Matthieu (LIT) 16

CHAPITRE 16

16 1 Les pharisiens et les sadducéens s'approchèrent pour mettre Jésus à l'épreuve ; ils lui demandèrent de leur montrer un signe venant du ciel.
2
Il leur répondit : « Quand vient le soir, vous dites : « Voici le beau temps, car le ciel est rouge.»
3
Et le matin, vous dites : « Aujourd'hui, il fera mauvais, car le ciel est d'un rouge menaçant.» Ainsi l'aspect du ciel, vous savez en juger ; mais pour les signes des temps, vous n'en êtes pas capables.
4
Cette génération mauvaise et adultère réclame un signe, mais, en fait de signe, il ne lui sera donné que le signe de Jonas. » Alors il les abandonna et partit.
5
En se rendant sur l'autre rive, les disciples avaient oublié d'emporter des pains.
6
Jésus leur dit : « Attention ! Méfiez-vous du levain des pharisiens et des sadducéens. »
7
Ils discutaient entre eux en disant : « C'est parce que nous n'avons pas pris de pains. »
8
Mais Jésus s'en rendit compte et leur dit : « Hommes de peu de foi, pourquoi discutez-vous entre vous sur ce manque de pains ?
9
Vous ne comprenez pas encore ? Ne vous rappelez-vous pas les cinq pains pour cinq mille personnes et combien de paniers vous avez emportés ?
10
Les sept pains pour quatre mille personnes et combien de corbeilles vous avez emportées ?
11
Comment ne comprenez-vous pas que je ne parlais pas du pain ? Méfiez-vous donc du levain des pharisiens et des sadducéens. »
12
Alors ils comprirent qu'il ne leur avait pas dit de se méfier du levain pour le pain, mais de l'enseignement des pharisiens et des sadducéens.
13
Jésus, arrivé dans la région de Césarée-de-Philippe, demandait à ses disciples : « Au dire des gens, qui est le Fils de l'homme ? »
14
Ils répondirent : « Pour les uns, Jean le Baptiste ; pour d'autres, Élie ; pour d'autres encore, Jérémie ou l'un des prophètes. »
15
Jésus leur demanda : « Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? »
16
Alors Simon-Pierre prit la parole et dit : « Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant ! »
17
Prenant la parole à son tour, Jésus lui dit : « Heureux es-tu, Simon fils de Yonas : ce n'est pas la chair et le sang qui t'ont révélé cela, mais mon Père qui est aux cieux.
18
Et moi, je te le déclare : Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église ; et la puissance de la Mort ne l'emportera pas sur elle.
19
Je te donnerai les clés du royaume des Cieux : tout ce que tu auras lié sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu auras délié sur la terre sera délié dans les cieux. »
20
Alors, il ordonna aux disciples de ne dire à personne que c'était lui le Christ.
21
À partir de ce moment, Jésus commença à montrer à ses disciples qu'il lui fallait partir pour Jérusalem, souffrir beaucoup de la part des anciens, des grands prêtres et des scribes, être tué, et le troisième jour ressusciter.
22
Pierre, le prenant à part, se mit à lui faire de vifs reproches : « Dieu t'en garde, Seigneur ! cela ne t'arrivera pas. »
23
Mais lui, se retournant, dit à Pierre : « Passe derrière moi, Satan ! Tu es pour moi une occasion de chute : tes pensées ne sont pas celles de Dieu, mais celles des hommes. »
24
Alors Jésus dit à ses disciples : « Si quelqu'un veut marcher à ma suite, qu'il renonce à lui-même, qu'il prenne sa croix et qu'il me suive.
25
Car celui qui veut sauver sa vie la perdra, mais qui perd sa vie à cause de moi la gardera.
26
Quel avantage, en effet, un homme aura-t-il à gagner le monde entier, si c'est au prix de sa vie ? Et que pourra-t-il donner en échange de sa vie ?
27
Car le Fils de l'homme va venir avec ses anges dans la gloire de son Père ; alors il rendra à chacun selon sa conduite.
28
Amen, je vous le dis : parmi ceux qui sont ici, certains ne connaîtront pas la mort avant d'avoir vu le Fils de l'homme venir dans son Règne. »

