, devint roi sur Israël, à Samarie, pour deux ans.
24
Il fit ce qui est mal aux yeux du Seigneur ; il ne s'écarta pas des péchés que Jéroboam, fils de Nebath, avait fait commettre à Israël.
25
Pèqah, son écuyer, fils de Romélias, complota contre lui et le frappa à Samarie, dans le donjon de la maison du roi, tout comme il frappa Argob et Aryé. Il avait avec lui cinquante hommes pris parmi les Galaadites. Il mit à mort Peqahya et régna à sa place.
26
Le reste des actions de Peqahya, tout ce qu'il a fait, cela est écrit dans le livre des Annales des rois d'Israël.
27
La cinquante-deuxième année du règne d'Azarias, roi de Juda, Pèqah, fils de Romélias, devint roi sur Israël, à Samarie, pour vingt ans.
28
Il fit ce qui est mal aux yeux du Seigneur ; il ne s'écarta pas des péchés que Jéroboam, fils de Nebath, avait fait commettre à Israël.
29
Au temps de Pèqah, roi d'Israël, Téglath-Phalasar, roi d'Assour, vint et prit Iyyone, Abel-Beth-Maaka, Yanoah, Qèdesh, Haçor, le Galaad et la Galilée, tout le pays de Nephtali, et il déporta les habitants au pays d'Assour.
30
Osée, fils d'Éla, trama un complot contre Pèqah, fils de Romélias, le frappa, le mit à mort et régna à sa place, la vingtième année de Yotam, fils d'Ozias, roi de Juda.
31
Le reste des actions de Pèqah, tout ce qu'il a fait, cela est écrit dans le livre des Annales des rois d'Israël.
32
La deuxième année du règne de Pèqah, fils de Romélias, roi d'Israël, Yotam, fils d'Ozias, roi de Juda, devint roi.
33
Il avait vingt-cinq ans lorsqu'il devint roi, et il régna seize ans à Jérusalem. Sa mère s'appelait Yerousha, fille de Sadoc.
34
Il fit ce qui est droit aux yeux du Seigneur, tout comme avait fait Ozias, son père.
35
Cependant les lieux sacrés ne disparurent pas ; le peuple offrait encore des sacrifices et brûlait de l'encens dans les lieux sacrés. C'est Yotam qui bâtit la porte Haute de la maison du Seigneur.
36
Le reste des actions de Yotam, ce qu'il a fait, cela n'est-il pas écrit dans le livre des Annales des rois de Juda ?
37
En ces jours-là, le Seigneur commença à lancer Recine, roi d'Aram, et Pèqah, fils de Romélias, contre Juda.
38
Yotam reposa avec ses pères, et il fut enseveli avec eux dans la Cité de David, son ancêtre. Son fils Acaz régna à sa place.

CHAPITRE 16

16 1 La dix-septième année du règne de Pèqah, fils de Romélias, Acaz, fils de Yotam, roi de Juda, devint roi.
2
Il avait vingt ans lorsqu'il devint roi, et il régna seize ans à Jérusalem. Il ne fit pas ce qui est droit aux yeux du Seigneur, son Dieu, comme avait fait David, son ancêtre.
3
Il marcha dans le chemin des rois d'Israël, et même, il fit passer son fils par le feu, selon les coutumes abominables des nations que le Seigneur avait dépossédées devant les fils d'Israël.
4
Il offrit des sacrifices et brûla de l'encens dans les lieux sacrés, sur les collines et sous tout arbre verdoyant.
5
Alors Recine, roi d'Aram, et Pèqah, fils de Romélias, roi d'Israël, montèrent contre Jérusalem pour l'attaquer. Ils assiégèrent Acaz, mais ils ne purent le vaincre.
6
C'est à cette époque que Recine, roi d'Aram, annexa Eilath à Aram. Il avait chassé d'Eilath les Judéens, et les Édomites y entrèrent. Ils y sont restés jusqu'à ce jour.
7
Acaz envoya des messagers à Téglath-Phalasar, roi d'Assour, pour lui dire : « Je suis ton serviteur et ton fils ; monte et sauve-moi des mains du roi d'Aram et des mains du roi d'Israël, qui se dressent contre moi. »
8
Acaz prit l'argent et l'or qui étaient dans la maison du Seigneur et dans les trésors de la maison du roi ; il les envoya au roi d'Assour en cadeau.
