Juges (LIT) 1



LIVRE DES JUGES


CHAPITRE 1

1 1 APRES LA MORT de Josué, les fils d'Israël consultèrent le Seigneur : « Qui de nous montera le premier attaquer les Cananéens ? »
2
Le Seigneur répondit : « C'est Juda qui montera. Je livre le pays entre ses mains. »
3
Juda dit alors à son frère Siméon : « Viens avec moi dans le territoire que j'ai reçu en partage, et nous combattrons les Cananéens. Puis, à mon tour, j'irai avec toi dans le territoire que tu as reçu en partage. » Siméon alla avec lui.
4
Juda monta donc, et le Seigneur livra entre leurs mains les Cananéens et les Perizzites. À Bézeq, ils les battirent : en tout, dix mille hommes.
5
Ayant rencontré Adoni-Bézeq à Bézeq, ils l'attaquèrent et battirent les Cananéens et les Perizzites.
6
Adoni-Bézeq s'enfuit, mais ils le poursuivirent, le saisirent et lui coupèrent les pouces des mains et des pieds.
7
Adoni-Bézeq dit : « Soixante-dix rois dont on avait coupé les pouces des mains et des pieds ramassaient des restes sous ma table. Ce que j'ai fait, Dieu me le rend. » On l'emmena à Jérusalem. Il y mourut.
8
Les fils de Juda attaquèrent Jérusalem, s'en emparèrent, la passèrent au fil de l'épée et mirent le feu à la ville.
9
Ils descendirent ensuite pour combattre les Cananéens qui habitaient la Montagne, le Néguev et le Bas-Pays.
10
Puis Juda marcha contre les Cananéens qui habitaient Hébron – le nom d'Hébron était auparavant Qiryath-Arba – et il battit Shéshaï, Ahimane et Talmaï.
11
De là, il marcha contre les habitants de Debir – le nom de Debir était auparavant Qiryath-Séfer.
12
Caleb dit : « Celui qui vaincra Qiryath-Séfer et s'en emparera, je lui donnerai pour femme ma fille Aksa. »
13
Otniel, fils de Qénaz, le frère cadet de Caleb, s'empara de la ville et Caleb lui donna pour femme sa fille Aksa.
14
Dès qu'elle arriva, Otniel l'incita à demander à son père un champ. Elle descendit de son âne, et Caleb lui demanda : « Que veux-tu ? »
15
Elle lui dit : « Accorde-moi une faveur. Puisque tu m'as établie au pays du Néguev, donne-moi aussi des sources. » Caleb lui donna les sources d'en haut et les sources d'en bas.
16
Les fils d'un Qénite, parent de Moïse, montèrent de la ville des Palmiers avec les fils de Juda jusqu'au désert de Juda qui est au sud d'Arad. Ils vinrent habiter avec le peuple qui était là.
17
Puis Juda s'en alla avec son frère Siméon. Ils battirent les Cananéens qui habitaient Sefath et vouèrent la ville à l'anathème. On lui donna le nom de Horma.
18
Juda s'empara de Gaza et de son territoire, d'Ascalon et de son territoire, d'Éqrone et de son territoire.
19
Le Seigneur fut avec Juda, et Juda s'empara de la Montagne, mais il ne put déposséder les habitants de la plaine, car ils avaient des chars de fer.
20
Comme l'avait prescrit Moïse, on donna Hébron à Caleb, qui en déposséda les trois fils d'Anaq.
21
Les fils de Benjamin ne dépossédèrent pas les Jébuséens qui habitaient Jérusalem. Ceux-ci ont habité Jérusalem avec les fils de Benjamin jusqu'à ce jour.
22
La maison de Joseph, de son côté, monta à Béthel, et le Seigneur était avec eux.
23
Ils envoyèrent d'abord reconnaître Béthel – le nom de la ville était auparavant Louz.
24
Ceux qui étaient en reconnaissance virent un homme sortir de la ville et lui dirent : « Montre-nous donc l'accès de la ville et nous ferons preuve de loyauté envers toi. »
25
Il leur montra l'accès de la ville. On la passa au fil de l'épée. Quant à l'informateur, ils le laissèrent aller avec tout son clan.
26
Il s'en alla au pays des Hittites, construisit une ville et la nomma Louz. C'est encore son nom aujourd'hui.
27
Manassé ne conquit ni Beth-Shéane et ses dépendances, ni Taanak et ses dépendances, ni les habitants de Dor et ses dépendances, ni les habitants de Yibléam et ses dépendances, ni les habitants de Meguiddo et ses dépendances. Les Cananéens persistèrent à habiter ce pays.
28
Lorsqu'Israël se fut affermi, il les soumit à la corvée, sans toutefois réussir à les déposséder.
29
Éphraïm ne déposséda pas les Cananéens qui habitaient à Guézer, et les Cananéens habitèrent au milieu d'Éphraïm, à Guézer.
30
Zabulon ne déposséda pas les habitants de Qitrone, ni les habitants de Nahalol ; les Cananéens habitèrent au milieu de Zabulon et furent soumis à la corvée.
31
Asher ne déposséda pas les habitants d'Akko, ni les habitants de Sidon, ni ceux d'Ahlab, d'Akzib, de Helba, d'Afiq et de Rehob.
32
Les Ashérites habitèrent au milieu des Cananéens habitant le pays, puisqu'ils ne les avaient pas dépossédés.
33
Nephtali ne déposséda pas les habitants de Beth-Shèmesh, ni les habitants de Beth-Anath, et il habita au milieu des Cananéens habitant le pays. Mais les habitants de Beth-Shèmesh et de Beth-Anath furent soumis à la corvée.
34
Les Amorites repoussèrent jusqu'à la montagne les fils de Dane, ne les laissant pas descendre dans la plaine.
35
Les Amorites persistèrent donc à habiter Har-Hèrès, Ayyalone et Shaalbim. Mais quand la main de la maison de Joseph pesa lourdement, ils furent soumis à la corvée.
36
Le territoire des Amorites commence à la montée des Scorpions, depuis La Roche, et va ensuite en montant.