CHAPITRE 17

17 1 Six jours après, Jésus prend avec lui Pierre, Jacques et Jean son frère, et il les emmène à l'écart, sur une haute montagne.
2
Il fut transfiguré devant eux ; son visage devint brillant comme le soleil, et ses vêtements, blancs comme la lumière.
3
Voici que leur apparurent Moïse et Élie, qui s'entretenaient avec lui.
4
Pierre alors prit la parole et dit à Jésus : « Seigneur, il est bon que nous soyons ici ! Si tu le veux, je vais dresser ici trois tentes, une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie. »
5
Il parlait encore, lorsqu'une nuée lumineuse les couvrit de son ombre, et voici que, de la nuée, une voix disait : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui je trouve ma joie : écoutez-le ! »
6
Quand ils entendirent cela, les disciples tombèrent face contre terre et furent saisis d'une grande crainte.
7
Jésus s'approcha, les toucha et leur dit : « Relevez-vous et soyez sans crainte ! »
8
Levant les yeux, ils ne virent plus personne, sinon lui, Jésus, seul.
9
En descendant de la montagne, Jésus leur donna cet ordre : « Ne parlez de cette vision à personne, avant que le Fils de l'homme soit ressuscité d'entre les morts. »
10
Les disciples interrogèrent Jésus : « Pourquoi donc les scribes disent-ils que le prophète Élie doit venir d'abord ? »
11
Jésus leur répondit : « Élie va venir pour remettre toute chose à sa place.
12
Mais, je vous le déclare : Élie est déjà venu ; au lieu de le reconnaître, ils lui ont fait tout ce qu'ils ont voulu. Et de même, le Fils de l'homme va souffrir par eux. »
13
Alors les disciples comprirent qu'il leur parlait de Jean le Baptiste.
14
Quand ils eurent rejoint la foule, un homme s'approcha de lui, et tombant à ses genoux,
15
il dit : « Seigneur, prends pitié de mon fils. Il est épileptique et il souffre beaucoup. Souvent il tombe dans le feu et, souvent aussi, dans l'eau.
16
Je l'ai amené à tes disciples, mais ils n'ont pas pu le guérir. »
17
Prenant la parole, Jésus dit : « Génération incroyante et dévoyée, combien de temps devrai-je rester avec vous ? Combien de temps devrai-je vous supporter ? Amenez-le-moi. »
18
Jésus menaça le démon, et il sortit de lui. À l'heure même, l'enfant fut guéri.
19
Alors les disciples s'approchèrent de Jésus et lui dirent en particulier : « Pour quelle raison est-ce que nous, nous n'avons pas réussi à l'expulser ? »
20
Jésus leur répond : « En raison de votre peu de foi. Amen, je vous le dis : si vous avez de la foi gros comme une graine de moutarde, vous direz à cette montagne : « Transporte-toi d'ici jusque là-bas», et elle se transportera ; rien ne vous sera impossible. »
22
Comme ils étaient réunis en Galilée, Jésus leur dit : « Le Fils de l'homme va être livré aux mains des hommes ;
23
ils le tueront et, le troisième jour, il ressuscitera. » Et ils furent profondément attristés.
24
Comme ils arrivaient à Capharnaüm, ceux qui perçoivent la redevance des deux drachmes pour le Temple vinrent trouver Pierre et lui dirent : « Votre maître paye bien les deux drachmes, n'est-ce pas ? »
25
Il répondit : « Oui. » Quand Pierre entra dans la maison, Jésus prit la parole le premier : « Simon, quel est ton avis ? Les rois de la terre, de qui perçoivent-ils les taxes ou l'impôt ? De leurs fils, ou des autres personnes ? »
26
Pierre lui répondit : « Des autres. » Et Jésus reprit : « Donc, les fils sont libres.
27
Mais, pour ne pas scandaliser les gens, va donc jusqu'à la mer, jette l'hameçon, et saisis le premier poisson qui mordra ; ouvre-lui la bouche, et tu y trouveras une pièce de quatre drachmes. Prends-la, tu la donneras pour moi et pour toi. »