9
Le roi d'Assour l'écouta et monta lui-même contre Damas, dont il s'empara ; il déporta les habitants à Qir et mit à mort Recine.
10
Le roi Acaz se rendit à Damas pour y rencontrer Téglath-Phalasar, roi d'Assour, et il vit l'autel qui était à Damas. Le roi Acaz envoya au prêtre Ourias un dessin et un plan de l'autel, avec tous les détails de sa structure.
11
Le prêtre Ourias bâtit l'autel ; c'est en se conformant à toutes les indications envoyées de Damas par le roi Acaz que le prêtre Ourias le construisit, et cela avant que le roi Acaz arrive de Damas.
12
Quand le roi arriva de Damas, il vit l'autel. Le roi s'approcha de l'autel et y monta.
13
Il fit fumer son holocauste et son offrande, répandit sa libation et aspergea l'autel avec le sang de ses sacrifices de paix.
14
Quant à l'autel de bronze qui était devant le Seigneur – et se trouvait alors entre le nouvel autel et la maison du Seigneur –, le roi l'enleva de devant la Maison, et le mit sur le côté du nouvel autel, au nord.
15
Puis le roi Acaz donna cet ordre au prêtre Ourias : « L'holocauste du matin et l'offrande du soir, l'holocauste du roi et son offrande, l'holocauste, l'offrande avec la libation de tous les gens du pays, tu les feras fumer sur le grand autel, que tu aspergeras avec tout le sang des holocaustes et tout le sang des sacrifices. Quant à l'autel de bronze, je m'en occuperai moi-même. »
16
Et le prêtre Ourias fit tout ce qu'avait ordonné le roi Acaz.
17
Le roi Acaz arracha les panneaux et les bases, enleva les cuves de leurs supports ; puis, il ôta la Mer qui se trouvait sur des bœufs de bronze et la fixa sur un pavement de pierres.
18
À cause du roi d'Assour, il fit déplacer hors de la maison du Seigneur le portique du Sabbat qui avait été édifié dans la Maison, et l'entrée du roi, située à l'extérieur.
19
Le reste des actions d'Acaz, ce qu'il a fait, cela n'est-il pas écrit dans le livre des Annales des rois de Juda ?
20
Acaz reposa avec ses pères, et il fut enseveli avec eux dans la Cité de David. Son fils Ézékias régna à sa place.

CHAPITRE 17

17 1 La douzième année du règne d'Acaz, roi de Juda, Osée, fils d'Éla, devint roi sur Israël, à Samarie, pour neuf ans.
2
Il fit ce qui est mal aux yeux du Seigneur, mais pas autant que les rois d'Israël qui l'avaient précédé.
3
Salmanasar, roi d'Assour, monta contre lui. Osée lui fut asservi et lui paya tribut.
4
Mais le roi d'Assour découvrit qu'Osée complotait : celui-ci avait envoyé des messagers à Sô, roi d'Égypte, et n'avait pas payé comme chaque année le tribut au roi d'Assour. Le roi d'Assour le fit arrêter, charger de chaînes et mettre en prison.
5
Le roi d'Assour lança des attaques à travers tout le pays d'Israël, et monta contre Samarie, qu'il assiégea pendant trois ans.
6
La neuvième année du règne d'Osée, il s'empara de Samarie et déporta les gens d'Israël au pays d'Assour. Il les fit habiter à Halah, sur le Habor, fleuve de Gozane, et dans les villes de Médie.
7
Cela arriva parce que les fils d'Israël avaient péché contre le Seigneur leur Dieu, lui qui les avait fait monter du pays d'Égypte et les avait arrachés au pouvoir de Pharaon, roi d'Égypte. Ils avaient adoré d'autres dieux
8
et suivi les coutumes des nations que le Seigneur avait dépossédées devant eux. Voilà ce qu'avaient fait les rois d'Israël.
9
Les fils d'Israël offensèrent le Seigneur leur Dieu par des actes répréhensibles : ils se construisirent des lieux sacrés dans toutes leurs villes, aussi bien dans les postes de garde que dans les places fortes.
10
Ils dressèrent à leur usage des stèles et des poteaux sacrés sur toute colline élevée et sous tout arbre verdoyant.