CHAPITRE 2

2 1 L'ange du Seigneur monta de Guilgal à Bokim et dit : « Je vous ai fait monter d'Égypte et vous ai fait entrer dans le pays que j'avais juré de donner à vos pères. J'avais dit : « Jamais je ne romprai mon alliance avec vous,
2
et vous, vous ne conclurez pas d'alliance avec les habitants de ce pays. Vous renverserez leurs autels.» Mais vous n'avez pas écouté ma voix ! Qu'avez-vous fait là !
3
Eh bien, je l'affirme : Je ne chasserai pas ces peuples devant vous, ils seront sur vos flancs, et leurs dieux deviendront pour vous un piège. »
4
Or, dès que l'ange du Seigneur eut adressé ces paroles à tous les fils d'Israël, le peuple se mit à crier et pleura.
5
Ils appelèrent cet endroit « Bokim » (c'est-à-dire : Pleureurs), et ils y sacrifièrent au Seigneur.
6
Josué renvoya le peuple, et les fils d'Israël se rendirent chacun dans son héritage pour prendre possession du pays.
7
Le peuple servit le Seigneur pendant toute la vie de Josué et toute la vie des anciens qui vécurent encore après Josué et avaient vu toute la grande œuvre du Seigneur pour Israël.
8
Josué, fils de Noun, serviteur du Seigneur, mourut à l'âge de cent dix ans.
9
On l'ensevelit dans le territoire qu'il avait reçu en héritage à Timnath-Hèrès, dans la montagne d'Éphraïm, au nord du mont Gaash.
10
Quand toute cette génération fut à son tour réunie à ses pères, une autre génération lui succéda, qui ne connaissait pas le Seigneur, ni l'œuvre qu'il avait faite pour Israël.
11
Les fils d'Israël firent ce qui est mal aux yeux du Seigneur, et ils servirent les Baals.
12
Ils abandonnèrent le Seigneur, le Dieu de leurs pères, qui les avait fait sortir du pays d'Égypte, et ils suivirent d'autres dieux parmi ceux des peuples d'alentour. Ils se prosternèrent devant eux, et ils irritèrent le Seigneur.
13
Ils abandonnèrent le Seigneur pour servir Baal et Astarté.
14
Alors la colère du Seigneur s'enflamma contre Israël. Il les livra aux mains des pillards, les abandonna aux ennemis qui les entouraient, et ils furent incapables de leur résister.
15
Dans toutes leurs expéditions, la main du Seigneur était contre eux, pour leur malheur, comme il le leur avait dit, comme il en avait fait serment. Ils furent dans une très grande détresse.
16
Alors le Seigneur suscita des juges pour les sauver de la main des pillards.
17
Mais ils n'obéissaient pas non plus à leurs juges. Ils se prostituèrent en suivant d'autres dieux, ils se prosternèrent devant eux. Ils ne tardèrent pas à se détourner du chemin où leurs pères avaient marché en obéissant aux commandements du Seigneur ; ils n'agirent pas comme eux.
18
Lorsque le Seigneur suscitait pour eux un juge, le Seigneur était avec le juge, et il les sauvait de la main de leurs ennemis aussi longtemps que le juge était en vie ; car le Seigneur se laissait émouvoir quand ils gémissaient sous la violence de leurs oppresseurs.
19
Mais quand le juge était mort, ils recommençaient et poussaient la corruption plus loin que leurs pères : ils suivaient d'autres dieux, les servaient et se prosternaient devant eux ; ils ne renonçaient en rien à leurs pratiques ni à leur conduite obstinée.
20
La colère du Seigneur s'enflamma contre Israël. Il dit : « Puisque cette nation a transgressé mon alliance, celle que j'avais prescrite à ses pères, et qu'elle n'a pas écouté ma voix,
21
eh bien moi, je ne déposséderai plus devant Israël aucune des nations que Josué a laissé subsister avant sa mort. »
22
Ainsi, le Seigneur voulait mettre à l'épreuve les fils d'Israël, pour voir si, oui ou non, ils marcheraient dans ses chemins, comme l'avaient fait leurs pères.
23
Il avait donc laissé subsister ces nations sans leur enlever trop vite leur territoire, et il ne les avait pas livrées à la main de Josué.