CHAPITRE 18

18 1 À ce moment-là, les disciples s'approchèrent de Jésus et lui dirent : « Qui donc est le plus grand dans le royaume des Cieux ? »
2
Alors Jésus appela un petit enfant ; il le plaça au milieu d'eux,
3
et il déclara : « Amen, je vous le dis : si vous ne changez pas pour devenir comme les enfants, vous n'entrerez pas dans le royaume des Cieux.
4
Mais celui qui se fera petit comme cet enfant, celui-là est le plus grand dans le royaume des Cieux.
5
Et celui qui accueille un enfant comme celui-ci en mon nom, il m'accueille, moi.
6
Celui qui est un scandale, une occasion de chute, pour un seul de ces petits qui croient en moi, il est préférable pour lui qu'on lui accroche au cou une de ces meules que tournent les ânes, et qu'il soit englouti en pleine mer.
7
Malheureux le monde à cause des scandales ! Il est inévitable qu'arrivent les scandales ; cependant, malheureux celui par qui le scandale arrive !
8
Si ta main ou ton pied est pour toi une occasion de chute, coupe-le et jette-le loin de toi. Mieux vaut pour toi entrer dans la vie éternelle manchot ou estropié, que d'être jeté avec tes deux mains ou tes deux pieds dans le feu éternel.
9
Et si ton œil est pour toi une occasion de chute, arrache-le et jette-le loin de toi. Mieux vaut pour toi entrer borgne dans la vie éternelle, que d'être jeté avec tes deux yeux dans la géhenne de feu.
10
Gardez-vous de mépriser un seul de ces petits, car, je vous le dis, leurs anges dans les cieux voient sans cesse la face de mon Père qui est aux cieux.
12
Quel est votre avis ? Si un homme possède cent brebis et que l'une d'entre elles s'égare, ne va-t-il pas laisser les quatre-vingt-dix-neuf autres dans la montagne pour partir à la recherche de la brebis égarée ?
13
Et, s'il arrive à la retrouver, amen, je vous le dis : il se réjouit pour elle plus que pour les quatre-vingt-dix-neuf qui ne se sont pas égarées.
14
Ainsi, votre Père qui est aux cieux ne veut pas qu'un seul de ces petits soit perdu.
15
Si ton frère a commis un péché contre toi, va lui faire des reproches seul à seul. S'il t'écoute, tu as gagné ton frère.
16
S'il ne t'écoute pas, prends en plus avec toi une ou deux personnes afin que toute l'affaire soit réglée sur la parole de deux ou trois témoins.
17
S'il refuse de les écouter, dis-le à l'assemblée de l'Église ; s'il refuse encore d'écouter l'Église, considère-le comme un païen et un publicain.
18
Amen, je vous le dis : tout ce que vous aurez lié sur la terre sera lié dans le ciel, et tout ce que vous aurez délié sur la terre sera délié dans le ciel.
19
Et pareillement, amen, je vous le dis, si deux d'entre vous sur la terre se mettent d'accord pour demander quoi que ce soit, ils l'obtiendront de mon Père qui est aux cieux.
20
En effet, quand deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis là, au milieu d'eux. »
21
Alors Pierre s'approcha de Jésus pour lui demander : « Seigneur, lorsque mon frère commettra des fautes contre moi, combien de fois dois-je lui pardonner ? Jusqu'à sept fois ? »
22
Jésus lui répondit : « Je ne te dis pas jusqu'à sept fois, mais jusqu'à soixante-dix fois sept fois.
23
Ainsi, le royaume des Cieux est comparable à un roi qui voulut régler ses comptes avec ses serviteurs.
24
Il commençait, quand on lui amena quelqu'un qui lui devait dix mille talents (c'est-à-dire soixante millions de pièces d'argent).
25
Comme cet homme n'avait pas de quoi rembourser, le maître ordonna de le vendre, avec sa femme, ses enfants et tous ses biens, en remboursement de sa dette.
26
Alors, tombant à ses pieds, le serviteur demeurait prosterné et disait : « Prends patience envers moi, et je te rembourserai tout.»
27
Saisi de compassion, le maître de ce serviteur le laissa partir et lui remit sa dette.
28
Mais, en sortant, ce serviteur trouva un de ses compagnons qui lui devait cent pièces d'argent. Il se jeta sur lui pour l'étrangler, en disant : « Rembourse ta dette !»
29
Alors, tombant à ses pieds, son compagnon le suppliait : « Prends patience envers moi, et je te rembourserai.»
30
Mais l'autre refusa et le fit jeter en prison jusqu'à ce qu'il ait remboursé ce qu'il devait.
31
Ses compagnons, voyant cela, furent profondément attristés et allèrent raconter à leur maître tout ce qui s'était passé.
32
Alors celui-ci le fit appeler et lui dit : « Serviteur mauvais ! je t'avais remis toute cette dette parce que tu m'avais supplié.
33
Ne devais-tu pas, à ton tour, avoir pitié de ton compagnon, comme moi-même j'avais eu pitié de toi ?»
34
Dans sa colère, son maître le livra aux bourreaux jusqu'à ce qu'il eût remboursé tout ce qu'il devait.
35
C'est ainsi que mon Père du ciel vous traitera, si chacun de vous ne pardonne pas à son frère du fond du cœur. »