11
Là, dans tous les lieux sacrés, ils brûlèrent de l'encens comme les nations que le Seigneur avait bannies devant eux, et ils commirent des actions mauvaises pour provoquer l'indignation du Seigneur.
12
Ils servirent les idoles immondes, alors que le Seigneur leur avait dit : « Vous ne ferez pas cela. »
13
En effet, le Seigneur avait donné cet avertissement à Israël et à Juda, par l'intermédiaire de tous les prophètes et de tous les voyants : « Détournez-vous de votre conduite mauvaise. Observez mes commandements et mes décrets, selon toute la Loi que j'ai prescrite à vos pères et que je leur ai fait parvenir par l'intermédiaire de mes serviteurs les prophètes. »
14
Mais ils n'ont pas obéi et ils ont raidi leur nuque comme l'avaient fait leurs pères, qui n'avaient pas fait confiance au Seigneur leur Dieu.
15
Ils ont méprisé ses lois, ainsi que l'Alliance qu'il avait conclue avec leurs pères et les avertissements qu'il leur avait donnés. Ils ont couru après le néant et eux-mêmes sont devenus néant. Ils ont suivi les nations qui les entouraient, alors que le Seigneur leur avait prescrit de ne pas faire comme elles.
16
Ils ont abandonné tous les commandements du Seigneur leur Dieu et se sont fait des idoles en métal, deux statues de veaux ; ils ont fait des poteaux sacrés, se sont prosternés devant toute l'armée des cieux et ont servi Baal.
17
Ils ont fait passer leurs fils et leurs filles par le feu ; ils ont scruté les présages et fait des incantations ; ils se sont déshonorés en faisant ce qui est mal aux yeux du Seigneur, pour provoquer son indignation.
18
Alors le Seigneur s'est mis dans une grande colère contre les tribus d'Israël et les a écartées loin de sa face. Il n'est resté que la seule tribu de Juda.
19
Or Juda non plus n'a pas observé les commandements du Seigneur son Dieu, mais il a suivi les décrets qu'Israël avait établis.
20
Alors le Seigneur a repoussé toute la race d'Israël ; il les a humiliés, il les a livrés aux mains de pillards, jusqu'à les rejeter loin de sa face.
21
Il avait en effet arraché Israël à la maison de David, et on avait établi roi Jéroboam, fils de Nebath ; Jéroboam avait fourvoyé Israël loin du Seigneur et lui avait fait commettre un grand péché.
22
Les fils d'Israël imitèrent tous les péchés que Jéroboam avait commis, ils ne s'en écartèrent pas.
23
À tel point que le Seigneur a écarté Israël loin de sa face, conformément à ce qu'il avait dit par l'intermédiaire de tous ses serviteurs les prophètes, et qu'il a déporté Israël loin de sa terre, au pays d'Assour, jusqu'à ce jour.
24
Le roi d'Assour fit venir des gens de Babylone, de Kouta, d'Awwa, de Hamath et de Sefarwaïm, et les établit dans les villes de Samarie à la place des fils d'Israël. Ils prirent possession de la Samarie et s'établirent dans ses villes.
25
Or, au début de leur installation en cet endroit, comme ils ne craignaient pas le Seigneur, le Seigneur envoya contre eux des lions qui les massacrèrent.
26
Ils dirent au roi d'Assour : « Les nations que tu as déportées et établies dans les villes de Samarie ne connaissent pas le rituel du dieu du pays. Ce dieu a envoyé contre elles des lions qui les ont fait mourir, parce qu'elles ne connaissent pas le rituel du dieu du pays. »
27
Le roi d'Assour donna cet ordre : « Faites partir là-bas un des prêtres que vous avez déportés ; qu'il aille habiter là-bas et qu'il leur enseigne le rite du dieu du pays. »
28
L'un des prêtres que l'on avait déportés de Samarie vint s'établir à Béthel : il leur enseignait comment on doit craindre le Seigneur.
29
Mais chaque nation se faisait son dieu et le plaçait dans l'édifice que, sur les lieux sacrés, les habitants de Samarie avaient construit ; chaque nation agit ainsi dans la ville où elle habitait.