CHAPITRE 3

3 1 Voici les nations que le Seigneur laissa subsister afin de mettre par elles à l'épreuve les fils d'Israël, tous ceux qui n'avaient connu aucune des guerres de Canaan.
2
Elles servirent à instruire les générations des fils d'Israël : ils apprirent l'art de la guerre, ceux du moins qui ne le connaissaient pas auparavant.
3
Voici ces nations : cinq princes des Philistins et tous les Cananéens, les Sidoniens et les Hivvites qui habitaient la montagne du Liban depuis la montagne de Baal-Hermon jusqu'à l'Entrée-de-Hamath.
4
Ces nations servirent donc à mettre à l'épreuve les fils d'Israël pour savoir s'ils écouteraient les commandements que le Seigneur avait donnés à leurs pères par l'intermédiaire de Moïse.
5
Les fils d'Israël habitèrent au milieu des Cananéens, des Hittites, des Amorites, des Perizzites, des Hivvites, des Jébuséens ;
6
ils prirent leurs filles pour femmes et ils donnèrent leurs filles à leurs fils ; ils servirent leurs dieux.
7
Les fils d'Israël firent ce qui est mal aux yeux du Seigneur. Ils oublièrent le Seigneur, leur Dieu, et ils servirent les Baals et les Ashéras.
8
La colère du Seigneur s'enflamma contre Israël et il les abandonna aux mains de Koushane-Rishataïm, roi d'Aram-des-deux-fleuves ; les fils d'Israël servirent Koushane-Rishataïm pendant huit ans.
9
Ils crièrent vers le Seigneur, et le Seigneur suscita pour eux un sauveur : Otniel, fils de Qenaz, frère cadet de Caleb, et il les sauva.
10
L'Esprit du Seigneur fut sur lui et il jugea Israël. Il partit en guerre et le Seigneur lui livra Koushane-Rishataïm, roi d'Aram, et sa main fut puissante contre Koushane-Rishataïm.
11
Le pays fut en repos pendant quarante ans. Puis Otniel, fils de Qenaz, mourut.
12
Les fils d'Israël recommencèrent à faire ce qui est mal aux yeux du Seigneur, et le Seigneur donna force à Églone, roi de Moab, contre Israël, puisqu'ils faisaient ce qui est mal aux yeux du Seigneur.
13
Églone s'adjoignit les fils d'Ammone et Amalec, puis il alla battre Israël ; ils prirent possession de la ville des Palmiers.
14
Les fils d'Israël servirent Églone, roi de Moab, pendant dix-huit ans.
15
Ils crièrent vers le Seigneur, et le Seigneur suscita pour eux un sauveur : Éhoud, fils de Guéra, Benjaminite, qui était gaucher. Par son intermédiaire, les fils d'Israël envoyèrent un tribut à Églone, roi de Moab.
16
Éhoud se fit un long poignard à deux tranchants, et il l'attacha sous son vêtement contre sa cuisse droite.
17
Il offrit donc le tribut à Églone, roi de Moab, qui était un homme très gros.
18
Dès qu'il eut fini de présenter le tribut, Éhoud raccompagna les gens qui avaient apporté ce tribut.
19
Pour lui, arrivé aux idoles qui sont près de Guilgal, il rebroussa chemin et dit : « J'ai à te transmettre une parole confidentielle, ô roi ! » Celui-ci dit : « Silence ! » Et tous ceux qui se tenaient debout auprès de lui se retirèrent.
20
Éhoud alla vers Églone alors qu'il se reposait dans la fraîcheur de la chambre haute qui lui était réservée. Éhoud dit : « J'ai à te transmettre une parole de Dieu. » Le roi se leva de son siège.
21
Éhoud étendit la main gauche, prit le poignard sur sa cuisse droite et l'enfonça dans le ventre du roi.
22
Même la poignée entra après la lame, et la graisse se referma sur la lame, car Éhoud n'avait pas retiré le poignard du ventre du roi.
23
Alors Éhoud sortit par l'escalier extérieur, après avoir fermé derrière lui les portes de la chambre haute et mis le verrou.
24
Quand il fut sorti, les serviteurs vinrent et constatèrent que les portes de la chambre haute étaient verrouillées, et ils dirent : « Sans doute se couvre-t-il les pieds dans la chambre bien fraîche. »
25
Ils attendirent indéfiniment : Églone n'ouvrait toujours pas les portes de la chambre haute. Alors ils prirent la clé et ils ouvrirent : leur maître gisait à terre, mort.
26
Quant à Éhoud, il s'était échappé pendant que les serviteurs s'attardaient ; il avait dépassé les idoles et s'échappait vers la Seïra.
27
Dès qu'il arriva, il sonna du cor dans la montagne d'Éphraïm. Les fils d'Israël descendirent de la montagne, avec Éhoud à leur tête.
28
Il leur dit : « Suivez-moi, car le Seigneur a livré votre ennemi Moab entre vos mains. » Ils descendirent derrière lui, ils prirent à Moab le passage des gués du Jourdain et ne laissèrent plus personne traverser.
29
En ce temps-là, ils battirent Moab, environ dix mille hommes, tous robustes et vaillants, et personne ne s'échappa.
30
En ce jour-là, Moab fut abaissé sous la main d'Israël et le pays fut en repos pendant quatre-vingts ans.
31
Après Éhoud, il y eut Shamgar, fils d'Anath. Brandissant un aiguillon à bœufs, il battit les Philistins au nombre de six cents hommes. Lui aussi sauva Israël.