CHAPITRE 19

19 1 Lorsque Jésus eut terminé ce discours, il s'éloigna de la Galilée et se rendit dans le territoire de la Judée, au-delà du Jourdain.
2
De grandes foules le suivirent, et là il les guérit.
3
Des pharisiens s'approchèrent de lui pour le mettre à l'épreuve ; ils lui demandèrent : « Est-il permis à un homme de renvoyer sa femme pour n'importe quel motif ? »
4
Il répondit : « N'avez-vous pas lu ceci ? Dès le commencement, le Créateur les fit homme et femme,
5
et dit : À cause de cela, l'homme quittera son père et sa mère, il s'attachera à sa femme, et tous deux deviendront une seule chair.
6
Ainsi, ils ne sont plus deux, mais une seule chair. Donc, ce que Dieu a uni, que l'homme ne le sépare pas ! »
7
Les pharisiens lui répliquent : « Pourquoi donc Moïse a-t-il prescrit la remise d'un acte de divorce avant la répudiation ? »
8
Jésus leur répond : « C'est en raison de la dureté de votre cœur que Moïse vous a permis de renvoyer vos femmes. Mais au commencement, il n'en était pas ainsi.
9
Or je vous le dis : si quelqu'un renvoie sa femme – sauf en cas d'union illégitime – et qu'il en épouse une autre, il est adultère. »
10
Ses disciples lui disent : « Si telle est la situation de l'homme par rapport à sa femme, mieux vaut ne pas se marier. »
11
Il leur répondit : « Tous ne comprennent pas cette parole, mais seulement ceux à qui cela est donné.
12
Il y a des gens qui ne se marient pas car, de naissance, ils en sont incapables ; il y en a qui ne peuvent pas se marier car ils ont été mutilés par les hommes ; il y en a qui ont choisi de ne pas se marier à cause du royaume des Cieux. Celui qui peut comprendre, qu'il comprenne ! »
13
Ensuite, on présenta des enfants à Jésus pour qu'il leur impose les mains en priant. Mais les disciples les écartèrent vivement.
14
Jésus leur dit : « Laissez les enfants, ne les empêchez pas de venir à moi, car le royaume des Cieux est à ceux qui leur ressemblent. »
15
Il leur imposa les mains, puis il partit de là.
16
Et voici que quelqu'un s'approcha de Jésus et lui dit : « Maître, que dois-je faire de bon pour avoir la vie éternelle ? »
17
Jésus lui dit : « Pourquoi m'interroges-tu sur ce qui est bon ? Celui qui est bon, c'est Dieu, et lui seul ! Si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements. »
18
Il lui dit : « Lesquels ? » Jésus reprit : « Tu ne commettras pas de meurtre. Tu ne commettras pas d'adultère. Tu ne commettras pas de vol. Tu ne porteras pas de faux témoignage.
19
Honore ton père et ta mère. Et aussi : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. »
20
Le jeune homme lui dit : « Tout cela, je l'ai observé : que me manque-t-il encore ? »
21
Jésus lui répondit : « Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans les cieux. Puis viens, suis-moi. »
22
À ces mots, le jeune homme s'en alla tout triste, car il avait de grands biens.
23
Et Jésus dit à ses disciples : « Amen, je vous le dis : un riche entrera difficilement dans le royaume des Cieux.
24
Je vous le répète : il est plus facile à un chameau de passer par un trou d'aiguille qu'à un riche d'entrer dans le royaume des Cieux. »
25
Entendant ces paroles, les disciples furent profondément déconcertés, et ils disaient : « Qui donc peut être sauvé ? »
26
Jésus posa sur eux son regard et dit : « Pour les hommes, c'est impossible, mais pour Dieu tout est possible. »
27
Alors Pierre prit la parole et dit à Jésus : « Voici que nous avons tout quitté pour te suivre : quelle sera donc notre part ? »
28
Jésus leur déclara : « Amen, je vous le dis : lors du renouvellement du monde, lorsque le Fils de l'homme siégera sur son trône de gloire, vous qui m'avez suivi, vous siégerez vous aussi sur douze trônes pour juger les douze tribus d'Israël.
29
Et celui qui aura quitté, à cause de mon nom, des maisons, des frères, des sœurs, un père, une mère, des enfants, ou une terre, recevra le centuple, et il aura en héritage la vie éternelle.
30
Beaucoup de premiers seront derniers, beaucoup de derniers seront premiers.