30
Les gens de Babylone firent un Souccoth-Benoth ; ceux de Kouta, un Nergal ; ceux de Hamath, un Ashima ;
31
ceux de Hawa, un Nibaz et un Tartaq ; ceux de Sefarwaïm passaient leurs fils par le feu en l'honneur d'Adramélek et d'Anammélek, dieux de Sefarwaïm.
32
Ils craignaient le Seigneur, mais ils prirent parmi eux des prêtres pour les lieux sacrés, qui exerçaient pour eux dans les temples des lieux sacrés.
33
Tout en craignant le Seigneur, ils continuaient à servir leurs propres dieux selon le rite des nations d'où on les avait déportés.
34
Jusqu'à ce jour, ils agissent selon les rites anciens. Ils ne craignaient pas le Seigneur, ils n'agissaient pas selon les décrets et le rite, selon la Loi et le commandement que le Seigneur a prescrits aux fils de Jacob, à qui il a donné le nom d'Israël.
35
Le Seigneur avait conclu avec eux une Alliance et leur avait donné cet ordre : « Vous ne craindrez pas d'autres dieux, vous ne vous prosternerez pas devant eux, vous ne les servirez pas, vous ne leur offrirez pas de sacrifices.
36
Mais c'est le Seigneur, lui qui vous a fait monter du pays d'Égypte par sa grande force et son bras étendu, c'est lui que vous devez craindre ; c'est devant lui que vous devez vous prosterner, c'est à lui que vous devez offrir des sacrifices.
37
Les décrets et les ordonnances, la Loi et le commandement qu'il a écrits pour vous, vous veillerez à les mettre en pratique tous les jours ; vous ne craindrez pas d'autres dieux.
38
L'Alliance que j'ai conclue avec vous, vous ne l'oublierez pas, et vous ne craindrez pas d'autres dieux.
39
Mais c'est le Seigneur votre Dieu que vous devez craindre, c'est lui qui vous délivrera des mains de tous vos ennemis. »
40
Mais ils n'ont pas écouté ; ils ont au contraire continué d'agir conformément à leur ancien droit.
41
Ainsi donc, ces nations craignaient le Seigneur, tout en continuant à servir leurs idoles. Tout comme leurs pères avaient agi, leurs fils et les fils de leurs fils agissent de même jusqu'à ce jour.

CHAPITRE 18

18 1 La troisième année du règne d'Osée, fils d'Éla, roi d'Israël, Ézékias, fils d'Acaz, roi de Juda, devint roi.
2
Il avait vingt-cinq ans lorsqu'il devint roi, et il régna vingt-neuf ans à Jérusalem. Le nom de sa mère était Abi, fille de Zacharie.
3
Il fit ce qui est droit aux yeux du Seigneur, tout comme avait fait David, son ancêtre.
4
C'est lui qui supprima les lieux sacrés, brisa les stèles, coupa le Poteau sacré et mit en pièces le serpent de bronze que Moïse avait fabriqué ; car jusqu'à ces jours-là les fils d'Israël brûlaient de l'encens devant lui ; on l'appelait Nehoushtane.
5
C'est dans le Seigneur, le Dieu d'Israël, qu'Ézékias mit sa confiance, et aucun des rois de Juda ne lui fut comparable ni avant ni après lui.
6
Il resta attaché au Seigneur, sans jamais s'écarter de lui. Il garda les commandements que le Seigneur avait prescrits à Moïse.
7
Le Seigneur fut avec lui : il réussit dans toutes ses entreprises. Il se révolta contre le roi d'Assour et ne lui fut plus soumis.
8
C'est lui qui battit les Philistins jusqu'à Gaza et son territoire, aussi bien les postes de garde que les places fortes.
9
La quatrième année du roi Ézékias, septième année du règne d'Osée, fils d'Éla, roi d'Israël, Salmanasar, roi d'Assour, monta contre Samarie et l'assiégea.
10
Il prit la ville au bout de trois ans. La sixième année d'Ézékias, neuvième année d'Osée, roi d'Israël, Samarie fut prise.
11
Le roi d'Assour déporta les gens d'Israël au pays d'Assour ; il les conduisit à Halah, sur le Habor, fleuve de Gozane, et dans les villes de Médie.