CHAPITRE 4

4 1 Après la mort d'Éhoud, les fils d'Israël recommencèrent à faire ce qui est mal aux yeux du Seigneur.
2
Le Seigneur les vendit à Yabine, roi de Canaan, qui régnait à Haçor. Le chef de son armée était Sissera ; celui-ci habitait Harosheth-ha-Goïm.
3
Les fils d'Israël crièrent vers le Seigneur, car Yabine avait neuf cents chars de fer et il avait opprimé durement les fils d'Israël pendant vingt ans.
4
Or, Débora, une prophétesse, femme de Lappidoth, jugeait Israël en ce temps-là.
5
Elle siégeait sous le Palmier de Débora, entre Rama et Béthel, dans la montagne d'Éphraïm, et les fils d'Israël venaient vers elle pour faire arbitrer leurs litiges.
6
Elle fit appeler Baraq, fils d'Abinoam, de Qèdesh en Nephtali, et elle lui dit : « Le Seigneur, Dieu d'Israël, n'a-t-il pas donné cet ordre ? « Va, fais venir au mont Tabor et prends avec toi dix mille hommes parmi les fils de Nephtali et les fils de Zabulon.
7
Je ferai venir vers toi, au torrent de Qishone, Sissera, le chef de l'armée de Yabine, avec ses chars et ses troupes, et je le livrerai entre tes mains.» »
8
Baraq lui dit : « Si tu marches avec moi, j'irai ; mais si tu ne marches pas avec moi, je n'irai pas. »
9
Elle dit : « Je marcherai donc avec toi. Mais, sur la voie où tu marches, l'honneur ne sera pas pour toi : car c'est à une femme que le Seigneur abandonnera Sissera. » Débora se leva et se rendit avec Baraq à Qèdesh.
10
Baraq convoqua Zabulon et Nephtali à Qèdesh. Dix mille hommes le suivirent, et Débora partit avec lui.
11
Hèber le Qénite s'était séparé de Qaïn et des fils de Hobab, parent de Moïse. Il avait dressé sa tente non loin du chêne de Saanaïm, près de Qèdesh.
12
On annonça à Sissera que Baraq, fils d'Abinoam, était arrivé au mont Tabor.
13
Alors, Sissera convoqua tous ses chars, neuf cents chars de fer, ainsi que tout le peuple qui était avec lui, depuis Harosheth-ha-Goïm jusqu'au torrent de Qishone.
14
Débora dit à Baraq : « Lève-toi ! Car c'est aujourd'hui que le Seigneur livre Sissera entre tes mains ! Le Seigneur n'est-il pas sorti devant toi ? » Baraq descendit du mont Tabor avec dix mille hommes derrière lui.
15
Alors, le Seigneur frappa de panique Sissera, tous les chars et toute l'armée, qui fut passée au fil de l'épée devant Baraq. Sissera descendit de son char et s'enfuit à pied.
16
Baraq poursuivit les chars et l'armée jusqu'à Harosheth-ha-Goïm, et toute l'armée de Sissera tomba au fil de l'épée ; il n'en resta pas un seul.
17
Or Sissera s'était enfui à pied vers la tente de Yaël, femme de Hèber le Qénite, car la paix régnait entre Yabine, roi de Haçor, et la maison de Hèber le Qénite.
18
Yaël sortit au-devant de Sissera et lui dit : « Arrête-toi, mon seigneur, arrête-toi chez moi ; ne crains rien. » Il s'arrêta chez elle, dans sa tente, et elle le recouvrit d'une couverture.
19
Il lui dit : « Peux-tu me donner à boire un peu d'eau, car j'ai soif. » Elle ouvrit l'outre de lait, le fit boire et le recouvrit.
20
Il lui dit : « Tiens-toi à l'entrée de la tente, et si quelqu'un vient, t'interroge et demande : « Y a-t-il quelqu'un ici ?», tu répondras : « Non.» »
21
Mais Yaël, femme de Hèber, prit un piquet de la tente, saisit un marteau dans sa main, vint près de lui doucement, et lui enfonça dans la tempe le piquet, qui alla se planter dans la terre. Sissera qui, épuisé, était profondément endormi, mourut.
22
Or, voici que Baraq poursuivait Sissera ! Yaël sortit à sa rencontre et lui dit : « Viens, et je te ferai voir l'homme que tu cherches. » Il entra chez elle, et voilà que Sissera gisait, mort, le piquet dans la tempe !
23
En ce jour-là, Dieu abaissa Yabine, roi de Canaan, devant les fils d'Israël.
24
La main des fils d'Israël se fit de plus en plus lourde contre Yabine, roi de Canaan, jusqu'à ce qu'ils aient abattu Yabine, roi de Canaan.