CHAPITRE 20

20 1 « En effet, le royaume des Cieux est comparable au maître d'un domaine qui sortit dès le matin afin d'embaucher des ouvriers pour sa vigne.
2
Il se mit d'accord avec eux sur le salaire de la journée : un denier, c'est-à-dire une pièce d'argent, et il les envoya à sa vigne.
3
Sorti vers neuf heures, il en vit d'autres qui étaient là, sur la place, sans rien faire.
4
Et à ceux-là, il dit : « Allez à ma vigne, vous aussi, et je vous donnerai ce qui est juste.»
5
Ils y allèrent. Il sortit de nouveau vers midi, puis vers trois heures, et fit de même.
6
Vers cinq heures, il sortit encore, en trouva d'autres qui étaient là et leur dit : « Pourquoi êtes-vous restés là, toute la journée, sans rien faire ?»
7
Ils lui répondirent : « Parce que personne ne nous a embauchés.» Il leur dit : « Allez à ma vigne, vous aussi.»
8
Le soir venu, le maître de la vigne dit à son intendant : « Appelle les ouvriers et distribue le salaire, en commençant par les derniers pour finir par les premiers.»
9
Ceux qui avaient commencé à cinq heures s'avancèrent et reçurent chacun une pièce d'un denier.
10
Quand vint le tour des premiers, ils pensaient recevoir davantage, mais ils reçurent, eux aussi, chacun une pièce d'un denier.
11
En la recevant, ils récriminaient contre le maître du domaine :
12
« Ceux-là, les derniers venus, n'ont fait qu'une heure, et tu les traites à l'égal de nous, qui avons enduré le poids du jour et la chaleur !»
13
Mais le maître répondit à l'un d'entre eux : « Mon ami, je ne suis pas injuste envers toi. N'as-tu pas été d'accord avec moi pour un denier ?
14
Prends ce qui te revient, et va-t'en. Je veux donner au dernier venu autant qu'à toi :
15
n'ai-je pas le droit de faire ce que je veux de mes biens ? Ou alors ton regard est-il mauvais parce que moi, je suis bon ?»
16
C'est ainsi que les derniers seront premiers, et les premiers seront derniers. »
17
Montant alors à Jérusalem, Jésus prit à part les Douze disciples et, en chemin, il leur dit :
18
« Voici que nous montons à Jérusalem. Le Fils de l'homme sera livré aux grands prêtres et aux scribes, ils le condamneront à mort
19
et le livreront aux nations païennes pour qu'elles se moquent de lui, le flagellent et le crucifient ; le troisième jour, il ressuscitera. »
20
Alors la mère des fils de Zébédée s'approcha de Jésus avec ses fils Jacques et Jean, et elle se prosterna pour lui faire une demande.
21
Jésus lui dit : « Que veux-tu ? » Elle répondit : « Ordonne que mes deux fils que voici siègent, l'un à ta droite et l'autre à ta gauche, dans ton Royaume. »
22
Jésus répondit : « Vous ne savez pas ce que vous demandez. Pouvez-vous boire la coupe que je vais boire ? » Ils lui disent : « Nous le pouvons. »
23
Il leur dit : « Ma coupe, vous la boirez ; quant à siéger à ma droite et à ma gauche, ce n'est pas à moi de l'accorder ; il y a ceux pour qui cela est préparé par mon Père. »
24
Les dix autres, qui avaient entendu, s'indignèrent contre les deux frères.
25
Jésus les appela et dit : « Vous le savez : les chefs des nations les commandent en maîtres, et les grands font sentir leur pouvoir.
26
Parmi vous, il ne devra pas en être ainsi : celui qui veut devenir grand parmi vous sera votre serviteur ;
27
et celui qui veut être parmi vous le premier sera votre esclave.
28
Ainsi, le Fils de l'homme n'est pas venu pour être servi, mais pour servir, et donner sa vie en rançon pour la multitude. »
29
Tandis que Jésus avec ses disciples sortait de Jéricho, une foule nombreuse se mit à le suivre.
30
Et voilà que deux aveugles, assis au bord de la route, apprenant que Jésus passait, crièrent : « Prends pitié de nous, Seigneur, fils de David ! »
31
La foule les rabroua pour les faire taire. Mais ils criaient encore plus fort : « Prends pitié de nous, Seigneur, fils de David ! »
32
Jésus s'arrêta et les appela : « Que voulez-vous que je fasse pour vous ? »
33
Ils répondent : « Seigneur, que nos yeux s'ouvrent ! »
34
Saisi de compassion, Jésus leur toucha les yeux ; aussitôt ils retrouvèrent la vue, et ils le suivirent.