12
Cela arriva parce qu'ils n'avaient pas écouté la voix du Seigneur leur Dieu, parce qu'ils avaient transgressé son Alliance, tout ce que Moïse, serviteur du Seigneur, avait prescrit. Ils n'avaient pas écouté et ils n'avaient rien mis en pratique.
13
La quatorzième année du roi Ézékias, Sennakérib, roi d'Assour, monta contre toutes les villes fortifiées de Juda et s'en empara.
14
Ézékias, roi de Juda, envoya ce message au roi d'Assour, à Lakish : « J'ai commis une faute. Détourne-toi de moi ; l'impôt que tu me fixeras, je l'apporterai. » Le roi d'Assour exigea d'Ézékias, roi de Juda, trois cents talents d'argent et trente talents d'or.
15
Ézékias remit tout l'argent qui se trouvait dans la maison du Seigneur et dans les trésors de la maison du roi.
16
À ce moment-là, Ézékias arracha des portes du temple du Seigneur et de leurs montants le métal dont lui-même, roi de Juda, les avait recouverts ; il le remit au roi d'Assour.
17
De Lakish, le roi d'Assour envoya au roi Ézékias, à Jérusalem, le commandant en chef, le grand dignitaire et le grand échanson, avec une armée considérable. Ils montèrent à Jérusalem, y arrivèrent et prirent position près du canal du réservoir supérieur, sur la route du Champ du Foulon.
18
Ils appelèrent le roi. Le maître du palais, Éliakim, fils d'Helcias, le secrétaire Shebna, et l'archiviste Joah, fils d'Assaf, sortirent à leur rencontre.
19
Le grand échanson leur dit : « Je vous en prie, dites à Ézékias : Ainsi parle le grand roi, le roi d'Assour : Quelle est cette confiance en laquelle tu te reposes ?
20
Tu te dis : « Parole des lèvres vaut conseil et vaillance pour la guerre !» En qui donc as-tu mis ta confiance pour te révolter contre moi ?
21
Voici que tu as mis ta confiance dans le soutien d'un roseau brisé, l'Égypte, qui perce et pénètre la main de quiconque s'appuie sur lui : tel est Pharaon, roi d'Égypte, pour tous ceux qui mettent leur confiance en lui !
22
Vous me direz peut-être : « C'est dans le Seigneur notre Dieu que nous mettons notre confiance…» Mais n'est-ce pas ce Dieu dont Ézékias a supprimé les lieux sacrés et les autels, en disant aux gens de Juda et de Jérusalem : « C'est devant cet autel, à Jérusalem, que vous vous prosternerez» ?
23
Eh bien ! lance donc un défi à mon seigneur le roi d'Assour, et je te donnerai deux mille chevaux si tu peux te procurer des cavaliers pour les monter !
24
Comment ferais-tu reculer un seul gouverneur, le moindre des serviteurs de mon seigneur ? Et tu mets ta confiance dans l'Égypte pour avoir chars et cavaliers !
25
Et puis, est-ce sans l'accord du Seigneur que je suis monté contre ce lieu pour le détruire ? C'est le Seigneur qui m'a dit : Monte contre ce pays et détruis-le ! »
26
Éliakim, fils d'Helcias, Shebna et Joah dirent au grand échanson : « Je t'en prie, parle en araméen à tes serviteurs, car nous le comprenons. Mais ne nous parle pas en judéen, près des oreilles du peuple qui est sur le rempart. »
27
Le grand échanson leur répondit : « Est-ce à ton maître et à toi que mon seigneur m'a envoyé dire ces paroles ? N'est-ce pas aux hommes qui se tiennent sur le rempart, réduits, comme vous, à manger leurs excréments et à boire leur urine ? »
28
Le grand échanson se tint debout et cria d'une voix forte en judéen. Il prononça ces mots : « Écoutez la parole du grand roi, le roi d'Assour.
29
Ainsi parle le roi : Qu'Ézékias ne vous trompe pas car il ne pourra pas vous délivrer de ma main.
30
Et qu'il ne vous persuade pas de mettre votre confiance dans le Seigneur, en disant : « Sûrement le Seigneur nous délivrera ; cette ville ne sera pas livrée aux mains du roi d'Assour.»