CHAPITRE 5

5 1 Ce jour-là, Débora et Baraq, fils d'Abinoam, dirent et chantèrent :
2
« Alors qu'en Israël, on laisse flotter les chevelures, alors qu'un peuple s'offre librement, bénissez le Seigneur !
3
Rois, écoutez ! Prêtez l'oreille, souverains ! C'est moi, c'est moi qui vais chanter pour le Seigneur, moi qui vais jouer pour le Seigneur, Dieu d'Israël !
4
Seigneur, quand tu sortis de Séïr, quand tu partis de la campagne d'Édom, la terre trembla, les cieux mêmes fondirent, et les nuées fondirent en eaux,
5
les montagnes furent ébranlées devant la face du Seigneur, celui du Sinaï, devant la face du Seigneur, Dieu d'Israël.
6
Aux jours de Shamgar, fils d'Anath, aux jours de Yaël, ne passaient plus les caravanes ; ceux qui marchaient par les sentiers prenaient des voies tortueuses.
7
Les guides manquaient, ils manquaient en Israël, jusqu'à ce que je me lève, moi, Débora, jusqu'à ce que je me lève, mère en Israël !
8
On adoptait des dieux nouveaux, alors, la guerre était aux portes. À peine voyait-on une lance, un bouclier, pour quarante mille hommes en Israël.
9
Le cœur va aux chefs d'Israël, à ceux du peuple qui s'offrent librement. Bénissez le Seigneur !
10
Vous qui montez des ânesses blanches, vous qui siégez sur des tapis, et vous qui marchez sur la route, parlez !
11
Dans les propos échangés auprès des abreuvoirs, là, on raconte les justes actions du Seigneur, la justice de sa force en Israël. Alors, le peuple du Seigneur est descendu aux portes.
12
Éveille-toi, éveille-toi, Débora ! Éveille-toi, éveille-toi, lance ton chant ! Lève-toi, Baraq, emmène tes captifs, ô fils d'Abinoam !
13
Que le reste du peuple l'emporte sur les puissants, que pour moi le Seigneur l'emporte sur les héros !
14
Ceux qui viennent d'Éphraïm sont en Amalec ; derrière toi, Benjamin est avec tes troupes ; de Makir sont descendus des chefs, et de Zabulon ceux qui portent le bâton de commandement.
15
Les princes en Issakar sont avec Débora, Issakar est fidèle à Baraq : dans la vallée, il s'est élancé sur ses pas. Dans les clans de Roubène, grandes intentions du cœur !
16
Pourquoi es-tu resté assis entre deux parcs, à écouter le son des flûtes auprès des troupeaux ? Dans les clans de Roubène, grandes hésitations du cœur !
17
Galaad est resté au-delà du Jourdain. Et Dane, pourquoi demeure-t-il sur des vaisseaux ? Asher est resté assis au bord des mers, il est resté dans ses ports.
18
Zabulon, le peuple qui méprise sa vie à en mourir, de même Nephtali, sur les hauteurs du pays !
19
Survinrent les rois, ils ont combattu, les rois de Canaan ont combattu, à Taanak, près des eaux de Meguiddo. Mais d'argent, ils n'en ont pas gagné.
20
Du haut des cieux, les étoiles ont combattu ; depuis leurs sentiers, elles ont combattu Sissera.
21
Le torrent de Qishone les a balayés, le torrent d'autrefois, le torrent de Qishone. Avance hardiment, ô mon âme !
22
Alors les sabots des chevaux ont martelé le sol. Ils galopent, ses coursiers, ils galopent !
23
Maudissez Méroz, dit l'ange du Seigneur ! Maudissez, maudissez ses habitants : ils ne sont pas venus au secours du Seigneur, au secours du Seigneur, contre les héros.
24
Bénie soit parmi les femmes Yaël, la femme de Hèber, le Qénite ; parmi les femmes qui vivent sous la tente, bénie soit-elle !
25
Il demandait de l'eau, elle donna du lait ; dans la coupe d'honneur, elle offrit de la crème ;
26
elle étendit sa main vers un piquet, et sa droite vers un marteau de travailleurs. Elle martela Sissera et lui broya la tête, elle frappa et lui perça la tempe.
27
À ses pieds, il s'écroule, il tombe, il gît ; à ses pieds, il s'écroule, il tombe. Là, il s'écroule, il tombe, anéanti !
28
Par la fenêtre, elle jette un regard, la mère de Sissera, elle se lamente, à travers la claire-voie : « Pourquoi son char tarde-t-il à venir ? Pourquoi la marche de ses chars est-elle si lente ?»
29
Les plus sages de ses dames lui répondent, et elle se redit à elle-même :
30
« Sans doute se partagent-ils le butin qu'ils ont trouvé ? Une captive, deux captives par guerrier, des étoffes de couleur comme butin pour Sissera, comme butin, des étoffes de couleur brodées, pour son cou, une étoffe de couleur rebrodée !»
31
Que périssent ainsi tous tes ennemis, Seigneur, mais que tes amis soient comme le soleil quand il s'élance dans sa force ! » Et le pays fut en repos pendant quarante ans.