CHAPITRE 21

21 1 Jésus et ses disciples, approchant de Jérusalem, arrivèrent en vue de Bethphagé, sur les pentes du mont des Oliviers. Alors Jésus envoya deux disciples
2
en leur disant : « Allez au village qui est en face de vous ; vous trouverez aussitôt une ânesse attachée et son petit avec elle. Détachez-les et amenez-les moi.
3
Et si l'on vous dit quelque chose, vous répondrez : « Le Seigneur en a besoin». Et aussitôt on les laissera partir. »
4
Cela est arrivé pour que soit accomplie la parole prononcée par le prophète :
5
Dites à la fille de Sion : Voici ton roi qui vient vers toi, plein de douceur, monté sur une ânesse et un petit âne, le petit d'une bête de somme.
6
Les disciples partirent et firent ce que Jésus leur avait ordonné.
7
Ils amenèrent l'ânesse et son petit, disposèrent sur eux leurs manteaux, et Jésus s'assit dessus.
8
Dans la foule, la plupart étendirent leurs manteaux sur le chemin ; d'autres coupaient des branches aux arbres et en jonchaient la route.
9
Les foules qui marchaient devant Jésus et celles qui suivaient criaient : « Hosanna au fils de David ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! Hosanna au plus haut des cieux ! »
10
Comme Jésus entrait à Jérusalem, toute la ville fut en proie à l'agitation, et disait : « Qui est cet homme ? »
11
Et les foules répondaient : « C'est le prophète Jésus, de Nazareth en Galilée. »
12
Jésus entra dans le Temple, et il expulsa tous ceux qui vendaient et achetaient dans le Temple ; il renversa les comptoirs des changeurs et les sièges des marchands de colombes.
13
Il leur dit : « Il est écrit : Ma maison sera appelée maison de prière. Or vous, vous en faites une caverne de bandits. »
14
Des aveugles et des boiteux s'approchèrent de lui dans le Temple, et il les guérit.
15
Les grands prêtres et les scribes s'indignèrent quand ils virent les actions étonnantes qu'il avait faites, et les enfants qui criaient dans le Temple : « Hosanna au fils de David ! »
16
Ils dirent à Jésus : « Tu entends ce qu'ils disent ? » Jésus leur répond : « Oui. Vous n'avez donc jamais lu dans l'Écriture : De la bouche des enfants, des tout-petits, tu as fait monter une louange ? »
17
Alors il les quitta et sortit de la ville en direction de Béthanie, où il passa la nuit.
18
Le matin, en revenant vers la ville, il eut faim.
19
Voyant un figuier au bord du chemin, il s'en approcha, mais il n'y trouva rien d'autre que des feuilles, et il lui dit : « Que plus jamais aucun fruit ne vienne de toi. » Et à l'instant même, le figuier se dessécha.
20
En voyant cela, les disciples s'étonnèrent et dirent : « Comment se fait-il que le figuier s'est desséché à l'instant même ? »
21
Alors Jésus leur déclara : « Amen, je vous le dis : si vous avez la foi et si vous ne doutez pas, vous ne ferez pas seulement ce que j'ai fait au figuier ; vous pourrez même dire à cette montagne : « Enlève-toi de là, et va te jeter dans la mer», et cela se produira.
22
Tout ce que vous demanderez dans votre prière avec foi, vous l'obtiendrez. »
23
Jésus était entré dans le Temple, et, pendant qu'il enseignait, les grands prêtres et les anciens du peuple s'approchèrent de lui et demandèrent : « Par quelle autorité fais-tu cela, et qui t'a donné cette autorité ? »
24