31
N'écoutez pas Ézékias, car ainsi parle le roi d'Assour : « Faites la paix avec moi, et rendez-vous à moi. Que chacun de vous mange les fruits de sa vigne et de son figuier, et qu'il boive l'eau de sa citerne,
32
jusqu'à ce que je vienne vous prendre pour vous emmener dans un pays comme le vôtre, un pays de froment et de vin nouveau, un pays de pain et de vignobles, un pays d'oliviers, d'huile fraîche et de miel. Ainsi, vous vivrez et ne mourrez pas.» N'écoutez pas Ézékias car il vous abuse lorsqu'il dit : « Le Seigneur nous délivrera.»
33
Les dieux des nations ont-ils vraiment délivré chacun son pays de la main du roi d'Assour ?
34
Où sont les dieux de Hamath et d'Arpad ? Où sont les dieux de Sefarwaïm, de Héna et de Iwwa ? Ont-ils délivré Samarie de ma main ?
35
Parmi tous les dieux de ces pays, lesquels ont délivré leur pays de ma main, pour que le Seigneur délivre de ma main Jérusalem ? »
36
Le peuple garda le silence et ne lui répondit pas un mot, car tel était l'ordre du roi : « Vous ne lui répondrez pas ».
37
Éliakim, fils d'Helcias, maître du palais, le secrétaire Shebna et l'archiviste Joah, fils d'Asaf, remontèrent vers Ézékias, les vêtements déchirés, et lui rapportèrent les paroles du grand échanson.

CHAPITRE 19

19 1 Quand le roi Ézékias entendit cela, il déchira ses vêtements, se couvrit d'une toile à sac et se rendit à la maison du Seigneur.
2
Et il envoya le maître du palais Éliakim, le secrétaire Shebna et les plus anciens des prêtres, couverts de toile à sac, vers le prophète Isaïe, fils d'Amots.
3
Ils lui dirent : « Ainsi parle Ézékias : Jour d'angoisse, de châtiment et de honte, que ce jour-ci ! Car des fils arrivent à terme, et la force manque pour enfanter.
4
Peut-être le Seigneur ton Dieu va-t-il entendre toutes les paroles du grand échanson, lui que le roi d'Assour, son seigneur, a envoyé pour insulter le Dieu vivant. Peut-être va-t-il le châtier pour les paroles que le Seigneur ton Dieu aura entendues. Fais monter une prière en faveur du reste qui subsiste. »
5
Les serviteurs du roi Ézékias se rendirent auprès d'Isaïe,
6
qui leur dit : « Vous parlerez ainsi à votre maître : Ainsi parle le Seigneur : Ne crains pas les paroles que tu as entendues, les outrages proférés contre moi par les valets du roi d'Assour.
7
Voici ! Par une nouvelle qu'il apprendra, je vais lui inspirer de retourner dans son pays. C'est là que je le ferai tomber par l'épée. »
8
Le grand échanson s'en retourna. Ayant appris que le roi d'Assour avait quitté la ville de Lakish, il le trouva qui attaquait la ville de Libna.
9
Le roi d'Assour avait appris la nouvelle que voici, au sujet de Tirhaqa, roi d'Éthiopie : « Voici qu'il s'est mis en campagne pour passer à l'attaque contre toi. » De nouveau, Sennakérib, roi d'Assour, envoya des messagers dire à Ézékias :
10
« Vous parlerez à Ézékias, roi de Juda, en ces termes : Ne te laisse pas tromper par ton Dieu, en qui tu mets ta confiance, et ne dis pas : « Jérusalem ne sera pas livrée aux mains du roi d'Assour !»
11
Tu sais bien ce que les rois d'Assour ont fait à tous les pays : ils les ont voués à l'anathème. Et toi seul, tu serais délivré ?
12
Les dieux des nations les ont-ils délivrées, elles que mes pères ont détruites : Gozane, Harrane, Récef, et les gens d'Éden qui sont à Telassar ?
13
Où sont le roi de Hamath, le roi d'Arpad, le roi de Lahir, Sefarwaïm, Héna et Iwwa ? »
14
Ézékias prit la lettre de la main des messagers ; il la lut. Puis il monta à la maison du Seigneur, déplia la lettre devant le Seigneur,
15
et, devant lui, pria en disant : « Seigneur, Dieu d'Israël, toi qui sièges sur les Kéroubim, tu es le seul Dieu de tous les royaumes de la terre, c'est toi qui as fait le ciel et la terre.