CHAPITRE 6

6 1 Les fils d'Israël firent ce qui est mal aux yeux du Seigneur, et le Seigneur les abandonna à Madiane pendant sept ans.
2
Madiane imposa sa puissance à Israël. À cause de Madiane, les fils d'Israël aménagèrent dans les montagnes des failles, des grottes et des lieux escarpés.
3
Chaque fois qu'Israël avait fait les semailles, Madiane montait avec Amalec et les fils de l'Orient ; ils attaquaient Israël ;
4
ils campaient auprès d'eux et dévastaient les produits du pays jusqu'aux abords de Gaza. Ils ne laissaient à Israël ni vivres, ni moutons, ni bœufs, ni ânes ;
5
ils arrivaient avec leurs troupeaux et leurs tentes, comme une multitude de sauterelles. Eux et leurs chameaux étaient innombrables, et ils envahissaient le pays pour le ravager.
6
À cause de Madiane, Israël fut réduit à une grande misère, et les fils d'Israël crièrent vers le Seigneur.
7
Comme ils criaient vers le Seigneur au sujet de Madiane,
8
le Seigneur leur envoya un prophète, qui leur dit : « Ainsi parle le Seigneur, Dieu d'Israël : C'est moi qui vous ai fait monter d'Égypte et vous ai fait sortir de la maison d'esclavage.
9
Je vous ai délivrés de la main des Égyptiens et de tous ceux qui vous opprimaient ; je les ai chassés devant vous et je vous ai donné leur pays.
10
Je vous ai dit : « Je suis le Seigneur, votre Dieu. Vous ne craindrez pas les dieux des Amorites dont vous habitez le pays.» Mais vous n'avez pas écouté ma voix ! »
11
L'ange du Seigneur vint s'asseoir sous le térébinthe d'Ofra, qui appartenait à Joas, de la famille d'Abiézer. Gédéon, son fils, battait le blé dans le pressoir, pour le soustraire au pillage des Madianites.
12
L'ange du Seigneur lui apparut et lui dit : « Le Seigneur est avec toi, vaillant guerrier ! »
13
Gédéon lui répondit : « Pardon, mon Seigneur ! Si le Seigneur est avec nous, pourquoi tout ceci nous est-il arrivé ? Que sont devenus tous ces prodiges que nous ont racontés nos pères ? Ils nous disaient : « Est-ce que le Seigneur ne nous a pas fait monter d'Égypte ?» Mais aujourd'hui le Seigneur nous a abandonnés, en nous livrant au pouvoir de Madiane… »
14
Alors le Seigneur regarda Gédéon et lui dit : « Avec la force qui est en toi, va sauver Israël du pouvoir de Madiane. N'est-ce pas moi qui t'envoie ? »
15
Gédéon reprit : « Pardon, mon Seigneur ! Comment sauverais-je Israël ? Mon clan est le plus faible dans la tribu de Manassé, et moi je suis le plus petit dans la maison de mon père ! »
16
Le Seigneur lui répondit : « Je serai avec toi, et tu battras les Madianites comme s'ils n'étaient qu'un seul homme. »
17
Gédéon lui dit : « Si j'ai trouvé grâce à tes yeux, donne-moi un signe que c'est bien toi qui me parles.
18
Ne t'éloigne pas d'ici avant que je revienne vers toi. Je vais chercher mon offrande et je la placerai devant toi. » Le Seigneur répondit : « Je resterai jusqu'à ton retour. »
19
Gédéon s'en alla, il prépara un chevreau, et avec une mesure de farine il fit des pains sans levain. Il mit la viande dans une corbeille, et le jus dans un pot, puis il apporta tout cela sous le térébinthe et le lui présenta.
20
L'ange de Dieu lui dit : « Prends la viande et les pains sans levain, pose-les sur ce rocher et répands le jus. » Gédéon obéit.
21
Alors l'ange du Seigneur étendit le bâton qu'il tenait à la main, et il toucha la viande et les pains sans levain. Le feu jaillit de la roche, consuma la viande et les pains sans levain, et l'ange du Seigneur disparut.