Jésus leur répliqua : « À mon tour, je vais vous poser une question, une seule ; et si vous me répondez, je vous dirai, moi aussi, par quelle autorité je fais cela :
25
Le baptême de Jean, d'où venait-il ? du ciel ou des hommes ? » Ils faisaient en eux-mêmes ce raisonnement : « Si nous disons : « Du ciel», il va nous dire : « Pourquoi donc n'avez-vous pas cru à sa parole ?»
26
Si nous disons : « Des hommes», nous devons redouter la foule, car tous tiennent Jean pour un prophète. »
27
Ils répondirent donc à Jésus : « Nous ne savons pas ! » Il leur dit à son tour : « Moi, je ne vous dis pas non plus par quelle autorité je fais cela.
28
Quel est votre avis ? Un homme avait deux fils. Il vint trouver le premier et lui dit : « Mon enfant, va travailler aujourd'hui à la vigne.»
29
Celui-ci répondit : « Je ne veux pas.» Mais ensuite, s'étant repenti, il y alla.
30
Puis le père alla trouver le second et lui parla de la même manière. Celui-ci répondit : « Oui, Seigneur !» et il n'y alla pas.
31
Lequel des deux a fait la volonté du père ? » Ils lui répondent : « Le premier. » Jésus leur dit : « Amen, je vous le déclare : les publicains et les prostituées vous précèdent dans le royaume de Dieu.
32
Car Jean le Baptiste est venu à vous sur le chemin de la justice, et vous n'avez pas cru à sa parole ; mais les publicains et les prostituées y ont cru. Tandis que vous, après avoir vu cela, vous ne vous êtes même pas repentis plus tard pour croire à sa parole.
33
« Écoutez une autre parabole : Un homme était propriétaire d'un domaine ; il planta une vigne, l'entoura d'une clôture, y creusa un pressoir et bâtit une tour de garde. Puis il loua cette vigne à des vignerons, et partit en voyage.
34
Quand arriva le temps des fruits, il envoya ses serviteurs auprès des vignerons pour se faire remettre le produit de sa vigne.
35
Mais les vignerons se saisirent des serviteurs, frappèrent l'un, tuèrent l'autre, lapidèrent le troisième.
36
De nouveau, le propriétaire envoya d'autres serviteurs plus nombreux que les premiers ; mais on les traita de la même façon.
37
Finalement, il leur envoya son fils, en se disant : « Ils respecteront mon fils.»
38
Mais, voyant le fils, les vignerons se dirent entre eux : « Voici l'héritier : venez ! tuons-le, nous aurons son héritage !»
39
Ils se saisirent de lui, le jetèrent hors de la vigne et le tuèrent.
40
Eh bien ! quand le maître de la vigne viendra, que fera-t-il à ces vignerons ? »
41
On lui répond : « Ces misérables, il les fera périr misérablement. Il louera la vigne à d'autres vignerons, qui lui en remettront le produit en temps voulu. »
42
Jésus leur dit : « N'avez-vous jamais lu dans les Écritures : La pierre qu'ont rejetée les bâtisseurs est devenue la pierre d'angle : c'est là l'œuvre du Seigneur, la merveille devant nos yeux !
43
Aussi, je vous le dis : Le royaume de Dieu vous sera enlevé pour être donné à une nation qui lui fera produire ses fruits.
44
Et tout homme qui tombera sur cette pierre s'y brisera ; celui sur qui elle tombera, elle le réduira en poussière ! »
45
En entendant les paraboles de Jésus, les grands prêtres et les pharisiens avaient bien compris qu'il parlait d'eux.
46
Tout en cherchant à l'arrêter, ils eurent peur des foules, parce qu'elles le tenaient pour un prophète.