16
Prête l'oreille, Seigneur, et entends, ouvre les yeux, Seigneur, et vois ! Écoute le message envoyé par Sennakérib pour insulter le Dieu vivant.
17
Il est vrai, Seigneur, que les rois d'Assour ont ravagé les nations et leur territoire,
18
et brûlé leurs dieux : en réalité, ce n'étaient pas des dieux, mais un ouvrage de mains d'hommes, fait avec du bois et de la pierre ; c'est pourquoi ils ont pu les faire disparaître.
19
Maintenant, je t'en supplie, Seigneur notre Dieu, sauve-nous de la main de Sennakérib, et tous les royaumes de la terre sauront que tu es, Seigneur, le seul Dieu ! »
20
Alors le prophète Isaïe, fils d'Amots, envoya dire à Ézékias : « Ainsi parle le Seigneur, Dieu d'Israël : J'ai entendu la prière que tu m'as adressée au sujet de Sennakérib, roi d'Assour.
21
Voici la parole que le Seigneur a prononcée contre lui : Elle te méprise, elle te nargue, la vierge, la fille de Sion. Elle hoche la tête pour se moquer de toi, la fille de Jérusalem.
22
Qui as-tu insulté, outragé, contre qui as-tu élevé la voix ? Sur qui, avec hauteur, as-tu porté les yeux ? Sur le Saint d'Israël !
23
Par tes messagers tu as insulté mon Seigneur. Tu as dit : « Avec mes nombreux chars, moi, j'ai gravi le sommet des montagnes, les cimes du Liban ; j'ai abattu ses cèdres les plus fiers, ses cyprès les plus beaux ; j'ai atteint sa plus lointaine retraite, son parc forestier.
24
Moi, j'ai creusé, et j'ai bu des eaux étrangères, j'ai asséché sous mes pas tous les canaux de l'Égypte. »
25
N'entends-tu pas ? Depuis longtemps j'avais fait ce projet, depuis les temps anciens je l'ai formé ; maintenant je le réalise. Toi, tu étais destiné à réduire en tas de ruines les villes fortifiées.
26
Leurs habitants ont la main trop courte, ils sont effrayés, confondus ; ils ressemblent à l'herbe des champs, à la verdure des prés, à l'herbe des toits et au blé qui se consume avant d'avoir levé.
27
Mais je sais quand tu t'assieds, quand tu pars en campagne et en reviens, quand tu t'emportes contre moi.
28
Parce que tu t'es emporté contre moi, que tes insolences sont montées à mes oreilles, je passerai un crochet à ton nez, un mors à ta bouche ; je te ferai retourner par le chemin par lequel tu es venu.
29
Voici pour toi un signe, Ézékias : Cette année on mangera le grain tombé, l'an prochain, ce qui aura poussé tout seul ; mais la troisième année, semez et moissonnez, plantez des vignes et mangez-en le fruit.
30
Le reste, survivant de la maison de Juda, fera de nouveau des racines par en bas, et par en haut donnera des fruits.
31
Oui, un reste sortira de Jérusalem, et des survivants, de la montagne de Sion. Il fera cela, l'amour jaloux du Seigneur !
32
Et voici ce que dit le Seigneur au sujet du roi d'Assour : Il n'entrera pas dans cette ville, il ne lui lancera pas une seule flèche, il ne lui opposera pas un seul bouclier, il n'élèvera pas un seul remblai :
33
il retournera par le chemin par lequel il est venu. Non, il n'entrera pas dans cette ville, – oracle du Seigneur.
34
Je protégerai cette ville, je la sauverai à cause de moi-même et à cause de David mon serviteur. »
35
La nuit même, l'ange du Seigneur sortit et frappa cent quatre-vingt-cinq mille hommes dans le camp assyrien. Le matin, quand on se leva, ce n'était que des cadavres.
36
Sennakérib, roi d'Assour, plia bagage et s'en alla. Il revint à Ninive et y demeura.
37
Or, comme il se prosternait dans la maison de Nisrok, son dieu, ses fils Adrammélek et Sarécèr le frappèrent de l'épée et s'enfuirent au pays d'Ararat. Son fils Asarhaddone régna à sa place.