22
Alors Gédéon comprit que c'était l'ange du Seigneur, et il dit : « Malheur à moi, Seigneur mon Dieu ! Pourquoi donc ai-je vu l'ange du Seigneur face à face ? »
23
Le Seigneur lui répondit : « Que la paix soit avec toi ! Sois sans crainte ; tu ne mourras pas. »
24
À cet endroit, Gédéon bâtit un autel au Seigneur sous le vocable de Seigneur-de-la-paix. Jusqu'à ce jour, cet autel est encore à Ofra d'Abiézer.
25
Cette nuit-là, le Seigneur dit à Gédéon : « Prends le taureau de ton père et un deuxième taureau âgé de sept ans. Puis tu démoliras l'autel de Baal qui est à ton père, et tu couperas le Poteau sacré qui se trouve à côté de lui.
26
Tu bâtiras au Seigneur ton Dieu un autel selon les règles, au sommet de cette citadelle. Tu prendras alors le deuxième taureau et tu l'offriras en holocauste sur le bois du Poteau sacré que tu auras coupé. »
27
Gédéon prit alors avec lui dix de ses serviteurs et fit ce que lui avait ordonné le Seigneur. Mais, comme il craignait sa famille et les gens de la ville, plutôt que de le faire de jour, il préféra agir de nuit.
28
Le lendemain, les gens de la ville, levés de bon matin, virent que l'autel de Baal était renversé, que le Poteau sacré qui se trouvait à côté de lui avait été coupé, et qu'un taureau avait été offert en holocauste sur l'autel qui venait d'être bâti.
29
Ils se dirent alors les uns aux autres : « Qui a fait cela ? » Ils cherchèrent et s'informèrent, et ils dirent : « C'est Gédéon, fils de Joas, qui a fait cela. »
30
Les gens de la ville dirent à Joas : « Fais sortir ton fils ! Il doit mourir, car il a détruit l'autel de Baal et coupé le Poteau sacré qui se trouvait à côté de lui. »
31
Mais Joas répondit à ceux qui se tenaient près de lui : « Est-ce à vous de défendre Baal ? Est-ce à vous de le sauver ? Celui qui défendra Baal sera mis à mort avant le matin. Si Baal est dieu, qu'il se défende lui-même, puisqu'on a renversé son autel ! »
32
Ce jour-là, on donna à Gédéon le nom de Yeroubbaal, c'est-à-dire : « Que Baal s'en prenne à lui », puisqu'il a renversé son autel.
33
Tout Madiane, Amalec et les fils de l'Orient se coalisèrent et, ayant passé le Jourdain, vinrent camper dans la plaine de Yizréel.
34
l'Esprit du Seigneur revêtit Gédéon, celui-ci sonna du cor, et Abiézer se regroupa derrière lui.
35
Il envoya des messagers dans tout Manassé qui, lui aussi, se regroupa derrière lui ; il envoya des messagers dans Asher, dans Zabulon et dans Nephtali, qui montèrent à leur rencontre.
36
Gédéon dit alors à Dieu : « Si vraiment, comme tu l'as dit, tu veux te servir de moi pour sauver Israël,
37
je vais étendre une toison de laine sur l'aire de battage et, s'il n'y a de rosée que sur la toison et si tout le sol est sec, je saurai que c'est par moi que tu veux sauver Israël, comme tu l'as dit. »
38
Il en fut ainsi. Le lendemain, Gédéon se leva ; il pressa la toison, il en exprima la rosée, une pleine coupe.
39
Gédéon dit encore à Dieu : « Que ta colère ne s'enflamme pas contre moi ! Laisse-moi te parler encore une fois ! Permets-moi de faire une fois encore l'épreuve de la toison : que seule la toison soit sèche, et qu'il y ait de la rosée sur tout le sol ! »
40
Dieu fit ainsi cette nuit-là : seule la toison fut sèche, et il y eut de la rosée sur tout le sol.