CHAPITRE 22

22 1 Jésus se mit de nouveau à leur parler et leur dit en paraboles :
2
« Le royaume des Cieux est comparable à un roi qui célébra les noces de son fils.
3
Il envoya ses serviteurs appeler à la noce les invités, mais ceux-ci ne voulaient pas venir.
4
Il envoya encore d'autres serviteurs dire aux invités : « Voilà : j'ai préparé mon banquet, mes bœufs et mes bêtes grasses sont égorgés ; tout est prêt : venez à la noce.»
5
Mais ils n'en tinrent aucun compte et s'en allèrent, l'un à son champ, l'autre à son commerce ;
6
les autres empoignèrent les serviteurs, les maltraitèrent et les tuèrent.
7
Le roi se mit en colère, il envoya ses troupes, fit périr les meurtriers et incendia leur ville.
8
Alors il dit à ses serviteurs : « Le repas de noce est prêt, mais les invités n'en étaient pas dignes.
9
Allez donc aux croisées des chemins : tous ceux que vous trouverez, invitez-les à la noce.»
10
Les serviteurs allèrent sur les chemins, rassemblèrent tous ceux qu'ils trouvèrent, les mauvais comme les bons, et la salle de noce fut remplie de convives.
11
Le roi entra pour examiner les convives, et là il vit un homme qui ne portait pas le vêtement de noce.
12
Il lui dit : « Mon ami, comment es-tu entré ici, sans avoir le vêtement de noce ?» L'autre garda le silence.
13
Alors le roi dit aux serviteurs : « Jetez-le, pieds et poings liés, dans les ténèbres du dehors ; là, il y aura des pleurs et des grincements de dents.»
14
Car beaucoup sont appelés, mais peu sont élus. »
15
Alors les pharisiens allèrent tenir conseil pour prendre Jésus au piège en le faisant parler.
16
Ils lui envoient leurs disciples, accompagnés des partisans d'Hérode : « Maître, lui disent-ils, nous le savons : tu es toujours vrai et tu enseignes le chemin de Dieu en vérité ; tu ne te laisses influencer par personne, car ce n'est pas selon l'apparence que tu considères les gens.
17
Alors, donne-nous ton avis : Est-il permis, oui ou non, de payer l'impôt à César, l'empereur ? »
18
Connaissant leur perversité, Jésus dit : « Hypocrites ! pourquoi voulez-vous me mettre à l'épreuve ?
19
Montrez-moi la monnaie de l'impôt. » Ils lui présentèrent une pièce d'un denier.
20
Il leur dit : « Cette effigie et cette inscription, de qui sont-elles ? »
21
Ils répondirent : « De César. » Alors il leur dit : « Rendez donc à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu. »
22
À ces mots, ils furent tout étonnés. Ils le laissèrent et s'en allèrent.
23
Ce jour-là, des sadducéens – ceux qui affirment qu'il n'y a pas de résurrection – s'approchèrent de Jésus et l'interrogèrent :
24
« Maître, Moïse a dit : Si un homme meurt sans avoir d'enfants, le frère de cet homme épousera sa belle-sœur pour susciter une descendance à son frère.
25
Il y avait chez nous sept frères : le premier, qui s'était marié, mourut ; et, comme il n'avait pas de descendance, il laissa sa femme à son frère.
26
Pareillement, le deuxième, puis le troisième, jusqu'au septième,
27
et finalement, après eux tous, la femme mourut.
28
Alors, à la résurrection, duquel des sept sera-t-elle l'épouse, puisque chacun l'a eue pour épouse ? »
29
Jésus leur répondit : « Vous vous égarez, en méconnaissant les Écritures et la puissance de Dieu.
30
À la résurrection, en effet, on ne prend ni femme ni mari, mais on est comme les anges dans le ciel.
31
Et au sujet de la résurrection des morts, n'avez-vous pas lu ce qui vous a été dit par Dieu :
32
Moi, je suis le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac, le Dieu de Jacob ? Il n'est pas le Dieu des morts, mais des vivants. »
33
Les foules qui l'avaient entendu étaient frappées par son enseignement.
34
Les pharisiens, apprenant qu'il avait fermé la bouche aux sadducéens, se réunirent,
35
et l'un d'entre eux, un docteur de la Loi, posa une question à Jésus pour le mettre à l'épreuve :
36
« Maître, dans la Loi, quel est le grand commandement ? »
37
Jésus lui répondit : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit.
38
Voilà le grand, le premier commandement.
39
Et le second lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même.
40
De ces deux commandements dépend toute la Loi, ainsi que les Prophètes. »
41
Comme les pharisiens se trouvaient réunis, Jésus les interrogea :
42
« Quel est votre avis au sujet du Christ ? de qui est-il le fils ? » Ils lui répondent : « De David. »
43
Jésus leur réplique : « Comment donc David, inspiré par l'Esprit, peut-il l'appeler « Seigneur», en disant :
44
Le Seigneur a dit à mon Seigneur : « Siège à ma droite jusqu'à ce que j'aie placé tes ennemis sous tes pieds» ?
45
Si donc David l'appelle Seigneur, comment peut-il être son fils ? »
46
Personne n'était capable de lui répondre un mot et, à partir de ce jour-là, nul n'osa plus l'interroger.

CHAPITRE 23


Matthieu (LIT) 16