CHAPITRE 20

20 1 En ces jours-là, le roi Ézékias souffrait d'une maladie mortelle. Le prophète Isaïe, fils d'Amots, vint lui dire : « Ainsi parle le Seigneur : Prends des dispositions pour ta maison, car tu vas mourir, tu ne guériras pas. »
2
Ézékias se tourna vers le mur et fit cette prière au Seigneur :
3
« Ah ! Seigneur, souviens-toi ! J'ai marché en ta présence, dans la loyauté et d'un cœur sans partage, et j'ai fait ce qui est bien à tes yeux. » Puis le roi Ézékias fondit en larmes.
4
Isaïe allait sortir de la cour intérieure du palais quand la parole du Seigneur lui fut adressée :
5
« Retourne dire à Ézékias, le chef de mon peuple : Ainsi parle le Seigneur, Dieu de David ton ancêtre : J'ai entendu ta prière, j'ai vu tes larmes. Eh bien ! je vais te guérir : dans trois jours tu monteras à la maison du Seigneur,
6
et j'ajouterai quinze années à ta vie. Je te délivrerai, toi et cette ville, de la main du roi d'Assour. Si je protège cette ville, c'est à cause de moi-même et à cause de David mon serviteur. »
7
Puis Isaïe ajouta : « Prenez un gâteau de figues. » On en prit un, on le mit sur l'ulcère, et le roi s'en trouva mieux.
8
Ézékias dit à Isaïe : « À quel signe reconnaîtrai-je que le Seigneur me guérira et que, dans trois jours, je pourrai monter à la maison du Seigneur ? »
9
Isaïe lui répondit : « Voici pour toi, de la part du Seigneur, le signe que le Seigneur accomplira la parole qu'il a prononcée : L'ombre avancera-t-elle de dix degrés ou reviendra-t-elle de dix degrés ? »
10
Ézékias dit : « C'est peu de chose pour l'ombre de s'étendre de dix degrés ! Non, que l'ombre revienne de dix degrés en arrière ! »
11
Alors le prophète Isaïe invoqua le Seigneur, qui fit revenir l'ombre de dix degrés en arrière, sur les degrés qu'elle avait descendus, les degrés d'Acaz.
12
En ce temps-là, Mérodak-Baladane, fils de Baladane, roi de Babylone, fit parvenir des lettres et un présent à Ézékias, car il avait appris qu'Ézékias avait été malade.
13
Ézékias s'en réjouit et montra aux envoyés tous ses entrepôts, l'argent et l'or, les aromates et l'huile parfumée, ainsi que son arsenal et tout ce qui se trouvait dans ses trésors. Il n'y eut rien qu'Ézékias ne leur ait montré dans sa maison et dans tout son domaine.
14
Le prophète Isaïe vint alors trouver le roi Ézékias et lui demanda : « Ces gens-là, qu'ont-ils dit, et d'où venaient-ils ? » Ézékias répondit : « Ils venaient d'un pays lointain, de Babylone. »
15
Il demanda : « Et qu'ont-ils vu dans ta maison ? » Ézékias dit : « Tout ce qui se trouve dans ma maison, ils l'ont vu. Il n'y a rien, dans mes trésors, que je ne leur aie montré. »
16
Alors Isaïe dit à Ézékias : « Écoute la parole du Seigneur :
17
Voici venir des jours, où tout ce qui est dans ta maison, ce que tes pères ont amassé jusqu'à aujourd'hui, sera emporté à Babylone ; il n'en restera rien, dit le Seigneur.
18
On prendra plusieurs de tes fils, issus de toi, engendrés par toi ; ils seront des eunuques dans le palais du roi de Babylone. »
19
Ézékias dit à Isaïe : « C'est une bonne chose, ce que tu me dis de la part du Seigneur. » Il se disait en effet : « Pourquoi pas ? S'il y a la paix et la stabilité pendant ma vie ! »
20
Le reste des actions d'Ézékias, et toute sa bravoure, comment il fit creuser le réservoir et le canal, et fit venir ainsi l'eau dans la ville, cela n'est-il pas écrit dans le livre des Annales des rois de Juda ?
21
Ézékias reposa avec ses pères. Son fils Manassé régna à sa place.

CHAPITRE 21


2Rois (LIT) 15