CHAPITRE 7

7 1 Yeroubbaal – c'est-à-dire Gédéon – et tout le peuple qui était avec lui se levèrent de bon matin et vinrent camper près de Ein-Harod. Le camp de Madiane se trouvait plus au nord, au pied de la colline de Moré, dans la vallée.
2
Le Seigneur dit à Gédéon : « Le peuple qui est avec toi est trop nombreux pour que je livre Madiane entre ses mains. Israël pourrait s'en glorifier et dire : « C'est ma main qui m'a sauvé.»
3
Et maintenant, crie ceci au peuple : « Ceux qui ont peur et tremblent, qu'ils s'en retournent et partent par le mont Galaad !» » Vingt-deux mille hommes s'en retournèrent, et il en resta dix mille.
4
Le Seigneur dit à Gédéon : « Ce peuple est encore trop nombreux ! Fais-le descendre au bord de l'eau, et là, pour toi, je le mettrai à l'épreuve. Celui dont je te dirai : « Il doit aller avec toi», il ira avec toi, et celui dont je te dirai : « Il ne doit pas aller avec toi», il n'ira pas ! »
5
Alors Gédéon fit descendre le peuple au bord de l'eau, et le Seigneur dit à Gédéon : « Tous ceux qui laperont l'eau comme des chiens avec leur langue, tu les mettras à part. Tu feras de même pour ceux qui se mettront à genoux pour boire. »
6
Ceux qui lapèrent en portant la main à la bouche furent au nombre de trois cents ; tout le reste du peuple s'était mis à genoux pour boire de l'eau.
7
Le Seigneur dit à Gédéon : « C'est avec les trois cents hommes qui ont lapé que je vous sauverai et que je livrerai Madiane entre tes mains. Que le reste du peuple s'en aille chacun chez soi. »
8
Les trois cents hommes prirent les provisions du peuple ainsi que leurs cors. Puis Gédéon renvoya tous les hommes d'Israël, chacun à sa tente, ne retenant que les trois cents. Le camp de Madiane était au-dessous du sien, dans la vallée.
9
Cette nuit-là, le Seigneur dit à Gédéon : « Lève-toi, descends au camp, car je le livre entre tes mains.
10
Mais si tu as peur de descendre, va d'abord au camp avec Poura, ton serviteur.
11
Tu entendras ce qu'on y dit. Ton courage en sera fortifié, et tu pourras alors descendre dans le camp. » Gédéon alla donc avec Poura, son serviteur, jusqu'aux avant-postes du camp.
12
Madiane, Amalec et tous les fils de l'Orient étaient étendus dans la vallée, aussi nombreux que des sauterelles. Leurs chameaux étaient innombrables, comme est innombrable le sable au bord de la mer.
13
Au moment où Gédéon arrivait, un homme racontait un songe à son camarade : « Je viens d'avoir un songe : une galette de pain d'orge tournoyait dans le camp de Madiane ; elle arriva jusqu'à la tente, la heurta, la fit tomber et la bouleversa. Et voilà la tente effondrée ! »
14
Son camarade lui répondit : « Ce ne peut être que l'épée de Gédéon, fils de Joas, l'Israélite. Dieu livre entre ses mains Madiane et tout son camp. »
15
Quand Gédéon eut entendu le récit du songe et son interprétation, il se prosterna, puis revint au camp d'Israël et dit : « Levez-vous, car le Seigneur livre entre vos mains le camp de Madiane. »
16
Gédéon sépara les trois cents hommes en trois groupes. Il leur remit à tous des cors et des cruches vides dans lesquelles ils mirent des torches.
17
Il leur dit : « Vous me regarderez et vous ferez comme moi ! Quand je serai arrivé à la limite du camp, vous ferez comme je ferai.
18
Je sonnerai du cor, ainsi que tous ceux qui seront avec moi. Alors, vous aussi, vous sonnerez du cor tout autour du camp, et vous direz : « Pour le Seigneur et pour Gédéon !» »
19
Gédéon et les cent hommes qui étaient avec lui arrivèrent à la limite du camp vers minuit ; on venait de relever les sentinelles. Ils sonnèrent du cor et brisèrent les cruches qu'ils tenaient à la main.
20
Alors les trois groupes sonnèrent du cor et brisèrent les cruches. De la main gauche, ils saisirent les torches et ils crièrent : « Guerre pour le Seigneur et pour Gédéon ! »
21
Pendant qu'ils étaient debout autour du camp, chacun à sa place, tous les hommes du camp se mirent à courir, à pousser des cris, et ils s'enfuirent.
22
Et, tandis que retentissaient les trois cents cors, le Seigneur fit que, dans tout le camp, chacun tourna l'épée contre son compagnon. Tous s'enfuirent jusqu'à Beth-ha-Shitta, du côté de Céréra, et jusqu'au bord de la rivière d'Abel-Mehola, près de Tabbath.
23
Alors les hommes d'Israël venus de Nephtali, d'Asher et de tout Manassé se regroupèrent et poursuivirent Madiane.
24
Gédéon envoya des messagers dans toute la montagne d'Éphraïm pour dire : « Descendez à la rencontre de Madiane et occupez avant eux les points d'eau jusqu'à Beth-Bara, ainsi que le Jourdain. » Tous les hommes d'Éphraïm se regroupèrent et ils occupèrent les points d'eau jusqu'à Beth-Bara, ainsi que le Jourdain.
25
Ils s'emparèrent des deux chefs de Madiane, Oreb et Zéèb. Ils tuèrent Oreb au Rocher d'Oreb, et Zéèb au Pressoir de Zéèb. Puis ils poursuivirent Madiane et rapportèrent à Gédéon les têtes d'Oreb et de Zéèb, par-delà le Jourdain.

CHAPITRE 8


Juges (LIT) 1